56 réflexions sur « Le virus des inégalités, par Chantal Montellier »

  1. Hum ! Tu as perdu au petit jeu de ‘qui c’est qu’a la plus grosse (fortune :-)’ et maintenant tu nous fait une grosse colère enfantine, allez, fais donc un petit chèque pour la campagne de Fabien Roussel et tatie Chantal te dessinera un nouveau chapeau… 👨‍🎓

    2
  2. Oui Chantal, et on laisse faire, mais jusqu’à quand va-t-on les laisser faire ?
    Quand va-t-on enfin réagir pour remettre tous ces nuisibles hors d’état de nuire ?
    Ce système étant pourri jusqu’à l’os, changer le cadre est l’absolue priorité et toute autre aménagement à la marge n’aura aucune chance de modifier positivement la situation.
    Sortir du cadre, et comment, voilà l’enjeu.

    1
    1. Retisser des solidarités dans le réel, l’imaginaire, et le symbolique…une par une? Cultiver d’autres affinités électives? Utiliser notre pouvoir d’achat, quel qu’il soit, autrement? Ne pas chercher les clés perdues là où il y a de la lumière, mais là où elles sont tombées, quitte à retourner très loin en arrière ? 1995? 1984? 1978? Lire le dernier livre de Jacques Ranciere, « les 30 inglorieuses »? Revenir aux idées communistes? Changer d’imaginaire? Résister aux charmes factices et surfaits de la bourgeoisie, petite ou grande? Réhabiliter les classes populaires et le monde du travail? Partir à la recherche des artistes et auteurs blacklistés et invisibilisés? Aimer et désirer autrement? Ne pas rechercher la réussite sociale? Renoncer aux marques extérieurs de richesse financière ?…etc, etc…

      5
          1. Ça fait donc 3. Une Trinité. Khanard jouera le rôle du Saint Esprit et moi du Père. Ok? J’ai déjà été crucifiée une fois, (si,si), ca me suffit.

        1. « Ce qui se fait selon l’esprit se fera un jour par la force des choses » il semble qu’un certain philosophe qui s’appelait Jésus (et non Jésus-Christ qui n’a jamais existé) ait prononcé cette phrase – j’ai connu un poète lyonnais qui a écrit ceci en fin d’un poème : « un jour les peuples majeurs auront compris comment par la force des choses tout se fera selon l’esprit »

          1. Prions! Je ne savais pas qu’il y avait des poètes à Lyon, je pensais qu’il n’y avait que des « Jésus », des quenelles, de la Rosette, des bugnes, et du saucisson à la pistache…. Lol.

  3. Pour une fois, je trouve le message un peu court : A égoïste, il y égoïste et 1/2. Virus des inégalités entre riches ?

    Il manque un contrepoint : Mais cet argent, il tombe pas du ciel. Et les exploités, les dominées et dominés, ils sont aussi frappés de pandémie, et de jalousie et de rêve de violence, sauf qu’elle serait plus juste, pour le respect.

    Ou alors il aurait fallu augmenter le côté « pègre » et malfrat…
    Enfin, c’est mon ressenti.

    1. C’est juste un rebond que j’espérais drôle, sur la notion d’inégalité pour un hyper riche… Pas bien saisissable semble t il? Le toujours plus comme une forme de maladie mentale contagieuse des possédants… Mais bon, je comprends votre critique…

      1
  4. Le virus des inégalités a encore de beaux jours devant lui …tant que sévit le virus de la désinformation, ou la non information intéressée.

    L’opinion publique est formatée pour voter de façon à ce que les citoyens votent pour des présidents préservant l’intérêt de quelques milliardaires, c’est pas nouveau.
    Et pourtant , on dirait qu’il y a dans l’air comme une prise de conscience..
    Bolloré témoigne devant les sénateurs : il se défend de promouvoir Zemmour , selon un article du Monde.
    A noter qu’il se dédouane en disant qu’il témoigne à titre individuel , comme si la famille Bolloré n’agissait pas de concert.

    https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2022/article/2022/01/19/vincent-bollore-se-defend-de-promouvoir-eric-zemmour-dans-ses-medias_6110156_6059010.html

    Peu de temps après, Mediapart révèle le nom des grands donateurs de Z .

    https://www.mediapart.fr/journal/france/200122/revelations-sur-les-grands-donateurs-de-la-campagne-d-eric-zemmour?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5

    PS : dans les premières minutes de la prestation de Bolloré au Sénat , il est précisé à la 2ème mn 30 ce que risque un faux témoignage .

    https://www.youtube.com/watch?v=UtPwGBtjKuI&t=153s

    Suivant les suites de cette commission , on verra si le virus des inégalités a une chance d’être combattu .

    1
    1. Ça m’étonnerait un peu. Le problème c’est que l’esprit bourgeois a tout contaminé. Ils rêvent tous de devenir des propriétaires. C’est la seule « utopie » survivante depuis 1984, date hautement symbolique. Les solidarités essentielles du monde du travail ont volé en éclats, sous les coups de boutoir de ce qu’on appelle poliment le néo libéralisme. Depuis, « ILS ne veulent pas plus de liberté, d’égalité, de fraternité, ILS veulent seulement être bourgeois comme les bourgeois. » Tout est dans cette phrase dont j’ai oublié l’auteur. Ces « obscurs objet du désir » bourgeois, du goût bourgeois, de l’esthétique bourgeoise, du confort bourgeois, de la respectabilité bourgeoise, sont désormais les seuls à être convoités, les seuls autorisés à l’être!. Et faut que ça brille, que ça rigole, que ça bande, que ça consomme, que ce soit sexy. Et vendeur. Pornographie et proxénétisme sont les deux « mamelles », lol, du capitalisme globalisé. Be happy! C’est un ordre. Sinon, c’est l’exclusion. Il y a là dedans une sorte de totalitarisme que personne ne veut voir, il me semble… Dans l’aliénation actuelle, l’aveuglement, volontaire ou pas, joue un très grand rôle. D’où le rôle majeur des gens d’image. Ceux qui refusent de jouer le jeu du système sont au mieux marginalisés, au pire totalement blacklistés. Voire, diabolisés. Mais la pandémie contrarie un peu le « Be happy! » et la dictature des forces de la joie obligatoire. D’autres représentations, d’autres images vont se remettre à circuler… Le retour du refoulé risque de taper très dur… C’est Viviane Forester qui disait : « il faut rendre une mort à la nature, il faut rendre une nature à la vie . » Comprenne qui voudra.

      3
      1. Viviane Forester, elle aussi, avait un regard acéré sur la société, il faut relire « L’horreur économique » et « L’étrange dictature »

        2
      2. Quand l’argent devient une obsession , ou avec mes mots une idolâtrie, c’est plutôt là que réside le fond du problème .
        Parce que «  rêver de devenir propriétaire «  ,dans le monde qui est le nôtre, ça devient bien utile quand sonne l’heure de la retraite (qui iront en diminuant) : une façon de s’éviter la charge des loyers. Ou comment on pourrait significativement freiner la concentration des richesses.
        Cette notion n’avait pas intéressé le dernier président soit disant «  socialiste «  vu que sa fortune personnelle contenait des SCI .La rose à implosé , rien d’étonnant.

        On entend souvent «  augmentez les salaires.! «  , mais la plupart n’ont pas compris qu’ils gagneraient plus à scander «  baissez les loyers ! « , voir baisser les charges . Des bateaux comme Leclerc ont beau jeu de faire croire qu’ils jouent ce jeu là quand leur enrichissement personnel se fait sur le dos des fournisseurs et d’un étranglement de la concurrence, voir d’une «  optimisation «  fiscale comme ils disent.
        Mais bon , dans la chaîne des prédateurs , au dessus des milliardaires, il semblerait qu’il y est pire .
        Extrait :
        «  Vous avez aussi sorti fin octobre un nouveau livre, consacré au fonds d’investissement BlackRock et son patron, Larry Fink (2)…
        BlackRock pèse 7 800 milliards de dollars, brasse 31 000 milliards de dollars de fonds par an. En France, avec toutes ses participations, elle détient environ 4 % du CAC 40 ! Personne ne mesure l’influence que ce géant du capital-investissement quasi inconnu a sur nos vies. Son patron, Larry Fink, est à mes yeux l’homme le plus puissant du monde, plus que Poutine ou Trump. Il a rencontré Emmanuel Macron à plusieurs reprises depuis son arrivée à l’Élysée, il a pesé sur la réforme des retraites. BlackRock a construit un maillage sur tous les marchés mondiaux, donne des conseils et investit, tout en niant les conflits d’intérêts. C’est aussi BlackRock qui a sauvé l’économie américaine après la crise du Covid-19. Son algorithme Aladdin récolte des millions d’informations partout et sur tout le monde. Bref, la finance continue de dévorer nos vies, et on continue de laisser faire. »

        https://www.telerama.fr/ecrans/denis-robert-on-ma-fait-un-vrai-proces-stalinien-6760876.php

        1
        1. Normal que l’on fasse un procès « stalinien » à ce cher Denis Robert, il n’a jamais trahi sa classe, ni déserté le terrain (la Lorraine du côté de Joeuf, je crois…? Terre ouvrière par excellence.)

        1. Le mal ne s’inscrit donc jamais dans la pensée elle même?… Hum… Tout ce qu’a dit H.A. n’est pas parole d’évangile, chère Éliane.

  5. On cause milliardaires , ça tombe bien .
    Extrait tweet récent de Ruffin
    « Jeudi dernier, Bernard Arnault était auditionné par la Commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias. Il livrait, sur plusieurs points, un faux témoignage sous serment. A mon tour je demande à être entendu pour dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité !« 

    Comme quoi , au delà de la concentration des richesses( avec mes mots l’égoïsme) , il y aussi aussi les mensonges

    1. J’attends que Ruffin soit auditionné avec impatience, mais je crois que je risque d’attendre longtemps. Sinon, notre ouvrier militant trotskiste de service en dit pas mal, de vérités, dans sa campagne… Dommage que ça ne puisse déboucher sur rien.

      1
      1. «  apprenti militant trotskiste « …
        Ruffin , pour ma part , je lui vois de plus en plus des airs d’abbé pierre , autre fois député comme lui.
        N’a t’il pas interpellé récemment les députés avec des «  qu’avez vous fait de vos âmes ? ».
        Quoiqu’il en soi , ils ont en commun un réel amour du peuple des démunis.

        «  la fortune dans les temps d’épreuve doit être partagée «  … voilà une déclaration qui ne vieillira jamais .

        3
        1. Vous voyez mal , Bernard, il me semble. En plus le camarade trotskiste n’est pas apprenti, mais ouvrier. Merci de le noter. Ce n’est pas sans importance…

    1. « Condensation des richesses « ..??
      Source l’ami Google :
      « Mais pour qu’il y ait condensation, il faut que l’air humide rencontre une surface froide. »

      M’est avis que le phénomène de condensation appliqué à l’économie ne peut perdurer que sous certains climats.
      Si le climat social se réchauffe de trop , donne pas cher de la «  condensation » , autrement dit les privilèges de ceux qui ont les moyens d’investir et qui finissent par capter tous les bénéfices des innovations.

      En français dans le texte
      https://www.netinbag.com/fr/business/what-is-wealth-condensation.html

      1
    1. Bon alors? Que fait-on ? Qu’elle action? Pour commencer je propose que nous répartissons nos richesses de manière égalitaire entre nous, ça vous va? Il faut donner l’exemple, n’est-ce pas!?

      1. bonjour Chantal !
        j’avais un peu mis de côté votre fil de commentaires 😏😏

        encore faudrait il avoir des richesses ! perso je n’ai pas un fifrelin de début de commencement de richesse ! alors je veux bien partager mon errance 🤣😂🤣😂🤣😂🤣😂

        1. Ah! Zut, moi qui comptais sur vous pour me renflouer!!! Et je découvre que vous êtes un Khanard errant. C’est bien ma veine. De toutes façons, si on en croit Paul, nous n’ arriverons pas vivants au bout de la semaine. Ça va péter, (voir: « et maintenant, la guerre).

          1. Il est aussi possible que Paul nous fasse une crise de pessimisme due à une accumulation de mauvaises nouvelles , dont une ambiance pourrie de voisinage …
            Une accumulation de petit stress peut finir par devenir aussi perturbant qu’un gros stress.
            PS : vous avez essayé de mettre aux enchères d’anciens dessins ? Il est possible que vous soyez assise sur une fortune … sait on jamais .
            ( bon, je viens de taper 5 messages , plus que le max que je m’autorise ).
            Bonne continuation.

            1. Oui, c’est ça : j’ai prédit la crise des subprimes parce que j’avais perdu aux courses ; dit que le Brexit allait être une catastrophe parce que j’ai vu un trou dans mes belles chaussettes de chez Harrods ; dit qu’il y avait un risque d’extinction pour l’humanité parce qu’étant vieux je vais mourir de toute manière et prédit une guerre mondiale autour de l’Ukraine … parce que mon voisin veut que j’abatte quatre arbres !

              Épargnez-moi quand même ce genre de psychologie à 25 centimes sur le blog d’un … psychanalyste 🙂 .

              1. « Dire le mal, c’est devenir ce mal pour les autres » disait ma psy qui critiquait la noirceur de certains de mes dessins et bd dystopiques. « Vous êtes identifiée à la souffrance que vous représentez, cela éloigne les gens de vous. Vous leur faites peur. » Ceci étant, ILS sont plutôt en train de discuter et de négocier, que de se massacrer, à l’heure qu’il est, les fous qui nous gouvernent…

            2. Bien sûr que j’ai un trésor en planches originales. Je les garde pour la rétrospective à le villa Arson dans quelques temps. Pendant que le monde de Tintin et Bécassine me blackliste, le monde de l’art s’apprête à me consacrer. Comix, non?

              1. «  Comix non ? «  …
                😊et en même temps logique .

                Historiquement , ce sont des planches liées au début de la BD féminine .Du coup , le p’tit nombre de précurseuses en font leur rareté , d’où un bon placement pour quelqu’un qui a le sens du commerce , et le pognon qui va avec .
                Bonne rentrées donc .

                Ceci dit , pour l’artiste, c’est sûrement plus agréable quand on vend à des gens qui aiment qu’à des gens qui spéculent .Mais bon, faut bien faire bouillir la marmite .
                https://www.bubblebd.com/9emeart/bd/edito/comment-se-procurer-des-planches-originales-de-bd

                1. La villa Arson est un lieu d’enseignement de l’art et de conférences, pas de spéculation. Et ceux qui organisent ma rétrospective, sont des enseignants, des historiens, et des militants. Ce sont aussi des amis. Vanina Géré, et Frédéric Wecker. Faut pas voir le mal partout. S’ils font ça c’est parce qu’ils trouvent scandaleux la façon dont mon travail est traité par les gens de la BD. Faut pas voir le mal partout, Bernard.

                  1. Et je dirais même plus: « faut pas voir le mal partout! » Ter. Quand à Paul, j’espère qu’il sauvera ses arbres menacés par la connerie humaine. Peut-on déplacer un arbre? Le déraciner et replanter??? Sinon, régler son compte au voisin? J’ai un copain qui cherche des contrats… Il défend les arbres contre leurs assassins. Par ailleurs, Paul n’est pas condamné pour le restant de ses jours, à prévoir les catastrophes sous prétexte qu’il a mis dans le mille avec la crise de 2008. Il est anthropologue et écrivain, pas devin. Ce qui se passe du côté de l’Ukraine et très inquiétant, et le sang risque de couler, mais on est dans un monde et des sociétés devenus très complexes, et même ceux d’en haut ont appris à réfléchir avant d’agir… A mon humble avis ils vont blablater tellement longtemps, qu’à fin il ne sauront même plus pourquoi ils voulaient d’entre tuer. Mais bon, un coup de folie est toujours possible.

  6. Effectivement , Faut pas voir le mal partout.

    Mon propos faisait allusion au lien que j’ai mis , pas à la villa Arson.

    IL y a une chose importante à prendre en compte dans une discussion sur le net : le contexte de celui( celle ) qui lit n’est pas celui de celui ( celle ) qui écrit , et donc que l’interprétation perçue ou le sens donné peut différer totalement .
    Mon propos était de tenter de trouver des solutions à ce que j’ai perçu comme des problèmes financiers ( «  je propose que nous répartitions nos richesses « ).

    1. Bernard, je vais mettre les pieds dans la plat, puisque vous n’osez pas : le mythe de la non-reconnaissance absolue de l’œuvre de Chantal Montellier a pris un très vilain coup avec cette sale affaire de la Villa Arson !

      L’Histoire dira la part qu’aura jouée dans ce naufrage la publication de ses dessins sur le Blog de Paul Jorion ! (Mais non, suis-je bête : le Blog de PJ jouit lui aussi de la non-reconnaissance absolue !)

    2. Ah, ok, pardonnez-moi cher Bernard, je suis allée trop vite en besogne, comme souvent. Merci de vous soucier. Mais ne vous en faites pas pour moi, je suis pauvre, mais riche. J’ai ma liberté, ma conscience, j’ai tout. Et c’est une pauvreté de luxe, si vous voyez ce que je veux dire? Je ne l’échangerais pas -par exemple- contre la fortune de Michel-Edouard Leclerc, un passionné du 9eme art, qui fut un moment le mécène d’Artemisia, mon association, et qui m’a dit plusieurs fois, envier très fort mon sort.  » J’envie beaucoup les artistes comme toi, mais je n’ai hélas pas ton talent., »
      Il m’a acheté pas mal d’originaux. Ceci étant, j’étais sérieuse en disant que nous devrions donner l’exemple, et partager nos biens. Si, si.

      1. C’est un truc qui m’a toujours laissé perplexe, pourquoi les artistes doivent-ils dépendre des riches ? qui tirent un profit symbolique non négligeable de l’achat des oeuvres des artistes. Cela ne date pas d’aujourd’hui, déjà les Médicis …

        L’artiste pauvre dans ses oeuvres parfois s’attaque aux riches, à l’injustice du monde, mais c’est le riche qui lui achète ses toiles ou ses dessins. Comment sortir de cette aliénation, voire de cette contradiction ?
        Je précise que ce n’est pas une critique, mais un constat.

        Leclerc vend des baguettes à 29 centimes par pour alléger le fardeau des pauvres, mais pour se faire de la pub, car la baguette à 29 centimes c’est la baguette du pauvre industrielle, , bourrée
        d’additifs. Si vous le voyez n’oubliez pas de lui en jeter un mot 😄
        `
        https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/leclerc/leclerc-vend-sa-baguette-de-pain-a-29-centimes-et-rend-fous-les-boulangers-3a04977e-744e-11ec-ac16-2e31ae11eb47

        1. Dans un monde régit par l’argent, les artistes (mais pas qu’eux) seront sollicités par l’argent et dans un monde régit par le politique, les artistes (mais pas qu’eux) seront sollicités par le politique.
          Il faut donc regarder qui détient le pouvoir.
          Je viens de mettre en ligne le dernier volet d’une histoire pas banale concernant la République de Florence à l’époque de Machiavel (entre les périodes Médicis).
          Les artistes en question sont Vinci et Michel-Ange.

          Bien que le sujet revisité ne soit pas exactement ce qui vous aurez « toujours laissé perplexe » vous devriez trouver dans ce fiasco quelques éclairages sur le pouvoir, l’argent et les artistes.
          (;-)), cordialement.

          https://hervey-noel.com/blog/

          1
        2. Je ne vois plus du tout M.E.L., il a dû me trouver trop à gauche pour lui. Ou alors je n’ai pas assez manifesté ma reconnaissance? Je ne sais pas m’y prendre avec les riches, et l’argent ne m’inspire aucun respect à priori. Sinon, après 68, beaucoup d’artistes,dits engagés, ont tenté de sortir du système des galeries et du mécénat, voire de favoriser un « mécénat populaire »… échec total et énorme déception. Début 70, j’étais très proche d’une association présidée par un certain Gérard Fromanger, « la Jeune Peinture », dans le cadre de laquelle j’ai exposé. (Une centaine d’hommes, deux femmes, Claire Bonnafé et moi). Cette asso s’est battue pour une démocratisation de l’ art… en vain. Les Mallassis, très engagés, ont fini en peignant des natures mortes ! J’étais voisine du peintre Lucien Fleury, membre de ce groupe, c’était devenu un ami, qui m’invitait parfois à déjeuner dans son atelier, il ne peignait plus que… des tartes!!! Si.,. si… celles qu’il cuisinait lui même. C’est… Michel-Édouard Leclerc, le dernier à avoir exposé et acheté des toiles de Fromanger. Quand au dessin de presse politique, plus c’est laid, vulgaire, grossier, méchant, primaire, plus ça plaît aux lecteurs, qui ignorent, voire, dédaignent les mieux. Mieux, j’ai été, à cause d’un dessin égratignant Roselyne Bachelot, violemment agressée et prise à partie par le groupe des femmes communistes proche de la mairie de Paris, et regroupées autour des élues de ce parti (auquel je n’appartient pas). Ce sont des gens plutôt fortunés et progressistes qui achètent mes originaux, en général. Paul aussi, m’a acheté des dessins et j’ai pu constaté qu’il avait une jolie collection d’œuvres réalisées par des femmes. Je crois qu’entre la masse des gens et les oeuvres d’art il y a une frontière invisible
          et infranchissable. Il y a aussi une peur des miroirs et des images qu’ils reflètent… Ce n’est pas qu’une question d’argent, ce serait trop simple. La pensée sur ces sujets a beaucoup régressée depuis 68. Le néo libéralisme n’y est pas pour rien. J’essaie de tenir dans ma tranchée et de garder une ligne « elitaire pour tous », mais c’est presque de l’ordre de l’impossible, toute la société est partie dans l’autre sens. Je m’accroche à ce qu’il reste: Quelques journaux, quelques blogs, quelques structures féministes… Et voilà que l’élite de l’élite du monde de l’art vient à mon secours, par sa gauche.

          1
          1. C’est vrai qu’il y a dans les tableaux dans ma salle à manger et mon salon, une majorité d’artistes femmes (7 > 5 hommes). Cela dit, c’est la première fois que j’envisage les choses dans cette perspective : ce qui m’attire, c’est la qualité esthétique, jamais je ne me suis demandé « Est-ce l’œuvre d’une femme ou d’un homme ? ».

            Sur cette question de savoir si cela coûte cher, j’en ai déjà parlé : si on veut acheter un Rembrandt, ou être un pur spéculateur de l’art, il faut les moyens, mais j’ai commencé une collection aux États-Unis, en étant encore fauché et en achetant à des jeunes fauchés eux aussi. J’ai eu à cette occasion des conversations formidables avec des gens que j’encourageais en leur achetant et en leur demandant de parler de leur œuvre et qui m’offraient eux le plaisir des yeux, dont je continue de jouir aujourd’hui.

            2
    1. https://comicarttracker.com/chantal-montellier-originaux-en-vente

      Acheter des tableaux ? .. ça ne m’est arrivé que deux fois dans ma vie .

      Des œuvres qui me parlent particulièrement , et dont l’acquisition , en fait , permettait de renflouer une artiste que j’aime encore plus particulièrement.
      Chez moi , tout ce qui correspond au monde bisounours me va très bien .C’est une maison de petits , pour les petits.L’ art qui donne à voir la noirceur du monde ,certes c’est une façon de guérir de ses blessures (pour l’artiste comme pour celui qui regarde) , mais toutes traces de violence , ça reste pour les « grands « qui peuvent assumer sans être choquer.

      Ceci dit , pour se payer des tableaux, Il faut avoir du cash au delà de ce qui nécessaire pour seulement vivre , ou faire vivre une famille.
      M’est pas arrivé souvent .
      Un des grands intérêts d’internet se trouve dans le fait qu’il peut rendre accessible des œuvres , qui autrefois , ne pouvaient que faire uniquement la joie de propriétaires , gavés à « l’authentique « en bonne et dû forme.

      Les copies fabriquées me vont très bien , même si elles ne nourrissent pas directement l’artiste, qui comme tout le monde devrait pouvoir vivre de son travail…les solutions parfaites n’existent pas .

      Alors démocratiser l’art , en le partageant et en le rendant accessible aux petits budget grâce à la BD : c’est cool, bravo .

      Après , en ce qui concerne l’art à mettre chez soi , que les besoins ressentis soient plus orientés vers ce qui donne le moral , faut comprendre le populo.La vie n’est pas toujours facile . Édouard, lui, se fout pas mal d’avoir des œuvres qui «  dérangent «  , vu son stock.
      Il est possible que la plupart de vos œuvres soient pour les musées qui raconteront l’histoire du féminisme et la fin du patriarcat .Ce qui n’empêcheras pas les spéculateurs de faire des affaires , ou pour d’autres , d’acheter parce qu’une image parle à leur conscient ou à leur inconscient .
      La part du mystère en toute chose , ou comment contempler sans jamais se lasser.

      PS : pour ceux qui pensent que la vie de l’artiste peut éclairer l’oeuvre.

      https://journals.openedition.org/itti/665

      Nb : j’ai dans la tête une petite musique qui me dit «  psychologie à 25 centimes «  . Classique du refrain qu’entendent plus que souvent les milieux populaires : «  vous ne valez rien «  .
      Mis longtemps avant de comprendre que le remède est à rechercher dans , non pas le prestige de ce que l’on dit ou ce que l’on fait , mais dans l’amour qu’on y met .

      Bien @micalement.

      1. Les yeux ont un cerveau. Tes choix me semblent tous excellents, preuve que nos cerveaux ont des zones sensibles en commun.

  7. Pourquoi n’aimer que le Bisounours?
    Ce peut aussi être angoissant et très infantilisant. Ce qui dérange, comme vous dites, peut aider à devenir grand et à mieux comprendre, mieux affronter, mieux combattre, ce qui réduit nos vies en les aliénant… Voir, c’est savoir.

    1
  8. .

    « Ce qui dérange, comme vous dites, peut aider à devenir grand et à mieux comprendre, mieux affronter, mieux combattre, ce qui réduit nos vies en les aliénant… »
    100% d’accord.

    « Voir c’est savoir » .. certes

    J’imagine que la difficulté avec la vérité , c’est la capacité à la porter ou pas.

    Je pense que vous ne mesurer pas votre capacité rare à porter des choses difficiles , capacité dont sont dépourvu la plupart de vos contemporains .
    Tracer un chemin n’est pas chose facile je le reconnais , vous en avez la volonté et c’est vraiment admirable.

    Mais , j’irai pas voir certains trucs annoncés comme artistiques avec des mômes, du moins pas avant qu’ils puissent assumer et comprendre :

    https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g14159111-d2446798-Reviews-La_Demeure_du_Chaos-Saint_Romain_au_Mont_d_Or_Rhone_Auvergne_Rhone_Alpes.html

    1. Vos compliments me touchent très profondément , Bernard. Que puis je dire, sinon que je vous embrasse?
      Love. Chantall

Les commentaires sont fermés.