Chercheuses d’or de 1933

Mardi, lors de l’enregistrement de l’émission dirigée par Jacques Attali, qui sera diffusée sur France Culture en juillet, un entracte a lieu au bout de la première demi-heure, signalé par une chanson. Le technicien est venu nous demander si nous savions ce que nous venions d’entendre. Je lui ai répondu qu’il s’agissait de « We’re in the Money », extrait de la comédie musicale « Gold Diggers of 1933 » : Chercheuses d’or de 1933 (1). Attali était au courant de ma grande érudition en matière de choses sans importance et c’est pourquoi vous m’entendrez disserter sur ce film à sa demande, en deuxième partie de l’émission. Vous m’entendrez rappeler en particulier la réputation « un-American », autrement dit « anti-américaine », qu’acquit ce film durant les années du McCarthysme en raison de son regard sans concession sur la misère qui caractérisa l’Amérique durant ces années.

L’introduction de Joan Blondell est un peu longuette mais soyez patient, vous comprendrez bientôt pourquoi le film fit grincer des dents en Amérique (c’est Etta Moten Barnett qui chante ensuite).

Remember My Forgotten Men

————————–
(1) Mise en scène de Mervyn LeRoy et chorégraphie de Busby Berkeley (1933). C’est Ginger Rogers qui chante (oui !) « We’re in the Money ».

Partager :

2 réflexions sur « Chercheuses d’or de 1933 »

  1. S’il n’y avait le blog de PJ je crois bien que je ne tomberai jamais sur ce genre de petites perles datant d’un temps où mes propres parents parlaient à peine 😉

    Le passage du départ au front, surtout lorsque la colonne de ceux qui y partent croise ceux qui en reviennent (merci le cinéma et la force de l’image) est monstrueux. D’autant que la suite c’est chômage et soupe populaire… Ça devait faire couiner en haut lieu tous ces raccourcis trop évidents !

  2. Un bien joli moment.
    La musique et sa poésie retranscrivent parfois tellement mieux.

    Difficile de tricher avec quand cela sonne juste, bien et en harmonie avec le climat alors je peux concevoir que cela ait fait grincer des dents.

    Merci pour ce lien.

Les commentaires sont fermés.