6 réflexions sur « Avant d’aller dormir, une petite pensée pour les EHPAD »

  1. Antoine De Maximy – Rencontre Avec Chomo

    Un film bourré de tendresse, de folie, de jeunesse, de rêves, d’inconscient et………….de feu. L’anti-artiste par excellence, j’ai même appris que j’étais déjà mort, mais pas encore sorti du cauchemar hélas.

  2. Une pensée pour ma part pour Manu Dibango décédé il y a peu de la covid-19.
    Dans une émission « Interdit d’interdire », je n’ai pas apprécié la façon de Franck Lepage de voir la crise de la covid-19, en particulier quand il a dit qu’à plus de 80 ans on peut mourir :
    https://www.youtube.com/watch?v=p6d82YwSFII&t=496
    J’espère que la famille de Manu Dibango n’a pas entendu ce passage.
    On ne meurt jamais de vieillesse. La vieillesse n’est pas une maladie.
    Toute mort est un drame et il n’y a pas d’âge pour mourir, il y a juste une probabilité plus élévée de mourir quand on est âgé parce qu’on est plus vulnérable. Quand on commence à penser qu’il n’y a pas de mal de mourir dans certaines conditions, cela peut mener vers des pensées encore plus graves. Frédéric Taddéï a eu tort de ne pas reprendre Franck Lepage, que j’aime bien, plus sévèrement sur ce sujet. Il s’agit d’un problème éthique. Des gens de la droite réac ont fait la même réflexion que lui sur des plateaux télé de grands médias. Je ne m’attendais pas à une telle pensée venant de lui. J’espère qu’il prendra conscience de son erreur et s’amendera.

    1. A faire de l’indignation une routine ou un « caractère » , le risque est là en effet de faire dans le « hors limite » , qui peut être aussi bien celui du dictateur totalitaire que celui du « Lucky Luke  » redresseur de torts autoproclamé et « sans limites  » justement .

      « Megen agan « toujours , et Aristote quand il dit que l’indignation n’est juste que lorsqu’elle dénonce des avantages ou des louanges imméritées ., en visant à les corriger .

      La mort des êtres que l’on chérit un peu ne demande que la pudeur et le silence .

      1. Voyez en tout cas un «athée pathologique» à l’oeuvre (en lien avec un autre article récent sur ce blog).
        Confucius a dit un jour :
        «Trois sortes d’amitié sont avantageuses, et trois sortes d’amitié sont nuisibles. L’amitié avec un homme qui parle sans détours, l’amitié avec un homme sincère, l’amitié avec un homme de grand savoir, ces trois sortes d’amitiés sont utiles. L’amitié avec un homme habitué à tromper par une fausse apparence d’honnêteté, l’amitié avec un homme habile à flatter, l’amitié avec un homme qui est grand parleur, ces trois sortes d’amitiés sont nuisibles.»

      2. Je crois qu’Aristote aussi entrevoyait trois types d’amitiés ,qui ne sont pas exactement celles de Confucius .

        Mais s’agissant de philia , le taulier en sait plus que moi .

  3. Un ami a reçu récemment une publicité l’incitant à investir son argent dans les EPHAD. Rendement net de 4,26% à 9% à un moment où l’assurance-vie se traîne à 1 à 2%. Qui dit mieux ?
    Les personnes âgées dans les EPHAD peuvent aussi investir dans les EPHAD et demander à être traitées avec légèreté pour augmenter les dividendes. On n’est jamais mieux servi que par soi-même !
    C’est au consommateur de choisir : l’argent ou la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.