Comment ne pas sauver un béluga, par Jean-Baptiste Auxiètre

Problème : sauver un béluga

Le béluga vit dans des eaux froides et est protégé par sa couche de graisse. Ne pas avoir
compris que son amaigrissement correspondait à une adaptation critique pour survivre dans
une eau à 26° et le mettre après cet amaigrissement dans un frigo est une ânerie ! C’est
comme plonger un humain sous 40° dans une eau à 0° : la mort est assurée.

La prochaine fois pour passer d’une eau de 26° à une eau de secours à 18° ou 19° et essayer
de faire une transition pour un animal amaigri mais qui a pu s’adapter dans une situation
critique ne le mettez pas dans un frigo ! Adaptez sa température à sa masse graisseuse au
moment donné !

Partager :

27 réponses à “Comment ne pas sauver un béluga, par Jean-Baptiste Auxiètre”

  1. Avatar de Khanard

    on appelle ça un choc thermique ou bien une hydrocution . A leur décharge peut être ont ils essayé d’agir dans l’urgence .

    1
    1. Avatar de Paul Jorion

      Pourquoi dire que l’intérêt pour un animal en danger est « indécent » ? Je vois bien que le faire lui permet d’attirer l’attention sur des tas d’autres choses, mais le procédé n’est-il pas un peu … indécent ?

      2
      1. Avatar de Philippe Soubeyrand

        Bonjour,

        Je ne suis absolument pas d’accord avec vous, Paul. D’ailleurs, il n’est écrit nul part dans cet article « l’intérêt pour un animal en danger »… C’est bien de « l’emballement médiatique » dont il est question ici.

        Ah ! Le show, l’audimate, le grand spectacle, tant que tout cela peut encore leur permettre d’augmenter leur ventes à l’extinction moins cinq, il n’y a finalement que cela qui compte aux yeux de chaque réptile monté sur deux jambes. Par contre, se mobiliser et agir bien avant que les évènements systémiques dramatiques n’aient lieu aux quatre coins de la biosphère terrestre, là par contre, il n’y a jamais personne en dépit de l’ampleur de la gabegie en cours depuis des décennies :

        https://www.pauljorion.com/blog/2015/09/23/bilan-biologique-lhumanite-orgueilleuse-ignore-tout-de-la-biosphere-terrestre-par-philippe-soubeyrand/

        Rq. Au passage, les photos importantes de ce billet datant de 2015 ont toutes disparues du Blog de Paul Jorion…

        L’indécence est donc désormais partout en ce jeudi 11 août 2022, mais je crois bien qu’à ce stade, la leçon n’ai toujours pas correctement apprise…

        Mes Amitiés du Midi,

        Philippe

        ps : https://earth.nullschool.net/fr/#2022/08/11/1200Z/chem/surface/level/overlay=cosc/orthographic=0.99,45.63,2893/loc=-0.938,44.499

        1
      2. Avatar de Chabian

        Le jour où l’humanité s’effondrera, les caméras seront sur les lieux, la police écartera les nombreux badeaux … 🙂 Il y aura l’indécence du fait et l’indécence de la mise en spectacle, un peu tardive..

  2. Avatar de Mac

    Les deux pingouins expliquant pourquoi le béluga fut liquidé m’ont paru assez louches, un peu comme deux médecins issus du régime de Ceausescu… 🤣

  3. Avatar de Hervey

    C’est étonnant que le chef de l’Elysée ne se soit pas rendu au chevet du bélouga.
    Faut dire, ça s’est fait si vite …

    3
    1. Avatar de Ar c'hazh du

      Le « chef de l’Elysée » est plutôt du genre charognard…

      Je le vois bien rendre un dernier hommage républicain à la dépouille mortelle de la bête et remercier chaleureusement ceux qui « auront tout tenté » (pour finalement échouer).

      Que tous s’agitent, pourvu que rien ne change ! Un « guépard » fainéant en somme. :/

      7
      1. Avatar de Arnaud Castex

        Si c’est un charognards il devrait proposer un sashimie (pas de barbecue possible hélas).

  4. Avatar de Thomas Jeanson

    J’ai lu que 80 personnes étaient mobilisées pour le sauvetage, beaucoup de brouhaha sans doute, au milieu duquel le bon sens ( si il y en avait ) a du se perdre…

    1. Avatar de Arnaud Castex

      Thomas Jeanson, voir mes questions à Jean Baptiste.

  5. Avatar de Arnaud Castex

    Jean Baptiste, avez vous participé à
    1) l’examen médical de l’animal avant la tentative de sauvetage
    2) la tentative de sauvetage
    3) l’autopsie de l’animal ?
    Avez vous une expérience spécifique dans le domaine des espèces considérées ?

    3
    1. Avatar de François M

      Je n’ai pas de compétence, mais ce que dit Jean-Baptiste est de bon sens.

      Tout être vivant qui passe de trop chaud à trop froid d’un coup souffre physiologiquement parlant, les systèmes biologiques sont très bien adaptés aux écarts à condition que les changements de températures se fassent lentement, surtout pour ceux qui ne sont pas susceptibles d’être dans un environnement rapidement changeant (comme les animaux marins, dont le Bélouga). Les animaux terrestres, dont l’homme, eux, peuvent se retrouver rapidement avec des écarts importants, et s’adaptent plus facilement.

    2. Avatar de Jean-Baptiste Auxiètre

      Justement, l’examen a été fait et la mise en œuvre du sauvetage mais on n’a pas besoin d’être médecin pour savoir ce qu’est une hypothermie. Cela donne l’impression d’avoir été tellement réfléchi que l’on a abandonné le bon sens au profit de technicités ! Cela se retrouve dans notre monde partout en particulier en ce qui concerne le changement climatique où là aussi on essaye de croire qu’il y aurait une solution technique future pendant que de fait nous nous suicidons collectivement en ayant abandonné tout bon sens !

      1
      1. Avatar de Arnaud Castex

        OK merci d’avoir confirmé ainsi que votre critique de cette entreprisen’est qu’une hypothèse étayée uniquement par votre infaillible « bon sens ».

        9
        1. Avatar de Jean-Baptiste Auxiètre

          Et que l’immense majorité de la planète malgré son niveau de compétence archi-spécialisée dans un domaine mineur (lecture de tableaux Excel et de « Dashboards ») dans un société qui doit faire de l’argent (pour survivre pour la plupart) ne l’a plus !

        2. Avatar de Guy Leboutte

          @ Arnaud Castex e.a.
          Pour faire honneur à l’hôte de ce blog, il est vrai qu’on aimerait savoir, autant que possible, « d’où » les commentateurs parlent.
          La vogue des pseudos sur Internet est telle que même un prénom et un nom n’assurent le lecteur de rien.
          Peut-être suis-je en fait Théophile Dupont exilé au Lancashire. Peut-être ai-je 30 ans ou 75, peut-être suis-je une sommité dans mon domaine et un analphabète total pour le reste, peut-être n’ai-je aucun avis sur rien, « je ne suis pas médecin mais… »
          Au moins si je n’ai rien à dire, la censure, je m’en fiche.

          Sujet voisin: avez-vous remarqué comment les grands et quelques petits médias ne donnent que les prénoms des gens de leur public à qui ils donnent la parole? Seuls les invités labélisés et les animateurs ont un patronyme. Cela vaut aussi pour des sites militants, voyez par exemple Avaaz.

          Théophile

  6. Avatar de Tout me hérisse

    L’autopsie déterminera les causes de sa mort, mais l’on pourrait, le cas échéant, soupçonner un étouffement du à son propre poids lors du transport par camion, car s’il fait bien partie des mammifères, il est évident que sorti hors du milieu aquatique, il a eu à subir des contraintes mécaniques beaucoup plus élevées que dans son milieu habituel.

    2
  7. Avatar de Garorock

    Ce n’est pas cet animal qui donne le réputé « caviar bélouga », mais un esturgeon du même nom, le Bélouga ou Grand esturgeon (Huso huso).

  8. Avatar de Juillot Pierre

    « Comment ne pas sauver les dernières enclaves de la biodiversité écologique territoriale…?

    Alors que l’incendie à La Teste-de-Bush semble avoir été maîtrisé après avoir ravagé des milliers d’hectares d’une forêt dense, plus ou moins « naturelle », peuplée de résineux, feuillus, en mélange, et diverses écosystèmes rares (espèces migratrices, tourbières exceptionnelles, etc), gérée de façon moins « rentable », court-termisme, que le sont les parcelles du coté de Landiras… c’est du coté de ce dernier que le brasier est reparti…

    Un énième épisode caniculaire, le quatrième de la saison, et peut être même, pas le dernier…. n’ayant pas aider à lutter contre les incendies, plombe à ce point l’atmosphère déjà suffocante, que la reprise du feu entre le sud Gironde et nord des Landes, semble plus motiver l’action politique, que lors de l’incendie majeur ayant ravagé la biodiversité du massif forestier de La Teste-de-Buch.

    Des priorités « d’actions politiques », de « déploiement des solidarités » de moyens européens, sont données, à sauver des forêts essentiellement de production, à proximité/promiscuité d’habitations…. là… ou elles ne furent pas considérées pareillement auparavant, lors de la dernière canicule de juillet.

    Maisuel est « l’intérêt » de se réjouir politiquement de mettre en commun au niveau européen, des « moyens » allant mettre deux jours à être déployés et opérationnels – « Moyens » du genre « faire plus et mieux avec moins » (voir du coté du fait que plus de 80% des pompiers actuellement en vacance pour beaucoup sont bénévoles, contre seulement 20% de titularisés) ? – « moyens » donc de lutter contre les conséquences du dérèglement et réchauffement climatique, soit contre des incendies dantesques (du siècle) allant devenir autant la « norme » que les périodes estivalières caniculaires… lorsqu’il est avéré que le meilleurs moyen de lutter efficacement contre les risques d’incendies majeurs, est de déployer le maximum de « moyens » (engins, terrestres, héliportés, aéroportés… Hommes…) le plus tôt possible…?

    « L’intérêt » en question est-il réellement général au sens de protéger les biens communs d’une certaine forme de vivre ensemble, que sont les territoires à forte densité de biodiversité, etc… de plus en plus menacés d’extinction à cause d’activités humaines dont la nuisance est « sans équivoque » responsable… lorsque ces territoires de plus en plus rares sont enclavés dans le productivisme agricole, forestier, etc, intensif, pollueur… dans l’urbanisation galopante bétonnant, bitumant les sols et terres inondables, construisant toujours plus près des littoraux, etc… territoires allant devenir encore plus exposés aux risques d’incendies, de sècheresses, etc, suivis d’épisodes d’inondations brutales (voir les marées d’équinoxes, etc)…?

    Ou n’est-il pas plutôt particulier cet « intérêt », au sens que sa « rationalité » est purement « économique », austéritaire, tentée de « réformes structurelles néolibérales » (au niveau européen, comme « nationaliste ») des services publics de la gestion des risques, pour le plus grand intérêt des secteurs assurantiels, agroalimentaires, etc, privés…? »

    Comment ne pas sauver la « biodiversité » de la bêtise humaine…?

    « Peut être qu’avec ses petites réflexions personnelles écrites hier en direct d’une zone d’habitation Landaise (Pissos) risquant de connaître un avis d’évacuation, à la suite du village de Saugnac-et-Muret, et des suites de nouveaux records d’une quatrième vague caniculaire, régionale, et de reprises de feux… je serais moins bête…?

    Les images faisant tant le buzz sur les « réseaux sociaux », et « analyses », « expertises » des chaînes d’info en continue, montrant des jeunes plantations de pins maritimes, s’embrasant, comme un fétu de paille, semblent grandiloquentes, de non dit…

    La monoculture en ligne de résineux, essences des plus inflammables (il fut tiré du gemmage du pin… de l’essence de térébenthine…) de « la fierté du plus grand manif forestier européen » (plus d’1 million d’hectares), n’ayant pas trouver d’autres débouchée « économique » aussi rentable que les résineux exportés des pays nordiques… que comme bois de palettes, de constructions obsolescentes (à cause des risques parasitaires, etc), la question du débrouillages des forêts privées revient rançonner avec ruse, la raison…

    Les inquiétudes de la mauvaise gestion des risques, ceux publics devant protéger des incendies, etc, sans moyens avec 80 % de pompiers volontaires (« travailleurs gratuits », « bénévoles contraints »…?)… et seulement 20 % de titulaires…. devant sauver donc les populations, « biens communs »… et mauvaise gestion du privé devant gérer avec des plans de gestion à soit disant « moyen-long terme », des exploitations forestières toujours plus rentables…. faisant leur apparition au niveau politique, avec la déclaration d’un « Vulcain » assurant qu’aucune victime des brasiers (de Belin Belliet…), ne sera laissée sans accompagnement… le fait que « l’État » déclare tels incendies en tant que « catastrophe naturelle » vient hanter les doutes, incertitudes des « temps de cerveaux disponibles » qu’à vouer un « culte féroce », à la seule « DICTATURE des émotions » sondées capable de réconcilier les politiques d’austérités, les « réformes structurelles néolibérales » antérieures, avec leurs « ras le bol fiscal », « poujadisme »…

    Mais est-ce que les doutes… inquiétudes… en question… se voulant soit disant « bien faire » en chauffant leurs propriétés privés, résidences secondaires, tertiaires (en location avec airbnb, etc) avec du « bois-énergie » (poils à granulés, avec « zéro émission »…) l’hiver…. se questionnement sur le fait que les cultures/récoltes en ligne, de jeunes pins… de 5, à 10 ans, nécessitant selon la « loi » que deux débrouillages maximum, consiste à faire pousser des allumettes… dans un contexte plus global de réchauffement et dérèglement climatique, et de gestion des risques (gestions assurantielles privées et privatisées donc), dans la pénurie permanente… ?

    Est-ce que leurs indécisions court-termistes, s’interrogent aussi sur le fait que rentabiliser (débouchés commercialisables des déchets, rémanents, résidus… des coupes rases, éclaircies, etc) jusqu’aux racines de pins… de pas plus de 35 ans d’âge… contribue à appauvrir les sols, d’exterminer le monde du vivant micro et macrobiotique de l’Humus, sur des sols sablonneux se passant de moins en moins d’amendements chimiques, polluants, toxiques… et participe à accentuer les phénomènes d’érosion des sols, d’ensablement et d’effondrement des cours d’eaux, estuaires, etc (Courant d’Huchet, bassin d’Arcachon… ; ce vont être les ostréicultures qui vont bientôt en voir les conséquences…?), et de restreindre les sources d’approvisionnement en eau à disposition…. des pompiers… en cas d’incendies majeurs (assèchement de la petite et grande Leyre….)… ? »

    1
    1. Avatar de Juillot Pierre

      Aller !!!! En « direct live » d’un modeste carrefour d’un village de pas plus de 1500 habitant.e.s (Pissos) devenant la « plaque tournante » de la dérégulation, du délestage de la A63 fermée en raison d’incendie – comme si pareil trafic estival [augmenté par les « envies/besoins d’aller se rafraichir au bord de l’eau en pleine canicule] circulant à une voie, dans les rues étroites du village, sans places de parking (même les obligations d’arrêts ont été modifié – le stop habituellement placé sur l’axe Liposthey/Sore, s’est vu levé, pour être remplacé par une laissé passé/cédéer le passage, au détriment de l’axe Mont-de-Marsan/Moustey) prévues à cet effet… n’était sans conséquences, sur les risques possibles de jet de mégots de « touristes » agacés par le ralentissement du trafic… sur pareille voie secondaire…?

      Sans vouloir rajouter de l’huile… non pas sur les brasiers harassant, désespérant (vous savez ce que je pense de la désespérance, des plus de 6 générations de pauvres, précaires, discriminées de façon « systémique »)… la patience du « volontariat/bénévolat contraint » des pompiers volontaires (mais pas que…) Français et européens, engagés sur les multiples foyers Français… mais sur la « peur d’avoir peur » du « ressenti » d’un embrasement social/sociétal/populiste/politique, généralisé, à la rentrée scolaire, syndicale, de l’Assemblée nationale… ou l’inflation n’a pas fini elle… d’augmenter la température du « coût » élevé, toujours plus dérégulé, dérèglementé lui, comme le climat – pour la plus grande jouissance des propriétaires privés d’actions, d’entreprises, de salaires variables, stocks-options, retraites chapeaux/dorées, par capitalisation…. les plus ASSISTES SANS CONTREPARTIE – la hausse du « coût » donc…. des dépenses contraintes, pré-engagés des dits pompiers, et des grenouilles les soutenant mais incitées à rêver déjà de continuer de barboter, l’année prochaine, dans le même chaudron allant être porté à ébullition, plus brutalement… subitement… est-ce qu’il est possible de demander à qui veut sauver la bêtise humaine… que faire quand il faudra déshabiller les moyens de Paul, qui de « bon sens » européen, à l’autre bout du continent européen, pour habiller Pierre ici même… se démunira des moyens dont il aura pourtant cruellement besoin en cas d’incendies majeurs se déclarant « en même temps », sur son territoire…, si la « norme » caniculaire, de sécheresses successives, d’austérité…. devient un risque « dédramatisé », « dédiabolisé » (comme l’est de plus en plus en Europe, l’extrême droite) ?

      https://www.facebook.com/photo/?fbid=5349419198512914&set=a.1089483294506547

      1
      1. Avatar de Khanard

        @Juillot Pierre
        cher Pierre, je lis systématiquement vos commentaires , tout ce que vous y dites est censé et devrait nous amener à réagir . Aucune ambiguïté là dessus ;
        mais de grâce essayez de structurer vos commentaires. Je vous l’avais fait remarquer il y a déjà quelque temps .
        c’est dommage car vous êtes intéressant . Vous y gagneriez en notoriété.
        je vais approuver vos commentaires, ils le méritent .

        1
        1. Avatar de Juillot Pierre

          @ Khanard

          J’ai remarqué et beaucoup apprécié la bienveillance encourageante de vos commentaires, et conseils.

          J’essaie, quand je le peux, de structurer au mieux, du moins, mes textes, quand je soupçonne de manquer cruellement de discipline, savoir faire…. quant à réussir à en faire de même pour les idées qu’ils veulent véhiculer…. qui brouillonnes, se bousculent à la porte de la « notoriété » qu’elles voudraient/devraient… « mériter »… Je ne maîtrise pas, et pense ne pas souhaiter avoir, la capacité à hiérarchiser quelles valeurs morales, éthiques…. sur quels points de vus d’actu… « méritent » ou pas… de servir à l’adversité, d’être inversées…

          Merci.

          1. Avatar de Khanard

            @juillot pierre
            vous en faites pas , ce n’est pas dramatique, continuez comme bon vous semble, le fond est digne d’intérêt, quant à la forme c’est à nous de faire l’effort .

            bonne soirée

  9. Avatar de plok

    Tu n’as pas compris le projet.
    C’était de faire du steak.

  10. Avatar de Ruiz

    Pourquoi l’avoir sorti de l’eau et ne pas l’avoir remorqué dans une cage jusqu’à l’embouchure de la Seine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta