Avis à un.e petit.e farceu.r.se

Le blog est équipé d’un filtre à spam. Quand vous allez voir – comme je peux le faire – ce qu’il retient, ce sont essentiellement des messages bourrés de liens vers des sites pornographiques ou bien vendant de la drogue en ligne. On trouve parfois aussi de la propagande dans le style militant langue de bois. Et à l’instant, allant voir par là parce que quelqu’un me demande par mail où est passé son commentaire, je découvre que ce filtre est beaucoup plus intelligent que je ne pensais parce qu’il a retenu dans son filet les commentaires d’un imposteur (ou d’une imposteuse) qui sont des contrefaçons assez bien faites de mes propres commentaires… mais tenant des propos incendiaires (une ode dithyrambique au Parti Communiste Chinois, par exemple).

Tss… tss… je ne pense pas que ce soit votre orthographe de niveau CP qui ait retenu l’attention du filtre, je crois plutôt que ce soit le fait que votre adresse IP n’est pas la mienne. Quoi qu’il en soit, n’y revenez pas, petit.e farceu.r.se : je vous ai à l’œil !

P.S. Je ne raterai jamais non plus une occasion de laisser entendre mon opinion relative au style inclusif.

Partager :

9 réponses à “Avis à un.e petit.e farceu.r.se

  1. Avatar de Dup
    Dup

    Décidément ça lésine par sur les moyens pour vous faire dire ce que vous n’avez pas dit, gaffe aussi aux vidéos deep fake on va pas tarder à vous voir attablé tout sourire entre Xi et Vladimir 🙂

  2. Avatar de François M
    François M

    La clef du succès sans doute !

  3. Avatar de panthereBlanche
    panthereBlanche

    On peut toujours inventer des mots (« impostrice » – oups c’était « imposteuse » !) pour manifester sa répugnance à l’égard des déclinaisons inclusives; le point médian n’en est qu’une des expressions, « né(e) le » en est une autre (un peu plus lourde, mais fixée dans la langue administrative, donc sans doute spontanément aceptable ^^).
    On s’étonnera simplement (non) que cet effort méritoire porte sur un substantif désobligeant, autant que son adresse (« petit farceur » ou « petite farceuse », pfff ! Vous auriez pu essayer « troll.e »).
    Bref, votre opinion n’avait pas besoin d’un post-scriptum pour être lourdement exprimée – MAIS BON, C’EST VOUS LE CHEF ET VOUS AVEZ RAISON.

    Donc ?
    Je me tais.

    1. Avatar de Juannessy
      Juannessy

      Ça y est , on tient la petite … espiègle !

      1. Avatar de panthereBlanche
        panthereBlanche

        bien vu, bravo !
        (j’y avais songé, sans toutefois l’écrire)

        j’ai un faible, j’avoue, pour les adjectifs épicènes : inclusivité++

    2. Avatar de Paul Jorion

      Vous avez raison : « imposteur » donne « impostrice » et non « imposteuse ».

      Je défends chacune des trois langues que je parle correctement contre leur dégénérescence. J’ai d’ailleurs eu un petit débat à ce sujet tout à l’heure : que fait-on quand on cite la phrase d’une romancière américaine qui a commis une faute grossière ? Écrire (sic) après son erreur ? Ou corriger en douce ?

      J’ai insisté auprès du Monde pendant plusieurs années (dans ma correspondance autour de mes chroniques) pour qu’ »auteure » disparaisse au profit d’ »autrice ». J’ignore comment leur décision fut précise, en tout cas ma cause l’a emporté.

      Mais comment interpréter le fait que « chercheuse », que j’ai vu utiliser pendant des dizaines d’années à la satisfaction de chacun, fasse place maintenant dans des CV à « chercheure » (que je dois d’ailleurs réécrire à l’instant parce que le correcteur d’orthographe l’a remplacé d’office par « chercheuse »), est-ce une faute d’orthographe ou une prise de position politique ? (peut-être les deux).

      1. Avatar de Ruiz

        imposteur au féminin ça se discute
        Peut-être n’y en a-t-il pas ?
        https://www.debetiseur.com/quel-est-le-feminin-dimposteur/

        ou l’absence dans l’usage résulte-t-elle d’un niveau de langue suffisament élevé pour éviter le pléonasme en précisant une qualité jugée implicite ?

  4. Avatar de Ruiz

    Chercheuse désigne une personne qui fait de la recherche, dont l’énonciateur ou l’énonciatrice a connaissance du sexe féminin.
    Chercheure désigne par elle-même ou par ses soeurs, une personne qui revendique un genre féminin et qui et prétends ou passe auprès d’elles pour faire de la recherche.

    Les deux dénominations peuvent désigner la même personne.

    1. Avatar de Juannessy
      Juannessy

      Si on cherche midi à quatorze heure ( surtout après un changement d’heure ) , ce serait rajouter à la confusion que de rappeler la signification de « tête-chercheuse » en argot .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta