Covid-19 : France, Belgique, Suisse, et les autres

Ouvert aux commentaires.

Je réfléchis chaque jour à quels chiffres sont les plus parlants. Aujourd’hui je vous montre pour quelques pays le nombre de nouveaux cas (+ chiffres absolus) .

N.B. En supposant bien entendu que les chiffres communiqués officiellement soient fiables.

France :

Comment expliquer la poussée soudaine ? Je n’ai pas vu d’explications mais il doit y en avoir une. Mettez-la en commentaire si vous la connaissez (ne m’écrivez pas svp) : j’ajouterai. La France est N°5 en nombre de cas (82,2k), N°4 en termes de morts (6,5k). [L’Allemagne a plus de cas (91,1k) et moins de morts (1,3k)].

Belgique :

Je n’ai rien à ajouter à ce que vous pouvez voir. Ici aussi, j’ajouterai une information pertinente si vous m’en communiquez ici en commentaire (ne m’écrivez pas svp). Cas : 18,4k ; morts : 1,3k.

Suisse :

Une courbe lissée révélerait sans doute une légère décrue des nouveaux cas. Cas : 20,3k ; morts : 0,6k.

Italie :

Décrue lente mais rassurante. L’Italie est N°1 en nombre de morts (14,7k), N° 3 en nombres de cas (119,8k).

États-Unis :

L’évolution n’est pas exponentielle mais à vue de nez, linéaire, reflétant la combinaison d’actions parfois vigoureuses au niveau des états (New York, Californie) et l’absence (de nature idéologique) de toute coordination au niveau fédéral. On a là un test en grandeur réelle de l’État-providence (les états individuels) vs. le renard dans le poulailler (Trump à la tête de l’État fédéral). Les États-Unis sont maintenant N*1 en nombre de cas (277,5k), N°3 en nombre de morts (7,4k) – derrière l’Italie et l’Espagne.

Espagne :

Stabilisation du nombre de nouveaux cas. L’Espagne est N°2 en nombre de cas (124,7k), N°2 en nombre de morts (11,7k).

Chine (pour référence) :

Si j’ai bon souvenir, le saut a été dû à un changement dans le comptage. La Chine est N°6 en nombre de cas (81,6k), N°7 en nombre de morts (3,3k).

Partager :

88 réflexions sur « Covid-19 : France, Belgique, Suisse, et les autres »

    1. En fait + 5233 cas de progression journalière hier le 3/04 (chiffres remontées hospitalières), et 17827 cas au premier recensement (apparemment) hier des ESMS (établissements sociaux et médico-sociaux), soit 23060 cas au total, ce qui correspond à peu près à la ‘poussée soudaine’ du graphique.
      On peut raisonnablement estimer que ce ‘comptage en décalage à la louche’ doit être plus ou moins la même chose chez nos voisins… ?
      Voir aussi les chiffres du ‘Réseau Sentinelles’
      Dernier bulletin hebdo du 2/04.
      https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-2-avril-2020

  1. Définition du  » case  » selon cette source anglo-saxonne ?

    Sinon , à part la remontée progressive des « cas » ou « morts » EHPAD ( qui ne savent assez souvent pas déterminer sans erreur le « diagnostic ») aux ARS , je ne vois pas .

    Mais il suffit d’attendre deux jours pour que ça devienne un peu moins hystérique , ici comme ailleurs .

  2. C’est la prise en compte des cas en Ehpad qui n’étaient pas consolidés auparavant (consolidation toujours incomplète hier). Il manque encore les cas de la médecine dite « de ville » (hier ils parlaient de 50.000 cas il y a 15 jours et de 90.000 cas la semaine dernière)

    1. Ces dernières remontées , via la médecine de ville , sont sans doute encore très disparates , mais comme depuis dix jours , je connais pas mal d’amis et connaissances qui ont eu des forme bénignes du Covid 19 , j’ai tendance à penser que la vaccination de groupe est assez largement en marche .

      Les stats de la médecine de ville , de ce point de vue devrait faire exploser les compteurs si la typologie des cas n’est pas claire . Elle devrait aussi assez largement influencer la définition des conditions requises pour le déconfinement ou pas , compliqué du fait que toutes les régions ne sont pas « touchées » de la même façon .

      1. Sur le site de Santé publique France, il y a une page de définition des cas, qui distingue les cas possibles, les cas probables, et les cas confirmés (par un test). Apparemment dans les compte-rendus des jours précédents « cas déclarés » = cas confirmés, qui est le terme qui apparait maintenant.
        Donc les stats de médecine de ville ne devraient pas faire exploser les compteurs puisque la médecine de ville ne repose pas sur les tests, mais la mise en service des nouveaux tests peut-être.

  3. Bonjour,
    en regardant l’histogramme de la France j’ai surtout l impression d’un report de déclaration des jours 1 et 2 avril; il est possible aussi qu’on ait changé la méthode de comptage (on prend peut être enfin en compte les ehpads). En lissant la « courbe » on aurait plutôt 15k.
    A voir sur les jours qui viennent (l’économie est une science qui explique ce qu’il s’est passé à fortiori).
    Je ne suis pas épidémiologiste mais simple prof de math.
    Sinon en terme de comparaison (USA/reste du monde) , la vague épidémique les a touché en retard par rapport notamment à l’Espagne et l’Italie…Bientôt America First. Il vaut mieux comparer les courbes à partir des 100 premiers cas déclarés.
    Bon courage à tous.

    1. @Lahittete Oui, la situation économique suit ce que prédisent les économistes « à l’insu de son plein gré »,
      c’est ce que je lis à travers votre « a fortiori » que je sens « à l’insu de le prédire à posteriori ».

  4. à partir d’hier on comptabilise semble-t-il les nouveaux cas du secteur hospitalier + ceux du médico-social (maison de retraites,institutions médico-sociales ….)
    pour avoir une idée de l’évolution de l’épidémie , mieux vaut s’appuyer sur ceux des « hospitalisés en réanimation coronaviro-positifs » facilement quantifiables depuis le début , à condition d’accepter un décalage dans le temps d’environ 12 jrs (contamination+symptômes graves)
    j’ai construit une petite courbe qui montre depuis 2 jours un « tassement » de l’augmentation +++

      1. Merci , mais on commence à être submergé par les tableaux , d’autant que le vôtre ne concernerait que la France .

        Quand on regarde la Chine le 12février sur les courbes fournies ici , on peut se poser des questions sur la validité des modes d’ agrégation de données de leur auteur .

      2. en suivant la dynamique des chiffres en Chine (même avec leurs valeurs erratiques en lissant sur 5-6 jrs), j’avais commencé à me « confiner » 2 semaines avant la consigne « officielle »…. c’est la différentielle qui est pertinente quand la valeur absolue est peu fiable ….

  5. Bonjour,

    nous avons eu hier au Québec une hausse du nombre de nouveaux morts assez importante par rapport aux jours précédents. L’explication fournie par les autorités est que cette hausse soudaine ne correspond en fait pas à de nouveaux décès mais est due au dépistage du virus chez des morts « anciens » pour lesquels on attendait les résultats des tests de dépistage.

    Il y a peut-être un phénomène semblable en France.

      1. Pas moyen non plus de reposer rapidement sous terre. Un passage plus ou moins long en chambre foide va s’imposer vu l’affluence de clients pour les pompes funèbres. Même mort il va falloir faire la queue…

      1. Les données officielles sur le nombre de cas et de décès :
        Québec: https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/situation-coronavirus-quebec/
        Canada: https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus.html?topic=tilelink

        Les points de presse des premiers ministres du Québec et du Canada :
        https://www.lapresse.ca/ (section en haut de la page « EN DIRECT Les points de presse des autorités »)

  6. C’est bête mais des gens meurent et tous les jours, virus COVID-19 ou pas.
    Hier et aujourd’hui des gens essaient de quitter les agglomérations par la route.
    Un accident est toujours possible.
    Un décès par accident peut-il être imputé au virus ?…

    1. Il y a 500;000 (ou 600.000 ?) morts par an en France. Dont 3000 morts sur les routes. Dont 1/3 d’accidents mortels sans collision avec autrui.

      1. Je suppose que les morts de collisions avec les sangliers sont comptabilisés dans les  » sans collision avec autrui  » ?

  7. Je ne vois personnellement aucun intérêt à ces chiffres plus ou moins bidonnés.
    L’accroissement du chiffre français est la prise en compte des décès en maison de repos. Et il y aurait encore d’autres décès à prendre en compte pour être correct.
    En ce qui concerne l’Allemagne, le bidonnage est encore plus flagrant et pourtant tous les naïfs s’extasient sur la Deutsche Qualität et cherchent des explications farfelues. Si vous mourrez du coronavirus et que vous aviez une maladie préalable, à l’hôpital c’est la première qu’ils prennent en compte dans leurs statistiques. Et sans doute d’autres petites ficelles pour ne pas effrayer leur population.
    Au Japon, c’est même risible. J’ai lu le cas d’un malade qui a dû insister pour se faire tester, il y est parvenu malgré les entraves et il était effectivement positif. Il y a clairement là-bas un désir de ne pas trop détecter de cas, ce qui causerait des soucis économiques. Tant qu’on ne verra pas trop les morts, ça passera comme dans du beurre, le Japonais étant encore plus docile et obéissant que l’Allemand.

    1. Dans mon panthéon psycho – social , il y a trois peuples , trop orientés » présents » , qui ont une propension à fournir des gourous , des disciples et des dictateurs , sinon des nazis : les japonais , les allemands et les nord américains blancs .

      Ça n’est qu’une inclination forte , et ça n’exclut pas des tenants plus ou moins nombreux de l’espèce chez d’autres peuples , mais ils se distinguent tous trois par la faculté des disciples à porter longtemps des œillères .

      En fait , ça s’est un peu arrangé ces dernières décennies avec la mondialisation et la mixité par immigration
      ( moins au Japon ) . On remarquera que ces trois peuples ont une histoire en commun , la bombe atomique : des allemands l’ont conçu , des américains l’ont construite , des japonais l’ont subi .

      Histoire de rapport privilégié au temps et ses quatre composantes .

      1. @ Juannessy,
        Vous écrivez n’importe quoi ! Votre panthéon est tout simplement et bêtement xénophobe et personne ne semble réagir à ce genre d’énormités sur une essentialisation des peuples allemands, japonais et nord-américains (blancs).
        Et les autres peuples, innocents ou de toutes inclinaisons pour les gourous et dictateurs (comme les Français ou les Belges) ils en sont où ? Se sont-ils améliorés ? Pouvons-nos rassurer les Algériens et les Congolais ?
        C’est inepte et inacceptable.
        Je comprends que la période de confinements et les difficultés personnelles puissent conduire à des délires mais là, pour moi, ça va trop loin.

      2. Salut Juan,

        Je suis d’accord avec Jacques, faire de l’essentialisation, c’est pas très malin, et ça n’apporte pas de l’eau au moulin de la compréhension, au contraire. Après que des formes culturelles d’organisations et d’expérience collective, de vie entre soi, soient plus propices à l’émergences de totalitarisme ou de phénomène de croyance en sa supériorité individuelle et collective, c’est une voie explicative factorielle parmi d’autre. Mais même dans ce cas, on ne dit LES mais DES.

        Pourquoi tu tombes dans ce travers, ton humanisme devrait te permettre de voir la poutre… ?

      3. Ça n’est pas une création de ma part . C’est ( en fait , c’était , compte tenu de la mondialisation et des métissages ) une thèse assez bien étayée dans plusieurs approches psycho-sociales des peuples et des nations ( on en trouve du même acabit chez Montesquieu ) .

        Les trois peuples en question ont la peau plus dure que vous , et ils ne m’ont pas encore injecté le coronavirus .

      4. Par contre je trouve que mon avatar subit , sans raison apparente , des variations bizarres . J’espère qu’il a gardé le goût et l’odorat .

      5. Salut Juan,

        Si tu changes d’appareil (ordi, tablette, smartphone) tout dépendra de l’adresse mail qui y est enregistrée. Enfin il me semble que c’est lié à l’adresse et si cela se fait à l’insu de ton plein gré, vérifie les adresses pré-enregistrées sur les différents appareils que tu utilises.

        Bonne journée !

      6. A propos de discipline et de sens civique ( ou même de bon sens ):

        dernière nouvelle du terrain qui me remonte : les celles et les ceusses qui ont pu trouver ou se fabriquer des masques , ont pris l’habitude de les mettre en bas du visage dans leurs voitures . Cerise sur le gâteau , les cantonniers trouvent de plus en plus de masques jetés dans la nature et les fossés .

        On a envie d’autoriser Lallement à tirer à vue ,comme aux Philippines .

      7. Juan,

        Sauf ton respect amigo mais ça :

         » approches psycho-sociales des peuples et des nations »

        C’est du bull -shit à la puissance 10. Je sais que ça a l’air sympa comme genre d’études, c’est souvent bien emballé, mais c’est tout sauf rigoureux, c’est plein de biais, et c’est tout sauf scientifique, c’est pas mieux que le pire de mes commentaires ici ! Et c’est pas peu dire… Autant étudier la psychologie des paquebots pas temps fort ou les rapports sociaux entre les canapés dans un Ikea. Si, si.

      8. « On a envie d’autoriser Lallement à tirer à vue ,comme aux Philippines . »

        Tu as pris tes cachets ? 😛

      9. Bon , je vais demander aux cantonniers qui se farcissent les ordures polluées , de tirer eux même à vue .

        Et j’ai même pas encore pris mes pilules , avant de relire l’intro de l’Esprit des Lois .

      10. @CloClo
        Les sciences humaines et sociales ne seraient donc pas des « vraies sciences » ?
        Des chiffres dans un tableur, ça c’est du vrai de vrai coco !

  8. Le graphique de la Chine présente lui aussi un jour avec une montée extraordinaire du nombre de cas .
    Changement de méthode de recensement des cas ?

    1. Une piste possible qui ne dit pas le nombre de cas De quoi ( contaminés , décès ?)

      « La République populaire de Chine modifie deux fois les méthodes de comptage des malades. Le 13 février, sont introduits des critères d’imagerie médicale que le patient soit testé positif ou non pour la recherche du virus par PCR sur un prélèvement dans la gorge. Ce premier changement explique l’augmentation brutale des cas au 13 février95. Une semaine après, la Chine revenait au critère uniquement virologique « 
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pandémie_de_Covid-19

      1. Précisions :
        « Le bilan des décès et des contaminations au coronavirus a connu jeudi 13 février une forte hausse en Chine après l’adoption par les autorités chinoises d’une nouvelle méthode de détection des cas. Le nombre de victimes du nouveau coronavirus dans la province du Hubei s’est alourdi de 242 décès, pour un total d’au moins 1 355 en Chine, ont annoncé jeudi les autorités locales. Il s’agit du chiffre le plus lourd enregistré en 24 heures depuis que la crise a débuté en décembre« 
        https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-242-morts-de-plus-dans-la-province-du-hubei-le-bilan-atteint-1350-morts-en-chine-6734243

    2. l’article de Ouest France indique en effet : « Ces fortes hausses sont dues à une nouvelle définition plus élargie des cas d’infection, a-t-elle précisé dans un communiqué. Elle comptabilise désormais les cas « diagnostiqués cliniquement ». »

  9. Bonjour,
    Je m’étais posé la même question pour la France. Voici l’explication :
    France: on April 3 the French Government reported 17,827 additional cases and 532 additional deaths from nursing homes that had not been reported previously. On April 2, it had reported 884 additional deaths.
    La nouvelle méthode prend désormais en considération les données des maisons de retraite.

  10. Bon,

    je crois qu’une remontée de terrain est indispensable pour essayer de comprendre.

    Je suis responsable d’une unité COVID dans un établissement hospitalier public de 120 lits + 60 en EHPAD.

    Voici la situation: mon unité COVID est pleine, 13 cas confirmés sur 16, mortalité à ce jour à 2. En EHPAD, 24 cas suspects (fièvre+toux+essouflement) en 24 heures. La doctrine est de confirmer par test sur 1 puis 2, puis d’arrêter, car au delà, cette même doctrine considère l’EHPAD comme entièrement contaminé, mortalité à 2. Pas de scanner pour confirmer, et pas d’autres tests à réaliser (on en manque, ils sont réservés aux cas les plus graves).

    En SSR 13 cas suspects (symptômes identiques apparus en 24 heures). On ferme le service et on regroupe les cas.
    Si vous comptez: 13+13+24=50 cas suspects, dont seulement 13 auront été confirmés.

    Le préfet nous a donné l’ordre de monter un funérarium externe (container réfrigéré de 10 places). Les décès iront dans ce lieu sans diagnostic.

    Dans sa conférence de presse d’hier soir, il a défini le nombre de cas de mon établissement à… 4 !

    Ça y est, vous avez compris ?

    1. Merci …
      J’ai du mal à écouter les compte rendu de Monsieur Salomon tellement ses allocutions sont robotiques et mièvres en plus de mentir donc.

      (En plus dans celle d’hier je sais pas si son nègre nous fait un clin d’œil
      mais Il a prononcé deux fois le mot TOTAL ( en parlant du soutien qu’il vous fait ) et qui a d’ailleurs terminer sur ce dernier.)

      1. Bien sûr que non, il n’y a aucun lien entre les chiffres annoncés et la réalité de terrain.
        Les premiers dépendent d’enjeux politiques qui nous dépassent.
        Les seconds sont invérifiables car non vérifiés scientifiquement.
        Au doigt mouillé, je dirais qu’il faut compter sur un rapport (cas déclarés-cas probables) compris entre1/10 et 1/100, mais nous n’aurons probablement pas plus précis. Car une fois les morts ensachés, nous n’avons plus de diagnostic possible.
        Au final, les seuls chiffres nationaux qui semblent (a peu près) fiables sont les admissions en réanimation pour COVID, et les morts COVID.
        Tenir compte du fait que la sensibilité du test par qRT-PCR est de 63% dans les publications chinoises.
        A l’heure actuelle le scanner est plus sensible (foi de pneumologue), car ce sont des images que nous ne voyons habituellement pas plus de 4 fois/an. Donc en période épidémique… Un patient qRT-PCR négatif avec scanner évocateur, est pour nous bien un COVID…Et nous devons le gérer comme tel.
        Bien a vous cher Paul, et merci pour votre blog, je reste à disposition si vous le souhaitez.

    2. Si j’ai compris le développement , je trouverais plutôt :

      16+13+24 = 53 cas suspects .

      j’ai cru comprendre que seuls les 13 cas repérés Covid « normaux  » ( ie hors EHPAD ), avaient été strictement retenus  » covid ».

      Pas compris si au moins 2 des 24 cas EHPAD avait tété testés officiellement  » covid » et ce qui se passe , de fait , alors pour les 60 lits EHPAD .

      Pas compris comment le préfet pouvait appuyer le nombre de 4 ( morts ? diagnostiqués « covid » ?).

      Quel bilan remontez vous de votre côté à l’ARS dans ce contexte ?

      1. 13 (cas confirmés par qRT-PCR)+13 (très fortement suspects-cf réponse à Paul-mais non testés)+24 (suspects en Ehpad-dont deux seulement testés) font bien 50.
        Oui on teste jusqu’à 2 en Ehpad et après on s’arrête.
        Pour le préfet, c’est vous qui voyez…
        L’ARS est informée par des tableurs Excel fournis tous les jours…

      2. L’administration remonte à l’ARS des chiffres a priori fiables, car fondés directement sur les résultats des labos (attention 63% de sensibilité) qui leurs communiquent, mais la très grande majorité des patients n’est pas testée (Ehpad surtout, puisqu’on s’arrête à 2 tests.
        Mais, l’ARS ne communique que des chiffres régionaux, pas au niveau de chaque établissement, si bien que nous ne pouvons pas vérifier leur concordance locale… C’est ballot!

  11. On saura effectivement la réalité de ces chiffres lorsque l’on comparera les taux de mortalité en 2019 vs 2020. Comme lors des canicules.

    1. Exact, seuls ces chiffres seront parlants. Tout le reste est bidonné suivant des intérêts politiques. En Chine comme ici. Y compris à mon avis les courbes d’évolution.

      Ceci dit, je ne suis pas du tout certain que ces courbes de mortalité nous donneront a posteriori des chiffres de surmortalité scandaleusement élevés. Au final, on se retrouvera peut-être avec l’effet d’une (très) grosse grippe, ou pas. On verra. Je serais néanmoins très étonné de voir une baisse de la population nationale en fin d’année.

  12. L’Etat a besoin que le nombre de cas augmente pour relativiser le taux de mortalité (justement /cas), d’où l’intégration des cas en Ehpad…

    Les masques seront utilisés pour le retour en nombre au boulot… (« il faut bien rassurer la bourse ») !

    Si le nombre final de morts du Corona est <60 000 en 2020 en france, il faudra maintenant s'attaquer à la pollution atmosphérique (diesel, ozone, pesticides, etc.) en France (67 000 décès/an, soit 200 morts/j TOUT L'ANNÉE et tout le monde sens fout !).

  13. Catherine Hill explique bien les choses :
    https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/temoin-rmc-catherine-hill-3003-1234730.html

    Le nombre de contaminés est peu fiable. Le nombre de morts dans les hôpitaux l’est nettement plus, il donne l’évolution de l’épidémie, avec 20 jours de retard. Et il permet de se comparer avec l’Italie.
    Les Italiens sortent de la saturation, plutôt de la sursaturation, des hôpitaux. Nous devrions en sortir dans quelques jours à notre tour.
    Nous ne serons pas sortis d’affaire pour autant… même si la raison d’être du confinement est bien d’abord de soulager, autant s’il est possible, les hôpitaux.

  14. Ne connaissant rien à ces sujets (et pas grand chose ailleurs) je me permets de transmettre deux réflexions utiles et fournies pour tenter d’y voir plus clair et où marcher dans ces ténèbres.

    Un entretien publié par Gianfranco Pancino, chercheur en virologie à l’Institut Pasteur de Paris :
    https://hervey-noel.com/informations-sur-le-covid-19/
    qui fait le tour de la question sur l’essentiel…
    et Jean-Dominique Michel, anthropologue médical et expert en santé publique à Genève :
    http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/24/hydroxychloroquine-comment-la-mauvaise-science-est-devenue-u-305255.html?fbclid=IwAR3bdzg_WJhqTtXj4u1inPtUj_RRQ6zDgpUjWQH7snuzb2D31LIs6Cmo-kg
    qui ouvre une fenêtre sur le fonctionnement du monde de la recherche de notre temps…

    Longs, riches, mais nous avons le temps, confinement oblige. Utiles.

    1. Merci Hervey, effectivement, deux articles utiles et intéressants, j’ai beaucoup apprécié surtout celui de Gianfranco Pancino, chercheur en virologie.
      Les arguments d’un écologue qui les rejoint, ainsi que ceux du Pr Moutou, épidémiologiste, évoqué il y a peu .

      Coronavirus : « Cette épidémie est la conséquence d’une biodiversité que l’on maltraite », selon Philippe Grandcolas
      « Pour l’écologue Philippe Grandcolas, directeur de recherche au CNRS, le Covid-19, tout comme d’autres épidémies majeures (sida, Ebola, SRAS…), n’est pas sans rapport avec la crise de la biodiversité et du climat que nous connaissons. » Entretien.
      https://www.20minutes.fr/planete/2752743-20200403-coronavirus-epidemie-consequence-biodiversite-maltraite-selon-philippe-grandcolas

  15. Je me demande comment vont intégrer les citoyens de l’internet libre mais facebooké et ceux de celui bridé et filtré devant la létalité du virus sans frontières.
    Savoir ou ne pas savoir, à qui l’avantage lors de la prochaine pandémie ?

    1. Une certitude déjà, ce virus a un faible pour les femmes et une dent contre les hommes.
      Est-ce-que chez les Corona est-on toujours aussi sexiste ?

  16. Si ce machin a simplement une mortalité égale à la grippe et une diffusion égale, toute proportion gardée, on aura à périmètre égale à cette date (ie hospitalier + reconstruction épidémiologique) à minima = 300 000 à 350 000 morts en fin de période.

    Et on ne sera pas du tout à 50 % de la population « immunisé » (si jamais c’est constaté mais sur quelle durée ?) grâce au confinement.

    On va se prendre donc au moins une vague de plus, ce qui fait qu’on peut estimer les décès à 600 à 700 milles morts. Après, …

    1. @ Cloclo
      Ca me semble contradictoire, en admettant que je pousse un peu le bouchon.

      Les chiffres coréens vers 1% de mortalité me semblent robustes (quoiqu’ils sont moins vieux, ça peut jouer jusqu’à un petit facteur 2). Si on a 350 000 morts, c’est qu’on aura eu 35 millions de contaminés, et donc plus tellement jusqu’à l’immunité « de horde ».

      Bon, mais « plus tellement » par rapport à 350 000, ça peut être 250 000 et on serait d’accord.
      Je chicane un peu donc, comme dit au début.

      1. Oui, en fait, vu que tu es un peu calé avec les chiffres et les concepts, avec ces projections ce que j’interroge c’est un chiffre banal qui est donné chaque année à savoir les morts de la grippe. Comment avec 289 cas mortel constaté hôpital on arrive à obtenir 10 000 morts in fine ? Je parle de la France, ici, et maintenant, avec un système de soin 2019 équivalent à 2020, une population identique au morts et naissance près, tu saisis ?

        Si ce processus a posteriori est sérieux alors, on peut s’en servir pour estimer aussi avec le COVID 19 qui est plus contagieux et qui tue au moins autant non ?

      2. @Cloclo, timiota,
        Cloclo aime bien les ‘chiffres et calculs à la louche’, mais finalement ils sont peut-être plus proche d’une certaine ‘réalité’ que les comptages et chiffres officiels ‘foutage de gueule’, même si ils ne sont peut-être pas si simples à réaliser…

      3. @ Francois Corre : Oui, c’est l’intérêt du blog.
        @Cloclo: J’intuite que la différence c’est le SRA ou ARS de S-ARS : syndrome respiratoire aigu, lié à l’atteinte des poumons, le non-passage de l’oxygène dans le sang, ce qui fit remarquer le SARS de 2003 comme différent et ce qui fait de toutes les pneumonies des ennemies redoutées.
        Comment la grippe tue quand ce n’est pas par ARS ou cytokine storm ? Apparemment par les complications :
        « la grippe contribue aux infections plus graves (pneumonies à bactéries); chez les personnes fragiles du coeur, elle fatigue le coeur; chez les personnes âgées et les nourrissons, elle déshydrate (à cause de la fièvre), etc. Autrement dit, la grippe « déséquilibre » ceux dont la santé est déjà vacillante. Ce n’est pas la grippe qui tue, mais ses conséquences et ses complications. » (du temps de H1N1 : https://www.passeportsante.net/fr/Communaute/Blogue/Fiche.aspx?doc=la-grippe-ne-vous-laissez-pas-terroriser-quelques-definitions-et-un-point-de-vue-iconoclaste)

      4. Salut Timiota,

        Tu as raison, c’est bien d’échanger, le SARS, c’est un peu différent de la grippe possiblement au niveau des complications post grippe.

        En fait le SARS tue donc plus « directement » par asphyxie des gens faibles qui font une sur réaction immunitaire ou sont trop faibles pour encaisser la perte d’oxygène. Il se pourrait donc qu’il soit potentiellement moins « mortel » post symptôme que la grippe. Si et seulement si, on empêche la pandémie de toucher trop de monde, sinon sa mortalité directe va faire un paquet de dégâts dans les populations fragilisées vu sa propagation.

    2. https://www.insee.fr/fr/statistiques/2383440

      Pour ma part , je suis moins pessimiste sur la progression de l’immunisation de groupe , car le confinement à la sauce européenne est quand même plein de trous , et , à enregistrer le nombre de cas , autour de moi ,de « malades à domicile » avec des impacts bénins de la bête , je suis porté à penser que l’affaire est en marche .

      Ce qui n’exclut pas que le nombre de mises en bière sera plus imposant qu’on voulait le croire .

      Restez « à la  » 2Casa » .

    3. @ CloClo,
      Je devine vos besoins de communication (se rassurer en étant le plus pessimiste ?) mais au fond ça vous amène à quoi vos chiffres ?

      1. Jacques,

        Stp, cesse de projeter des analyses psy sur des commentaires. L’échange d’arguments et d’idée, c’est pour améliorer la compréhension des phénomènes en cherchant, regarde avec Timiota, arguments, contre arguments, réfléxions, bref, c’est le but du truc quoi. Afin de rester des êtres libres et pensants dans ce flux d’information.

        Tu captes ?

      2. @ CloClo,
        J’accepte votre critique.
        J’ai eu tort mais hier soir c’était tard et je me suis sans doute laissé allé…

      3. CloClo,

        Je ne peux pas te donner entièrement raison. Il y a un niveau « méta » du blog.

        Pour une part assez importante, les articles ne m’intéressent que peu. Les commentaires, en revanche, et pas seulement par leurs contenus factuels, sont toujours passionnants. Une portée générale se développe qui passe largement l’intérêt premier de ce blog-ci. Pour rejoindre « les blogs » en général, les commentateurs et les profils qui s’y dessinent, les invariants des comportements, les flux de nouveaux arrivants, les départs et leurs motivations, les profils psychologiques… Et qui, je le crois, participera autant de l’intérêt des chercheurs pour ces archives précieuses, probablement uniques par leur densité et la durée d’expérimentation, au-delà d’un état de l’art, à un instant donné et dans de vastes domaines, assez conséquent.

        Sans même parler des autres fonctions « sociales » du blog. Ça me fait toujours plaisir de discuter avec des gars comme toi par exemple… ce qui est rendu possible par notre intérêt commun pour ce qui se passe ici. Aspect réseau de la chose. Compression de l’espace ! Quelle aurait-été la probabilité sinon de réunir les gens qui viennent ici ?

        Tous ces éléments participent énormément de ce qui fait l’intérêt de ce lieu. Nan ?

      4. Je vous remercie pour le petit bout de phrase… 😉

        Deux choses :

        1/ Concernant les articles, ce sont les sujets. Pas la compétence qui y est développée. Pour une large part cela ne ressort pas de mes domaines de prédilection ou je n’y entends rien ;

        2/ même si le contenu du commentaire est effectivement celui que vous soulignez, le niveau méta ne disparaît pas pour autant : qui, d’où, quand, pourquoi, etc. Enfin c’est vous l’anthropologue, le sociologue, le psychanalyste, pas moi…

      5. Ça me rappelle votre histoire de compte-rendus sur les « tôles embouties » faites par un secrétaire qui n’y entravait que pouic. Souvent je suis dans cette situation là ici – timiota suivez mon regard ! Y’avait basic rabbit aussi… C’est un peu loin maintenant, mais je pense qu’à l’époque du suivi quotidien de la crise financière, j’aurais pu produire un discours assez cohérent sur les événements sans véritablement rien y comprendre : des questions auraient été fort embarrassantes, des absurdités auraient révélées mon incompréhension profonde des événements, ce, malgré vos capacités de vulgarisateur et mon intérêt pour la chose.

      6. Pour rejoindre ce que je disais à propos de la musique : quel intérêt à la discussion des mérites relatifs d’une musique entre un technicien (un musicien) et un amateur de musique (vous, moi) ? Pour lui, c’est de la mécanique, pour nous de l’affect cristallisé. Ce qui fait que je dénonce la plupart du temps l’intérêt porté soit à la musique classique, soit au jazz, par les non-techniciens comme relevant du snobisme. Et pourquoi j’interrogeais sur sa transmissibilité.

        This is reggae music 😉 : https://www.youtube.com/watch?v=-6G6PiRGCaU

        Qu’est-ce qui fait le reggae ? L’after-beat ? L’inversion rythmique/mélodie ? Que ça vienne de Jamaïque et qu’ils fument de la gandja ? Je suis pas technicien.

  17. j’ai vu un reportage où un médecin à paris avait organisé un testing en driving pour les soignants libéraux (infirmiers, kine, aide-soignants…etc) et il rapporte perplexe un nombre de cas positifs les concernant de 40 à 45%… (cela vient peut-être grossir le chiffre)
    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_coronavirus-la-gravite-du-covid-19-fortement-correlee-a-l-age-confirme-une-etude?id=10472578
    par ailleurs, une étude intéressante (ci dessus) montre que si les hospitalisations sont corrélées à l’age , elle ne sont pas d’un pourcentage anodin pour aucune des classes d’age (à part les très jeunes) et que si l’on rapporte ce % d’hospitalisés à la ventilation de la population française par classe d’age cela montre un nombre potentiel d’hospitalisations affolant pour le secteur hospitalier… (on comprend mieux les 500000 morts potentiels si rien n’est fait, qui ne seraient que la face émergée de l’iceberg de tous ceux qui devraient être hospitalisés sous respirateur –> c’est intenable)
    Bien sur heureusement, ou tout au moins il faut l’espérer tous les gens d’une classe d’age ne sont pas affaiblis par le virus (pour futura sciences –> seulement 1 sur 5 concernés); on peu donc espérer qu’en divisant par 5 la ventilation (du nombre d’hospitalisation nécessaire par classe d’age rapporté à l’importance de cette classe dans la population française) on ait un chiffre plus « raisonnable »…. sinon l’hôpital explosera à coup sûr..
    RTBF/ « Le pourcentage des malades de Covid-19 nécessitant une hospitalisation n’est que de 0,04% pour les 10/19 ans, de 1% pour les 20/29 ans, de 3,4% pour 30/39 et de 4,3% pour les 40/49 ans.
    Ensuite, le taux d’hospitalisation double pour atteindre 8,2% pour 50/59 ans, puis grimpe à 11,8% pour les 60/69 ans, à 16,6% pour les 70/79 ans et culmine 18,4% pour ceux de 80 ans et plus. »
    Ventilation population française par classe d’age:
    https://fr.statista.com/statistiques/472349/repartition-population-groupe-dage-france/
    un petit futé pourrait faire le calcul sur excel…. mais cela donnerait peut-être un effet grossissant et peut-être faux, ne prenant pas en compte assez de facteurs. En tout cas c’est assez parlant concernant les dangers encourus…

    1. « RTBF/ « Le pourcentage des malades de Covid-19 nécessitant une hospitalisation n’est que de 0,04% »

      La définition de « malades » n’est pas claire. Comment pourraient-ils déduire le pourcentage de malades nécessitant hospitalisation puisqu’on ne connait pas le nombre exact de malades ? Il faudrait plutôt dire « pourcentage de testés positifs symptomatiques se présentant à l’hôpital ».
      Si ce que contient le terme « malades de Covid-19 » est plus faible que l’ensemble « infectés de Covid-19 » , ces chiffres surestiment la dangerosité du virus.

  18. Le nombre de nouveaux cas dépend du nombre de nouveaux tests et de la manière de réaliser les tests (les cas graves, les cas graves et les cas moyennement graves, un partie de la population, toute la population,…
    Ils devraient fournir le nombres de nouveaux cas / 1000 tests (en utilisant toujours la même manière de sélection). Mais ce n’est pas le cas et chaque pays fait à sa sauce… On compare des pommes avec des poires.

  19. Premier mort du coronavirus dans la famille , une cousine de ma femme , 80 ans , une santé de fer jusqu’à ce jour , foudroyée en trois jours entre premiers symptômes et décès .

  20. Çà ne veut pas mourir dans les chaumières numériques. Et pourtant on a pour beaucoup d’entre nous été élevés au Lycée Papillon (on rigolait de tout, avant). On sait pourtant ce qu’il faut penser de ce naufrage : certainement retrouver un sourire puis un rire gargantuesque face à ces chiffres et ces graphiques que dressent les imbéciles.
    Et partir ailleurs, peut-être, s’il y a un ailleurs comme le souhaitait Rimbaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.