Pribor.io – Self-Aware Machines (AI) – Phase II

SAM (Self-Aware Machines) fondé sur une compréhension authentique de la psyché humaine

La naissance d’une Intelligence Artificielle autobiographique selon Paul Jorion

Partager :

14 réponses à “Pribor.io – Self-Aware Machines (AI) – Phase II

  1. Avatar de Emmanuel
    Emmanuel

    Ah !! Ça prend vraiment forme ! Formidable..! Merci à l’équipe de nous faire partager….(post-scriptum : faut-il comprendre qu’il s’agit (aussi) d’un travail qui s »inscrit dans le cadre du « plan A » pour la survie de l’espèce humaine (sic !) ?)…

  2. Avatar de Pascal
    Pascal

    Bonjour Paul
    Question naïve à laquelle vous avez peut-être déjà répondu précedemment, mais pourquoi les critères de satisfaction des personnes se limitent-ils aux fonctions physiologiques ?

    1. Avatar de Paul Jorion

      Euh… parce que l’idée, c’est qu’ils soient comme nous !

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Ben alors on aurait pû ajouter la sensation de froid/chaud, le besoin d’oxygène, la douleur en cas de choc, les parfums, le bruit…
        Bon d’accord, je pinaille mais j’ai pas pu m’empêcher de ressentir un être assez mécanique : carburant, rejet des déchets, sauf peut être la reproduction.
        Je me faisais cette réflexion parce qu’il me semble que toute la première partie de la vie de l’être humain, essentiellement non verbale, joue quand-même un rôle fondamental, non ?

        3
        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @Pascal Verbal dès le début (cri primal ?) l’expression orale (alerte plainte) est essentielle à la survie dès la naissance.
          Pour le reste peut-on étrangler, congeler, battre, rendre fou par le bruit, ou énamouré par un philtre SAM ?

          1. Avatar de Pascal
            Pascal

            OUUUIIIINNN !!!
            Sauf pour les muets peut-être ?😒

      2. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        Ne serait il pas intéressant de rajouter (V2.0) une consommation possible/désir de psychotrope ou d’addiction (alcool, came, medoc …)

      3. Avatar de Thomas
        Thomas

        Je m’étais fait la même réflexion, il manque des besoins (voir les 14 besoins de Virginia Henderson ). Mais il faut bien commencer quelque part !

  3. Avatar de Khanard
    Khanard

    je trouve ce projet fascinant d’autant plus que je ne comprends toujours pas la finalité ultime. Bon patientons .

    dans l’immédiat deux mots retiennent mon attention ; « authentique » et « autobiographique » qui dans ce contexte me semblent étranges .

    sinon bravo 👋👋👋👋👋

  4. Avatar de Romain Vitorge
    Romain Vitorge

    Un détail, j’imaginais que dans les pays où les véhicules roulent à gauche les panneaux routiers étaient positionnés à gauche de la chaussée. Apparemment il n’en est rien.

  5. Avatar de Jacques Racine
    Jacques Racine

    C’est peut-être à nous de créer le jeu vidéo dans lequel SAM évoluera: quelles sont les conditions … pour bien déféquer, pour bien dormir, pour bien manger, pour bien boire, pour bien uriner et pour bien s’accoupler?

    En termes d’accélération, de décélération, d’absense d’effet ou de « marche arrière » (=rétrogradation?, détérioration?, paralysie?)

    Qu’arriverait-il à cette playmate si elle trouve un meilleur lapin de six semaines, et qu’elle préfère boire un coup et manger un bout avec lui qu’avec l’autre, avant (et dans le but!) de passer du bon temps ensemble!

    1. Avatar de Trollichon des Bois
      Trollichon des Bois

      @ Jacques,

      C’est le principe des « jeux de survie » en « bac à sable » : monde ouvert, persistant, pas d’intrigue linéaire, développement des compétences – améliorer votre personnage – et le faire interagir avec son environnement sans forcément beaucoup d’autres objectifs ou en tout cas pas d’obligation de les suivre.

      C’est la mise en scène de la part impro des « jeux de rôles » en live (IRL) : le cauchemar de tout maître de jeu qui s’est fait suer à développer une « campagne » comme suite de « scénarios » forcément un peu enchainés. Le côté « mating » un peu moins développé. En gros, les joueurs ne font jamais, jamais, ce qui était prévu et, parfois, raccrocher les wagons est une véritable aventure en soi : certaines « intros » sont plus longues que les scénars, particulièrement si vous êtes attaché à un certain réalisme, une cohérence du récit.

      Mais ça dépend toutefois de l’échelle temporelle à laquelle vous faîtes évoluer les personnages : certains JdR sont basés sur la succession générationnelle, chaque personnage jouant une ou deux « campagnes » avant de s’établir et de profiter du fruit de ses aventures quand sa descendance prend le relais pour de nouveaux scénarios. Tout est question de focale en fait.

      Pour donner du grain à moudre aux adversaires de l’IA, c’est cette créativité et la liberté offerte par le JdR IRL (dés, feuilles de perso et interaction entre les joueurs et le MJ) qui faisaient jusqu’ici à mon sens la supériorité incontestable de ces derniers sur les jeux vidéos. Mais comme le montre le com’ posté un peu plus tôt pour Otromeros, c’est aussi en passe d’être complètement remis en cause par les évolutions récentes et l’introduction de l’IA. Les personnages non-joueurs (c’est-à-dire ceux gérés par le MJ IRL ou  » l’IA  » d’avant pour les jeux vidéos) vont devenir véritablement autonomes et pas coincés dans des scripts souvent assez pauvres, des boîtes de dialogue partagées par nombre d’entre eux ou avec des choix forcément limités relativement aux possibilités offertes par l’imagination humaine (celle du Maître de Jeu).

      Quand on va se trouver en MMORPG (Multimedia Massive Online Role Playing Game) avec des IA du niveau de GPT ça va dépoter grave ! 🙂

      (Et pour couper l’herbe sous le pied des contempteurs de l’IA et des jeux vidéos, essayez, passés le lycée ou la fac, de réunir une table de joueurs et vous en viendrez aux jeux vidéos qui ont l’immense mérite d’abolir les distances et de permettre de se retrouver malgré tout entre potes ou pas… sans pour autant exclure une bonne partoche à l’occasion ou le GN – Grandeur Nature, une des évolutions naturelles du JdR – pour ceux qui aiment les costumes…)

  6. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    Si SAM n’a pas les capacités et l’envie de mettre par terre le capitalisme, à quoi il sert positivement l’Humanité ?
    Je pense que ce n’est pas du tout son objectif, peut-être même que c’est l’inverse, il est là pour le protéger.
    D’ailleurs, qui sont ses concepteurs ?

    6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. @Nikolaz par respect pour les perroquets je pense qu’il serait louable de ne plus les citer .🦤🦤

  2. @Toulet Alexis c’est peut être tout simplement dû au fait que vous recherchez dans un site d’archives un site qui…

  3. Je vois effectivement plusieurs commentaires sous ce tweet qui dénoncent une arnaque avec utilisation incorrecte de termes, jargon qui reviendrait…

  4. Je ne suis pas habitué à faire des recherches sur 4chan – à vrai dire je découvre ce site :-)…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta