« Albertine Hottin »

Ouvert aux commentaires.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi et qu’à la lecture de la manière dont la presse (écrite, télévisée, en ligne) rend compte de certains évènements d’actualité vous ayez le sentiment que l’histoire reviendra sur eux pour en dire des choses extrêmement différentes de ce que l’on en dit au moment même. Comme quand je vous dis parfois à  propos de certains faits divers des tribulations de Trump ; « Ça, on vous l’expliquera un jour comme ‘espionnage’. »

À moins bien sûr que Mme A* de T* et MM. P* P*, J* B* et L* A* ne nous expliquent rapidement de quoi  il s’agit vraiment.

Partager :

62 réflexions sur « « Albertine Hottin » »

  1. J. B. qui est présenté comme un type intelligent dans la presse aurait-il pris le risque inouï de participer à une manipulation téléguidée par un acteur étranger, dont le nom commence par P ?
    Je n’en sais rien. L’avenir le dira ou pas.

    Il n’était peut-être même pas nécessaire, dans l’hypothèse ou J B aurait participé à l’opération, qu’il fût manipulé de l’extérieur.
    Ce qui m’intrigue le plus dans l’histoire c’est que P. P. ait été relâché dans la nature par le président P. ou ses obligés.
    Plutôt que de le condamner dans son pays d’origine et le laisser croupir en prison on aurait ainsi préféré l’exiler dans un pays tiers où le trublion anarchiste, activiste politique, aurait tout le loisir de « foutre le bordel » après avoir un peu mariné dans le jus opportun qui l’amènerait à réaliser un « compromat ».

    Les 3 personnes interrogées par la Police ont pu ainsi à elles trois former le trio idéal pour réussir le coup sans qu’il faille prendre d’ordre où que ce soit.

    L’opération a fonctionné. Quoique ; car cela a permis l’entrée en scène d’un poids lourds de la Macronie, qui pourrait inquiéter finalement inquiéter l’actuelle Maire.

    PS. Ce qui est très gênant dans cette affaire, du point de vue du respect du droit, c’est que P P ait été arrêté pour une affaire de rixe, qui date du nouvel an, et pour laquelle on ne l’avait pas inquiété jusqu’ici, la police elle-même ayant reconnu qu’elle avait des choses plus urgentes à faire. C’était donc un prétexte, dans doute pour éviter que d’autres vidéos sortent. Aux dire de J B, P P n’aurait pas eu le droit à l’assistance d’un avocat depuis le début de sa garde-à-vue, si c’est exact, c’est une grave entorse aux droits de la défense.

    1. NB. erreur de ma part : J B n’a pas été interrogé par la police, à ma connaissance.
      PS. A ce stade je ne privilégie aucune hypothèse.

    2. PS2
      Je me corrige : le mot « Kompromat » n’est pas le bon, car un Kompromat exerce un chantage, c’est une arme de dissuasion. Dans le cas présent le performeur et activiste politique Russe revendique son action, agit à visage découvert et n’exerce pas de chantage. Il s’agit de porter un coup immédiat à effet immédiat.

    3. J*B* est un peu fou comme un lapin mixomateux tout de même. Intelligent, je ne saurais dire, mais fou comme un lapin, ça saute aux yeux.

      1. Si j’étais son avocat je vous répondrais que face à lui il y a folie bien plus destructrice encore : celle qui peut conduire à l’extinction de l’espèce. Et j’ajouterais, le système est verrouillé de l’intérieur, alors il faut tenter des choses ….. reste à savoir si c’est le bon moyen, et c’est une question à laquelle je n’ai pas de réponse.
        On se focalise sur le tri actuellement dans la presse, mais combien d’articles virulents contre la macronie et complicité avec le sus-dit système destructeur en une des journaux ?

  2. La fleur de la macronie coupée sur tige.
    Adieu veaux vaches cochons !

    Le déboulé médiatique est plus que comique.
    Jaloux de ne pas avoir pu sortir une « imprudence » qui fait mouche politiquement et qui de plus dessine les contours de « la réalité » de notre temps, la presse milliardaire se voile la face, dépitée, contrite, offusquée.
    Des gilets de sauvetages qu’ils réclament, au bord de la noyade. Pathétique.

    Un « complot russe » ? Faut bien ça !
    Mais qui donc a fourbi « les armes » ?
    Vraiment, tout part en c….

    1. Tiens cela me donne envie d’aller couper (en pensée !) les (horribles) fleurs sur tiges de Jeff Kotons exposées sur les Champs Elysées 😉 :p

  3. Que A. de T. ait souhaité piéger B. G., et ce à l’époque de leur relation, cela me semble évident, puisque les vidéos publiées étaient des films d’un écran de portable sur lequel les vidéos envoyées par B. G. étaient visualisées, sachant que chaque message devait disparaitre une minute après (de mémoire, je ne l’ai regardé qu’une fois, ça suffisait bien…) Donc à l’époque où « ça allait bien » entre-eux, elle avait déjà prévu quelque chose, puisqu’elle avait prévue de garder une trace…

    Maintenant, est-ce que tout cela provient de l’est ? Je n’y crois pas. Je suis plus sur l’hypothèse du maitre chanteur, et que le P. P., ayant découvert la chose, a pris, seul ou avec son avocat J. B., la décision de les publier. Juste pour faire le buzz.

    Maintenant, B. G. est réellement pris la main dans sa contradiction du « soyons puritain, sauf moi qui peut me permettre ce que je veux ». Tant mieux, je n’aime pas les hypocrites.

  4. Je dois dire que les initiales étoilées me laisse dans le brouillard. Déjà que trouver des renseignements sur Albertine Hottin n’a pas été facile. Je reconnais sans peine mon illettrisme quant à l’actualité.

    Bref, va falloir que je cherche sur L** C*****, S**** F******, R**** T**** ( financé tout ou partie par l’État Soviétique), S*************** (financé tout ou partie par l’État Stalinien), L* F******* ( louche :pas de financement déclaré) et même, peut-être, sur L* M***** ( non financé par son lectorat, en chute libre mais des richards sont là pour éponger les frasques de leur danseuse adorée). Je n’essaierai pas L* G******* , j’y suis blackboulé pour abus de leur bienveillance. Pas plus que T** T*****, le fanboy de de Pfefel-Johnson. Depuis qu’il est devenu premier ministre, ce journal raisonne comme une casserole trouée. Exception faite de MATT dont l’inspiration de ses caricatures est fournie par l’observation de la faune rédactionnelle de ce journal, j’en suis sûr.

    Je me demande si chercher ces renseignements sur des sites où je vais très peu, sauf pour savoir comment fonctionne l’ennemi, est bien utile. Des mauvais réflexes sont si vite acquis.
    NB : le nombres d’étoile n’est pas forcément juste.

  5. Le Voici-isme généralisé par les reseaux sociaux est-il un humanisme ? Et si oui est-il trop humain ? Vos réponses déjà prêtes sur Nietzsche.com ! Le marteau est offert à tous les apprentis philosophes.

    1. Je soutiens les personnes  » sans foi ni loi » Telles qu’elles sont décrites par un organisme soutenant un gouvernement droit dans ses bottes digne et responsable.

      1. J’ai lu l’intégralité de l’article du Monde, une page complète tout de même, consacré au  » trio infernal sans foi ni loi », tentant de reconstruire l’histoire des relations entretenues entre les 3 protagonistes présumés de l’affaire Griveaux.
        C’est un travail d’enquête, mais qui à mes yeux comporte 2 graves défauts :
        1. le titre et la conclusion de l’article sont à charge. C’est une faute déontologique.
        2. Dans ce journal jamais on aura un article d’une telle virulence pour dénoncer les acteurs politiques de la folie d’un système qui nous mène à l’abîme. Les effets des politiques qui sont menées méthodiquement par le pouvoir en place ne suscitent jamais une telle indignation, pourtant leurs conséquences sont autrement plus importantes que celle de ce « coup » politique. Ce journalisme conformiste se réfugie dans un légalisme qui cache mal un parti pris conservateur et mortifère.

      2. Le Monde est un journal français fondé par Hubert Beuve-Méry en 1944. … Le journal est édité par le groupe Le Monde, détenu à 75 % par la holding Le Monde Libre, elle-même contrôlée à parité par les hommes d’affaires
        -Xavier Niel –
        et Matthieu Pigasse. Il bénéficie de subventions de la part de l’État français.

        Je dis ça je dis rien

  6. L’esprit chafouin se demandera peut-être à la lecture de tout ceci où finissent les interrogations légitimes et où démarre le complotisme… Mais on ne mange pas de ce pain là ici, bien entendu.

  7. Je viens de voir l’émission de l’interview de JB sur BFM TV. Sidérant de voir l’attitude de la journaliste. Elle déploie une charge maximum contre JB, de bout en bout, par tous les côtés, avec la plus mauvaise foi, et brandissant tous les arguments fallacieux possibles, avec une agressivité incroyable, provocant. Bravo à JB d’avoir su garder son sang froid, et d’avoir su continué à manier une argumentation très sûre et précise. Rien à voir avec du journalisme. Incroyable comme JB arrive à s’en sortir avec un brio incomparable. Par tous les bouts, cette journaliste est la caricature de ce que de plus en plus de monde, mêmes modérés, déplorent des éditocraties : des chiens de garde du pouvoir en place. Pour moi, cette dame s’est définitivement compromise, et a commis une faute professionnelle. Là où le journalisme devrait aujourd’hui jouer son rôle de contre pouvoir en démocratie, c’est tout le contraire qui se produit ici….

    1. Faute professionnelle ? Il y longtemps que les prestataires de la lucarne brillent par leur agressivité envers leurs victimes. Et de préférence, provoquer à la faute. Le but étant de faire de l’audimat, « faut que ça saigne », « faut que les mandataires aux ondes puissent s’en foutre plein la dalle ».
      Vie privée ? Il y a longtemps que les prestataires de la politique-spectacle (qui ne sont plus des représentants) utilisent leur vie privée comme des stars. Trump a l’art de faire le buzz des pires accusations contre lui. A mon sens, B Grivois aurait pu sortir « par le haut » : je suis un homme, soit, et je défends d’autant plus la famille, pas comme ces hypocrites des réseaux sociaux qui créent des scandales et qui s’en gargarisent.
      Nous pouvons exiger de la vertu de nos représentants, Mais pourquoi l’attendre de ces arrivistes ?
      Fillon s’est maintenu, malgré sa fraude aux frais politiques) et il était dans un mouchoir de poche avec les autres à l’arrivée (4 à 20%).
      Espionnage ? Evidemment, si nos manipulateurs désignés deviennent eux-mêmes manipulés, où allons-nous dans la mystification ?

    2. Mme A* de T* et MM. P* P*, et J* B*, ok, c’est facile mais L* A*, je sèche.
      P*P* manipulé par Poutine, je n’y crois pas plus que D*T* manipulé par le même Poutine.
      Je vois tout simplement dans cette affaire BJ une nouvelle manifestation, une de plus, cruelle, de la colère de plus en plus forte, de plus en plus généralisée, contre le « système » en général et contre la classe dirigeante en particulier.
      C’est ce que disent P*P* et J*B*, pourquoi ne pas les croire ?
      Arrières-pensées, influences diverses, poids de l’argent… ne sont jamais bien loin, les intentions jamais si pures que cela, mais pourquoi ne pas croire ce qui est dit ?

  8. Peu de gens ont noté qu’il faut être très Kon ou enfantin pour exhiber son chauve à col roulé de cette façon. Mais kisonkons, kisonkons définitivement…

    1. Serge July l’a dit, mais venant de lui on ne sait pas si c’est de l’art ou du cochon.
      Je vois ça de sa part plutôt comme une saillie de macronien déçu, qui préfère les coups bien tordus dont on ne saura jamais rien.

      http://scicader.org/lu-pour-vous/714-qui-est-macron-la-reponse-de-serge-july

      Chacun connaît le sens propre du mot c.., dommage de penser que ce mot qui désignait à l’origine une partie de l’anatomie féminine connaisse depuis des lustres ce vil usage qui consiste d’un mot à dire tout net tout le mal qu’on pense d’un autre, sans dire qui est cet autre, si ce n’est qu’il est con. Si ce n’est un pauvre con, qualificatif dont B G n’a pas eu l’honneur et l’avantage de se voir affublé.
      Bref, quand on a dit c.. on a tout dit et on n’a rien dit. J’espère ne pas passer pour un con ce disant.

      1. « depuis des lustres », non depuis des siècles.
        Ce qui suggère que le mot s’est autonomisé.
        Nez de Bœuf, va!

    2. Mais kisonkons. Ben vi. En Chine aussi y en a des qui sont très très kons. Mais c’est plus bref. L’IA bras armé du gvt, veille tel Sauron sur le populo pour neutraliser direct les kisonkons et les kisonpas sikons. D’ailleurs ça ne les rend pas moins sikons. So simpeul, so orwellien but so sordide and so horrible.

      La Chine à l’avant-garde du totalitarisme high-tech
      DANS LA PRESSE ETRANGERE. La Chine met au point un système orwellien de surveillance dans le Xinjiang qui pourra demain être exporté pour d’autres dictatures.

      « Par Jacques Hubert-Rodier, Publié le 18 sept. 2018 à 19h56
      « L’avant-garde du totalitarisme au XXIe siècle est située dans une vaste région lointaine à l’ouest de la Chine, difficilement accessible et l’objet d’un black-out médiatique de la part des autorités communistes », écrit « The Washington Post » dans un éditorial. Dans le Xinjiang, près d’un million de personnes sont confinées dans des camps de rééducation où ils doivent apprendre par coeur des chansons et des slogans pour pouvoir manger. »

      « Le reste de la région de 23 millions d’habitants est soumis à une surveillance extrême à travers, notamment, les relevés des données biométriques ou l’utilisation de l’intelligence artificielle pour les identifier. « Ceux qui sont considérés comme suspects – certaines applications dans un téléphone peuvent suffire – sont envoyés dans les camps sans procès et sans date limite. »

      « L’ONG Human Rights Watch parle de violations des droits humains de l’importance de celles de la Révolution culturelle. Les persécutions visent la communauté ouïgoure, en majorité musulmane. Certains d’entre eux ont exprimé une volonté indépendantiste. Non seulement le régime de Xi Jinping persécute cette population mais il met au point des instruments high-tech de répression qui pourront être utilisés par d’autres dictatures dans le monde, écrit le « Post ». »

      « Pékin a développé une plate-forme qui intègre toutes les données et détermine les déviances par rapport à ce que les autorités appellent la normalité. Le « Post » évoque « un modèle orwellien de répression qui risque de devenir la norme en Chine et qui sera exporté ». « Sauf si le régime de Xi rencontre une forte résistance. » Mais il est peu probable que l’Amérique et d’autres pays prennent des sanctions à cette fin. »
      https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/la-chine-a-lavant-garde-du-totalitarisme-high-tech-139363

      « Le coronavirus révèle la matrice totalitaire du régime chinois »
      La corruption, l’obsession de l’image de l’Etat-parti et le contrôle de l’information ont contribué à la propagation de l’épidémie, estime la sinologue.
      https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/11/chloe-froissart-le-coronavirus-revele-la-matrice-totalitaire-du-regime-chinois_6029132_3232.html

      1. Il est peut-être utilise de préciser que ces camps ne sont tout pas tout à fait une nouveauté en Chine, ils ont seulement été perfectionnés comme vous le dites très bien et ils visent maintenant un groupe religieux et ethnique spécifique, les Ouïgours.

        D’autres régions en Chine ont connu les camps de travail par la rééducation depuis l’ère maoïste. Les prisonniers se comptaient par millions. Officiellement ils ont cessé d’exister en 2013, mais des spécialistes des prisons et des systèmes concentrationnaires chinois affirment qu’ils existent toujours sous une forme ou une autre.
        Harry Wu qui passa lui-même 19 ans dans ces camps fonda avec Jean Pasqualini (bien connu en France par son livre (Prisonnier de Mao) le Laogai Research Fondation.

        Le Laogai : https://fr.wikipedia.org/wiki/Laogai
        Harry Wu : https://fr.wikipedia.org/wiki/Harry_Wu

  9. Ouaip, et ben en résumé, ça confirme que c’est pas gagné pour les défis mondiaux qui nous attendent….

  10. L’ambiance générale des commentateurs, et par ailleurs, des contempteurs des cercles du pouvoir, laissent circuler l’idée d’un complot venant de l’international, l’avenir nous dira si cela est avéré.
    Si l’on prend un peu de distance et que l’on examine les faits récents, il apparaît que le candidat officiel de La Rem était tombé très, très bas dans les sondages, ce qui laissait présager une défaite cuisante à Paris pour le pouvoir actuel ; l’incident de la ‘porno-tape’ arrive à point nommé pour pouvoir ‘débrancher’ le candidat et immédiatement nommer une candidate qui a pu démontrer ses compétences lors de l’irruption du coronavirus, la substituant au candidat ‘grillé’ avec de meilleures chances de succès, le pensent-ils.
    Un indice : la candidate nouvellement nommée, semble y aller bien malgré elle si l’on se réfère à ses propos antérieurs et à son accès de larmes lors de la passation de pouvoir à son successeur…
    Contrairement à des propos diffus laissant croire que le pouvoir actuel n’accorde que peu d’importance aux élections municipales, nous avons sous les yeux la preuve qu’il est prêt à tout pour gagner Paris.
    Autre constat : la vitesse à laquelle les enquêtes sont menées destinées à donner un contre-choc dans l’opinion, alors qu’il y a peu de temps l’on a pu voir le cas de cette lycéenne menacée de viol et de mort à la suite de ses propos sur un ‘réseau social’ ; dans ce cas typique, les réactions de l’autorité et de la justice ont été singulièrement molles et il en est ainsi pour plusieurs milliers de jeunes filles ou jeunes femmes comme le rapportent les journalistes.

  11. Je m’interroge, y-a-t-il un rapport entre  » l’affaire Griveaux-Trio » et l’effondrement de l’Amazonie ?
    http://geographiesenmouvement.blogs.liberation.fr/2020/02/17/amazonie-5-et-si-la-region-seffondrait/

    J’aimerais qu’il y en ait un, mais je n’en suis pas si sûr.
    Ce que je veux dire, est-ce que le coup qui vient d’être asséné apporte plus de clarté dans le combat qui oppose forces progressistes et forces destructrices ? Certains veulent croire que oui, d’autres me disent que cela n’a aucune conséquence sur la marche du monde et même que cela contribue à sa ruine.

    1. Et la « brioche » évoquée Marie Antoinette a-t-il un rapport avec la révolution française ? Oui, celui d’une péripétie.

  12. Bonjour à tous,

    L’histoire nous a donné une magnifique oeuvre, celle de Procope, historien à la cour de Justinien au VIe siècle à Constantinople.

    Plus que ses ouvrages de courtisan, l’histoire retient sa fameuse Histoire secrète. Là c’est vrai, là c’est croustillant… J’en conclurai raisonnablement que la vérité « croustille »!…

    Bonne journée!

  13. Ne vous semble t’il pas que les « réseaux sociaux » deviennent un véritable trou noir de la matiere politique ?

  14. Hallucinant ! Un juge d’instruction a été nommé ce matin dans l’affaire concernant B*G*.
    Il faut savoir qu’un juge d’instruction a des pouvoirs coercitifs beaucoup plus étendus que le procureur de la République.
    Comme il s’agit d’une affaire faisant partie de la ‘sphère privée’, toute plainte en rapport avec cela, de la part d’un quelconque citoyen, verra le procureur réfléchir trèès longuement à l’affaire et classera probablement l’affaire au bout de 3 mois !
    Il y a manifestement une torsion des procédures car la nomination d’un juge d’instruction ne se justifie que dans les affaires criminelles, l’on peut, nonobstant l’impact des faits dans la sphère publique, se poser une fois de plus la question de l’indépendance de la justice.
    E*M* peut proférer des propos accusatifs au sujet de ce qui se passe chez V*P*, il procède selon un mode semblable inspiré de ce dernier…

    1. Wouhaa ! Les réquisitions du procureur de la République, demandant la mise en détention de P*P*, n’ont pas été suivies par le magistrat instructeur, il sera libéré et simplement mis sous contrôle judiciaire.
      De toute évidence, les juges du siège reviennent à une stricte application des procédures où des sentiments politiques n’ont pas à interférer ! Attendons la suite…

      1. Qui a mis en scène l’arrestation de P*P* ce 19/02, est-ce le pouvoir ? Sont-ce les policiers de la BAC ? Qui a délivré l’information aux journalistes de Paris Match, dans quel but ?
        Ce qui est sûr, c’est que la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse a été bafouée.
        Article 35 ter : ‘’Lorsqu’elle est réalisée sans l’accord de l’intéressé, la diffusion, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, de l’image d’une personne identifiée ou identifiable mise en cause à l’occasion d’une procédure pénale mais n’ayant pas fait l’objet d’un jugement de condamnation et faisant apparaître, soit que cette personne porte des menottes ou entraves, soit qu’elle est placée en détention provisoire, est punie de 15 000 euros d’amende‘’

  15. L’intervention de Frédéric Lordon hier à la manifestation contre la réforme des retraites : « nous devons les faire partir ».
    Il y est question d’effondrement, de décomposition aussi.
    Cela commence à 2’20

    1. A propos de Lordon, une conférence a été donnée à l’initiative d’une association d’élèves et anciens élèves de l’école polytechnique, relayée par le média, qu’on a sobrement intitulée « Abattre le capitalisme: Mode d’emploi ».

      Deux choses à en dire sommairement, d’une part ce qu’il y a d’intéressant que les membres de cette « fabrique à élites » souhaitent entendre ce genre de discours. Rappelons au passage qu’il ne s’agit pas seulement d’une prestigieuse école d’ingénieurs, mais en même temps d’un centre de formation d’officiers de réserve de l’armée française, ce qui teinte tout l’évènement d’une couleur particulière.

      On voit d’autre part désormais de manière criante la distance qui sépare Lordon de Jorion, comme on a pu voir récemment la même distance qui sépare Lordon de Piketty. Bien que Piketty semble se « radicaliser » un peu avec le temps, il reste encore bien loin de se porter à la hauteur des enjeux.

      1. Héhé merci de rappeler cette distance, ce n’est pas pour rien que l’on ne voit pas de débat Lordon – Jorion ^^
        Ha si pardon, j’ai distingué PJ tenté de poser une question à Lordon à la fin d’une conférence qu’il donnait avec B. Stiegler 😉

      2. Fichtre ! S’il convient de se méfier de l’ours russe en matière de droit d’expression, il semble en effet prudent également de se méfier des petits ours bruns (des Pyrénées☺)
        Je pensais que Paul Jorion aurait pu se prévaloir de la loi N° 2015-1776 du 28 décembre 2015 – art.38 pour acquérir la nationalité française et éviter ce cas théoriquement possible de reconduite outre-Quiévrain, mais il y a malheureusement une condition qui semble ne pas être remplie (25 ans de présence), donc effectivement, prudence quant à l’expression… 🙂

  16. Les commentaires sur ce blog vont-ils atteindre les sommets de bêtise rencontrés chez Le Monde ? Espérons que non . Mais si on arrive à  » opération de déstabilisation de la démocratie » , il faudra tirer le signal d’alarme .

  17. Il me semblerait judicieux de ranger , provisoirement et jusqu’à plus ample (dés)informé? (..ce qui ne manquera pas d’arriver si le fantôme de Vlad l’Empaleur est convoqué à la rescousse des guignols pervers d’un Pouvoir Exécutif aux abois..) , l’apparente simplicité naïve de l' »affaire privée Benjamin » dans un coin de tiroir de la commode.

    Et , dès lors , proposer d’examiner ultra-attentivement la substantifique moelle du contenu du premier paragraphe du lien proposé par notre co-commentateur <> ( 18/2 à 12h24) que je recopie , pour la facilité.. :

    … »  »  » l’affaire touche deux points majeurs.

    Le premier, c’est le débat qu’elle a immédiatement suscité – réactivé plus précisément – sur l’ anonymat des réseaux sociaux . Un débat plutôt étonnant puisqu’en l’espèce, les vidéos et les échanges de Benjamin Griveaux ont été publiés sur un site web et revendiqués par l’activiste russe Piotr Pavlenski.
    Les réseaux sociaux – qui n’ont jamais hébergé les contenus en question – ne sont intervenus que dans un second temps lorsque le lien du site a été mis en avant par deux personnes, elles aussi parfaitement identifiées – le Dr Laurent Alexandre et le député ex-LREM Joachim Son-Forget – qui ont contribué à l’emballement.
    En s’appuyant sur l’affaire Griveaux pour réclamer à hauts cris une législation pour lever l’anonymat sur les réseaux sociaux, certains parlementaires et commentateurs se trompent d’évidence de combat. D’une part, parce que la législation actuelle impose déjà aux plateformes numériques de lever les pseudonymes en cas de publications délictueuses si la justice le leur demande et d’autre part parce que l’anonymat a aussi ses vertus. Il permet aux lanceurs d’alerte de s’exprimer sans crainte de représailles, aux femmes violentées de témoigner sans peur, etc. Empêcher la publication sous pseudonyme relève davantage de régimes dictatoriaux que de démocraties matures
     »  »  » ….

  18. Dans Le Monde d’hier, la juriste Alicia Mâzouz a publié une tribune intitulée : « L’“affaire Griveaux” invite à renouveler la réflexion sur les modalités de la protection de la vie privée ».

    Je lui ai répondu ceci :

    Chère Madame,

    Vous écrivez « Or la vie sexuelle d’une personne, dès lors qu’aucun acte illégal n’est commis ne me semble pas relever d’un tel intérêt public digne d’être défendu, y compris pour une personne publique ».

    Nous en convenons certainement tous. Mais en l’instance, l’intérêt public ne porte pas sur la vie sexuelle d’une personne en tant que telle, mais sur le contraste qui existe entre cette vie sexuelle personnelle et les déclarations de cette même personne sur ce qui devrait être, selon elle, la règle de tous en matière de vie sexuelle, règle à laquelle elle contrevient manifestement.

    Pour le dire en une formule, il me semble que dans ce cas précis, l’intérêt public digne d’être défendu ne porte pas sur le fait que la personne en question soit un satyre (non-pertinent), mais qu’il soit un Tartuffe (pertinent pour une personne publique).

    Mes amitiés,

    Paul Jorion

    1. C’étaient quoi les positions de B. G. sur les « bonnes mœurs » intimes ? Ça a probablement fait autant la une que le coronavirus, mais c’est passé sous mon radar à trucs qui peuvent changer le monde…

  19. N’empêche c’est super joli que des gens avec des noms comme ça fassent ça .
    Parfois on voit ce que les relations inter culturelles font de meilleurs.

Les commentaires sont fermés.