8 réflexions sur « Chick Corea (1941-2021) »

  1. Beaucoup d’émotion en écoutant la première video à Vienne, avec les oiseaux, c’est magnifique !
    Merci

    1. Ce morceau est terrible quelque soit la version jouée (y compris celle de l’album) :

      Petit fils de pianiste, fils de jazzman et moi-même compositeur, j’ai écouté et ré-écouté maintes fois le répertoire de cet artiste qui a été une vrai source d’inspiration.

  2. Sublissimes également les gymnopédies d’Eric Satie, agrémentées de peintures d’Eduardo Cortez (sur youtube itou).

  3. Je confondais souvent avec la musique de Keith Jarrett (ils ont joué ensemble je crois), mais lui qui jouait comme un dieu, que diable est-il allé chercher chez Ron Hubbard, l’inspiration… ?

  4. Chick Corea, un très grand parmi les très grands. Bel hommage hier sur France Musique, Lionel Esparza faisant bien apparaître notamment son goût et son talent pour le “classique”, avec un extrait d’un double concerto de Mozart (dirigé par Harnoncourt!) avec comme comparse Friedrich Gulda: un pur classique passionné de jazz et un jazziste passionné de classique.
    Dans le lien ci-dessous, émouvant salut de l’immense Quincy Jones à son “frère d’armes”.
    https://www.francemusique.fr/actualite-musicale/chick-corea-legende-du-jazz-fusion-et-pianiste-de-genie-nous-a-quitte-92672

Les commentaires sont fermés.