Covid-19 : La vague delta semble derrière nous, par a113

La courbe bleue représente le taux de variation des admissions en réanimation (en comparant la moyenne des 7 jours courant à celle de la veille) appelé ici  : « dynamique » (d%) si >0 , les services se remplissent si=0 , situation en plateau si<0 , les services se vident. 

la courbe violette est la courbe en valeur absolue lissée sur une semaine des entrées en réanimation (multiplier par 100 pour obtenir le chiffre réel.)

La courbe a, enfin, passé la barre du zéro pour redevenir négative.

La vague delta semble derrière nous.

Il reste l’Outre-mer et la région Paca qui restent dans une situation critique.
Impossible de prévoir la suite.

Ce variant semble « envahir » l’ensemble de la planète sauf l’Amérique du Sud (le bassin amazonien essentiellement, Guyane comprise) qui voit toujours le variant « brésilien » dominer.

D’autres variants sont apparus bien sûr, mais moins contagieux semble-t-il.

Partager :

26 réflexions sur « Covid-19 : La vague delta semble derrière nous, par a113 »

  1. Oui, mais on garde la Pass Sanitaire.
    C’est un peu comme le Pass Montagne, ça tient chaud l’hiver !😆

      1. Oui… bien sûr… et la marmotte…
        D’après les instances européennes, ce n’est pas jusqu’à novembre, mais jusqu’à l’été 2022.
        Simplement, pour ne pas créer une colère noire, le gouvernement a feinté en arretant le pass au 15 novembre, pour, bien sûr, le reconduire jusqu’à ladite véritable échéance. Je dis 2022, mais il s’agit peut etre meme de 2023. A vérifier.

        Ce machin n’a aucune utilité dans la gestion de l’épidémie. Il a meme un effet inverse (puisque mélanger des individus non vaccinés mais saints permets aux individus vaccinés mais atteint du covid de les contaminer, d’autant plus, même, qu’étant vacciné ils ont tendance à moins respecter les contraintes sanitaires).

        Ses seules fonctions est l’humiliation sociale systématique pour forcer les gens à se vacciner, l’évitement de toute poursuite pénale pour les dirigeants politiques au cas où ca tournerait mal ( car su coup, techniquement, il ne s’agit pas d’une obligation légale) et la mise en place du premier étage d’une société de contrôle algorytmique (voire l’édifiant – et terrifiant rapport de Thalès Security System à propos dusit passe, et la juteuse feuille de route associée ), à côté de laquelle les sociétés totalitaires du XXe n’auront été qu’une plaisanterie (et bien sûr tout ça, toujours au nom de la sacrosainte « sécurité », sanitaire, informationnelle, civile, financière, etc.).

        1
    1. Encore une formule à intégrer au dico.. Moi j’aime bien le classique mais correct « laissez-passer ».. A noter « passavant » sans e. Sinon, passe c’est féminin.

      1
      1. Il y a aussi :
        Pass Muraille
        Pass Tèque
        Pass Tis
        Pass Pass
        Pass Que
        Pass Issure
        Pass Partout
        Pass Science
        Pass Ifort
        ….
        Ne nous privons pass !

        2
  2. C’est pas pour jeter un froid…mais , sauf erreur , un nouveau vilain à tenir à l’oeil .. (oui , mais , comment..? ) : C.1.2.

    https://www.lalibre.be/planete/sante/2021/08/31/dangereux-sur-papier-des-vaccins-moins-efficaces-contre-lui-mais-cest-logique-ce-que-lon-sait-du-nouveau-variant-au-taux-de-mutation-inhabituel-W2TMAIBREZFG5AMUH46DITT7IE/

    …  » Des scientifiques sud-africains surveillent un nouveau variant du coronavirus possédant un taux de mutation inhabituel et dont la fréquence a graduellement augmenté ces derniers mois. Ce variant, connu sous le nom de C.1.2., muterait presque deux fois plus vite que les autres variants déjà observés. Il pourrait donc être plus contagieux et échapper plus facilement à l’immunité acquise avec le vaccin ou une précédente contamination au Covid.

    S’il a été détecté dans toutes les provinces d’Afrique du Sud ainsi que dans des pays comme la Chine, l’Île Maurice, la Nouvelle-Zélande, la RDC, la Suisse, le Portugal ou le Royaume-Uni , ce variant n’est pas encore assez fréquent, selon les scientifiques, pour être qualifié de « variant digne d’intérêt » ou de « variant inquiétant ». « …

  3. Bonjour et merci pour ces courbes. C’est une bonne nouvelle.

    Les chiffres bruts (que je suis sur un autre site) semblent plus sur un plateau que sur une baisse.

    Bonne journée

    Stéphane

    1. Le taux de variation que donne A113 n’est pas facile à trouver ailleurs.

      Celui ci a changé de cap vers le 2 aout, un mois plus tard, cette direction à la baisse se maintient.

      La communication nationale qui souhaite à juste titre pousser à la vaccination, n’avait pas du tout intérêt à faire savoir début aout, que le bout du tunnel était en vue.

      3
  4. Effectivement, j’ai observé aussi un plateau début aout et une baisse depuis mi-aout environ (sur le site du gouvernement, contamination, incidence, hopital, tous les chiffres sont alignés).

    Mais c’est la rentré des classes cette semaine.
    En écosse, Allemagne, USA, le brassage des élèves a boosté les contaminations.
    La bonne nouvelle, c’est qu’on a 80% d’adulte vaccinés.
    On devrait donc tomber malade mais moins mourir (si je puis me permettre).

  5. D’après ce point de la situation par le Dr Campbell, il serait inévitable qu’un jour ou l’autre, quelles que soient les mesures prises, on attrape tous (vacciné ou pas) le variant delta. Et que la stratégie d’immunité collective par la vaccination est inatteignable car les vaccins n’empêchent pas la transmission du virus.

    https://www.youtube.com/watch?v=JhRb5hnTseU

    La vague du delta n’est donc peut être pas derrière nous malheureusement….

    1. on attrape tous (vacciné ou pas) le variant delta

      Ce n’est pas cela qu’il dit (bien que sa première formulation soit ambigüe) : « on sera tous EXPOSÉS », les non-vaccinés l’attraperont, la moitié des vaccinés l’attraperont, dit-il.

      1. Oui vous avez raison de rectifier, j’ai été imprécis sur ce point particulier. Il n’en reste pas moins que les perspectives dont parlent ces experts anglais sont assez vertigineuses et ne présagent pas d’accalmie significative pour la période automne 2021-printemps 2022 au moins… préparons nous à un hiver long et dur à nouveau à cause du variant delta, et peut être d’autres encore plus infectieux en cours de « fabrication ». Et cela indépendamment (ou presque) du taux de vaccination (au moins avec les vaccins actuellement disponibles). Si aucun traitement précoce n’ai trouvé entre temps, on a pas le c.. sorti des ronces comme disait ma grand mère. Affirmer que les problèmes avec le variant delta semblent derrière nous est peut être trop optimiste.

        1. Un point me chiffonne décidément. C’est quoi au juste être « exposé » au virus?
          Parce qu’entre le métro à 18 heures sans masque (évidemment sans distance) et non vacciné, c’est quand même pas pareil que perdu tout seul en pleine nature, vacciné ou non d’ailleurs. Et quel que soit le variant.

          1. D’après le contexte de la vidéo du Dr Campbell, je comprends que pour lui « exposé » signifie être infecté. Ce qui peut dire être asymptomatique, ou avec symptômes ne nécessitant pas hospitalisation, ou encore avec symptômes graves.

            1. Merci. C’est ce que pense aussi. Dommage que ça reste ambigu. Néanmoins, la prévention par les gestes barrière reste essentielle dans l’infection. Sauf que « dans la vraie vie » il est difficile d’éviter toute situation ou tout geste ne comportant pas de « risque » d’infection. Sauf à vivre en ermite. Ce que je retiens surtout des propos de Campbell c’est la confirmation du bénéfice important (et déterminant) apporté par la vaccination « à tous les étages »: même avec « seulement » 50% de protection contre la contamination, elle évite à 90% l’hospitalisation et à 96% la réanimation. Si j’ai bien compris.

    2. J’ai bien compris la mise au point nécessaire de Paul (merci!).
      Néanmoins, serait-il d’avoir une retranscription en français de cette vidéo?
      Mon anglais est décidément bien trop lacunaire.
      Vacciné (et troisième dose si nécessaire après six mois), respect des gestes barrière: je ne vois pas ce que je peux faire de plus pour éviter de choper ce satané virus.
      Et je n’ai pas envie d’être vacciné « naturellement ».
      Ces propos ont en tout cas l’air d’être mûrement pesés.
      Qu’en dit Véran?

      1.  » je ne vois pas ce que je peux faire de plus »

        Facile: Rester chez vous. Voir de près le moins possible de personnes inconnues (à l’état de santé inconnu). Sinon, maintenir une distance de sécurité adéquate, 200 m sous le vent du contaminé en puissance est un minimum. Désinfecter tout ce qui vient de l’extérieur. Hygiène corporelle stricte, de la pointe des cheveux jusqu’au pieds, matin et soir et après chaque rencontre suspecte. Idem pour la ou les pièce où vous vivez. Il existe des aérosols parfumés très peu coûteux garantissant la destruction de 99,9 % des virus.

        Tout truc qui réclame un laisser-passer sanitaire à l’entrée ( Merci Mac) est suspect à priori. C’est évidemment un rassemblement de personnes dangereuses, sinon le laisser-passer ne serait pas exigé. Il faut se souvenir sans cesse que la vaccination ne protège pas autrui et assez peu le vacciné. Donc si laisser-passer exigé, s’abstenir et fuir le danger. En ce sens, l’exigence du laisser-passer est un très bon indice de dangerosité. Nous devons remercier les autorités pour cette idée très utile.

        Une simple troisième dose de vaccin est risquée. Faites-là par sécurité, ensuite un renouvellement tous les 2 à 3 mois semble plus sûre. Je ne suis pas médecin mais le bon sens suffit.

        Une bastide de berger abandonnée au milieu d’une garrigue nue me semble un bon projet, à défaut d’une ile vraiment isolée. Cependant, faire attention aux zoonoses. On se souvient encore du rôle de la chauve-souris dans la genèse et la dissémination du virus. Marmotte, rat, souris et toute cette faune y compris aviaire représentent un risque potentiel important. Il faudra l’assumer.

        3
        1. Merci des conseils. Dans ma jeunesse bien lointaine j’ai un peu fréquenté les chauves-souris en les dérangeant avec ma lampe à acétylène. Pas covidé pour autant à ma connaissance. Un couple niche dans la grange d’un voisin; nous les voyons avec bonheur s’envoler le soir, silencieux. Quelques capitelles (ce que vous appelez bastide de berger) subsistent encore ça et là dans les grads (ce que vous appelez garrigue) proches. Je vais y songer.

        2. Très drôle Daniel.

          On peut aussi aménager une chambre stérile dans son appartement moyennant un investissement raisonnable (bâches et surpresseur avec filtres anti virus). Pour la nourriture ne manger que des conserves faites en 2019, préalablement désinfectées en surface par bain dans une solution hydroalcoolique de 48H + UV + radiations.

          Pour l’eau idem, filtrage et UV + faire bouillir 3 fois avant usage, même pour la toilette corporelle.

          Pour échanger, juste utiliser internet et là aussi éviter totalement les gens non vacciné dans les forums ou sur les blogs.

          Prévoir de rester encore 2 à 5 ans totalement isolé.

          1
    3. J’ai essayé de comprendre avec les sous-titres. J’ai surtout retenu qu’il vendait de la vitamine D et des ventilateurs.
      Sérieusement, on ne pourrait pas avoir un gus pareil qui fasse régulièrement le point sur le Covid en France?

  6. The World Health warned Monday that 236,000 more people could die from COVID in Europe by December, sounding the alarm over rising infections and stagnating vaccine rates across the continent.The warning came as the world passed the grim milestone of 4.5 million deaths from COVID since the start of the pandemic, according to an AFP tally Monday.

    Infections rates are ticking up globally again, as the highly transmissible Delta variant takes hold—especially among the unvaccinated—preying on populations where anti-virus measures have been relaxed.

    In South Africa, scientists are monitoring a new coronavirus variant with an unusually high mutation rate.

    L’OMS a averti lundi que 236 000 personnes supplémentaires pourraient mourir de COVID en Europe d’ici décembre, tirant la sonnette d’alarme face à la hausse des infections et à la stagnation des taux de vaccination à travers le continent. début de la pandémie, selon un décompte de l’AFP lundi.

    Les taux d’infection augmentent à nouveau dans le monde, alors que la variante Delta hautement transmissible s’installe, en particulier parmi les non vaccinés, s’attaquant aux populations où les mesures anti-virus ont été assouplies.

    En Afrique du Sud, des scientifiques surveillent une nouvelle variante de coronavirus avec un taux de mutation inhabituellement élevé.

  7. COucou,

    Je suis toujours surpris par le point d’inflexion fort de votre courbe au 2 aout votre mode de calcul s’est avéré trés pertinent malgré une déccélération trés lente des entrées.. Mais bon , cela n’a rien à voir avec ma question.

    Le temps a passé et on peut analyser un peu mieux les courbes concernant les vaccins.
    Si on regarde les courbes anglaise et israelienne, on peut malheureusement penser que çà ne sert pas à grand chose.
    J’ai l’impression qu’il y a moins de réa car on sait mieux traiter en amont en UK et ailleurs en europe.
    En ce qui concerne israel, ben il n’y a pratiquement aucune différence entre les vagues.

    J’ai entendu un des papys responsables, defraissy je crois, que des médicaments seraient disponibles début octobre. Savez vous lesquelles ?

    Vue de mon vasistas.

    Bonne journée

    STéphane

Les commentaires sont fermés.