16 réflexions sur « Vangelis (1943-2022) »

  1. ça fout les boules ! que de souvenirs ! Vangelis, Kraftwerk, et apothéose avec Aphrodite’s child ! bon et bien les amis je vous l’annonce : on vieillit ! Même les souvenirs se mettent à disparaître .
    Tiens je vais chercher un vieux vinyle que je dois avoir quelque part et je vais me shooter jusqu’à m’endormir !

    merci à toi Vangelis . Paix à ton âme

    bonne nuit

    1
  2. Vangelis… Que de belles compositions… De belles musiques… De gros sons…
    J’ai vu Kraftwerk il y a dix jours à Nîmes.
    Oui nous avons pris des rides, mais pas la musique.
    Beaucoup de jeunes dans la salle. Un concert magique. Et même quelque chose de spécial: peut être davantage une performance – au sens art contemporain – qu’un concert. Au delà du show, chaque morceau joué était une tranche d’histoire musicale, en tant que racine de l’un ou de l’autre des courants de la techno d’aujourd’hui.
    Les musiciens: de grands hommes qui laissent de vraies traces.
    Vangelis, merci pour les heures de plaisir que j’ai passé et que je passerai à écouter ces si belles compositions.

  3. The video excerpt from Chariots of Fire never ceases to remind me of the beach at St Andrews in Fife (Scotland), not least because that is where that segment was filmed. Unfortunately, with all due respect to the makers of the film, I also can’t help thinking of the spoof Mr Bean version of that scene which was produced for the London Olympics:

    The English sense of humour knows no bounds.

    1
  4. Another Rowan Atkinson special treatment of Chariots of Fire for the opening ceremony of the 2012 London Olympics:

    This is what the English think of as a tribute. You have to make allowances.

  5. Hé bien, que se passe-t-il ? Cela fait deux jours que nous n’avons pas eu notre analyse en thérapie. Les épisodes 10 à 13 (mauvais chiffre) ont-ils été enterrés au profit d’un musicien décédé ?
    La vie avant la mort s’il vous plaît, même si la rubrique nécrologique attire du monde.

    1
    1. Quelle extraordinaire coïncidence : un autre « Henry Bouchaud » a cru bon l’autre jour de signaler en commentaire (il n’avait apparemment rien d’autre à faire) son total désintérêt pour cette série !

      J’avais d’ailleurs décidé – à son exemple – d’initier une suite de billets intitulés « À titre informatif… » où je vous signalerais au fil du temps les choses qui ne m’intéressent pas du tout.

      1. Cher ami,
        En temps qu’intelligence supérieure et psychanalyste hors paire, que faites-vous des comportements contradictoires qui hantent le métier ?

        Henry Bouchau mais sans “d” à la fin

    2. une suggestion : si vous êtes si impatient peut être pourriez vous lire tout d’abord Freud et Lacan , ensuite visionner la série et enfin nous en faire votre propre analyse ! J’ai hâte 😉😉😉

      1
  6. J’ai découvert très récemment l’ultime album 666 d’Aphrodite’s Child (j’étais enfant dans les années 70) dont la musique a été écrite par Vangelis. Je le préfère amplement à tout ce qui précède et au tout électronique qui viendra ensuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.