« Il n’y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne » ou la blockchain et les cryptomonnaies aujourd’hui

Illustration par DALL·E (+PJ)

Tiens ! une autre prédiction où j’aurai vu juste. Vous souvenez-vous de l’époque où on nous affirmait que la blockchain et les cryptomonnaies (« monnaies » ! sic) nous annonçaient des lendemains qui chantent (et où je vous disais moi que c’était de la daube) ?

Ils ont révolutionné l’univers du casino avec quelques nouveaux jeux rigolos capables de vous ratisser en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, mais leur héritage se limitera à ça.

Écoutez le navrant mea culpa d’un gars qui y avait cru … de bonne foi (par opposition à « pour plumer son prochain ») : Chris Dixon. Il avait été N°1 sur la Midas List (ça ne s’invente pas !) de Forbes Magazine en 2022.

Arx Tarpeia Capitoli proxima !

Partager :

6 réponses à “« Il n’y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne » ou la blockchain et les cryptomonnaies aujourd’hui

  1. Avatar de Andrew Cooper
    Andrew Cooper

    Cela ne m’étonne pas, PJ a toujours une vision du futur ! Tenez nous au courant, on attend impatiemment vos vidéos d’actualité !

  2. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    Impensable, dans les épouvantables circonstances où se trouvent quasi deux millions de gazaouis sous le feu intense israélien direct par terre, par air et par mer…, de ne pas insérer //rappeler l’histoire tragique du rocher tarpéen…
    « En latin arx Tarpeia Capitoli proxima.
    Le Capitole est le cœur du pouvoir religieux de la République romaine.
    Sur cette même colline se trouve la roche Tarpéienne d’où les condamnés à mort étaient précipités pour l’exécution de leur condamnation. »
    ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Roche_Tarp%C3%A9ienne )

    Impensable de ne pas évoquer ce brasier continu diurne et nocturne qui dure depuis bientôt TROIS mois,

    Impensable de ne pas rappeler à chacun cette certitude…qu’écris-je..!.. cette évidence que ce feu est parfaitement maîtrisé et calibré par l’incendiaire…
    (( ainsi qu’on peut le voir chaque jour sur les images rapportées par la presse internationale présente librement un peu partout sur cette centaine de km2 (un tiers de 400 km2) et diffusées quotidiennement, au point parfois de lasser…))
    …parfaitement calibré pour éviter « tout dommage collatéral inutile » sur le gros million de femmes, d’enfants et de vieillards toujours bloqués dans ce confetti d’enclave, dont on apprend de source sûre gouvernementale que le ravitaillement avait été sous-traité depuis le soir de Noël aux livreurs pédestres marathoniens de la célèbre enseigne  » Pita-Hut «  .

    Et, en apothéose, participer à la joie qui , enfin de retour, s’est exprimée hier chez nombre d’israéliens, joie relayée dans chaque foyer jusqu’à tard le soir, comme nous le raconte notre envoyé spécial David SCHNEIDERMANN … :

    +++++++++ A.S.I. – OBSESSIONS – 30.01.2024 +++++++++++++
     » Les danseurs de Jérusalem « 

    Et à la fin de la conférence ils dansèrent.
    Et l’image de cette danse parcourut le monde.
    Ils étaient heureux. Ils avaient bien conféré.

    [[ LA DANSE du ministre israélien de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir après avoir participé ce dimanche 28 janvier à la « Return to Gaza Conference » où il a plaidé, devant 20 ministres et députés de la coalition gouvernementale de Benyamin Netanyahou, pour « retourner à la… https://twitter.com/arminarefi/status/1751689470795989285 ]]

    Il faut lire le reportage du « Monde » » » sur cette conférence de Jérusalem, le 28 janvier, prônant et organisant la recolonisation juive de Gaza, à laquelle ont participé onze ministres du gouvernement Netanyahu, et 15 parlementaires du Likoud.
    Ces participants considèrent que depuis le 7 octobre, les Palestiniens ont «  »perdu le droit » » de vivre dans l’enclave et réclament leur «  »transfert » » sous la contrainte. Et revoici le Congo !

    Outre, notamment, les ministres danseurs Itamar Ben Gvir (Sécurité nationale) et Shlomo Karhi (communications), il y avait là des milliers d’hommes, de femmes, d’enfants.
    Les enfants offraient leurs sourires aux photographes. « Le Monde » : «  » » »
    Jamais depuis les attaques du Hamas, le 7 octobre, un évènement si festif, si ostensiblement joyeux n’avait eu lieu en Israël ». »

    «  »De jeunes filles », raconte encore « Le Monde », « distribuent des vues en trois dimensions des futures potentielles implantations à Gaza, sous une immense carte de l’enclave.
    Les applaudissements les plus nourris accompagnent les projections de vidéos tournées par des soldats eux-mêmes dans Gaza, affirmant qu’« il n’y a pas de civils innocents » et promettant la reconquête de l’enclave.
    …(…)…
    Le jour même où la Cour Internationale de La Haye enjoignait à Israël de « prendre toutes les mesures en son pouvoir pour prévenir et punir l’incitation directe et publique à commettre le génocide à l’encontre des membres du groupe des Palestiniens de la bande de Gaza », Netanyahu répliquait en produisant les résultats d’une enquête israélienne, selon lesquels douze salariés de l’agence onusienne pour les réfugiés palestiniens l’UNRWA avaient participé aux massacres du 7 octobre (enquête qui a fuité dans le « Wall Street Journal » » »).
    L’UNRWA les a immédiatement licenciés.
    Les bailleurs de fonds occidentaux de l’UNRWA réclament des enquêtes indépendantes, auxquelles on souhaite bonne chance, Israël contrôlant toutes les entrées à Gaza. Rappelons que toute l’aide humanitaire aux Palestiniens passe par l’UNRWA.
    Etrangler l’agence serait sûrement une manière originale de prévenir tout génocide.

    Qu’en dites-vous, de cette danse et de ces danseurs, grandes consciences juives d’ici et maintenant ? Que dites-vous bergers du troupeau, Horvilleur, Korsia, Yonathan Arfi ? Quels seront vos mots pour condamner cette racaille génocidaire, qui se moque bien des avertissements internationaux, qui se moque même des otages israéliens, dont vous placardez les photos sur les murs de Paris ?
    Que dites-vous Macron, Attal, Séjourné, et Braun-Pivet l’inconditionnelle ? Pouvez-vous une seconde détourner l’œil des tracteurs ?

    Pardon j’oubliais. Le porte-parole adjoint des Affaires étrangères a fortement réagi : la France «  »attend des autorités israéliennes une dénonciation claire de ces positions » « (mais pas la mise à pied des Onze) ». »
    Et à Washington où tout se décide, où un mot suffirait pour arrêter les criminels on se déclare «  »troublé » ».

    Jusqu’à quand l’Occident va-t-il laisser cette racaille souiller la mémoire de millénaires de judaïsme pieux, d’observance paisible de la Loi, cette loi dont le cinquième article, sauf erreur, est « Tu ne tueras point « ?
    Lors d’une autre conférence, en 1942, sur les rives enchanteresses d’un lac berlinois, les organisateurs, au moins, n’avaient pas amené les enfants, ni convoqué les photographes, ni dansé à la fin.

    ++++++++++++++++++++++++++++++++

  3. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    Des détails sur les « danseurs »……… https://www.lepoint.fr/monde/tolle-apres-une-conference-a-jerusalem-reclamant-le-retour-de-colonies-a-gaza-30-01-2024-2551049_24.php

    La signataire, si je ne me trompe, est la « moitié » de notre Charles E. … auquel iront sans doute les pensées de beaucoup d’entre nous ce soir…
    Tel-Aviv doit être devenu « invivable » pour certains…/ (beaucoup?)

  4. Avatar de sextusempiricus
    sextusempiricus

    Quelle merveille que le progrès , quelle chose l ‘ humanité n ‘inventerait-elle pas afin de faire progresser le bien commun ?

  5. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    La Kripto(nite) est à la hauteur des « quantitative easing » de nos banquiers, que dis-je, de nos guides pour un futur dans la paix des peuples, l’équité et le respect mutuel. Nos démocraties les laissent pulluler en toute liberté (je salue les citoyens pour leur perspicacité), grand bâtisseur de « too big to fail », détenteur du savoir indispensable au fonctionnement de l’économie réel (que les sciences économiques ont réussi à percer à jour), qu’en l’an de grâce 2008, les états du monde leur ont laissé les clefs de la maison.

    Que la main invisible de Ponzi, digne successeur virtuel des Pharaons d’Égypte, fondateur des sciences économiques modernes, advienne, alléluia.

    Garbage in, garbage out !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. … oups… « émouvoir » qui sonne tellement mieux (plutôt que ces nouvelles constructions suffixées – « émotionner » -, qui pullullent dans le…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta