13 réflexions sur « Gabegie de plastique : cela vaut pour nous aussi »

  1. Si les gens comprenaient que dans leur vie ils produisent plus de déchets en particulier de plastique que le volume de leur logement cela leur donnerait déjà une vague idée de combien ils polluent. Quand ils font environ 270 km en voiture leur pot d’échappement rempli l’équivalent d’une montgolfière de gaz d’échappement. Cela veut quand même dire qu’en 50 ans il faut se “débarrasser” du même volume de déchets que toutes les villes et maisons du monde ! Et vu le volume on comprend mieux que l’on cherche à s’en débarrasser à votre place ni vu ni connu loin des yeux donc dans les océans et les pays “sous développés”. En France pour ce qui est des vêtement on recycle à 90%, mis à part que ces 90%, ont les exportent comme “matière première” en Tunisie en particulier où ils n’en récupèrent qu’une part infime avant de mettre le reste en décharge qui finit en mer. C’est comme le nuage de Tchernobyl, on le sait bien, cela ne passe pas la frontière. On déclare recycler alors que l’on exporte nos déchets ce n’est quand même pas vraiment la même chose.

    1. “Si les gens comprenaient que dans leur vie…” blablabla blablabla blablabla.

      Les gens, les gens, les gens, ce que vous êtes fatiguant avec vos gens, franchement. Les gens quand ils veulent changer le système y a toujours un petit malin pour leur dire que le gars qui veut le changer c’est un cré cré méchant, ou alors mieux on leur envoie les farces de l’ordre pour les esquinter.

      Si “Les gens” ne portent de masques, ils sont responsables de tuer les autres, oui oui, je lis et j’entends ça à longueur de journée dans vos blogs et vos journaux et sur les ondes, mais c’est masques sont en plastiques. Des milliards par jour ! Alors que les plus pauvres (encore entendu au journal de F2 ce soir, en Inde, dans les bidonvilles, ne sont même pas malade du COVID 19 tellement leur système immunitaire est fortiche alors que le votre bande de riche à la noix vous êtes tellement faibles et avez tellement peur de crever après 75 ans que vous foutez la planète à genou. Oui c’est aussi simple que cela.

      Tu crois que les seringues elles sont en carton pâte biodégradable pour ta vaccination “les gens” ?

      Les gens, les gens, les gens. Pfffff. Ce qui ne faut pas lire.

      Bon, tu préfères Ruffin ou Macron ou Lepen ou Mélenchon dans ton théâtre de guignols franco français ? Parce que moi je vais aller m’en jeter un petit dernier pour la route, en vous regardant couler. Sérieux un moment faut se réveiller quand même (quoique là moi je vais dormir).

      Je vous rappelle quand même qu’il y a pas loin de 13,5 milliards d’années et des brouettes ont été tous fusionnés, intriqués, unifiés, alors bon tout ça fini par lassé, moi ça me lasse de lire toujours la même chose. Les gens, les gens, les gens.

      Ils n’y sont pour rien du tout, les gens et ceux qui disent l’inverse sont des crétins qui pètent plus haut que leur cul.

      En revanche, il y a bien DES gens qui sont des fumiers et des salopards, qui font tourner ce système et qui méritent la corde.

      A bon entendeur, salut.

      5
      1. J’ai écrit pas mal en phonétique à cause de la méthode mixte des années 70 entre b,a,ba et semi global.

        Donc on a “c’est” pour “ces”, “ont” pour “on” et ainsi de suite suivant la concentration jusqu’à extermination de la cette foutue langue de l’endroit où je suis né.

        1
      2. Attention, CloClo, tu vas te faire virer du blog le plus optimiste, faudra que tu ouvres ton propre blog pour partager tes élucubrations…

        1. Salut 2 -Casa ! 😀

          Viré ? Possible, mais en fait c’est une vision de l’esprit, je suis en chacun de vous et chacun de vous en moi. Alors…

          Ta cliqué puce levé ou pas ? 😛

      3. Déjà monsieur j’ai choisi de ne jamais conduire pour éviter environ 30% de la pollution (donc quelque chose que l’on peut considéré comme significatif) et cela m’a couté très cher dans ma vie sociale et professionnelle. C’est un vrai choix et en effet les vrais choix sont en fait extrêmement couteux et contraignants, non je ne vais pas en weekend me promener, non je ne vais pas en vacances à l’étranger tout au plus je vais chez des amis une semaine tout au plus par an etc…Mais quand je viens dire qu’il faut faire quelque chose, oui j’ai commencé par le faire moi-même !

        1. Bravo JB je suis totalement d’accord avec ton dernier message ! Je fais tout pareil que toi. Sauf pour la voiture, parce que là où je suis et vu ce que je fais, sans, c’est un peu compliqué, mais je roule peu en rapport à mes congénères de ma classe. Au lieu de faire parti des 1%, je ferai parti des 0,1% si je n’avais pas choisi moi aussi de vrais choix mec. T’as pas idée du prix que ça m’a coûté…

          Et pour te le prouver je t’offre une médaille en chocolat et une image pieuse.

          Mais je pense que tu n’as pas compris ce que je disais, parce que j’ai dû mal m’exprimer comme d’hab, un fond d’autisme persistant.

  2. Sous les artefacts plastiformes que l’océan amasse, nous avons trouvé une issus à ce qui, jusqu’à présent, nous paraissait impossible. La lumière passe donc par les influenceurs et leurs plates formes vidéo. Sans eux, nous ne nous serions pas laissés pousser les ongles, nous n’aurions pas appris à les rendre plus solides, nous n’aurions pas pu remuer efficacement tous ces emballages industriels ; sur nos doigts, la surface de peau disponible à cette cause étant devenue si rare.

  3. LE TEMPS DU PLASTIQUE

    Si l’on mettait le temps du plastique
    En musique sique sique
    On y perdrait son temps de temps en temps
    En y gagnant des sous et des bijoux des bijoux en plastique
    Bien plus économiques miques miques
    Et bien plus int’ressants que les diamants
    Que l’on pend que l’on pend au cou des gens
    Car le temps du plastique
    C’est bien plus fantastique tique tique
    On y voit le printemps passer
    Son temps à fair’ des à fair’ des fleurs en papiers



    Léo Ferré
    (Editions Meridian – 1956)

    A vos cassettes !!!

Les commentaires sont fermés.