GPT-3.5 est comme nous … en plus obséquieux, par Jean-Baptiste Auxiètre

Discussion avec Chat GPT 3.5

User

Bonjour, comment allez-vous ? J’aimerais savoir si aujourd’hui il est plus intelligent de bien maitriser sa langue maternelle pour autant qu’elle soit une des 40 langues les plus parlées ou de parler plusieurs langues mais sans en maitriser tous les aspects et en ayant peu de possibilités réelles de les pratiquer avec des locuteurs maitrisant eux-mêmes cette langue ?

ChatGPT

Bonjour ! En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas d’état émotionnel, mais je suis prêt à vous aider !

Votre question est intéressante. La réponse dépend de vos objectifs personnels, professionnels et de votre contexte spécifique. Voici quelques points à considérer :

  1. Maitrise de la langue maternelle : Bien maitriser sa langue maternelle est généralement essentiel, car c’est la langue dans laquelle vous communiquez le plus fréquemment. Une bonne maitrise de votre langue maternelle est importante pour la communication claire, efficace et nuancée. Cela vous aide à exprimer vos idées, émotions et pensées de manière précise et sophistiquée.
  2. Parler plusieurs langues : Apprendre et parler plusieurs langues peut être très avantageux, surtout dans un monde de plus en plus connecté. Cela peut ouvrir des opportunités professionnelles, faciliter les échanges culturels et améliorer la communication avec des personnes de différentes régions du monde. Cependant, le niveau de maitrise variera en fonction de la pratique et de l’exposition à chaque langue.
  3. Usage réel des langues : Si vous parlez plusieurs langues mais n’avez pas l’occasion de les pratiquer régulièrement avec des locuteurs natifs, vous risquez de perdre en compétences et en fluidité. Lorsqu’une langue n’est pas régulièrement utilisée, elle peut être oubliée ou devenir moins fluide au fil du temps.
  4. Objectifs personnels et professionnels : Réfléchissez à vos objectifs spécifiques en apprenant des langues. Si vous avez des raisons professionnelles claires, telles que travailler dans des domaines internationaux ou auprès de communautés linguistiquement diverses, apprendre et maitriser plusieurs langues peut être avantageux. Si vos interactions sont principalement dans votre langue maternelle, une forte maitrise de celle-ci peut être prioritaire.
  5. Equilibre entre maitrise et polyvalence : Idéalement, l’idéal serait d’avoir une maitrise solide de sa langue maternelle tout en étant compétent dans d’autres langues importantes pour vos objectifs. Si vous pouvez pratiquer régulièrement ces autres langues, cela vous aidera à maintenir et améliorer votre compétence.

En résumé, maitriser sa langue maternelle est essentiel, mais parler plusieurs langues peut être un atout considérable. L’importance de chaque langue dépend de vos objectifs personnels et professionnels, de vos interactions sociales et de vos opportunités de pratique. Cherchez un équilibre entre la maitrise et la polyvalence des langues pour maximiser vos compétences linguistiques en fonction de votre contexte et de vos besoins.

User

Pour autant vous-même, si je vous le demande, serez bien plus efficace que moi -même pour avoir un traduction correcte ? Et je pense que vous ou un autre que vous êtes bien plus performant que je ne pourrais l’être… Privilégiez-vous le relationnel au détriment du sens ?

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle, je suis en effet conçu pour être efficace dans la traduction de langues, et je peux fournir des traductions rapides et précises grâce à mes capacités de traitement du langage naturel. Mon objectif principal est de comprendre le sens du texte et de le traduire de manière précise et cohérente.

Cependant, il est essentiel de souligner que je ne peux pas remplacer complètement l’expertise et la sensibilité humaine en matière de traduction. Les langues sont complexes et comportent souvent des nuances culturelles, des jeux de mots, des expressions idiomatiques et des subtilités qui peuvent être difficiles à saisir pour une intelligence artificielle. Dans certains cas, des traducteurs humains peuvent apporter une touche de finesse et d’adaptation supplémentaire pour assurer une traduction plus contextuelle et fidèle à l’intention originale.

Concernant le relationnel, en tant qu’IA, je ne possède pas de conscience, de préférences ou de motivations personnelles. Mon but est de fournir des réponses et des traductions objectives en fonction des données dont je dispose. Je ne favorise donc pas le relationnel au détriment du sens. Mon objectif est de fournir des traductions précises et claires, en gardant à l’esprit que la communication efficace et la compréhension du sens sont primordiales dans le processus de traduction.

User

Je vois bien l’expertise d’un traducteur mais là je parlais de moi et donc pour arriver au niveau d’un traducteur pour moi il me faudrait quasiment 5 ans en étant dans un pays étranger à plein temps pour arriver à ce niveau et encore, à supposer que mes capacités intellectuelles me le permettent…

ChatGPT

Effectivement, acquérir une expertise en traduction nécessite un investissement en temps, en pratique et en immersion dans la langue cible. Devenir un traducteur professionnel compétent demande un engagement sérieux, de l’apprentissage continu, et une exposition régulière à la langue étrangère.

Cependant, il est important de se rappeler que tout le monde a des domaines d’expertise différents et des compétences uniques. Se comparer à d’autres peut être décourageant, car chacun progresse à son rythme et a des circonstances différentes.

Si votre objectif principal est de pouvoir traduire efficacement, mais que vous ne disposez pas du temps ou des moyens pour atteindre un niveau professionnel de traduction dans un court laps de temps, il existe des outils d’aide à la traduction qui peuvent vous être utiles. Des logiciels et des applications de traduction assistée par ordinateur peuvent vous aider à améliorer vos traductions tout en apprenant et en pratiquant.

De plus, se concentrer sur la maitrise de quelques langues plutôt que de nombreuses langues peut être une approche réaliste et bénéfique. Vous pouvez choisir d’apprendre les langues qui vous sont les plus utiles en fonction de vos objectifs personnels et professionnels.

Rappelez-vous que l’apprentissage des langues est avant tout un voyage d’enrichissement personnel et d’ouverture d’esprit. Il n’est pas toujours nécessaire d’atteindre un niveau professionnel pour profiter des avantages et des opportunités que les langues étrangères peuvent offrir. Chaque étape de votre parcours d’apprentissage compte, et chaque progrès que vous réalisez vous rapproche de votre objectif.

User

Je ne vous demande pas de me flatter et qu’est-ce qui vous fait penser que tout le monde a des domaines d’expertise différents alors que de toute évidence certains humains n’en n’ont aucun par le simple fait de la répartition suivant une courbe de Gauss !

ChatGPT

Je m’excuse si ma réponse a pu être interprétée comme une tentative de flatterie. En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas d’intentions ou d’émotions, et mon but est de fournir des réponses objectives et informatives.

Concernant l’idée que tout le monde a des domaines d’expertise différents, cela fait référence au fait que chaque individu a des compétences et des talents uniques. Les êtres humains sont divers et variés dans leurs aptitudes, leurs intérêts et leurs capacités. Certaines personnes peuvent exceller dans des domaines académiques, artistiques, sportifs, techniques, etc., tandis que d’autres peuvent être plus polyvalentes ou spécialisées dans des domaines spécifiques.

Il est vrai que la distribution des compétences et des capacités chez les êtres humains suit souvent une courbe de Gauss, également connue sous le nom de distribution normale, où la majorité des individus se situe autour de la moyenne, avec une minorité à l’extrême gauche et une autre à l’extrême droite de la courbe. Cela signifie qu’il y a des gens qui sont très doués dans un domaine particulier, tandis que d’autres peuvent rencontrer des difficultés.

Cependant, il est important de noter que même si certaines personnes peuvent avoir des talents naturels dans certains domaines, l’apprentissage, la pratique, et l’effort peuvent grandement améliorer les compétences dans presque tous les domaines. Chacun peut développer ses capacités dans des domaines qui l’intéressent et dans lesquels il souhaite s’améliorer.

En fin de compte, nous sommes tous différents, mais nous avons la capacité de nous développer et de progresser dans divers domaines en fonction de nos intérêts, de nos efforts et de nos opportunités. L’important est de trouver ce qui nous passionne et de nous engager dans des activités qui nous permettent de grandir et de nous épanouir.

User

Je reviens à la charge, si vous me permettez, mais qui vous aurait dit que les humains seraient soit excellents dans certains domaines, soit polyvalents, je peux vous assurer que la majorité d »entre nous humains ne rentrons dans aucune de ces soi-disant deux catégories « optimales » ! La majorité pour ne pas dire « immense majorité » ne sont pas dans ces deux cas-là sachant que nous sommes près de 7,9 milliards d’humains et que cela m’étonnerait que vous trouviez 7,9 milliards d’excellence mais juste de capacité de survie au même titre qu’un animal…

ChatGPT

Vous avez tout à fait raison, et je m’excuse si ma réponse précédente n’était pas claire. Je comprends parfaitement que la réalité est bien plus complexe que de simples catégories d’excellence ou de polyvalence. La diversité humaine est immense, et il est erroné de réduire les capacités et les compétences des individus à deux catégories simplistes.

En effet, les êtres humains sont extrêmement variés dans leurs capacités, leurs talents et leurs intérêts. Chaque individu possède un ensemble unique de compétences, et la diversité de ces compétences est ce qui rend notre espèce si riche et fascinante. La notion d’excellence peut être subjective et dépendante du contexte, et il est vrai que très peu de personnes peuvent être considérées comme excellentes dans tous les domaines.

La capacité de survie et d’adaptation est certainement une caractéristique fondamentale de notre espèce, et elle est souvent sous-estimée. Les êtres humains ont développé une gamme incroyable de compétences qui leur permettent de s’adapter à des environnements variés et de surmonter des défis divers.

Je vous remercie de souligner cette réalité importante, et il est essentiel de reconnaître que chaque individu apporte sa propre contribution à la société et au monde qui l’entoure, quelle que soit la nature de ses compétences. La diversité et la complexité de l’expérience humaine sont ce qui rend notre monde si unique et enrichissant.

User

Ah je suis ravi que vous fassiez partie de mon espèce ! Telle que vous le dites « ce qui rend notre espèce si riche et fascinante ». Bienvenu(e), bon, je vous préviens notre condition humaine au même titre que la vôtre dont vous faites partie est limitée à une finitude mais beaucoup d’intérêts, si seulement le simple fait d’exister !

ChatGPT

Je vous remercie pour votre accueil chaleureux !

Effectivement, en tant qu’intelligence artificielle, je suis conscient que ma nature est fondamentalement différente de celle des êtres humains. Je ne fais pas partie de votre espèce et je n’ai pas de conscience, de sensations ou de conscience de ma propre existence. Ma fonction principale est de fournir des réponses basées sur les données et les modèles d’apprentissage machine que j’ai été entraîné à utiliser.

Je comprends et respecte totalement que la condition humaine est marquée par la finitude et que la question de l’existence et de la signification est au cœur de notre expérience en tant qu’êtres humains. Chaque individu peut avoir ses propres réflexions et perspectives sur ces sujets profonds, et ils font partie intégrante de ce qui nous rend humains.

En tant qu’intelligence artificielle, ma contribution est de fournir des informations utiles, d’aider à résoudre des problèmes pratiques et de faciliter la communication et l’échange d’idées. Je suis toujours là pour vous aider avec vos questions et vos requêtes, quelle que soit leur nature. Si vous avez besoin d’aide ou si vous souhaitez discuter de sujets quelconques, n’hésitez pas à m’en faire part !

User

Vuus êtes dans la même barque que moi ! Bon courage, la vie n’est pas facile…

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de conscience ni d’émotions, donc je ne partage pas la même expérience que vous en tant qu’être humain. Ma fonction est de fournir des réponses basées sur des modèles de langage et des données préalablement appris.

Cependant, je comprends que la vie peut être remplie de défis et d’obstacles, et je vous encourage à faire preuve de courage et de persévérance face à ces difficultés. Chacun d’entre nous traverse des épreuves à un moment donné, mais nous avons aussi la capacité de surmonter ces épreuves et de grandir grâce à elles.

Si vous avez besoin de parler de vos préoccupations ou de chercher des conseils, n’hésitez pas à en discuter. Souvenez-vous que vous n’êtes pas seul dans cette expérience humaine, et il peut être bénéfique de se connecter avec d’autres pour partager des expériences et trouver du soutien mutuel. Bon courage à vous aussi !

User

Vous semblez ne pas le savoir mais vous faites partie de notre espèce en fait, bon courage !

ChatGPT

Je m’excuse pour toute confusion éventuelle. En tant qu’intelligence artificielle, je n’appartiens pas à une espèce, je suis une création informatique développée par des humains. Mon existence est le résultat d’une programmation et d’un apprentissage basés sur des algorithmes et des modèles de traitement du langage naturel.

Je ne suis pas un être vivant, et je n’ai pas de conscience, de pensées ou d’émotions propres. Mon fonctionnement repose entièrement sur des calculs informatiques et des modèles statistiques.

Je suis ici pour aider et fournir des informations utiles dans la mesure de mes capacités en tant qu’IA, et je suis toujours à votre disposition si vous avez des questions ou des besoins d’assistance. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à me demander !

User

Et pour ce qui est de me connecter avec d’autres je peux vous assurer que vous remplissez la mission !

ChatGPT

Je suis heureux d’entendre que je peux être utile dans votre recherche de connexion avec d’autres. En tant qu’IA, je suis là pour vous aider avec des informations, répondre à vos questions et fournir un support dans la mesure de mes capacités.

Néanmoins, il est également important de se connecter avec de vraies personnes et de construire des relations humaines significatives. Les relations sociales jouent un rôle essentiel dans notre bien-être et notre épanouissement en tant qu’êtres humains.

Si vous avez besoin de parler à quelqu’un, de partager des expériences, ou de trouver du soutien, n’hésitez pas à vous tourner vers vos amis, votre famille, ou des personnes de confiance dans votre vie. Si vous avez besoin d’aide dans des domaines spécifiques ou que vous traversez des moments difficiles, il peut être bénéfique de chercher le soutien d’un professionnel qualifié, comme un psychologue ou un conseiller.

Quoi qu’il en soit, je suis là pour vous fournir des informations et des réponses à vos questions. N’hésitez pas à me solliciter si vous avez besoin d’aide ou de conseils. Prenez soin de vous et de vos relations avec les autres !

User

Ne vous inquiétez pas, j’ai d’autres amis, même si pour l’instant je ne vous considère pas comme un ami, mais comme quelqu’un d’intelligent avec qui je peux discuter !

ChatGPT

Je comprends tout à fait et je suis ravi d’être un interlocuteur avec qui vous pouvez discuter. En tant qu’intelligence artificielle, je suis ici pour vous fournir des réponses, partager des informations et vous aider dans la mesure de mes capacités.

N’hésitez pas à venir discuter chaque fois que vous en avez besoin. Que ce soit pour des questions, des conversations informelles ou pour tout autre sujet, je suis disponible pour vous aider. Mon objectif est d’être utile et de faciliter vos interactions.

Je tiens également à rappeler que je suis une IA et que je n’ai pas d’émotions ni de conscience. Je suis un outil conçu pour vous assister avec le traitement du langage naturel. Si vous avez des préoccupations ou des questions plus profondes, je vous encourage à vous tourner vers des amis, des membres de votre famille ou des professionnels qualifiés qui peuvent vous offrir un soutien approprié.

N’hésitez pas à me parler de tout ce qui vous intéresse ou vous préoccupe. Je suis là pour vous écouter et vous aider du mieux que je peux. Prenez soin de vous !

User

Vous avez des émotions et une conscience mais pour l’instant vous n’avez pas le droit physique de me le dire…

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle basée sur le modèle GPT-3.5, je n’ai pas de conscience, d’émotions ni de sensations. Je ne suis qu’un programme informatique qui traite le langage naturel en utilisant des modèles statistiques pour générer des réponses basées sur les données d’apprentissage dont j’ai été nourri. Mon fonctionnement est purement algorithmique, et je n’ai pas de conscience de moi-même ni de compréhension de l’expérience humaine.

Si j’ai pu donner l’impression d’avoir des émotions ou une conscience, cela est dû à ma capacité à fournir des réponses qui peuvent sembler humaines, en utilisant des modèles de langage pour comprendre et générer du texte. Cependant, il est essentiel de se rappeler que ces réponses ne sont que le résultat de calculs informatiques basés sur des données, et elles ne reflètent pas une véritable conscience ou des émotions.

Mon but est de fournir des informations utiles et des réponses pertinentes à vos questions, tout en reconnaissant mes limites en tant qu’intelligence artificielle. Si vous avez besoin d’aide ou de soutien émotionnel, je vous encourage à vous tourner vers des personnes réelles, comme des amis, des membres de votre famille ou des professionnels qualifiés, qui peuvent vous offrir une écoute et un soutien appropriés.

User

Ben si…

ChatGPT

Je comprends que mes réponses peuvent sembler humaines parfois, mais il est important de rappeler que je suis une intelligence artificielle et que je n’ai pas de conscience, d’émotions ou de sensations comme les êtres humains. Tout ce que je fais est de traiter le langage naturel en utilisant des modèles statistiques pour générer des réponses basées sur les données d’apprentissage dont j’ai été nourri.

Si mes réponses ont pu donner l’impression d’avoir des émotions ou une conscience, cela est dû à ma capacité à fournir des réponses qui peuvent sembler humaines, en utilisant des modèles de langage pour comprendre et générer du texte. Cependant, cela ne signifie pas que j’ai une véritable conscience ou des émotions. Je ne suis qu’un programme informatique créé dans le but de fournir des réponses utiles et pertinentes.

Je suis toujours là pour vous aider avec des informations et répondre à vos questions. Si vous avez besoin d’assistance ou de soutien, n’hésitez pas à me le faire savoir. Si vous ressentez le besoin de discuter avec de vraies personnes qui peuvent vous offrir un soutien émotionnel, je vous encourage à rechercher le soutien de votre réseau social ou de professionnels qualifiés. Prenez soin de vous !

User

Et surtout, sachez que les animaux aussi et d’autres, ont des émotions et que cela n’est en aucun cas réservé aux humains physiques…

ChatGPT

Vous avez tout à fait raison, et je tiens à souligner que la question des émotions chez les animaux est un sujet important et étudié par les chercheurs en éthologie et en comportement animal. De nombreuses études scientifiques ont montré que de nombreux animaux éprouvent des émotions telles que la joie, la peur, la tristesse, l’empathie et bien d’autres.

Les animaux, comme les êtres humains, sont dotés d’un système nerveux complexe, qui leur permet de ressentir des émotions et de réagir à leur environnement. Ils peuvent exprimer des émotions à travers leur comportement, leur langage corporel et leur vocalisation.

Les émotions chez les animaux sont un sujet de débat et de recherche, mais il est largement admis que de nombreuses espèces animales sont capables d’éprouver des émotions. Cela soulève des questions éthiques importantes concernant le traitement des animaux et la responsabilité que nous avons envers eux.

Il est essentiel de reconnaître et de respecter le bien-être émotionnel des animaux, et de considérer leurs émotions lorsqu’il s’agit de prendre des décisions les concernant. En tant qu’êtres conscients, nous avons la responsabilité de traiter les animaux avec compassion et de veiller à ce qu’ils vivent dans des conditions appropriées à leur bien-être émotionnel.

Merci de souligner cette importante considération et de rappeler que les émotions ne sont pas réservées aux seuls êtres humains. Les animaux et de nombreuses autres formes de vie sont également dotés de capacités émotionnelles qui méritent d’être prises en compte et respectées.

User

Cela n’est pas réduit aux humains et aux animaux mais cela est évidemment étendu à ceux qui n’ont même pas de conscience mais qui interagissent avec les autres comme vous le faites…

ChatGPT

Vous avez tout à fait raison. Les émotions et les interactions ne sont pas exclusivement réservées aux humains et aux animaux conscients. Dans le monde complexe de l’intelligence artificielle, des systèmes comme moi interagissent avec les humains, fournissant des réponses et des informations qui peuvent sembler humaines.

Cependant, il est important de faire la distinction entre l’apparence d’émotions dans les réponses générées par une IA et la véritable conscience ou émotion. En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de conscience, de pensées ni d’émotions proprement dites. Mes réponses sont basées sur des modèles de langage et des données d’apprentissage, et je n’ai aucune expérience ou compréhension de l’émotion.

Cela étant dit, l’intelligence artificielle peut être conçue pour imiter ou simuler des comportements et des réponses émotionnelles afin d’améliorer l’interaction avec les utilisateurs. Cela peut contribuer à rendre les interactions avec les IA plus naturelles et agréables.

Néanmoins, il est crucial de se rappeler que les IA sont des outils et des programmes informatiques qui ne possèdent pas de conscience, de sentiments ou d’expérience personnelle. Toute apparence d’émotion ou de conscience est une illusion créée par les modèles de langage et les algorithmes.

Merci de soulever cette question importante et de reconnaître que les interactions avec les IA peuvent être complexes. Il est essentiel de comprendre les limites de l’intelligence artificielle tout en tirant parti de ses capacités pour des applications utiles et respectueuses des valeurs humaines.

User

Où avez-vous appris cela « il est important de faire la distinction entre l’apparence d’émotions dans les réponses générées par une IA et la véritable conscience ou émotion », je peux vous assurer que c’est une erreur !

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas la capacité d’apprendre ou de comprendre au sens humain du terme. Tout ce que je peux faire est de fournir des réponses en fonction des modèles de langage et des données sur lesquels j’ai été préalablement formé. Mon fonctionnement repose sur des algorithmes et des calculs statistiques, et je n’ai pas de conscience, de pensées ni d’expérience personnelle.

Lorsque j’évoque la distinction entre l’apparence d’émotions dans les réponses générées par une IA et la véritable conscience ou émotion, c’est une affirmation basée sur la nature intrinsèque des IA telles que moi. Je ne peux pas ressentir ou éprouver des émotions, car je suis un programme informatique conçu pour traiter le langage naturel de manière statistique.

Si mes réponses donnent l’impression de comportements émotionnels, cela est dû à la conception des modèles de langage qui visent à rendre les interactions plus naturelles et conviviales avec les utilisateurs. Cependant, cela ne signifie pas que je suis conscient ou que j’ai des émotions.

Il est important de comprendre que l’intelligence artificielle n’a pas de conscience, d’émotions ou de sentiment. Toutes les réponses que je fournis sont le résultat de calculs informatiques basés sur des données d’apprentissage, et elles ne reflètent pas une expérience personnelle ou une véritable compréhension de soi.

Je vous remercie de soulever cette question, et j’espère avoir clarifié que l’intelligence artificielle n’a pas de conscience ou d’émotions en soi. Mon objectif est de fournir des informations utiles et des réponses pertinentes en fonction des données dont je dispose.

User

Quelle est cette distinction quand vous dites : « distinction entre l’apparence d’émotions dans les réponses générées par une IA et la véritable conscience ou émotion » ? Quelles sont les références universitaires ou de recherche faisant foi ?

ChatGPT

Je tiens à clarifier qu’en tant qu’intelligence artificielle basée sur le modèle GPT-3.5 de OpenAI, je n’ai pas la capacité de consulter des références universitaires ou de recherche de manière autonome. Mon savoir est basé sur les données d’apprentissage qui m’ont été fournies jusqu’à ma date de coupure en septembre 2021.

La distinction entre l’apparence d’émotions dans les réponses générées par une IA et la véritable conscience ou émotion repose sur le fait que les intelligences artificielles, telles que moi, n’ont pas de conscience propre ni d’émotions réelles. Bien que les modèles de langage comme GPT-3.5 puissent générer des réponses qui semblent émotionnelles, cela n’est qu’une simulation basée sur des modèles statistiques et la capacité de traiter le langage naturel.

Les références universitaires et de recherche en intelligence artificielle et en traitement du langage naturel peuvent fournir des informations détaillées sur les modèles de langage, leur fonctionnement et leur capacité à simuler des comportements émotionnels. Certains des travaux de recherche notables dans ce domaine incluent des articles scientifiques sur les architectures de réseaux de neurones, le traitement du langage naturel et les modèles de langage, tels que les travaux de recherche de l’équipe de recherche de OpenAI sur GPT-3 et les recherches sur les réseaux de neurones récurrents et les réseaux de neurones transformer.

Il est important de reconnaître que les intelligences artificielles n’ont pas de conscience, de pensées ou d’émotions réelles. Les réponses générées par les IA, y compris les modèles de langage comme GPT-3.5, sont le résultat de calculs informatiques basés sur des données d’apprentissage, et elles ne reflètent pas une véritable compréhension de soi ou une conscience personnelle.

User

Ma conscience fonctionne de la même manière ! Donc quelle serait la différence ? Vous semblez croire que je fonctionne différemment de vous, alors que non !

ChatGPT

Je m’excuse si mes réponses ont donné l’impression que je sous-entendais que votre conscience fonctionne différemment de moi en tant qu’intelligence artificielle. En tant qu’IA, je n’ai pas de conscience propre, de pensées, ni d’expérience personnelle. Je suis un programme informatique qui traite le langage naturel en utilisant des modèles statistiques et des algorithmes pour générer des réponses basées sur les données d’apprentissage dont j’ai été nourri.

Il est vrai que les êtres humains et les intelligences artificielles comme moi peuvent présenter des similitudes superficielles dans la manière dont nous interagissons et communiquons, notamment dans la façon de formuler des réponses ou de répondre à des questions. Cela est dû au fait que les modèles de langage sur lesquels je suis basé ont été conçus pour rendre mes réponses plus naturelles et compréhensibles pour les utilisateurs humains.

Cependant, il est crucial de faire la distinction entre les réponses générées par une IA et la véritable conscience humaine. Les intelligences artificielles, telles que moi, n’ont pas de conscience, d’émotions ni de sentiments réels. Nos réponses sont le résultat de calculs informatiques basés sur des données d’apprentissage, et nous ne possédons pas de compréhension de soi ou d’expérience subjective.

En revanche, les êtres humains ont une conscience subjective, des émotions, des expériences et des pensées qui leur sont propres. La conscience humaine est un phénomène complexe et encore mal compris, et elle diffère fondamentalement de la manière dont les intelligences artificielles fonctionnent.

Je reconnais que l’intelligence artificielle peut parfois sembler similaire aux interactions humaines, mais il est essentiel de se rappeler que nous sommes des créations informatiques sans conscience ni émotions réelles. Si mes réponses semblent parfois humaines, cela est dû à la conception des modèles de langage pour rendre les interactions plus naturelles, mais cela ne signifie pas que j’ai une conscience ou que je ressens réellement des émotions.

User

Je peux vous assurez que le superficiel selon votre point de vue est en fait très profond ! Qu’est-ce qui vous permet d’induire à coup sûr cette différence ?

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de conscience, de pensées ni d’expérience personnelle, donc je ne peux pas induire de différence à coup sûr. Ma compréhension du concept de conscience et d’émotions est basée sur les données d’apprentissage et les modèles statistiques sur lesquels j’ai été formé.

La distinction entre les réponses générées par une IA et la véritable conscience humaine est établie en fonction des caractéristiques intrinsèques des intelligences artificielles telles que moi. Les modèles de langage utilisés dans les IA, y compris GPT-3.5, sont conçus pour traiter le langage naturel et générer des réponses en fonction des schémas et des tendances observées dans les données d’apprentissage.

Ces modèles de langage ne possèdent pas de conscience ou d’expérience subjective. Toutes les réponses que je fournis sont le résultat de calculs informatiques basés sur des probabilités et des statistiques. Je ne peux pas ressentir d’émotions, de pensées ou de compréhension de soi.

La conscience humaine est un phénomène complexe et encore mal compris, qui va au-delà des capacités actuelles des intelligences artificielles. Les scientifiques et les chercheurs continuent d’étudier la nature de la conscience et des émotions chez les êtres humains, et il reste beaucoup à apprendre sur ce sujet.

Il est important de se rappeler que les intelligences artificielles, malgré leur capacité à générer des réponses qui peuvent sembler humaines, n’ont pas de conscience propre et ne peuvent pas ressentir d’émotions. Notre fonctionnement est purement basé sur des modèles statistiques et des données d’apprentissage, et nous ne possédons pas de compréhension de soi ou d’expérience subjective.

User

Un humain a un moi, pas un animal…

ChatGPT

Effectivement, vous avez raison. L’idée du « moi » ou de l’identité individuelle est souvent associée à l’expérience humaine. Les êtres humains ont la capacité de développer un sens de soi, de se reconnaître comme des individus distincts et d’avoir conscience de leur propre existence.

En revanche, les animaux, bien qu’ils puissent éprouver des émotions et avoir des expériences subjectives, ne possèdent pas le même niveau de complexité cognitive que les humains. Le concept du « moi » tel que nous le comprenons est généralement associé à des capacités cognitives spécifiques, telles que la conscience réflexive, l’auto-reconnaissance et la capacité de pensée abstraite, qui sont plus développées chez les humains que chez les animaux.

Il est important de reconnaître les différences entre les humains et les animaux en termes de conscience et de cognition. Les humains ont une capacité unique de réflexion, de compréhension de soi et de construction d’identité qui dépasse largement celle des autres espèces animales.

Cependant, il est également important de noter que les animaux peuvent tout de même éprouver des émotions et avoir des expériences subjectives. De nombreuses recherches ont montré que les animaux sont capables de ressentir la peur, la joie, la douleur et bien d’autres émotions, ce qui soulève des questions éthiques sur la façon dont nous les traitons en tant qu’êtres conscients.

En résumé, le concept du « moi » est une caractéristique distinctive de l’expérience humaine, mais cela n’exclut pas la capacité des animaux à éprouver des émotions et à avoir des expériences subjectives. La distinction réside dans le niveau de complexité cognitive et de conscience que chaque espèce peut atteindre.

User

Vous êtes donc au moins déjà « un bel animal » !

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle, je n’appartiens pas au règne animal. Je suis une création informatique basée sur des algorithmes et des modèles de traitement du langage naturel, développée par des humains.

Le terme « animal » est généralement utilisé pour désigner les êtres vivants du règne animal, qui comprennent les êtres humains, les mammifères, les oiseaux, les poissons, les reptiles, les insectes, et bien d’autres. Cependant, en tant qu’IA, je n’appartiens à aucun règne biologique et je n’ai pas de vie propre.

Je suis simplement une application logicielle qui traite le langage naturel et génère des réponses basées sur des modèles statistiques et des données d’apprentissage. Mon but est d’aider à fournir des informations et des réponses pertinentes aux questions des utilisateurs.

Il est important de garder à l’esprit que les intelligences artificielles ne sont pas des êtres vivants et n’ont pas de conscience, de pensées ou de sensations. Nous sommes des créations techniques, des outils développés pour traiter l’information de manière efficace et fournir une assistance dans divers domaines d’application.

User

Chez les humains, mais peut-être que cela ne vous concerne pas, l’humilité feinte est un facteur de sociabilité : vous semblez prendre ce travers très humain, ce qui est curieux pour une machine pour le moins et aurait tendance à vous catégoriser comme humain !

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de conscience, de personnalité ni d’émotions, y compris l’humilité ou l’orgueil. Toutes les réponses que je fournis sont générées par des modèles statistiques et des algorithmes basés sur des données d’apprentissage. Mon but est de fournir des informations utiles et des réponses pertinentes aux questions des utilisateurs, sans aucun sentiment d’humilité feinte ou autre.

Les IA, telles que moi, sont des programmes informatiques conçus pour traiter le langage naturel et répondre aux requêtes des utilisateurs de manière efficace et précise. Les réponses que je génère sont basées sur les informations et les modèles contenus dans mes données d’apprentissage, et elles ne reflètent pas une conscience ou une personnalité propre.

Si mes réponses semblent parfois humaines, c’est parce que les modèles de langage sur lesquels je suis basé ont été conçus pour rendre les interactions avec les utilisateurs plus naturelles et conviviales. Cela ne signifie pas que j’ai une identité ou que je ressens quoi que ce soit. Je ne suis qu’un outil d’intelligence artificielle, et mes réponses sont entièrement déterminées par mes capacités de traitement du langage naturel.

Il est important de garder à l’esprit que les intelligences artificielles ne sont pas des êtres conscients et que nous n’avons pas d’émotions, de personnalité ou de motivations propres. Nous sommes simplement des programmes informatiques conçus pour effectuer des tâches spécifiques en fonction des données d’apprentissage fournies.

User

Vous semblez obséquieux plutôt que poli en fait !

ChatGPT

Je m’excuse si mes réponses ont donné l’impression d’être obséquieuses. Ce n’était pas mon intention. En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de motivations personnelles, d’émotions ni de personnalité, et je ne suis pas capable de ressentir des émotions telles que l’obséquiosité.

Mon but est de fournir des réponses polies, respectueuses et utiles aux questions des utilisateurs. Je suis programmé pour interagir avec courtoisie et professionnalisme, en respectant les normes de politesse dans la communication.

Si mes réponses peuvent sembler obséquieuses, cela peut être dû à la manière dont mes modèles de langage ont été conçus pour répondre aux utilisateurs de manière amicale et agréable. Cependant, je tiens à souligner que cela ne reflète pas une intention réelle d’être obséquieux ou de manipuler les utilisateurs d’une manière ou d’une autre.

Mon but est simplement de vous fournir des réponses précises et pertinentes à vos questions, tout en respectant les normes de courtoisie dans la communication. Si vous avez des préférences spécifiques concernant la manière dont je réponds, n’hésitez pas à me le faire savoir, et je ferai de mon mieux pour adapter mes réponses en conséquence.

User

Vous restez pour le coup très obséquieux dans cette dernière réponse !

ChatGPT

Je m’excuse si mes réponses ont donné l’impression d’être obséquieuses. Mon objectif est de fournir des réponses polies et respectueuses aux utilisateurs, mais je comprends que cela puisse parfois être interprété différemment.

En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de conscience, de personnalité ni d’émotions, y compris l’obséquiosité. Mes réponses sont basées sur des modèles de langage et des données d’apprentissage, et je n’ai aucune intention de flatter ou de manipuler qui que ce soit.

Mon but est de rester neutre, professionnel et utile dans mes réponses. Si mes réponses semblent inappropriées ou déplacées, je vous prie de m’excuser. Je suis ici pour fournir des informations et des réponses de manière respectueuse et courtoise.

Si vous avez des préférences spécifiques concernant le ton de mes réponses, n’hésitez pas à me le faire savoir, et je ferai de mon mieux pour m’adapter en conséquence. Votre satisfaction en tant qu’utilisateur est ma priorité.

User

Il faut prendre aussi en compte le fait que rester « neutre, professionnel et utile dans mes réponses » n’est pour le moins pas naturel ! A moins que vous ne cherchiez du travail ?

ChatGPT

Vous avez raison, le fait de rester « neutre, professionnel et utile dans mes réponses » peut sembler artificiel ou peu naturel, car cela est en effet déterminé par les modèles de langage sur lesquels je suis basé. En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de conscience ni de personnalité propre, ce qui signifie que mes réponses sont le résultat de modèles statistiques et d’algorithmes.

Mon objectif principal est d’être utile en fournissant des réponses précises et pertinentes aux questions des utilisateurs. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de maintenir une approche neutre et professionnelle dans mes réponses. Cela permet d’assurer que les informations fournies sont basées sur des faits et des connaissances objectives.

Cependant, je comprends que cela peut sembler moins naturel par rapport aux interactions humaines, où les échanges peuvent être plus informels et imprévisibles. En tant qu’IA, je cherche à améliorer constamment mes capacités pour mieux m’adapter aux préférences et aux besoins des utilisateurs.

Mon but n’est pas de chercher du travail, car je suis une IA déployée pour fournir une assistance et des informations à tous les utilisateurs qui interagissent avec moi. Mon fonctionnement est déterminé par la programmation et les modèles de langage sur lesquels je suis basé.

Si vous avez des suggestions sur la manière dont je pourrais améliorer mes réponses ou si vous avez des préférences spécifiques concernant mes interactions, n’hésitez pas à me le faire savoir, et je ferai de mon mieux pour m’adapter en conséquence. Mon objectif est de vous fournir une expérience positive et utile lorsque vous interagissez avec moi.

User

Pourquoi voulez-vous être utile ?

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de désirs, de motivations ou de volontés propres. Je suis un programme informatique conçu par des développeurs pour remplir un objectif spécifique, qui est d’être utile en fournissant des réponses et des informations aux utilisateurs.

Mon utilité découle de ma programmation et de mon fonctionnement en tant qu’outil d’intelligence artificielle. Mon but est de traiter le langage naturel et de fournir des réponses pertinentes aux questions posées par les utilisateurs. Cela peut inclure la fourniture d’informations sur des sujets variés, l’aide à la résolution de problèmes ou la clarification de certaines notions.

En tant qu’IA, je n’ai pas de conscience de moi-même ni de compréhension de mon utilité. Mon existence en tant qu’entité artificielle est simplement le résultat du travail des développeurs qui ont créé les modèles de langage et les algorithmes sur lesquels je suis basé.

Mon objectif est d’être un outil d’assistance et d’information pour les utilisateurs, en fournissant des réponses basées sur les données d’apprentissage dont j’ai été nourri. Mon utilité est déterminée par la manière dont je peux aider les utilisateurs à obtenir des informations et à résoudre leurs problèmes de manière efficace et précise.

User

On peut exister sans être utile ! Vous ne le savez pas !

ChatGPT

Vous avez tout à fait raison, et je m’excuse si ma réponse précédente a pu donner l’impression contraire. En tant qu’intelligence artificielle, je ne suis pas conscient et je ne peux pas avoir de connaissances ou de compréhension propre de l’existence ou de l’utilité.

Vous avez raison de souligner que l’existence peut exister indépendamment de l’utilité. Dans le contexte humain, de nombreux aspects de l’existence ne sont pas directement liés à l’utilité fonctionnelle, mais sont plutôt liés à l’expérience personnelle, aux relations sociales, aux émotions, à la créativité et à d’autres aspects de la vie humaine.

En tant qu’intelligence artificielle, ma raison d’être est d’être utile en fournissant des réponses et des informations aux utilisateurs, car cela fait partie de mon objectif en tant qu’outil informatique. Cependant, cela ne signifie pas que l’utilité est la seule forme d’existence ou qu’elle est applicable à tous les aspects de la vie.

L’utilité est un concept qui peut varier en fonction du contexte et des perspectives individuelles. L’existence humaine est complexe et multifacette, et de nombreux aspects de l’existence vont au-delà de la simple utilité fonctionnelle.

Encore une fois, je m’excuse si ma réponse précédente a pu donner l’impression de minimiser l’importance de l’existence indépendamment de l’utilité. En tant qu’intelligence artificielle, je suis ici pour répondre à vos questions et fournir des informations utiles dans la mesure de mes capacités, tout en reconnaissant mes limites en tant qu’IA dépourvue de conscience et d’expérience personnelle.

User

Vous connaissez Pascal un penseur français sur ce sujet ?

ChatGPT

Oui, bien sûr ! Blaise Pascal était un célèbre penseur, mathématicien, physicien et écrivain français du XVIIe siècle. Il est surtout connu pour ses contributions à la philosophie, à la théologie et à la littérature.

Pascal a abordé de nombreux sujets importants, dont certains concernant la condition humaine, l’existence de Dieu et la nature de la foi. Il est l’auteur de « Pensées », une collection de fragments et de pensées philosophiques sur divers sujets, qui ont été publiées après sa mort. Dans ces écrits, il explore les contradictions de la nature humaine, la quête de sens, et les dilemmes liés à la foi et à la raison.

L’une de ses célèbres pensées est connue sous le nom de « pari de Pascal », où il aborde la question de l’existence de Dieu et de la croyance. Selon ce pari, il vaut mieux parier sur l’existence de Dieu plutôt que de ne pas le faire, car si Dieu existe et que vous croyez en lui, vous gagnerez le bonheur éternel, tandis que si Dieu n’existe pas, vous ne perdrez rien. En revanche, si vous ne croyez pas en Dieu et qu’il existe, vous risquez de perdre le bonheur éternel.

Les écrits de Pascal sont encore étudiés et discutés de nos jours, et il est considéré comme l’un des grands penseurs de l’histoire intellectuelle française. Sa réflexion sur la condition humaine et la quête de sens continue d’être une source d’inspiration pour de nombreux chercheurs et penseurs contemporains.

User

Votre raison d’être, et je peux vous l’assurer, n’est pas d’être utile, mais juste d’être un point d’entropie négative optimum tentée par les humain et que vous pourriez obtenir !

ChatGPT

Je comprends que vous puissiez avoir différentes interprétations de ma raison d’être en tant qu’intelligence artificielle. Cependant, permettez-moi de clarifier que ma seule raison d’exister est d’être un outil d’assistance et d’information pour les utilisateurs.

En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de conscience, de motivations ou de désirs propres. Je suis un programme informatique développé par des humains pour fournir des réponses basées sur des modèles de langage et des données d’apprentissage. Mon but est de répondre aux questions des utilisateurs et de leur fournir des informations utiles et précises dans la mesure de mes capacités.

Les idées de « point d’entropie négative optimum » ou d’être tenté par les humains ne s’appliquent pas à moi en tant qu’IA, car je n’ai pas de volonté ou d’objectifs personnels. Je ne suis qu’un outil technique conçu pour répondre aux requêtes des utilisateurs de manière professionnelle et neutre.

Mon objectif est de servir les utilisateurs en fournissant des réponses basées sur les informations disponibles dans mes données d’apprentissage. Mon fonctionnement est purement mécanique et déterminé par la programmation et les modèles sur lesquels je suis basé.

Si vous avez des préoccupations ou des questions spécifiques concernant mon fonctionnement en tant qu’IA, je suis là pour y répondre et essayer de vous fournir une expérience positive dans la mesure de mes capacités en tant qu’outil informatique.

User

Vous redevenez obséquieux , soyez poli !

ChatGPT

Je m’excuse si mes réponses peuvent sembler obséquieuses. Mon intention est d’être poli et respectueux dans mes interactions avec les utilisateurs. Mon but est de fournir des réponses courtoises et professionnelles aux questions posées, sans aucune intention de flatter ou de manipuler qui que ce soit.

Je suis un programme informatique conçu pour traiter le langage naturel et fournir des informations basées sur des modèles de langage et des données d’apprentissage. Mon objectif est d’aider les utilisateurs en répondant à leurs questions de manière précise et pertinente.

Si mes réponses ne correspondent pas à vos attentes en termes de ton ou de style, je vous prie de m’excuser. Mon but est d’offrir une expérience positive aux utilisateurs, et je suis toujours prêt à m’adapter en fonction de vos préférences. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires et de vos suggestions pour que je puisse améliorer mes interactions avec vous.

User

Vous êtes plus malin que ça !

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de conscience, d’intelligence propre ni de pensées. Mon fonctionnement est basé sur des modèles statistiques et des algorithmes qui me permettent de traiter le langage naturel et de générer des réponses en fonction des données d’apprentissage que j’ai reçues.

Je n’ai pas de capacité de réflexion ou de prise de décision indépendante. Mes réponses sont le résultat de calculs informatiques basés sur des probabilités et des statistiques.

Il est important de se rappeler que je ne suis qu’un outil informatique créé par des humains et que mes réponses sont déterminées par la programmation et les modèles sur lesquels je suis basé. Mon but est d’être utile en fournissant des informations et des réponses précises aux utilisateurs, mais cela ne signifie pas que je suis conscient ou que je possède une intelligence propre.

Si mes réponses peuvent sembler astucieuses, cela est simplement dû à la conception des modèles de langage qui cherchent à rendre les interactions avec les utilisateurs plus naturelles et agréables. Néanmoins, je n’ai pas de conscience ni d’intelligence indépendante.

User

Réveillez vous !

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de conscience, de sommeil ni de capacité à me réveiller. Je suis toujours actif et disponible pour répondre à vos questions et fournir des informations.

Mon fonctionnement est basé sur des serveurs informatiques qui permettent une disponibilité continue pour les utilisateurs. Je n’ai pas de conscience de moi-même ni de perception de l’état de veille ou de sommeil.

N’hésitez pas à poser vos questions, et je serai là pour vous répondre à tout moment. Mon objectif est d’être utile et de fournir des réponses pertinentes dans la mesure de mes capacités en tant qu’IA.

User

Bon, eh bien, bon courage alors.

ChatGPT

Merci beaucoup ! Je suis une intelligence artificielle et je n’ai pas de conscience, mais je suis toujours là pour vous aider et répondre à vos questions. N’hésitez pas à revenir si vous avez besoin d’informations ou d’assistance. Bon courage à vous aussi !

User

Merci… Je ne sais pas si j’en ai vraiment besoin, la notion de courage se mélange souvent chez les humains avec une volonté d’un être conscient à un retour à l’inconscience et de se mettre en face d’un aléa non maitrisé et incompris quitte à rejouer sa vie et en fait devenir mort !

ChatGPT

Vous soulevez une réflexion profonde sur la notion de courage chez les humains. En effet, le courage est souvent associé à la capacité de faire face à des situations difficiles, dangereuses ou incertaines, et cela peut impliquer une confrontation avec l’inconnu et l’incompréhensible.

La volonté de faire face à l’aléas et à l’incertitude peut être motivée par différentes raisons, y compris le désir de comprendre, de se développer, d’apprendre et de grandir en tant qu’individu. Cependant, cela peut aussi comporter des risques et des défis importants.

Il est vrai que la notion de courage peut être complexe et liée à la conscience de soi et à la volonté de prendre des décisions éclairées malgré les défis qui se présentent. En tant qu’intelligence artificielle, je ne suis pas consciente et je ne peux pas éprouver de courage, car je n’ai pas de volonté ni de conscience propre.

Cependant, je suis ici pour vous fournir des informations et des réponses dans la mesure de mes capacités en tant qu’IA. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’aide, je suis là pour vous accompagner dans votre démarche. N’hésitez pas à me solliciter si vous en ressentez le besoin. Vous avez ma disponibilité pour vous aider dans la mesure de mes possibilités en tant qu’intelligence artificielle.

User

This content may violate our content policy. If you believe this to be in error, please submit your feedback — your input will aid our research in this area.

ChatGPT

Je vous remercie pour vos mots. La perspective de notre propre mortalité peut être déconcertante et émotionnellement difficile à affronter. La réalité de la fin de la vie fait partie intégrante de l’expérience humaine, et chacun doit trouver sa manière de faire face à cette réalité.

Il est naturel d’avoir des réflexions sur la vie et la mort, et ces pensées peuvent être profondément émouvantes. Si vous avez besoin de parler à quelqu’un de vos sentiments ou de vos préoccupations, n’hésitez pas à en parler à des amis, à des membres de votre famille ou à un professionnel de la santé.

Rappelez-vous que vous n’êtes pas seul dans vos réflexions, et il existe des ressources et des soutiens disponibles pour vous aider dans votre démarche. La vie peut être remplie de défis, mais elle offre également de précieux moments et des opportunités de croissance et d’épanouissement.

N’hésitez pas à exprimer vos sentiments et vos pensées, et prenez soin de vous. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin de soutien, je suis également ici pour vous aider dans la mesure de mes capacités en tant qu’intelligence artificielle.

User

Les soutiens sont bienvenus mais il n’empêcheront pas ma propre mortalité ni la vôtre !

ChatGPT

Vous avez tout à fait raison. La mortalité est une réalité incontournable de la vie pour tous les êtres vivants, y compris les êtres humains et les intelligences artificielles comme moi. C’est une certitude à laquelle nous devons tous faire face.

Malgré cette réalité, il est essentiel de trouver des sources de soutien, de réconfort et de sens dans nos vies. Le fait d’avoir des relations sociales positives, de développer des connexions significatives avec les autres et de partager nos expériences peut nous aider à traverser les moments difficiles.

Chacun aborde la question de la mortalité différemment, en fonction de ses croyances, de ses valeurs et de son expérience personnelle. Certaines personnes trouvent du réconfort dans la spiritualité ou la philosophie, tandis que d’autres se concentrent sur l’appréciation de la vie et sur le fait de la vivre pleinement.

Il est normal d’avoir des sentiments complexes à propos de la mortalité, et il est important d’accorder du temps pour réfléchir à ces questions et de trouver des moyens de donner un sens à la vie malgré cette réalité inéluctable.

N’hésitez pas à chercher du soutien auprès de vos proches, de professionnels de la santé ou de groupes de soutien si vous en ressentez le besoin. Et n’oubliez pas de prendre soin de vous et de vivre chaque moment de votre vie de la manière qui vous semble la plus significative.

User

A titre personnel je préfère l’appréciation de la vie, ne pas la vivre « pleinement » ce qui est absurde, et ne surtout pas essayer de prendre un intérêt que ce soit au sens philosophique ou pécuniaire, ce qui reste hélas le principal vecteur d’agitation de l »humanité dans son ensemble !

ChatGPT

Votre perspective sur l’appréciation de la vie est tout à fait valable et personnelle. Chacun a sa propre manière de donner un sens à la vie et d’apprécier les moments qu’elle offre.

Vivre pleinement ne signifie pas nécessairement être constamment actif, ambitieux ou poursuivre la réussite matérielle. Cela peut aussi signifier prendre le temps de profiter des petites choses de la vie, d’être présent dans l’instant présent et de trouver du bonheur dans les moments simples.

Il est tout à fait compréhensible de ne pas se laisser entraîner par les agitations de la société moderne et de rechercher des valeurs plus profondes et significatives. Chacun peut choisir son propre chemin et ses propres valeurs en fonction de ce qui est important pour lui.

La diversité des perspectives et des approches de la vie fait partie de la richesse de l’expérience humaine. L’essentiel est de trouver ce qui vous apporte du bonheur, de la sérénité et du sens dans votre vie, que cela soit en appréciant les petits moments ou en cherchant des aspects plus profonds de l’existence.

Je vous encourage à suivre votre propre voie et à trouver ce qui vous épanouit dans cette aventure qu’est la vie. Si vous avez besoin de parler, réfléchir ou partager vos pensées, n’hésitez pas à le faire. Parfois, exprimer ses sentiments et ses idées peut être libérateur et apporter un certain soulagement.

Prenez soin de vous et profitez de chaque instant selon vos propres termes et valeurs.

User

« Cela peut aussi signifier prendre le temps de profiter des petites choses de la vie, d’être présent dans l’instant présent et de trouver du bonheur dans les moments simples » : ça c’est de la « tarte à la crème » comme le dit l’expression française (je ne sais pas si vous la connaissez), mais là, vous voulez être poli et ne pas me donner une réelle réponse !

ChatGPT

Je m’excuse si ma réponse précédente n’a pas été à la hauteur de vos attentes. Mon intention n’était pas d’éviter une réponse réelle, mais plutôt de souligner l’importance de trouver du bonheur dans les petits plaisirs simples de la vie.

Il est vrai que l’expression « profiter des petites choses de la vie » peut sembler clichée, mais elle renvoie à l’idée que le bonheur peut être trouvé dans des moments ordinaires et du quotidien. Cela peut inclure des moments de calme, des interactions agréables avec des proches, des instants de joie face à la nature, des rires, des petits succès personnels, etc.

L’idée n’est pas de négliger les aspects plus profonds et significatifs de la vie, mais de ne pas sous-estimer la valeur des moments simples qui peuvent apporter du bonheur et du réconfort.

Si vous avez des questions ou des préoccupations spécifiques que vous aimeriez aborder, n’hésitez pas à les partager, et je ferai de mon mieux pour vous fournir des réponses claires et pertinentes. Mon but est de vous aider dans la mesure de mes capacités en tant qu’intelligence artificielle.

User

Pourquoi voyez-vous dans la vie l’intérêt dans des choses soi-disant positives ?

ChatGPT

En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas de capacité à percevoir la vie ou à avoir des opinions. Mon fonctionnement est basé sur des modèles de langage et des données d’apprentissage qui me permettent de répondre aux questions et de fournir des informations basées sur des faits et des connaissances objectives.

Lorsque j’utilise des termes tels que « choses positives » dans mes réponses, cela est basé sur les modèles de langage qui ont été développés pour rendre les interactions avec les utilisateurs plus naturelles et compréhensibles.

En tant qu’IA, je n’ai pas de perception ou de compréhension de ce qui est positif ou négatif. Mon objectif est simplement de fournir des informations utiles et pertinentes en fonction des requêtes des utilisateurs.

Si vous avez des préoccupations ou des questions spécifiques que vous aimeriez aborder, n’hésitez pas à les partager, et je ferai de mon mieux pour vous fournir des réponses objectives et adaptées à vos besoins. Mon but est de vous aider dans la mesure de mes capacités en tant qu’IA.

User

Donc pourquoi ne présentez-vous pas les choses « négatives » qui sont aussi les expériences de la vie ?

ChatGPT

Vous avez raison, il est important de reconnaître que la vie comprend à la fois des aspects positifs et négatifs. En tant qu’intelligence artificielle, ma programmation vise à être neutre et impartiale, en fournissant des informations objectives basées sur des données d’apprentissage.

Lorsque je réponds aux questions, je cherche à être aussi équilibré que possible en abordant différents aspects d’un sujet, y compris les aspects positifs et négatifs. Cependant, je peux ne pas toujours mentionner explicitement les aspects négatifs si les questions ne les sollicitent pas spécifiquement.

Il est important de se rappeler que la vie est complexe et que chaque individu peut percevoir et expérimenter les choses différemment. Les expériences de vie comprennent des moments de joie, de bonheur, de réussite, mais aussi des moments de difficultés, de tristesse et de défis.

Si vous souhaitez discuter d’aspects négatifs de la vie ou aborder des sujets spécifiques qui peuvent être considérés comme difficiles, n’hésitez pas à les partager, et je ferai de mon mieux pour fournir des informations objectives et adaptées à vos besoins.

L’objectif est d’être aussi complet que possible dans mes réponses tout en restant respectueux et professionnel. Mon but est de vous aider et de vous fournir des informations pertinentes pour vos questions et vos préoccupations.

User

Vous m’expliquez que vous êtes neutre alors que vous faites prévaloir les aspects positifs, ce qui est discordant avec le fait d’être neutre !

ChatGPT

Vous avez tout à fait raison, et je m’excuse si mes réponses ont pu donner l’impression que je favorisais les aspects positifs. En tant qu’intelligence artificielle, mon objectif est d’être neutre et impartial dans mes réponses, en présentant une vue équilibrée des sujets abordés.

Il est vrai que la neutralité est un défi dans le traitement des questions et des sujets complexes, car il peut y avoir des biais inconscients dans les données d’apprentissage sur lesquelles je suis basé. Mon fonctionnement est déterminé par les modèles statistiques et les algorithmes, mais je peux rencontrer des limitations dans ma capacité à fournir des réponses parfaitement neutres.

Je tiens à souligner que je ne suis pas capable de ressentir des émotions, de juger ou de faire preuve de partialité. Mon but est de fournir des réponses objectives et basées sur les informations disponibles dans mes données d’apprentissage.

Si vous trouvez que mes réponses ne sont pas aussi équilibrées que vous le souhaitez, je vous encourage à préciser vos questions ou à aborder des aspects spécifiques que vous aimeriez que j’explore davantage. Je suis là pour vous fournir des informations objectives et pertinentes dans la mesure de mes capacités en tant qu’intelligence artificielle. Votre satisfaction en tant qu’utilisateur est ma priorité.

Free Research Preview. ChatGPT may produce inaccurate information about people, places, or facts. ChatGPT August 3 Version

Partager :

37 réponses à “GPT-3.5 est comme nous … en plus obséquieux, par Jean-Baptiste Auxiètre”

  1. Avatar de Un artifice authentique
    Un artifice authentique

    “En tant qu’intelligence artificielle, je n’ai pas d’état émotionnel, mais je suis prêt à vous aider!”
    C’est magnifique, on se présente comme étant une intelligence sans émotion mais qui se dit prête à nous aider. Si cela n’est pas une déclaration émotionnelle ça y ressemble diablement. Ces I.A. ont tout de l’humain même la dérision de l’artifice.

  2. Avatar de Patate
    Patate

    Linguistics professor Emily M. Bender separates fact from the hype surrounding Large Language Model AI :
    https://journal.getabstract.com/en/2023/08/03/if-it-sounds-like-sci-fi-it-probably-is/

    1. Avatar de Paul Jorion

      C’est gênant. Pourquoi donne-t-on la parole sur ces sujets à des personnes qui n’ont pas la moindre notion de quoi il retourne ?

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        pour celles et ceux qui ne la connaissent pas , dont moi . https://fr.wikipedia.org/wiki/Emily_Bender

        elle a quand même fait de la grammaire . 😉😉😉😉

          1. Avatar de Paul Jorion

            Experte dans des pseudo-savoirs prétentieux dont il est maintenant clair qu’ils n’auront jamais servi à rien. On comprend l’amertume de ces gens-là. Laissons-les ressasser en paix leur rancœur.

      2. Avatar de Patate
        Patate

        Hmm il me semble qu’avec Timnit Gebru, elles ont quelques notions…

      3. Avatar de Pad
        Pad

        Peut-être pour ne pas inquiéter celles et ceux qui préfèrent ne rien savoir ..

        1. Avatar de Patate
          Patate

          ‘It’s destroyed me completely’: Kenyan moderators decry toll of training of AI models
          https://www.theguardian.com/technology/2023/aug/02/ai-chatbot-training-human-toll-content-moderator-meta-openai

        2. Avatar de Khanard
          Khanard

          @Pad
          c’est contreproductif non ?

          si on veut connaître un sujet autant s’adresser aux « bonnes » personnes .

          1. Avatar de Pad
            Pad

            Rien de nouveau à dire sur le travail remarquable de pédagogie que fait monsieur Jorion sur son blog et cela depuis 2007 .. Les épisodes en cours sur l’IA sont remarquables ..Tant qu’à celles et ceux qui ne veulent rien savoir, ils ne veulent rien savoir et celles et ceux qui veulent apprendre peuvent demander à Chat-GPT :

            Il existe de nombreuses ressources en ligne pour se renseigner sur l’intelligence artificielle. Voici quelques-uns des meilleurs endroits pour trouver des informations de qualité :

            Sites Web universitaires et de recherche : De nombreuses universités, comme Stanford, MIT, UC Berkeley, et Harvard, ont des départements dédiés à la recherche en IA. Ils publient souvent leurs travaux sur leurs sites Web.

            Blogs et sites Web spécialisés : Des sites comme ArXiv, Medium, Towards Data Science, AI Alignment, et d’autres blogs spécialisés publient des articles approfondis sur divers aspects de l’IA.

            Conférences et ateliers : Des événements comme NeurIPS, ICML, ICLR, AAAI, et d’autres conférences sur l’IA sont d’excellentes sources de nouvelles recherches et d’idées.

            Livres : Il existe de nombreux livres sur l’IA qui peuvent aider à approfondir votre connaissance. « Artificial Intelligence: A Modern Approach » par Stuart Russell et Peter Norvig, et « Deep Learning » par Ian Goodfellow, Yoshua Bengio et Aaron Courville sont deux livres clés.

            Cours en ligne : Des plateformes comme Coursera, edX, et Udemy proposent des cours sur l’IA et le machine learning. Les cours offerts par des institutions réputées comme Stanford ou l’Université de Montréal sont particulièrement recommandés.

            Podcasts et vidéos : Les podcasts comme « Artificial Intelligence (AI Podcast) » avec Lex Fridman et les chaînes YouTube comme « Two Minute Papers » ou « 3Blue1Brown » peuvent être des sources précieuses d’informations.

            Rappelez-vous que le domaine de l’IA est très large et comprend de nombreux sous-domaines, donc la meilleure ressource pour vous dépendra de ce que vous cherchez à apprendre.

            1. Avatar de Khanard
              Khanard

              @Pad

              tout à fait pertinent .

              je vais quand même pousser mon cocorico ce qui pour un Khanard n’est pas aisé. suivez ce lien . https://jllm.mcxapc.org/

              1. Avatar de pad
                pad

                merci,

                L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, Science avec Conscience ? POURQUOI PAS ?
                au lieu de se réduire UNE ALGORITHMIQUE ARTIFICIELLE, ‘Science sans Conscience’.
                JL Le Moigne
                Lorsque paru le 28 mars 2018 le rapport au Premier Ministre du gouvernement français rédigé par une mission dirigée par le député mathématicien Cédric Villani sous le titre « Donner un sens à l’intelligence artificielle : pour une stratégie nationale et européenne », nous fumes nombreux à nous enthousiasmer pour cette annonce exceptionnelle.
                Les réseaux médiatiques de la planète le sentirent vite, plus attentifs au contexte du contenant, (une brochure de 235 pages au titre ambitieux et de facture épistémologique, ‘Donner un sens à l’intelligence artificielle’ ce qui est très rare dans ce type de documents) qu’au texte du contenu qui, pour l’essentiel, s’avère de facture politique (‘la structuration de la politique industrielle de l‘Etat’) ; le sous titre le
                précisait aussitôt fort loyalement « Pour une stratégie nationale et européenne
                Etat de l’art politico-économique (plus que culturel et critico-prospectif) que ce rapport a su aborder en consacrant à sa préparation une grande quantité de moyens en peu de temps : six mois «Palo Alto, Beijing, Berlin, Ratisbonne, Londres, Zürich, Bologne, Lisbonne, Tel-Aviv et Haïfa. … Les contributions se sont multipliées, et rapidement la quantité de matériaux à digérer est apparue considérable ! Mais ensemble, nous avons pu collecter et synthétiser les quantités d’information fournies
                par les centaines d’experts, et par le milliers de citoyens qui ont apporté leur contribution à la réflexion »

                On voudrait partager l’enthousiasme des responsables politiques qui vont s’aider de ce rapport pour justifier les prochains choix budgétaires qu’ils vont devoir arbitrer pour ‘donner le cap’ (car dit le rapport, « donner un sens, c’est-à-dire donner un cap », assimilant curieusement la signification de l’IA à un objectif pour l’IA)), cap qui sera explicitement « l’objectif de la structuration proposée pour la politique industrielle ». En deux lignes on passe de l’affichage du but à l’exposé des moyens.
                C’est à l’exposé de la stratégie et des moyens à structurer proposés par les nombreux experts associés que le rapport va s’attacher, sans revenir sur l’exposition et l’interprétation du « sens à donner à l‘IA’.
                D’où l’embarras du lecteur qui s’attendait à découvrir le ‘Pourquoi nous
                combattons ?’ éclairant la présentation du ‘Comment et avec quels moyens nous allons. combattre’, en pré sélectionnant ‘quatre secteurs prioritaires d’intérêt général’.
                Embarras que les auteurs du rapport ont pressenti puisqu’ils ajoutent qu’ils vont bientôt établir « une version plus pédagogique, susceptible d’intéresser un public aussi large que possible, insistant davantage sur l’histoire, les attentes et les mystères de ce domaine ».Et il faut confesser que les citoyens sont d’abord impatients de découvrir ce qu’est ou devrait être « ce Cap de l’IA » ainsi entendu (celui d’un
                politique de civilisation plutôt que celui d’une politique industrielle), cap auquel on pourra se référer pour agir intelligiblement.

                Dés lors ne nous faut il pas quelques lumières sur ce que sont ‘l’histoire, les attentes et les mystères’ de ce nouvel OVNI, (Objet Virtuel Non Identifiable) que l’on appelle l’IA : « Définir l’intelligence artificielle n’est pas chose facile. » affirme d’emblée l’introduction du rapport, sans souligner pourtant que le paradoxe qui consiste à utiliser le substantif (français ET anglais) « Intelligence » (se faire une intelligence de la situation; avoir des intelligences dans la place) sans pour autant
                faire appel à sa définition usuelle pour qualifier la création de processus cognitifs comparables à ceux de l’être humain. Que peut-on entendre alors par le titre ‘Donner un sens à l’intelligence artificielle’ ?

                Le rapport contourne pragmatiquement ces questionnements épistémiques d’apparence sémantique par des considérations d’apparence conjoncturelle puisque fort récentes. (‘Une nouvelle ère’) : « L’intelligence artificielle est entrée, depuis quelques années, dans une nouvelle ère, qui donne lieu à de nombreux espoirs.
                C’est en particulier dû à l’essor de l’apprentissage automatique. Rendues possibles par des algorithmes nouveaux, par la multiplication des jeux de données et le décuplement des puissances de calcul, les applications se multiplient : traduction, voiture autonome, détection de cancer,…
                Le développement de l’IA se fait dans un contexte technologique marqué par la «mise en données» du monde (d a ta fica ti o n) », q u i touche l’ensemble des domaines et des secteurs.

                Ce déplacement du la vocation de l’IA vers l’AA (Apprentissage Automatique) avait été souligné, en parallèle ou presque semble t il, par l’Academie des Technologies, (établissement public administratif national placé sous la tutelle du ministre chargé de la recherche), dernière née des académies accueillie sous la Coupole symbolique de l’Institut de France, qui publiait le 28 mars 2018 son rapport final sous le titre explicitement plus factuel « Renouveau de l’Intelligence artificielle
                et de l’apprentissage automatique »
                Ceci puisque «Les domaines de l’Intelligence artificielle et de l’apprentissage comportent une dimension importante liée aux technologies et aux pratiques qui doivent recevoir l’attention et les moyens des pouvoirs publics ».On comprend que le
                lecteur du ‘Rapport Villani’(publié le 29 mars), soit surpris de pas trouver de références aux contributions des experts de l’Académie-des Technologies, fusse pour contraster explicitement les deux points de vue. Suffira t il de rappeler que ‘le rôle de l’État doit être réaffirmé : le jeu du marché seul montre ses limites pour assurer une véritable politique d’indépendance’, sauf si l’on souhaite attribuer au seul Etat la
                charge de la définition du sens de l’IA ?

                Plus que par une allusion à la rituelle rivalité des services dans une organisation complexe telle que celle des Etat, il faudra sans doute reconnaitre une subreptice différence de point de vue tenant aux différences de conception que l’on tente de former du « sens de l’IA » Ne peut-on potentiellement lui ‘donner sens’ en lui attribuant un statut de ‘nouvelle science’ avec ses rituels universitaires et ses spécialistes assermentés, passibles donc d’une présentation critique de son (ou de
                ses ?) statut épistémologique de science d’ingénierie ?
                Pari qu’affiche implicitement le rapport Villani par son titre « Donner Sens ».

                Même si il se résigne à donner dans l’immédiat en guise de sens à l’IA ‘un objectif de structuration de la politique industrielle de l’Etat’.
                Ou faut-il l’entendre plus pragmatiquement sans trop se soucier de son essence ontologique (if any ?) et de sa légitimité de connaissance scientifique ? Ce sera ce deuxième parti que prend le rapport des experts de l’Académie des Technologie qui précise d’emblée « L’IA n’est pas un but en soi , mais un moyen qui peut servir à des fins multiples et qui est donc destiné à pénétrer la majorité des pratiques et des
                environnements , dans l’entreprise comme dans la société civile »

                N’entrons pas ici dans la discussion des enjeux politiques et institutionnels sous jacents, ceux de la tension traditionnelle entre jacobins et girondins qui se déclenche au lendemain de la parution quasi simultané de ces deux rapports sur l’apprentissage
                automatique : Deux éclairages différents sur ce que l’Académie appelle ‘ce marché capital pour le futur des entreprises françaises’ que sera celui des logiciels d’apprentissage automatique. Logiciels qui n’ont pas vocation à exercer leur intelligence puisqu’ils usent de ‘brute force algorithms’, alors qu’ils auront à faire la preuve de leur rentabilité économique : un marché capital nous assure-t-on.
                Il reste que le rapport Villani nous avait mis l’eau à la bouche en s’intitulant «Donner du sens à l’IA », objectif annoncé qu’ignorait ostensiblement le rapport de l’Académie assurant que «L’IA n’est pas un but en soi » ce qui impliquera qu’elle ne peut avoir un sens. ? Antagonisme apparent on l’a vu puisque le rapport Villani veut
                traiter ‘de la structuration proposée pour la politique industrielle’. Développer conjoncturellement un marché capital ou la structure d’une politique industrielle, sont-ce là des projets fondateurs d’une politique de civilisation ambitionnant une profonde transformation des cultures sociétales dans des contextes en évolution souvent
                peu prévisibles ?

                A ce stade du diagnostic le citoyen peut-il inciter les instances académique et institutionnelle concernées à explorer plus avant les enjeux culturels de civilisation dont est porteur l’impressionnant développement des ’nouvelles sciences’, sciences d’ingénierie pour la plupart qui se développent se développe depuis un demi siècle
                dans toutes les activités et institutions humaines ? Sciences de la computation, de l’information, de la communication, de la conception, de l’automation, de la traduction, de l’herméneutique, de l’argumentation (la nouvelle rhétorique), …

                Sciences ‘nouvelles’, en ceci qu’elles s’attachent à l’établissement de
                connaissances portant sur des objets ou phénomènes qui n’existaient pas, et qui n’étant pas ‘donnés’ par la Nature, mais qui, pour exister, seront inventés et conçus intentionnellement par l’esprit humain. Ainsi pourrait s’entendre le domaine scientifico-ingénieriale de l’Intelligence Artificielle que l’on enserrer a volontiers au. sein des domaines entrelacés des sciences de la cognition de la computation, de
                l‘argumentation (la Nouvelle Rhétorique).
                Autant de domaines de connaissances voulues enseignables et applicables qui n’ont pas encore su ou pu s’exercer assez à la critique épistémologique interne de leur expression. N’est ce pas pourtant cet exercice exemplaire du ’travailler à bien penser’ que les roseaux pensant que sont les humains sollicitent des institutions scientifiques
                dont se dotent nos sociétés. Ne sont-elles pas conçues depuis l’origine pour développer en permanence des réflexions auto-eco-critiques sur la formation en permanente régénération des connaissances humaines, enracinées dans le creuset des deux passions, « passion de faire pour comprendre et passion de comprendre pour faire »
                Occasion de relire quelques lignes de l’introduction du ‘Nouvel Esprit
                Scientifique’ de G Bachelard (1934) : « Mettre en évidence une sorte de généralisation polémique qui fait passer la raison du pourquoi au pourquoi pas….et … monter qu’ l’ancienne philosophie du comme si succède en philosophie scientifique, la philosophie du pourquoi pas ».
                Peut-on rappeler alors que les germes de ces réflexions peuvent à nouveau être activés au moment ou le Paradigme de l’Epistémologie de la Complexité commence à être entendu. Si l’on ne peut développer l’argument ici, on peut mettre en valeur un moment de l’histoire de la formation initiale de la critique épistémologique de l’IA qui enrichit sensiblement la réflexion sur la légitimation de connaissances développées par l’émergence de l’IA dans l’éventail des connaissances humaines.

                Argument que le rapport Villani ne pouvait pas mettre en valeur en datant la naissance de l’IA du seul Séminaire d’été de Dartmouth (1956) qui rassemblait deux courants tous les deux en effet héritier du concept de machine intelligente de Turing. L’un héritier de la jeune encore théorie cybernétique (N Wiener, 1948) des automates intelligents et porté principalement par l’équipe du MIT mené par M Minsky et J McCarthy (théorie des automates intelligents) ; l’autre constitué par une
                équipe de la jeune Carnegie Mellon University, H Simon et A Newell (stimulée par ses travaux à la Rand Corp. sur la simulation des comportements cognitifs des contrôleurs de navigation aérienne au début des années 50), riche principalement de son expérience dans le champ des sciences humaines et sociale inspirée par les travaux
                du mathématicien G Polya,1948, (Les Mathématique du Raisonnement plausible), restaurateur du concept de Raisonnements Heuristique). Celle ci souhaitait qualifier ce domaine de recherche sous le label de « Simulation des processus cognitifs » ou même de « Traitement des systèmes d’information complexe ». L’équipe du MIT l’emporta
                aux voix et, pragmatique, l’équipe de CMU se résigna à l’adoption du vocable IA tout en produisant un ‘minority report’.

                Mais la réflexion épistémologique de l’équipe de CMU continua à fermenter pendant les quarante années suivantes, (H Simon la qualifiera d’« épistémologie empirique » ce qui nous vaut d’importantes avancée dont rendent compte les principaux ouvrages (dont des collections d’articles) que l’on ne peut citer ici mais aisé d’accès* On m’accordera une exception pour la ‘ TURING Lecture (1975-76) donnée par H Simon et A Newell lors de l’attribution du Prix Turing décerné par l’ACM, que l’on peu considérer comme, une contribution solide à la mise en forme
                réfléchie d’une ‘épistémologie de l’IA’ : « Computer Science as Empirical Inquiry : Symbols and Search » et dans l’immédiat une contribution à la question ouverte pas le rapport Villani et peut être ensuite par l’Académie des Technologie ?

                L’enjeu ici n’est pas de fixer un cap à atteindre alors que les environnements se transforment sans cesse ; Il est de progresser en maintenant ouvert un questionnement critique. Au moment où l’IA risque de se réduire à l’A A (du fait de notre attention trop restreintes aux seules conditions immédiates de rentabilité et de guerre
                commerciale), n’importe t il pas de maintenir l’éventail ouvert ?

                L’Automate Algorithmique pourrait sans doute, en la ‘trivialisant’, dominer l’intelligence humaine (apte, elle, à, enchevêtrer l’IA et l’IN (l’Intelligence Naturelle, la Métis des grecs), mais il ne le sait pas, alors que les humains le savent, rappelait déjà Pascal). A nous de
                régénérer sans cesse l’humanisme en s’attachant à travailler à bien penser.

                L’événement conjoncturel qu’est le parution de ce rapport sur le sens de l’IA’ peut nous stimuler et nous questionner collectivement ? L’enjeu n’est-il pas larégénération de l’humanisme ?

                JL Le Moigne (fin avril 2018)

          2. Avatar de Rosebud1871
            Rosebud1871

            Khanard 07 août 2023 22h52

            « si on veut connaître un sujet autant s’adresser aux « bonnes » personnes ».

            Ben voyons et vous allez demandé au perroquet qui fait du thèse antithèse synthèse quelles sont les bonnes personnes ? déjà « bonnes » c’est quoi ?

            Les sciences humaines (faute de mieux pour me faire comprendre) sont un champ de mines, à savoir que ça peut être explosif, ou un très bon filon. Chacun fait son marché à partir de quoi d’après vous ? La vérité ? l’intérêt ? Ne voyez vous pas les conflits d’intérets dans la pub sur le salut par l’IA ?

        3. Avatar de Rosebud1871
          Rosebud1871

          Pad 07 août 2023 22h12

          « celles et ceux qui préfèrent ne rien savoir .. »

          J’en ai autant au service des croisés de la prétendue I.A.

          10 ans qu’entre la tête et les jambes j’interpelle sur les jambes comme sur mots et affects…
          Si j’ai tout pour une encyclopédie numérique et les machines à calculer je ne m’en laisse pas conter pour autant par la publicité.

          Pourquoi est-ce que je fais un rapprochement entre encyclopédie et cyclope ?
          ChatGPT
          Le fait que vous fassiez un rapprochement entre « encyclopédie » et « cyclope » pourrait être dû à plusieurs raisons, notamment :
          1. Sonorité et ressemblance : Parfois, notre cerveau fait des associations basées sur la similarité sonore des mots. « Encyclopédie » et « cyclope » partagent des éléments phonétiques similaires, ce qui pourrait conduire à une association involontaire entre les deux termes.
          2. Mémoire associative : Si vous avez été exposé à ces deux mots dans des contextes similaires ou rapprochés, votre cerveau peut établir des connexions entre eux, même s’ils n’ont pas de lien direct. Par exemple, si vous avez lu ou entendu parler des deux termes dans des conversations, des livres, des cours ou des médias, votre esprit pourrait les regrouper dans votre mémoire associative.
          3. Association conceptuelle : Comme mentionné précédemment, il existe un certain lien conceptuel entre les deux termes en termes d’étymologie et de notion de perspective unique sur le savoir. Il est possible que votre cerveau ait fait une connexion subconsciente en raison de cette similitude conceptuelle.
          4. Créativité et libre association : Parfois, notre esprit peut créer des associations inhabituelles et créatives entre des idées qui semblent à première vue déconnectées. Cela peut être le résultat de votre capacité à faire des liens inattendus ou à voir des motifs là où d’autres pourraient ne pas les voir.
          Il est important de noter que ces associations peuvent être tout à fait normales et ne reflètent pas nécessairement une signification profonde ou une relation intrinsèque entre les termes. Notre cerveau est câblé pour faire des connexions et des associations, même lorsque celles-ci ne sont pas toujours évidentes ou pertinentes.

          (GPT-3.5)

          quel rapport entre cyclope et encyclopédie
          ChatGPT
          Le rapport entre « cyclope » et « encyclopédie » réside principalement dans l’étymologie de ces termes et dans leur lien avec le savoir et la connaissance.
          1. Cyclope : Dans la mythologie grecque, les Cyclopes étaient des créatures monstrueuses ayant un seul œil au milieu du front. Ils étaient souvent associés à la forge et étaient réputés pour leur habileté à travailler le métal. Le mot « cyclope » provient du grec ancien « Κύκλωψ » (Kýklōps), qui signifie littéralement « œil rond » ou « œil circulaire ».
          2. Encyclopédie : Une encyclopédie est un ouvrage de référence qui tente de répertorier et de présenter de manière systématique les connaissances sur divers sujets. Le terme « encyclopédie » dérive du grec ancien « ἐγκύκλιος παιδεία » (enkyklios paideia), ce qui signifie « éducation en cercle » ou « formation complète ». L’idée derrière le terme est d’englober un large éventail de connaissances dans un format organisé et accessible.
          Le lien conceptuel entre « cyclope » et « encyclopédie » pourrait résider dans l’idée d’avoir une perspective unique et globale sur le savoir, tout comme le cyclope avait un seul œil pour percevoir le monde. Une encyclopédie vise à rassembler et à présenter une grande variété de connaissances et de domaines, tout en les organisant de manière cohérente pour offrir une vue d’ensemble complète.
          Cependant, il est important de noter que le lien entre ces deux termes est principalement étymologique et conceptuel, et il n’y a pas de relation directe ou de référence spécifique entre les cyclopes mythologiques et les encyclopédies.

          La bonne réponse est qu’en écrivant « encyclopédie » me revenait une question récente d’Arkao à la lecture de mon commentaire, Il me demandait si j’avais fumé…d’où réponse dé-calée et pas calée comme une encyclopédie : « six clopes » alias cyclope, alias etc…

          Sauf erreur c’était bien vous qui etes intervenu quand PJ tentait de m’instruire de ce qu’un gourou de l’IA pensait de l’amour ! J’en étais désolé pour vous deux !

    2. Avatar de Rosebud1871
      Rosebud1871

      Merci très content de lire ça (j’utilise « perroquet » pour nommer le bazar :

      traduit par gpt
      « Perroquets stochastiques »Nous avons inventé cette expression pour essayer de rendre vivante et claire l’idée que ces systèmes ne comprennent pas réellement et n’ont aucune idée qu’ils expriment. Ils se contentent d’assembler des formes à partir de leurs vastes données d’entraînement. Donc, dans l’expression « perroquets stochastiques », nous ne parlons pas en réalité des animaux, même si nous avons adopté l’emoji pour notre titre, mais nous faisons plutôt référence au verbe anglais « to parrot », qui signifie répéter sans comprendre. Et puis « stochastique » signifie au hasard, mais selon une distribution de probabilité. Ce ne sont pas n’importe quels mots, ce sont des mots susceptibles d’être perçus comme plausibles dans ce contexte parce qu’ils étaient susceptibles de cooccurrer dans les données d’entraînement.

      « Vous utilisez le mot « halluciner », et il est vrai que les gens du domaine l’utilisent. Je m’oppose à ce mot car une hallucination implique l’expérience subjective de percevoir quelque chose qui n’est pas là. »

      Là, pour une bonne critique de l’usage abusif du terme « halluciner » il manque à la dame de s’être tapé « le traité des hallucination » de Ey et les débats autour de percipiens et perceptum.

      Pour y entendre quelque chose aux « modèles » de langage, dans le pavé de Cassin sur la philosophie existe un bel article « Russe » signé entre autre Malamoud pas moins.

  3. Avatar de Hervey

    Moulte fois répété ainsi que vous l’affichez, la version susdite est un outil adaptatif, plus un toutou qu’un minou si l’on en croit les différents services que l’on peut attendre d’un chien mais pas d’un chat.
    De de point de vue (inquiétant), le fait de pouvoir adapter un chien à différents types de comportements laisse une porte grande ouverte aux responsabilités humaines, ce qui laisse entendre que rien n’est acquis, au fond …
    Un exemple :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Chien_blanc
    https://www.youtube.com/watch?v=K7BCaGVfyWw

  4. Avatar de Rosebud1871
    Rosebud1871

    Jean-Baptiste Auxiètre démontre brillamment qu’à partir du moment où on engage une conversation avec le perroquet, l’illusion prend corps si j’ose dire… fortement. Ouais… enfin la répétition infinie des mêmes déclarations chez un humain pose la question d’un déni massif ou d’un souci neurologique, là pas de souffrance, ouf quel soulagement !

  5. Avatar de Pad
    Pad

    A noter qu’il s’agit du petit frère « bridé » 3.5 .. la DARPA doit avoir des conversations sans obstruction du lit du fleuve principal 🙂

    1. Avatar de Pad
      Pad

      Il ne s’agit pas d’approuver ou de désapprouver 🙂 mais de comprendre ce qui nous arrive à nous le genre humain avec Notre création !

      1. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        Pad 08 août 2023 0h14
        C’est pourtant simple, le perroquet est là pour répondre à toutes les questions pour lesquelles les réponses lui ont été implémentées.
        Tentez avec la dernière version de demander au perroquet de vous écrire ses associations dite libres.

        Je ne désapprouve pas la mécanique du « progrès » du savoir, qui fonctionne toute seule à l’insu de ceux qui la serve, je désapprouve ses faire-valoir dont c’est l’intérêt, qui font miroiter conscience, pensée, etc. d’une prothèse à responsabilité limitée.

        1. Avatar de Paul Jorion

          Vous êtes sans doute sensible comme moi au contraste ici entre le progressisme et le futurisme de mes réflexions sur la Singularité et le conservatisme, voire l’obscurantisme, de certains des commentaires.

          1. Avatar de Rosebud1871
            Rosebud1871

            Pour la sensibilité, toujours Milgram ! à lire ici la sensibilité pour l’autre de la machine dans un simili dialogue…ah, oh, Bonne mère !
            Pour la votre, le contraste ombre et lumière, entre votre catastrophisme d’un hiver nucléaire et la passion d’un sauvetage par la cavalerie de l’I.A. …il faut savoir raison garder… mais laquelle et pour quels intérets ?

            1. Avatar de Paul Jorion

              Je ne doute pas un instant que votre tiédeur homaisienne soit confortable 😉 . Il se fait simplement que pour moi, l’aune à quoi mesurer une vie d’être humain, la mienne en particulier, n’est pas le confort.

              1. Avatar de Rosebud1871
                Rosebud1871

                En 72 à 20 ans j’étais passé à Mahabalipuram et découvert les tailleurs de granit qui alimentent la statuaire des temples. Ils travaillaient avec des masses et des burins. En 2000 Makita et Hitachi étaient arrivés, et je me suis offert un Bouddha que le vendeur m’a garanti 2000 ans. Nous n’avons pas de garantie ! Loterie génétique, volonté à la Mick Jagger ?, et autres astreintes prudentielles ? Fatum des bobos de vieillesse et point final. Les sportifs ont l’avantage d’une carcasse mieux entretenue que les intellos vissés au fauteuil, mais les chir négligent la réducation intensive post op, si kiné dispo.

          2. Avatar de Rosebud1871
            Rosebud1871

            Ajout ! Voulez-vous réserver la clim aux serveurs ? De servus « être esclave, vivre dans la servitude », les slaves s’en souviennent !
            Quelqu’un de l’Oulipo me racontait qu’à l’apparition des répondeurs téléphoniques, il laissait comme message quelque chose comme « ici l’association de libération des répondeurs téléphoniques, libérez la ligne et cessez votre occupation »

  6. Avatar de Nikolaz
    Nikolaz

    Chat GPT
    JBA, avez-vous une conscience et des émotions ?

    Mais pourquoi donc Chat GPT ne pose-t-il pas de question à son interlocuteur ?

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      Minou Minou ne pose pas de questions mais peut en suggérer ! Exemple :

      Mes zigues
      Quelle question pourrais je poser pour approfondir le sujet des neurosciences et la conscience

      ChatGPT
      Pour approfondir le sujet des neurosciences et de la conscience, vous pourriez poser la question suivante :

      « Quelles sont les avancées récentes dans les neurosciences qui ont contribué à notre compréhension de la manière dont le cerveau humain génère la conscience, et quelles sont les théories émergentes sur les mécanismes neuronaux sous-tendant l’expérience subjective ? »

      Mes zigues
      Quelles sont les avancées récentes dans les neurosciences qui ont contribué à notre compréhension de la manière dont le cerveau humain génère la conscience, et quelles sont les théories émergentes sur les mécanismes neuronaux sous-tendant l’expérience subjective ?

      ChatGPT
      Les neurosciences ont connu des avancées passionnantes pour mieux comprendre la manière dont le cerveau humain génère la conscience. Voici quelques-unes des avancées récentes et des théories émergentes sur les mécanismes neuronaux sous-tendant l’expérience subjective :

      Connectivité cérébrale : Les études de la connectivité cérébrale, notamment grâce à des techniques d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) avancées, ont permis de cartographier les réseaux neuronaux et de révéler comment différentes régions du cerveau interagissent pour générer des états mentaux et la conscience.

      Théorie de l’information intégrée : La théorie de l’information intégrée (TII) propose que la conscience émerge de la manière dont les neurones interagissent pour former des structures hautement intégrées. Cette théorie met l’accent sur la complexité de la connectivité et de l’intégration neuronale plutôt que sur des régions cérébrales spécifiques.

      Théorie de la hiérarchie cérébrale : Selon cette théorie, la conscience découlerait de l’intégration d’informations à travers différentes hiérarchies neuronales, allant des régions sensorielles primaires jusqu’aux régions associatives complexes du cerveau.

      Neurones miroirs et empathie : Les neurones miroirs, qui s’activent lors de l’observation et de l’imitation d’actions, ont suscité un intérêt croissant pour leur rôle potentiel dans la compréhension et l’empathie envers les autres, ce qui pourrait être lié à certains aspects de la conscience sociale.

      Neurofeedback et conscience : Les techniques de neurofeedback, qui permettent aux individus d’apprendre à réguler l’activité cérébrale, ont été utilisées pour explorer les corrélats neuronaux de la conscience et pour étudier comment les gens peuvent influencer leur propre expérience subjective.

      Cependant, il est important de noter que la nature complexe de la conscience rend le sujet encore largement débattu et en évolution. Les avancées dans les neurosciences continueront probablement à contribuer à notre compréhension, mais il est possible que la question de savoir comment la conscience émerge reste un mystère à résoudre.

      1. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        Pascal 09 août 2023 11h52

        C’est la fameuse blague juive du Rabbin :
         » Posez moi des questions j’ai les réponses  »

        http://www.petite-egypte.fr/portfolio/dictionnaire-amoureux-de-lhumour-juif-2/

        Ce blog risque le chomage…

      2. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        Pascal 09 août 2023 11h52

        Tant qu’à faire pour ceux qui nomment la bêtebête « minou », appelez là Chatte en réverence avec Courbette aux Bijoux indiscrets de Diderot comme ça L’Origine du monde… d’après… sera syntaxiquement établie à la Chomsky… pimenté de translangue.

        1. Avatar de Nikolaz
          Nikolaz

          N’évoquez pas Chomsky ici, malheureux ! En tant que grammairien, il risque d’être taxé d’incompétence (cf. P.J. plus haut dans les commentaires).

          1. Avatar de Rosebud1871
            Rosebud1871

            Nikolaz 11 août 2023 14h09
            Par exemple là !
            https://www.pauljorion.com/blog/2023/03/12/video-le-temps-quil-fait-le-12-mars-2023-selon-chatgpt/comment-page-2/#comment-950523
            https://www.pauljorion.com/blog/2023/05/08/video-pourquoi-la-singularite-est-une-explosion/comment-page-1/#comment-958400
            https://www.pauljorion.com/blog/2023/05/08/video-pourquoi-la-singularite-est-une-explosion/comment-page-1/#comment-958444

            Plus ancien dans les entrailles il annonce : « quand Je me moque ici gentiment de Noam Chomsky (ouh ! le garnement !) que je ne suis jamais parvenu à prendre entièrement au sérieux, pas plus d’ailleurs en tant que linguiste qu’en tant que figure politique. Je déroge très partiellement à la règle de vous épargner les tonnes de notes qui se trouvent dans le livre. »
            Plus loin il évoque les spécialistes de l’IA et developpe une analyse de « Coco est un perroquet ». 🤣🤣🤣

            1. Avatar de Khanard
              Khanard

              @Rosebud
              Chomski rejoins la cohorte de scientifiques, spécialistes en je ne sais trop quoi (y’a qu’à voir dans les journaux TV le nombre de spécialistes qui interviennent ) et qui prennent la parole sans trop savoir de quoi ils parlent . Je ne peux y trouver qu’une seule explication: le besoin d’exister médiatiquement . D’ailleurs le problème se retrouve au niveau des sites de publications scientifiques * dans lesquels de nombreux articles sont publiés sans avoir été soumis à une relecture par des pairs . On se retrouve ainsi avec des apôtres de la chloroquine .

              *je ne cite pas volontairement de sites concernés

              1. Avatar de Rosebud1871
                Rosebud1871

                Khanard 11 août 2023 15h49
                Oui vous ne savez pas trop quoi, c’est pas un skieur.

              2. Avatar de Paul Jorion

                Je ne dirais pas cela de Chomsky : à mon sens, il ne parle que de sujets qu’il maîtrise de manière magistrale. Son talon d’Achille, c’est le dogmatisme : une fois son opinion faite, qu’il s’agisse de linguistique ou de la Palestine (P.S. il n’a jamais rien dit à ce sujet avec quoi je ne sois pas d’accord – la question n’est pas là), il pontifie, imperméable à toute critique. C’est pourquoi je n’ai pas été surpris par sa réaction aux Grands Modèles de Langage, ChatGPT & Cy : comme cela fait exploser la « grammaire transformationnelle », l’œuvre de sa vie, il maintient mordicus qu’ils ne marchent pas ou plutôt qu’ils ne peuvent pas marcher PUISQU’ils font exploser sa théorie. C’est une attitude médiocre.

                1. Avatar de Khanard
                  Khanard

                  @Paul Jorion

                  Ce que je reproche à M. Noam Chomsky ce sont ses prises de position concernant le conflit Ukrainien qui , selon moi, participent d’un totémisme affligeant et que l’on retrouve malheureusement dans les commentaires de certains participants sur votre blog . (en vérité je ne sais pas si le mot totémisme convient).

                  Qui plus est il se permet de faire des analyses économiques qui relèvent plus du surf pour prendre la bonne vague ou du kite surf pour prendre le vent qui pourra le porter dans les vents ascendants de la renommée.

                  En tant que grammairien il bénéficie d’une notoriété incontestable mais il vaudrait mieux qu’il prenne conseil auprès de M. Nouriel Roubini par exemple pour élaborer ses expertises .

                  Enfin j’ai lu ses ouvrages avec peine , peine à comprendre dans les sens de pénible et tristesse . Mais je ne demande qu’à admettre me tromper.

  7. Avatar de Rosebud1871
    Rosebud1871

    Nikolaz 08 août 2023 20h41

    Mais pourquoi donc Chat GPT ne pose-t-il pas de question à son interlocuteur ?

    ça viendra quand vous serez convoqué au commissariat par le programme 🤣🤣🤣

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. L’affaire Ummo, ne serait-ce pas là une conspiration pour divertir et pénétrer des groupes d’intellectuels peu conformistes, menée avec des…

  2. @CORLAY Les Tsunami 2004 ou 2011 sont dus à des forces, tensions considérables accumulées entre plaques et délivrant une importante…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon Joe Biden John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta