Quelques nouvelles d’ailleurs : il n’y a pas qu’en Corse ou à Paris…, par Emmanuel Rousseaux

Ici, dans un coin de ville au sud du désert du Sahara, en Mauritanie !! Il pleut une pluie torrentielle en ce moment depuis hier…. En plus, les gens n’ont pas l’habitude : cas de  noyades, absence d’égouts ou d’assainissement, maisons fragilisées, quartiers inondés, recrudescence des moustiques, paludisme et risque de choléra, villes paralysées et routes coupées. Bref, c’est la panique…

Nouvelles photos :

Partager :

23 réponses à “Quelques nouvelles d’ailleurs : il n’y a pas qu’en Corse ou à Paris…, par Emmanuel Rousseaux”

  1. Avatar de Patrick

    C’est maintenant que ça se passe..pas en 2050

    5
    1. Avatar de écodouble

      Donc on ne peut que craindre plus encore ce qui arrivera en 2050. Enfin ! On peut le craindre seulement si l’on a un cerveau normal ; ce qui n’est pas le cas pour les politiques de tous bords, les hyper-consommateurs, les banquiers, les complotistes, les abrutis divers et variés… Bref ! 95 % des humains.

  2. Avatar de Hervey

    Après les feux, les inondations et + encore.

    1
    1. Avatar de gaston

      Ce film d’ARTE n’est pas inintéressant mais il est porteur d’un message que justement notre hôte ne cesse de dénoncer ici.

      Dans son billet de cet après-midi, reprenant la conclusion de son livre « Le Dernier qui s’en va… » il dénonce à nouveau l’illusion de la technologie qui pourrait sauver l’humanité : « la technologie, la nôtre ou celle d’extra-terrestres bienveillants, semblable à Zorro, nous sauvera in extremis… Tout cela ne nous tirera pas d’affaire ».

      Nous faire croire que Tokyo ou New-York ou encore les Pays-Bas seront sauvés par le titanesque armada de digues, de murs, de portes roulantes, de cavernes d’écoulement, d’un réseau informatique infaillible et j’en passe, c’est vraiment nous prendre pour des enfants. Y croient-ils eux mêmes ?

      Pour Tokyo c’est en partie réalisé, mais on en ajoute toujours, on n’est pas très sûr ? (Fukushima mon amour).
      Pour New-York ce n’est qu’un projet, pourra-t-il être financé et réalisé dans les temps vu la montée accélérée des périls.

      La course contre la montre me semble perdue d’avance.

      Sans parler des dizaines de villes de pays moins riches qui ne pourront pas même y recourir !

      2
      1. Avatar de Hervey

        Oui. Malgré les débauches de moyens et de technologies, le combat est perdu et les villes s’enfoncent.
        De plus, des choix sont faits. Un peu comme au Moyen-Age, ceux qui sont à l’intérieur des remparts peuvent s’estimer à l’abri, les autres … un tri bien sûr.
        Pour les Pays-Bas, je n’ai plus les données mais malgré toute la science déployée pour jouer avec l’eau suivant les marées et les pluies, l’Etat a distribué des aides pour que les habitants puissent aller habiter ailleurs. Il y a beaucoup de hollandais en Bourgogne. Un tronçon de la N7 porte le pseudo de « route des hollandais ».
        C’est significatif je crois comme explication, le documentaire ne peut pas dire que c’est foutu mais … si vous regardez bien …

        1. Avatar de gaston

          @ Hervey
          Comme vous dites, il y a beaucoup de hollandais en Bourgogne, le Morvan a été conquis par ces bataves qui on préféré le bol d’air au polder en fuyant la montée des eaux. Cette région a beaucoup changé depuis l’époque où mon père (pupille de l’AP de Paris) y a grandi dans les années 1910/20. L’autre « envahisseur » est le sapin de… Noël.

          Allez, pour sourire, je ne peux m’empêcher de vous proposer ceci 😉 :
          https://www.youtube.com/watch?v=5SnjC-RROG8

          1. Avatar de gaston

            Oups ! qui ont préféré …
            (prenons le thé).

          2. Avatar de Hervey

            Merci.
            C’est aussi l’endroit (N7 entre Auxerre et Clamecy) où Camus s’est tué dans un accident de voiture.

            1. Avatar de gaston

              Désolé de vous contredire, mais l’accident de Camus dans la Facel Vega de M. Gallimard est survenu beaucoup plus au nord du département (entre Pont sur Yonne et Montereau (77) sur une voie qui s’appelait à l’époque RN5 à Villeblevin près de Champigny sur Yonne.
              https://www.lyonne.fr/villeblevin-89720/actualites/il-y-a-57-ans-albert-camus-disparaissait-lors-d-un-accident-dans-l-yonne_12230310/

              1. Avatar de Hervey

                Ah ?
                Il y a une très grande pierre dressée sur le bord de la route à l’endroit que j’indiquais en hommage à l’écrivain mais je ne me suis jamais arrêté (d’ailleurs on ne peut) pour déchiffrer ce qu’il y a d’écrit.
                Je n’aurais pas du me contenter de ce que j’entendais. Je trouvais d’ailleurs bizarre qu’il n’y ait aucun arbre sur 2 ou 3 km …
                Vous avez donc raison, preuves à l’appui.
                Merci à vous donc.

      2. Avatar de écodouble

        Bonjour Gaston
        Vous avez raison : Une digue a pour destin de se faire dépasser par les eaux ! Et je l’affirme car j’en ai « bouffé » de la digue. Celles des communes touchées par Xynthia par exemple : Diag après la catastrophe, puis suivi de travaux post-catastrophe ensuite.
        Vous auriez vu le tableau que j’ai vu durant le diag :
        – fossés de pied de digue comblés (il y avait des moustiques qui osait s’y reproduire, gênants les riverains), acte qui est très dangereux pour la stabilité d’une digue ;
        – brèche dans la digue, faite au tractopelle par les pêcheurs du dimanche, pour pouvoir garer leurs bagnoles à l’aise ;
        – buses traversant la digue à sa base, posées par un « agritueur » planteur de maïs, pour qu’il n’y ait pas de flaques d’eau dans son champ bordant la digue…
        Je ne peux m’empêcher ici de dénoncer un édile qui, à l’époque, avant de prendre ensuite une grande claque juridique, avait prononcé un arrêté d’interdiction d’arrosage sur sa commune, car sécheresse (déjà en 2011 ou 2012), mais qui, TOUTE LA JOURNEE, arrosait la pelouse de sa baraque construite sur la dune, un milieu sec par excellence ; et normalement protégé par la Loi.
        Mais ce n’est pas seulement ce genre de bêtises qui font que les digues sont tjs submergées, à la longue.
        Les ouvrages sont systématiquement diminués en hauteur par les hordes folles des financiers-caissiers et comptables tout-puissants, rayant de traits de plumes les préconisations exposées par les techniciens en phases d’études de projet.
        Il n’est que de rappeler le cas de Fukushima : je me souviens avoir vu, sur ce blog, un plan de digue de 33 m (100 pieds) de haut demandé par les japonais aux étatsuniens et que ces derniers décidèrent pour une hauteur d’un peu plus de 5 mètres, pour raison de coût.
        Et puis il y a le temps qui passe, qui use et vieilli, avec la fragilisation qui gagne.
        Et il y a aussi la géologie et le réchauffement climatique : le barrage qui protège Londres est désormais trop bas pour les tempêtes que l’on attend dans le futur. Et en plus, Londres s’enfonce, avec son barrage, du fait des mouvements lent de la croûte terrestre – La Norvège monte, du fait de la fonte de ses glaciers il y a 10000 ans et, par contre-coup, Londres s’enfonce. Son barrage sur la Tamise ne s’en trouve que de plus en plus fragile les décennies passant.

        3
      3. Avatar de écodouble

        Et puis n’oublions pas la Loi la plus importante, après celle de l’Entropie :
        La Loi de l’emmerdement maximum. Les digues sont très sensibles à cette Loi.

        1
  3. Avatar de gaston

    Merci pour ces informations venues de Mauritanie.

    Le site « météo-paris » nous donne aujourd’hui un très large éventail mondial des anomalies climatiques récentes mais rien à propos de la Mauritanie. Il est d’ailleurs curieux que sur la carte de l’Afrique publiée aucune information n’apparaisse pour la Mauritanie et le Mali.

    A noter qu’il a fait plus chaud en Laponie (28° C) qu’au Maroc (Rabat 11°c).

    Comme disait ma grand-mère vers la fin des années 50 alors qu’apparaissaient dans le ciel les premières traînées blanches des avions à réaction : « ils vont nous détraquer le temps avec leurs zavions ! » Tout le monde rigolait et haussait les épaules. Pourtant elle avait raison la mamie !

    https://www.meteo-paris.com/actualites/orages-violents-en-europe-inondations-en-coree-du-sud-chaleur-en-chine-l-actualite-meteo-dans-le-monde-ce-19-aout-2022

    2
    1. Avatar de PASQUET Régis

      Et avec leurs bombes atomiques ils vont nous détraquer l’humanité.

  4. Avatar de Christian Brasseur

    Il est « curieux » que la Mauritanie et le Mali ne figurent pas sur la carte de l’Afrique: je ne peux m’empêcher sur le ton de la provocation de dévoiler mes pensées à ce sujet: On ne parle plus de la Mauritanie (dans les médias belges également) depuis que le « Paris-Dakkar » n’emprunte plus ces magnifiques paysages qui faisaient rêver, quant au Mali, allez savoir pourquoi: peut-être est-ce seulement depuis le départ forcé des forces armées françaises?

  5. Avatar de Pascal

    Au cours de notre épisode Cévenol, j’ai suivi les orages sur le site Windy qui est vraiment très bien. A cette occasion, j’ai regardé ce qui se passait dans le reste de l’Europe et j’ai pu constaté entre autre que la ville (ou région) de Sarajevo est particulièrement touchée par les orages, avec parfois des cellules orageuses qui stagnent plusieurs heures, voire la journée. Mais rien sur le net ?
    Est ce que quelqu’un connait cette région ?

    1. Avatar de gaston

      @ Pascal

      Quelques infos météo sur la Bosnie-Herzégovine. La station de skis de Bjelasnica se trouve à une vingtaine de kilomètres au S-O. de Sarajevo :

      https://www.meteociel.fr/temps-reel/obs_villes.php?code2=14652&jour2=19&mois2=7&annee2=2022

    2. Avatar de timiota

      C’est le (nombre de mm par heure)² x le nombre d’heure qui compte pour la dangerosité, en très très gros, dans le cadre de ce que les anglo-saxons appellent les « flash floods ».
      10 mm/h pendant 5h ~ça passe encore (10²*5=500 « unités »)
      20 mm/h pendant 2h, c’est plus dur (20²*2=800 « unités »)
      100 mm/h pendant 0,5h, (en gros les 100 km^3 d’air local chargé d’eau qui se condensent sur 1 km²), c’est pire (100²*0.5 = 5000 « unités »).

      Plus en aval dans les bassins, la métrique change

      (voir comme tragique illustraton l’accident de barrage chinois de Banqiao vers 1975 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Barrage_de_Banqiao), 830 mm/24h et rupture de barrages en série, la plus grosse catastrophe « énergétique » du monde, devant le nucléaire, mais peu documentée dans ces années là de la Chine)

      1
      1. Avatar de timiota

        (la formule ci-dessus est un peu du style de l »indice de masse corporel, masse/taille² , ou pour prendre l’analogie électrique, c’est l’idée que dans un certain régime d’impédance, la puissance est au carré du flux , suivant la formule P=RI², et que l’énergie est alors Puissance x temps => RI² x Temps. L’impédance est en gros , comme le signale son étymologie (impedire en italien, empêcher), la capacité d’un objet à empêcher un flux, ici celle {d’un sol + une topographie} à empêcher un ruissellement, qui est la « constante » du problème.
        Bien sûr, c’est simplifié au point que c’est bancal si on pousse l’analogie trop loin…

        1
  6. Avatar de Ar c'hazh du

    Mon fantasme perso, c’est de voir Wall Street les pieds (et plus encore si possible) dans l’eau, les traders électrocutés par leurs PC tandis que les descendant de JP Morgan flottent noyés le ventre à l’air dans une eau saumâtre et sale, leur gibus dérivant au gré du courant. ^^

    Sic transit gloria mundi, memento mori et tout ça…

  7. Avatar de Emmanuel

    Après les pluies, voici une petite vidéo réaliste, en-dehors des feux médiatiques évidement, d’un quartier de Nouakchott, capitale de la Mauritanie, située dans le désert. C’est dire le contraste qu’il peut y avoir d’une ville habituellement habituée à un climat désertique, à lutter contre l’ensablement. Notez le calme du preneur de film, et l’ambiance très particulière d’après une catastrophe. Notez aussi, ce qui est l’environnement normale du plus grand nombre des « gens du sud » dans des villes qui doublent presque tous les 10 ans., Et le gap pouvant exister avec un « Nord » ou un Occident, qui ne partage pas la même réalité du monde….. la petite vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta