Risque de guerre civile aux États-Unis – 12/1/21 17h55

En route vers la Grande Muraille qu’il fait construire à la frontière mexicaine, M. Trump a déclaré que “Le peuple américain est en proie à une immense colère (a tremendous anger)”, du fait de la menace d’un second impeachment (destitution) le visant, une continuation de la “chasse aux sorcières” dont il est la victime depuis plus de quatre ans.

Interrogé à propos de son incitation à l’émeute mercredi de la semaine dernière (6 décembre), qui précéda immédiatement la prise d’assaut du Capitole à Washington par ses auditeurs, le Président a déclaré que “les gens ont pensé que ce que j’ai dit était parfaitement approprié […] si vous regardez ce que d’autres personnes ont dit : des politiciens de haut rang, à propos des émeutes cet été, ces horribles émeutes à Portland [Oregon] et à Seattle [état de Washington] et différents autres endroits, c’est là qu’était le véritable problème”. Le Président renvoyait là aux manifestations Black Lives Matter qui avaient suivi le meurtre de George Floyd.

Partager :

17 réflexions sur « Risque de guerre civile aux États-Unis – 12/1/21 17h55 »

  1. … ” Interrogé à propos de son incitation à l’émeute mercredi de la semaine dernière (6 décembre), qui précéda immédiatement la prise d’assaut du Capitole à Washington par ses auditeurs ” …

    Peut-être imaginer une tentative de mise en saisie par le Congrès du 14ème amendement (point 10) qui , en revenant sur un plan politique (et non des droits d’expression individuels à protéger) , permettrait d’imposer à D.T. une inéligibilité à vie …??
    Tout ça sous la houlette de Biden élu , donc encore tenir 8 jours. Votes sous majorité simple!

    1. 14 ème amendement point 3 ..pardon.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Quatorzi%C3%A8me_amendement_de_la_Constitution_des_%C3%89tats-Unis
      Section 3. Nul ne sera sénateur ou représentant au Congrès, ….. qui après avoir prêté serment, comme membre du Congrès,….. de défendre la Constitution des États-Unis, aura pris part à une insurrection ou à une rébellion contre eux, ou donné aide ou secours à leurs ennemis

      Il y a du travail juridique…mais on repasse sur un plan politique au lieu de risquer d’ouvrir à remettre en cause la liberté d’expression

  2. Il fallait donc comprendre que lorsque Trump s’adressant lors d’un entretien téléphonique au républicain MacCarthy il admettait qu’il avait une part de responsabilité dans l’émeute du Capitole, il assumait non pas pour admettre même tactiquement une erreur, mais assumait en tant que leader positif. McCathy a sans doute tenté une manoeuvre de diversion pour mieux préparer le retour du Trump ravageur.
    https://www.reuters.com/article/us-usa-trump-mccarthy/mccarthy-says-trump-accepts-some-responsibility-for-capitol-riot-sources-idUSKBN29H0CN

    1. Et sa responsabilité à lui, Mc Carthy ? Et celles des sénateurs et représentants Républicains qui ont chanté en choeur le “vol” fictif de l’élection ?

      C’est bien de demander à Trump de faire un effort vers la vérité. Mais eux aussi, il faudrait urgemment qu’il le fasse, cet effort. Parce que les “STP Trump, pitié, appelle Biden, sinon on est foutu” c’est d’un pathétique.

      Au royaume de l’hypocrisie, le pervers narcissique est roi !

  3. Hi hi, “la Grande Muraille”…! 🙂
    Sur les 1200/1300 km, Donald n’aura fait ‘que’ 400 ou 500 km, et encore ça comprend des tronçons existant rénovés, ça n’excuse rien bien sûr… À propos, le Mexique a payé finalement ? 🙂
    Plus on s’approche du 20/01, plus l’animal semble achever sa mue en loup. (pardon pour les loups…)

  4. Monsieur Jorion cette année le 6 décembre tombe un 6 janvier 2021 ! (LOL)
    Je crois vous avoir entendu faire déjà cette même confusion décembre / janvier dans une vidéo récente.
    Mais vous aviez rectifié.
    Portez vous bien

    1. Je me concentre trop sur dire “2021” au lieu de “2020”, du coup je rate le mois. Mais de manière générale, il faudrait que je dorme un peu plus pour faire baisser le niveau de lapsus, anglicismes, etc. 😀

  5. Le 6 janvier, après l’attaque du Capitole, une partie de ses électeurs s’est détaché de lui. Ce n’est pas en remettant de l’huile sur le feu qu’il les ramènera. Par contre, cela peut remotiver des excités un peu désorientés par la coupure des canaux de communication. Et donc fortifier la raison d’être de l’impeachment.
    On va espérer que cela ouvre aussi les yeux de suffisamment de sénateurs Républicain pour que cet impeachment soit voté.

    Dans tous les cas, ceux qui, au Congrès, n’auront rien fait contre seront co-responsables, à mes yeux et j’espère aux yeux des américains sensés, des violences qui vont avoir lieues. Jouer aux Munichois n’apporte rien, l’Histoire nous l’a hélas déjà montré.

    1
  6. « les gens ont pensé que ce que j’ai dit était parfaitement approprié […] si vous regardez ce que d’autres personnes ont dit : des politiciens de haut rang, à propos des émeutes cet été, ces horribles émeutes à Portland [Oregon] et à Seattle [état de Washington] et différents autres endroits, c’est là qu’était le véritable problème ».

    Ne pas sous estimer Trump, le gars est en mode offensif droit devant, il ne va rien lâcher du tout, et même va tenter de prendre la main ! Cette phrase est une préparation à un appel à l’insurrection en elle-même. Il vise les élites “des politiciens de haut rang” = “problème”. Et il compare selon lui avec les émeutes “horribles” de cet été qui sont bien plus grave que quelques manifestants qui rentrent dans le Capitole …

    Les jours qui viennent vont être chauds, très chauds. 70 millions de votants pour ce mec, qui a progressé, ce n’est pas un feu de paille.

    3
    1. Oui, je vous suis tout à fait sur le fait que son départ de la Maison Blanche ne va rien régler du tout. Je propose le lien vers cette émission de France Inter du vendredi 8 janvier 2021 où Bertrand Badie et Pierre-Henri Tavoillot analysent les événements du Capitole du 6 janvier… Une façon de dire que le populisme a le vent en poupe aux USA, que Trump soit ou non à la manoeuvre.
      https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-08-janvier-2021?fbclid=IwAR3xSyMsdY2HHqKsDQejPl2k6ZudehsVkLLe94Igpx7zaI1HQY1JrqSvSAc

  7. Une video sur youtube

    1-11-21 Military Convoys/Personell Vehicles Gathering In Texas

    Je ne sais pas ce que ça vaut.

    Par contre les commentaires sont clairs sur la détermination. et leur fanatisme.

    1. Peut-être une unité de la Sécurité intérieure, qui est nettement plus proche du militaire que du policier.

  8. Il y aura peut-être une nouvelle guerre civile aux États-Unis.

    Paul, vous rappeliez dans une de vos dernières vidéo l’étude, que vous avez mentionné dans “le dernier qui s’en va éteind la lumière”, qui établissait que sur 1300 propositions qui intéressaient vraiment la population, moins d’un petit quart étaient mises en œuvre par les politiciens au pouvoir. Tout cela car ces derniers roulent pour les syndicats patronaux. Pour illustrer votre propos, vous avez donné l’exemple d’Emmanuel Macron. Il s’était engagé à mettre en œuvre les recommandations de la convention citoyenne sur le climat. Cela ne l’a pas empêché de jeter à la poubelle une des plus nécessaire d’entre elles, l’interdiction des insecticides tueurs d’abeilles. Ce rangeant ainsi derrière la volonté du MEDEF.
    Ne peut-on pas déjà appeler ça du fascisme ? Un fascisme light, fardé du masque d’une démocratie fantasmée. Depuis que je vote (1992), si les vernis étaient différents, je n’ai jamais eu le choix qu’entre du néolibéralisme et du néolibéralisme. Peut-on alors s’étonner que pour se révolter, certains se rangent derrière un véritable fasciste ?

    1. J’appelle l’ultralibéralisme “fascisme en col blanc”. J’ai utilisé l’expression à propos de la “Troïka” de triste mémoire que la BCE, le FMI et la Commission européenne envoyaient faire régner la terreur en Grèce.

  9. Les grands médias avaient à choisir entre diffuser le discours de Trump au Texas, ou une conférence de presse organisée en même temps (je ne crois pas au hasard) par le FBI à propos des suites des poursuites post 6 janvier. A priori au moins MSNBC et ABCnews ont suivi le FBI. A voir pour les autres.

  10. Le Martin Luther King Memorial Day est célébré le 3ᵉ lundi de janvier.
    Cette année ça tombe donc le 18 janvier.
    Réussir le coup d’État dans cette période permettrait, sinon de le faire oublier, du moins de le diluer dans le nouveau récit patriote.
    Où est-ce viser trop loin dans l’optique d’un suprémaciste blanc ?

Les commentaires sont fermés.