Bourses US : là aussi ça va très mal

À la clôture (heure locale).

La presse américaine titre : « Avec une baisse de 10% par rapport à son plus haut, la Bourse est entrée en mode ‘correction' ».

© Wall Street Journal

La camp Républicain, que la malhonnêteté crasse du président de son choix et ses dérives dictatoriales ont jusqu’ici laissé indifférent, manifestera-t-il la même placidité envers une « correction des marchés » ?

Trump, dans la ligne de l’ultra-réac Rush Limbaugh qu’il a récemment nommé dans l’ordre du mérite version US, aura beau répéter que le coronavirus ce n’est qu’une variété du rhume de cerveau et que « avec 15 cas chez nous, dont 10 en voie de guérison, ça ne fera plus que 5 dans quelques jours », les services de santé de son pays déclarent eux que ce n’est qu’une question de jours avant que l’épidémie ne se déclare aux États-Unis.

Apparemment la Bourse fait davantage confiance aux autorités sanitaires du pays qu’au président Trump. C’est à désespérer !

Partager :