La joie que l’on apprécie vos compétences 😉

Je me suis réveillé ce matin avec ce sentiment que la journée d’hier avait été une belle journée, mais sans me souvenir d’exactement pourquoi.

Ce n’était pas la visite chez le dentiste qui avait été plutôt glauque. C’était peut-être les conversations chaleureuses avec deux analysantes et un analysant ?

Mais le souvenir m’est bientôt revenu. Un habitué de longue date du blog m’avait écrit qui me parlait d’une dame de ses amies morte prématurément, grande fan du style Country & Western. Il disait : « Si vous aviez 1 ou 2 morceaux doux-amers de votre répertoire à me conseiller, ce serait cool pour transmettre à la famille en suggestions, ils sont demandeurs. »

Il ne m’a pas fallu davantage que le temps de trouver une vidéo pour chacun des deux titres qui me sont immédiatement venus à l’esprit.

Mais ce matin, un doute me venait du fait que je n’ai en réalité pas la moindre idée de quoi parlent ces deux chansons. Mon intuition m’avait-elle alors trahi ?

Vous pourrez en juger : avec l’aide bienveillante de DeepL je vous ai traduit ci-dessous les paroles de ces deux chansons. (Sacré inconscient, il en sait tellement davantage que nous-même : il nous épatera toujours !)

Une requête d’un ordre inattendu avait, comme dit l’autre, « Made my day ! ».

Gillian Welch & David Rawlings

Johnny Cash, June Carter, Carlene Carter, Rosie Carter (?)

I’ll Fly Away

Chanson d’Alan Jackson

… Un beau matin, quand cette vie sera finie
Je m’envolerai
Pour un chez moi sur la rive céleste de Dieu
Je m’envolerai
… Je m’envolerai, oh, Gloire à Dieu !
Je m’envolerai
Quand je mourrai, Hallelujah, de temps à autre
Je m’envolerai
… Juste quelques jours de plus et puis
Je m’envolerai
Vers un pays où la joie ne s’arrêtera jamais
Je m’envolerai
… Je m’envolerai, oh, Gloire à Dieu !
Je m’envolerai
Quand je mourrai, Hallelujah, de temps à autre
Je m’envolerai
… Yeah, quand je mourrai, Hallelujah, quand le temps sera venu
Je m’envolerai

Will the Circle Be Unbroken

Chanson de Roy Acuff

Je me tenais près de ma fenêtre
Un jour froid et maussade
Quand j’ai vu venir le corbillard
Qui emporterait ma mère

Le cercle ne sera-t-il pas brisé ?
Quand le temps sera venu, Seigneur, quand le temps sera venu
Une meilleure demeure m’attend
Au ciel, Seigneur, au ciel

J’ai dit au croque-mort
« Croque-mort, je vous le demande, roulez lentement
Pour cette dame que vous transportez »
Seigneur, je déteste la voir partir

Le cercle ne sera-t-il pas brisé ?
Quand le temps sera venu, Seigneur, quand le temps sera venu
Une meilleure demeure m’attend
Au ciel, Seigneur, au ciel

Oh, j’ai suivi de près derrière elle
J’ai tenté de tenir bon et d’être courageux
Mais je ne pouvais cacher mon chagrin
Quand ils l’ont descendue dans la tombe

Le cercle ne sera-t-il pas brisé ?
Quand le temps sera venu, Seigneur, quand le temps sera venu
Une meilleure demeure m’attend
Au ciel, Seigneur, au ciel

Ma mère me manquait, elle était partie
Tous mes frères et soeurs pleuraient
Un chez-moi si triste et solitaire

Le cercle ne sera-t-il pas brisé ?
Quand le temps sera venu, Seigneur, quand le temps sera venu
Une meilleure demeure m’attend
Au ciel, Seigneur, au ciel

Le cercle ne sera-t-il pas brisé ?
Quand le temps sera venu, Seigneur, quand le temps sera venu
Une meilleure demeure m’attend
Au ciel, Seigneur, au ciel

Partager :

23 réponses à “La joie que l’on apprécie vos compétences 😉

  1. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Il faut du temps pour apprivoiser et faire confiance à l’inconscient.
    En passant, j’ai découvert un petit bug. Le corps du premier billet de la page reste le même sur toutes les pages.

  2. Avatar de François Corre
    François Corre

    Ici on aime tous les genres, Country & Western ! 😂
    https://www.youtube.com/watch?v=bryvnZYiIaY

  3. Avatar de torpedo
    torpedo

    Vers la fin de vie, et au delà! RIP.

    Heureusement pour vous, quelques mots-clefs assez caractéristiques se répètent à travers les deux textes de ces pieuses complaintes…
    « Seigneur », « dieu », « au ciel », « halleluia »…
    Reprises à l’envie tout au long des couplets, cela a pu vous aider inconsciemment (?) dans votre choix…
    Car il y avait là bien peu de risque de tomber sur quelques paillardes romances…
    Et vos racines un brin gauche-catholiques, ne risquaient pas d’en être trop fortement ébranlées…
    Tout cela pour constater que si une oeuvre parvient parfois à remplir tout à fait la fonction qu’on lui assigne, elle n’y gagne pas forcément grand-chose, dès l’instant où l’on s’intéresse au sens de ses paroles…
    Quoiqu’il en soit, si votre choix judicieux fut bel et bien écouté, je vous souhaite qu’à l’avenir il le soit aussi, et surtout, plus largement dans des domaines utiles au monde du vivant, et donc plus porteurs d’espérance pour l’avenir de tous…
    Et ceci, je le jure, n’est pas un vœu pieu!

    Eric.

  4. Avatar de Chabian
    Chabian

    Ne peut-on pas dire que l’humanité a rêvé de trois manières d’échapper à la mort ? La réincarnation, le flottement dans la nature (les esprits, l’animisme), et le paradis céleste. Dans cette dernière formule, nous nous retrouvons ensemble avec nos proches et nos ancêtres (cela doit faire des milliards de gens ! Heureusement, les méchants sont mis à l’écart, déchus…). Dans la réincarnation, nous entamons une nouvelle vie, meilleure ou pire (attention à l’ascenseur social ou moral…), avec d’autres inconnus de nous et eux aussi réincarnés : nous sommes de nouveaux égo. Dans l’animisme, les vivants nous font vivre en entrant en communication avec nous. Nous sommes encore « moi », mais pour moins de gens, et moins de durée…
    Je me demande quel chant serait adapté à la cérémonie d’adieu à mon corps ? Le « faut rigoler » des gaulois (enfin…, de Boris Vian et Alain Gorraguer), le « Quand j’aurai du vent dans mon crâne » de Boris Vian…
    Et vous, que proposeriez-vous qui soit « laïque » ?

    1. Avatar de gaston
      gaston

      « …cela doit faire des milliards de gens ! … »

      Selon une étude américaine la population mondiale de 2011 représentait 6.5 % de la population mondiale historique (cumulée). Ce qui conduit, d’après ces savants calculs, à un total de 110 milliards depuis le premier homme. Rassurez-vous, il doit rester de la place là-haut, sinon on nous aurait prévenu…

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Population_mondiale

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        D’après la dernière conversation que j’ai eu avec Alan Kardec, il semblerait que le Paradis soit en passe de subir le même sort que notre planète. Chacun s’entêtant à vouloir y passer ses vacances éternelles, les ressources de celui-ci sont quasiment épuisées.
        Alors que, d’après Alan, il resterait encore 90 milliards de places libres en enfer!
        J’invite donc ici solennellement mes frères humains, soucieux d’écologie et de leur confort, à suivre l’exemple de V.Poutine…
        😎

    2. Avatar de torpedo
      torpedo

      @Chabian,

      Peut-être un chant à inventer, à l’image d’une époque fière de son savoir scientifique, mais qui peine à accepter de ne pas tout comprendre…
      Surprise et désorientée par les effets de son inventivité sur son milieu naturel… Alors notre fin de vie ne pourrait-elle pas nous inspirer au moins cet esprit d’aventure de nos ancêtres explorateurs de terres inviolées…?
      Ou le dernier voyage vécu comme une aventure…
      Coloniser l’au delà, un nouveau moyen de lutter contre la surpopulation des vivants.
      Ne restera qu’à équiper les cercueils de moyens de transmission avec la surface, pour les journalistes décédés…Pour d’éventuelles expériences de conquêtes post-mortem!
      A bientót dans l’au delà!
      Eric.

      1. Avatar de Hervey

        @torpedo

        Un voyage en Enfer, 34 chants avec Dante et Virgile.
        Bon dimanche.
        😉

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Enfer_%28Divine_Comédie%29

        1. Avatar de torpedo
          torpedo

          Je n’en demandais pas tant…
          Merci quand-même.
          Eric.

      2. Avatar de Chabian
        Chabian

        @ torpedo : déjà cette idée du « dernier voyage » est un choix bizarre. D’où cette tradition de munir le mort de provisions de bouche dans la (riche) tombe…
        Alors que ce sont plutôt les vers (et autres) qui vont s’offrir un voyage entre nos orteils (et ailleurs) … tant il y va de leur survie. Seule la vie continue un long voyage.
        (il me semble qu’il y a une chanson sur les vers pour les morts …)

    3. Avatar de arkao

      @Chabian
      Une collègue, sachant sa fin prochaine, avait préparé ses obsèques et la musique qui va avec. Elle nous a gratifié, avec l’humour noir qui la caractérisait, de la chanson de J. Brel « Au suivant ».

      1. Avatar de Christian Brasseur
        Christian Brasseur

        « Le moribond » du même auteur me va tout aussi bien 😉

        « Je veux qu’on rie, je veux qu’on danse
        Je veux qu’on s’amuse comme des fous
        Je veux qu’on rie, je veux qu’on danse
        Quand c’est qu’on me mettra dans le trou »

    4. Avatar de Rosebud1871
      Rosebud1871

      Comme disait Sade, « ce n’est pas ma façon de penser qui fait mon malheur, c’est celle des autres » puisque « il n’y a d’autre enfer pour l’homme que la bêtise ou la méchanceté de ses semblables » parce que « le système de l’amour du prochain est une chimère que nous devons au christianisme et non pas à la nature »
      Évidemment c’est pas très vendeur…mais est-ce très laïc ?
      Quand au corps il est connu qu’il souhaitait le sien recouvert de glands…on peut y lire de l’humour, ou la vitalité de la postérité.

  5. Avatar de arkao

    Je ne savais pas que les rednecks faisaient aussi dans les bondieuseries 😉

    1. Avatar de Paul Jorion

      Qui voudriez-vous qui s’y colle encore 😉 ?

  6. Avatar de Khanard
    Khanard

    Les Morts…

    par René Arcos

    Le vent fait flotter
    Du même côté
    Les voiles des veuves

    Et les pleurs mêlés
    Des mille douleurs
    Vont au même fleuve.
    Serrés les uns contre les autres
    Les morts sans haine et sans drapeau,
    Cheveux plaqués de sang caillé,
    Les morts sont tous d’un seul côté.

    Dans l’argile unique où s’allie sans fin
    Au monde qui meurt celui qui commence
    Les morts fraternels tempe contre tempe
    Expient aujourd’hui la même défaite.

    Heurtez-vous, ô fils divisés!
    Et déchirez l’Humanité
    En vains lambeaux de territoires,
    Les morts sont tous d’un seul côté.

    Car sous la terre il n’y a plus
    Qu’une patrie et qu’un espoir
    Comme il n’y a pour l’Univers
    Qu’un combat et qu’une victoire.

    Le Sang des autres, 1919. Illustré par huit gravures hors-texte de Frans Masereel.

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        Je me doutais bien que l’évocation de Frans Masereel vous ferait réagir . Un artiste complet qui se situe bien loin d’une nomenclatura bcbg si chère à la bourgeoisie environnante qui est dénuée de toute responsabilité artistique.

        Pour ceux qui ne connaissent pas : http://masereel.org/fr/maison/

  7. Avatar de Khanard
    Khanard

    j’hésite depuis le 01 Janvier 2023 à souhaiter les voeux traditionnels mais je ne voulais pas très en retrait alors j’ai cherché . Et j’ai trouvé !
    Voici .
    JE HAIS LE NOUVEL AN, PAR ANTONIO GRAMSCI.

    Chaque matin, à me réveiller encore sous la voûte céleste, je sens que c’est pour moi la nouvelle année. C’est pourquoi je hais ces nouvel an à échéance fixe qui font de la vie et de l’esprit humain une entreprise commerciale avec ses entrées et sorties en bonne et due forme, son bilan et son budget pour l’exercice à venir. Ils font perdre le sens de la continuité de la vie et de l’esprit. On finit par croire sérieusement que d’une année à l’autre existe une solution de continuité et que commence une nouvelle histoire, on fait des résolutions et l’on regrette ses erreurs etc. etc. C’est un travers des dates en général. On dit que la chronologie est l’ossature de l’Histoire; on peut l’admettre. Mais il faut admettre aussi qu’il y a quatre ou cinq dates fondamentales que toute personne bien élevée conserve fichée dans un coin de son cerveau et qui ont joué de vilains tours à l’Histoire. Elles aussi sont des nouvel an. Le nouvel an de l’Histoire romaine, ou du Moyen Âge, ou de l’Époque moderne. Et elles sont devenues tellement envahissantes et fossilisantes que nous nous surprenons nous-mêmes à penser quelquefois que la vie en Italie a commencé en 752, et que 1490 ou 1492 sont comme des montagnes que l’humanité a franchies d’un seul coup en se retrouvant dans un nouveau monde, en entrant dans une nouvelle vie. Ainsi la date devient un obstacle, un parapet qui empêche de voir que l’histoire continue de se dérouler avec la même ligne fondamentale et inchangée, sans arrêts brusques, comme lorsque au cinéma la pellicule se déchire et laisse place à un intervalle de lumière éblouissante. Voilà pourquoi je déteste le nouvel an. Je veux que chaque matin soit pour moi une année nouvelle. Chaque jour je veux faire les comptes avec moi-même, et me renouveler chaque jour. Aucun jour prévu pour le repos. Les pauses je les choisis moi-même, quand je me sens ivre de vie intense et que je veux faire un plongeon dans l’animalité pour en retirer une vigueur nouvelle. Pas de ronds-de-cuir spirituels. Chaque heure de ma vie je la voudrais neuve, fût-ce en la rattachant à celles déjà parcourues. Pas de jour de jubilation aux rimes obligées collectives, à partager avec des étrangers qui ne m’intéressent pas. Parce qu’ont jubilé les grands-parents de nos grands parents etc., nous devrions nous aussi ressentir le besoin de la jubilation. Tout cela est écœurant.
    (Antonio Gramsci, 1er janvier 1916 sur l’Avanti!, édition de Turin, rubrique « Sotto la Mole »)

    1. Avatar de gaston
      gaston

      Merci pour cette citation et 30 ans plus tard Brassens chantait la même chose (en plus concis) :

       » Le jour du quatorze-juillet,
       » Je reste dans mon lit douillet ;
       » La musique qui marche au pas,
       » Cela ne me regarde pas.
       » Je ne fais pourtant de tort à personne,
       » En n’écoutant pas le clairon qui sonne ;

      (La Mauvaise Réputation)

  8. Avatar de Dimitri
    Dimitri

    Ode à la joie du compositeur allemand Ludwig Van Beethoven
    https://www.youtube.com/watch?v=8nGhHL6Dhok

    Inévitablement la 9ème Symphonie de Beethoven, Opus 129 de Beethoven
    https://www.youtube.com/watch?v=t3217H8JppI

  9. Avatar de torpedo
    torpedo

    Ode à la (rabat-) joie

    Une ode à la joie qui résonne désormais comme une scie musicale plus ou moins désaccordée depuis qu’on lui a confié le rôle du jingle pour célébrer l’avènement de nos belles institutions Européennes…
    Il m’étonnerait fort que Wolfy ait apprécié en son temps un aussi présomptueux détournement de l’une de ses oeuvres…
    Même si la cause méritait une symphonie, il eut sans doute été plus prometteur pour la destinée européenne qu’on en créa une à l’image de notre temps, plutôt que d’en confier la charge posthume à l’un de nos génies défunts.
    Un choix de bien mauvaise augure en réalité, et qui en plus de faire montre d’un certain manque de créativité en haut lieu,
    démontre bien cette perpétuelle volonté de ne rétribuer que les compétences des seuls bureaucrates, au détriment de la promotion d’un véritable idéal européen…
    L’ode à la joie contient désormais à chaque écoute, toutes ces irréparables
    fausse notes d’une cause qu’elle défend contre la volonté même de son créateur.
    A son détriment, à celui des Européens et, plus grave encore, à celui des simples mélomanes.
    Eric.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta