11 réflexions sur « Anomalies boursières constatées dans la journée d’aujourd’hui »

    1. Je vois trois phases:
      – Consécutif à « Fed rate increase », le marché entame une descente.
      – Puis une brutale augmentation jusqu’à la clôture.
      – A l’ouverture, c’est la falaise.
      Interprétation:
      – Les algo en mode *beau temps » sont aux commandes.
      – Il y a des gogos planqués derrière des seuils, c’est une bonne occasion de les rincer un bon coup.
      – Fin de la partie, prise de bénéfice pour les uns est douche froide pour les autres.

    1. @ Pascal,

      Je pense que ces courbes sont en lien avec le redressement « sévère » des taux directeurs de la FED :
      https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/06/16/etats-unis-face-a-la-flambee-des-prix-la-fed-double-ses-taux-directeurs_6130510_3234.html#:~:text=%C3%89tats%2DUnis-,Aux%20Etats%2DUnis%2C%20face%20%C3%A0%20la%20flamb%C3%A9e%20des%20prix%2C,plus%20forte%20hausse%20depuis%201994.

      Action (prévisible) de la FED : redressement des taux directeur face à l’inflation.
      Réaction (prévisible) des Marchés : ils plongent !

      C’est juste l’intensité « extrême » à la fois de l’action et de la réaction qui ont, de mon point de vu, un caractère « éloquent »

      2
        1. C’est toujours corrélé au 1er ordre, sans doute via les N machins dérivés.
          Du moment que tout le monde peut arbitrer sur tout ensemble, et que le poids des industries réelles est de l’ordre de 5-10% (les jours de fête),
          ça ne peut que fluctuer ensemble au 1er ordre.
          Ensuite, chaque bourse a sa « couleur » (ici plus de banques de type A, là plus d’aciéries, …) et au 2eme ordre les fluctuations fluctuent « spatialement »;

          1
  1. La banque du Canada qui partait de 0.25 de taux directeur prévoit d’arriver à 3 points de taux directeur d’ici la fin de l’année ! Ce qui va obliger le 1/4 des propriétaires du Canada à vendre leur maison sachant qu’il y a une crise de l’immobilier et que les loyers flambent, une belle tempête ici.

    Nous sommes à 2,16 CAD du litre au Québec, ils s’attendent à 3 CAD/L fin juillet durant les congés annuels de la construction. Cela reste en dessous des prix de l’Europe en début de pandémie nous étions à moins de 1 CAD/L

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.