26 réflexions sur « Poupées russes, par Chantal Montellier »

    1. Hmm… le mail disait « Cour suprême 2 », ça ne me semblait pas très porteur…

      Si on change le titre ensuite, les liens par facebook, Twitter, etc. ne marchent pas : à éviter !

  1. La juge Amy Coney Barrett est mère de sept enfants, dont deux enfants adoptifs natifs de Haïti et donc noirs. Le rapport entre elle et le Ku Klux Klan me paraît pour le moins distant.

    Quoi qu’on pense des convictions de cette dame et de sa nomination par Trump pour prendre place à la Cour suprême américaine, il me semble difficile de l’accuser de racisme.

    1. Haiti est en Afrique centrale c’est bien connu.
      D’ailleurs quand vous parlez des femmes ça donne la gerbouille, coïncidence ?
      Bon je vous laisse méditer.

      1. « Bon je vous laisse méditer »

        Je méditerai quand vous m’aurez fourni la version décodée de votre remarque 😀 !

        Je parle français, mais pas la langue que vous parlez j’en ai bien peur 🙂

      1. L’histoire de son père Frederic Trump, comme déjà expliqué par Paul.

        Disons que le lien avec Amy Coney Barrett est quelque peu distant 🙂 …

  2. Je trouve que Trump parait trop placide et débonnaire. Bref une matriochka traditionnelle, an-historique. Je le verrais plutôt en Yvan le terrible… Et je ne sais ce que représente le type du bas. Avec en plus le KKK en attentistes. Une idée inachevée ?
    Je verrais plutôt la main russe (?) tenant un Jack in the box ayant sorti sous forme Trump sur ressort qui lui même sort Amy B d’une box .

    1. Oui, bon, ok… Je ferai mieux la prochaine fois, promis. D’accord pour le Trump. Pas hyper réussi. Vais peut être le reprendre dans les sens indiqué. Pour voir

  3. Il m’a fallu l’oeil frais du matin pour voir ces yeux noirs : cette pyramide est donc celle qui se cacherait dans un chapeau pointu du KKK dont les yeux transpercent le dessin. Et donc qui n’a rien de russe… ? (1) Ou Poutine est-il ce KKK ? Drôle d’attelage. Et de plus ces manifestants…
    On représente souvent les poupées russes en alignement. Ici c’est une sainte trinité, dont le pigeon est..

  4. Oui, oui, Chabian, tout ça sort du chapeau pointu (décapité par mes soins) de papa Trump, ou grand-papa,?, je ne sais plus… Mais ça a marqué l’imaginaire de la tribu on dirait. Et les « chapeaux » devenus boites, s’emboitent -cqfd- les uns dans les autres… Au final ça ressemble à une matriochka, mais d’un genre très très spécial. Façon suprémaciste blanc pour D.T. façon catho pas du tout zombie côté A.C.B

    1. Comment dit on  » pauvre mec » à une femme ?

      Le débat entre les deux vice président(e)s potentiel(les) à venir sauvera-t-il la face des USA ?

      1
      1. Esperons j’ai touvé biden bien malpoli , imaginez qu’ils soit élu président et qu’il envoi bouler ses homologues étranger ainsi , un peu de respect je veux dire ! Et quel exemple pour les jeunes !

      2. On ne le dit pas, comme homme à une femme, ce serait inconvenant (et dominateur).
        Entre femmes, l’équivalent serait littérallement « ma pauvre fille (ou gonzesse) ». Même condescendance.

        Pour Trump, à un homme violent, menteur et dénigrant, il fallait sans doute attaquer dans la même veine, à même hauteur, pour contester sa condescendance, pour ne pas lui laisser d’espace. Attendons voir la posture adoptée au 2e round !

        Aucune raison que les VP soient dans le même esprit.
        Mais aucun spectacle électoral ne peut changer la politique-spectacle. Qui n’est pas « la face » des USA.

      3. @Chabian :

        La  » face » c’est effectivement un peu vague ( sauf pour les chinois ) , mais la forme reste toujours un peu le fond qui remonte à la surface .

        Sur l’attitude à adopter vis à vis de quelqu’un qui se fait profession de grossièreté et qui ne respecte pas les règles de savoir vivre et d’échanges élémentaires , les avis sont partagés :

        – ou bien on descend à son niveau , considérant que rien ne pourra sortir de toutes façons du débat , et qu’il faut faire aussi con que lui pour rester dans le spectacle attendu par les spectateurs , et qu’il suffit de tenir le temps imparti en essayant de se garder la dernière pique . Le risque , si ça n’est pas dans votre nature , c’est d’être maladroit dans ce jeu là ( cf Fabius dans son débat avec Chirac )

        – ou bien vous restez de marbre en essayant de rester factuel et argumenté , mais ça suppose que le maître des ébats fasse respecter les temps et la sérénité des temps de paroles . A l’extrême si ça n’est pas possible , le dire et s’en aller avec le risque médiatique au fil de l’eau d’être taxé de lâche là où vous faites preuve d’intelligence .

        Dans le genre  » comment faire pour débattre avec un con manipulateur » , Bernard Tapie s’en était plutôt bien sorti dans un débat avec Le Pen .

  5. mon avis : + complotiste et manipulatoire, tu meurs…
    Même procédé. Même mépris du réel. Même sanction.

    Particulièrement ignoble d’associer, même subrepticement, la conduite intègre et altruiste d’une magistrate brillante (certes catholique, le crime des crimes!) avec les revendications raciales du ku klux klan.

    Cette caricature est plus proche du style de Minute que de Fakir…

    1
    1. Je ne la connais pas, mais une femme qui a fait assez d’études pour être dans la haute magistrature, a 7 enfants dont 2 haïtiens adoptés, et qui, chrétienne ou non ça c’est du bonus) milite contre l’avortement ( et accessoirement se fait acheter par ce dérangé du bounty) bein c’est une Teubé.

      1. L’avortement (non thérapeutique et non issu d’un rapport sexuel non consenti) ne va nullement de soi.
        C’est une question délicate.
        Des arguments éthiques solides, neutres du point de vue de considérations religieuses (mais pas du point de vue des conceptions du bien), existent de part et d’autre.
        Pour ma part, je comprends les deux point de vue.
        Si la question est réglée dans de nombreux pays sur le plan « culturel » et/ou « légal », elle ne l’est pas du tout (et pas prête de l’être) sur le plan éthique.

        Je suppose quand même que son militantisme anti-avortement est lié à sa foi catholique (et non pas seulement chrétienne), et qu’il n’est donc pas, pour vous, accessoire, et encore moins étranger, au qualificatif de « teubée ».

        Elle aura été achetée si elle entérine un coup de force manifestement inconstitutionnel de Trump pour se maintenir au pouvoir. Mais on en n’est pas (encore) là.

    2. Ouh là!!! Vous au moins vous n’avez pas peur des excès de langage. Bravo! Ce n’est tout de même pas moi qui ai associé, dans le réel, un descendant de membre du KKK (mal démarqué de cet héritage), et un membre de l’espèce de secte catho bling-bling de droite un millipoil extrême, « people of praise », si? L’ignoble c’est ce réel-là qui me le sert sur un plateau, je ne fais que le représenter, le symboliser. Pardon monsieur Ping de vous avoir choqué. Bien cordialement, Chantal Montellier, (dite Pong). Quand à Minute, vous devriez vous intéresser un peu à mon parcours avant de m’y associer, ce serait plus honnête (mais moins rigolo).

  6. On peut toujours rêver qu’il parte de lui même au bon moment et qu’il ne reviendra jamais ! Je croise les doigts

  7. Bon, en y regardant de + près, je comprends un peu mieux le propos recherché par cette caricature, qui est davantage une description des influences organisationnelles subies/revendiquées par les différents protagonistes – et qui les dépassent – qu’une interprétation de type « main cachée » liant les dites organisations entre-elles (plus psycho-sociologique que politico-historique, du coup).

    Dans ce cas, rien de complotiste, et l’impression ‘minute’ n’est qu’un effet malheureux de la composition (et difficile à éviter).

    1. Ah! Voilà. Vous voyez quand vous voulez. Vous devriez rouler deux fois vos yeux dans vos orbites avant de me mordre. Merci. C.

Les commentaires sont fermés.