8 réflexions sur « Fêtards »

  1. Le pouvoir immédiat de l’image !

    EXCELLENT !

    Par chez nous, la fête foraine bat désormais son plein chaque soir, et ceci depuis quelques jours…

    Inutile d’évoquer la question du coronavirus avec les jeunes qui veulent s’y rendre ; leur Président de la République leur a donné le feu vert, alors après tout, il sait forcément ce qu’il dit leur Président…

    « Eh puis de toute façon, il y a beaucoup trop de vieux sur Terre !! Alors elle fait le ménage…
    – Qui ça elle ?
    – Ben la Terre crétin !! »

  2. Ne devrait-on pas permettre au virus de circuler dans un groupe d’individus contrôlés, un groupe qui ne développe pas de maladie et protéger les autres ? Les mutations induites devraient permettre au virus de co-exister avec l’humain.

      1. Merci pour le lien.
        Je pense que les personnes à risque sont suffisamment sensibilisées par le danger. Elles respectent la distanciation physique. Ce qui leur manque ce sont de véritables masques, des masques qui protègent le porteur (FFP2 ou FFP3). Et là on retombe sur un problème de moyens.
        Une autre stratégie serait de masquer (masque standard) tout le monde en gardant la règle de la distanciation et de libérer chacun suite à un test PCR négatif (il n’est plus porteur du virus donc plus contaminant). La personne aurait un badge officiel « PCR négatif ». Cela prendrait un temps fou pour libérer toute la population vu la vitesse à laquelle on réalise les tests PCR pour le moment…

  3. Pour relativiser « un peu » les choses, voici un article et un tableau qui montrent l’origine des principaux foyers d’épidémie :

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-le-tourisme-joue-t-il-un-role-si-important-dans-la-propagation-du-virus_4057777.html

    Bizarrement, et contrairement à la doctrine officielle, les « événements publics et privés » arrivent à la huitième place (quasi au même niveau que l’école – là « on » n’en fait pas la pub), mais bien après les faillites de gestion du gouvernement que sont les ehpad, les établissements de santé, les établissements d’hébergement et d’insertion, les établissements médico-sociaux de personnes handicapées. Lieux où le gouvernement pouvait agir et éviter ces foyers assez facilement si les moyens de protection avaient été mis en place.

    Et bien loin également des entreprises publiques et privées, mais faut pas le dire, ça gêne les affaires …

    Donc ces foutus jeunes, on va tout leur mettre sur le dos, histoire de bien cacher la faillite du gouvernement.

    1. « Ces données concernent les foyers de transmission identifiés entre le 9 mai et le 22 juillet 2020 et ne comptabilisent pas les clusters en milieu familial restreint ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.