Ils jouent leur propre musique

George Gershwin (1898-1937) joue Gershwin

Cole Porter (1891-1964) joue et chante Cole Porter

Irving Berlin (1888-1969) explique le fonctionnement de son piano spécial

Partager :

10 réflexions sur « Ils jouent leur propre musique »

  1. Eh ! Oui Paul !

    C’est ce qui fait de la musique l’art mineur naturel le plus évident !

    C’est ce que Gainsbourg nous disait.

    Et quand on y réfléchit bien, on décore effectivement sa propre musique comme l’on décore son propre chez soi. Et tout cela se bonifie forcément avec le temps…

    J’ai vu hier le premier épisode de Dune, de Denis Villeneuve. Une pure merveille artistique. Mais cette oeuvre cinématographique majeure ne serait rien sans l’empreinte sonore décorative de Hans Zimmer, qui lui aussi joue sa propre musique, son art mineur à lui…

    https://www.youtube.com/watch?v=uTmBeR32GRA

    Le secret de tout cela ?

    La persévérance !

    Amitiés,

    Philippe

  2. Stravinsky par Stravinsky :

    (à partir de 38:28 – quel cabotin ce Leonard Bernstein !)

    Sinon, un peu plus tôt il y a aussi les débuts à la télévision US d’un jeune artiste, un certain Glenn Gould

    1
    1. Merci pour cette triple pépite!
      Pas pris le temps de tout visionner. Mais quand même! Bernstein cabotin sans doute mais de génie. Ne pas oublier qu’il fut aussi un immense pianiste (on trouve notamment facilement sur You Tube une captation du Concerto en Sol de Ravel avec notre National dirigé du clavier). Compositeur, pianiste, chef: il n’y en a pas (eu) beaucoup de ce calibre.
      Gould avait déjà la chaise qu’il n’a pas dû quitter depuis ses six ans. Et ce toucher reconnaissable entre tous. A l’oreille, pas un milligramme de pédale dans ce Bach qui pulse.
      Stravinsky enfin -à l’allure aussi austère que celle de Benny était décontractée-, dont la direction de ses propres oeuvres ne soulève pas l’enthousiasme des critiques. Un document malgré tout, cet immense créateur à la fin de sa vie dans ce qui dynamita la musique de son siècle.

Les commentaires sont fermés.