Libération, le mardi 11 août

De l’optimisme de principe

La croissance chinoise se porte bien, l’OCDE prévoit une reprise américaine dès l’année prochaine, et en Allemagne la confiance des entrepreneurs est en hausse depuis 4 mois… Ces signaux marquent-ils un proche retour de la croissance mondiale ?

La plupart des analyses qui expliquent que nous sortons du tunnel sont davantage fondées sur de l’optimisme de principe que sur les chiffres réels. On demande aux économistes de faire des prévisions, celles-ci sont évidemment pessimistes, à l’arrivée les chiffres sont un peu meilleurs que prévu… et on en tire la conclusion que la situation s’arrange ! Un exemple avec les chiffres de l’emploi américain qui sont tombés vendredi : 247.000 pertes d’emplois en juillet c’est moins que les 275.000 prévues par certains économistes et beaucoup moins que les 741.000 destructions d’emplois qu’on a connues au mois de janvier. Mais c’est encore très loin d’être le signe d’un véritable redémarrage, qu’on pourrait déceler s’il y avait, disons, moins de 150.000 emplois perdus. Seuls deux chiffres récents me paraissent effectivement encourageants : la croissance chinoise de 7,8% et la reprise des exportations en Allemagne – le deuxième étant sans doute une conséquence du premier. Pour le reste, quand on compare la situation actuelle aux graphiques représentant l’évolution des récessions survenues depuis la seconde guerre mondiale, on se trouve encore aujourd’hui plus bas que les points les plus bas des crises passées… Ce à quoi on assiste, c’est à une décélération de l’aggravation de la situation. On navigue maintenant entre dépression et récession. Il faut quand même être un sacré optimiste pour considérer que les nouvelles sont bonnes.

Les bons résultats affichés récemment par les banques américaines ou françaises font dire à beaucoup que nous avons évité « l’effondrement du système». Le risque est-il définitivement derrière nous ?

Le problème majeur, c’était l’insolvabilité des banques. Les Etats les ont aidées, en leur prêtant de l’agent et en orchestrant un assouplissement des règles comptables – ce qui a d’ailleurs réduit la transparence puisqu’en gros c’est la banque qui détermine maintenant la valeur de ses propres actifs. Des banques ont été éliminées, ce qui a permis à leurs concurrentes de grossir encore. Or le risque systémique avait été créé par le fait que certaines banques étaient « too big to fail », c’est-à-dire « trop grosses pour faire faillite » : l’Etat est obligé de les aider plutôt que de les laisser s’effondrer. Pourquoi ? Parce que si elles devenaient insolvables, elles contamineraient leurs créanciers, créant un effet domino. Moins de banques, mais plus grosses encore qu’auparavant signifie que le risque systémique est encore plus sérieux qu’il ne l’était avant. D’autre part les bons résultats bancaires reposent uniquement sur des gains spéculatifs : ce sont les salles de marché de Goldman Sachs ou de la BNP qui font de l’argent, sans que cela bénéficie au financement de l’économie « réelle », à l’investissement dans les entreprises… si je voulais être méchant je dirais que c’est uniquement la portion parasitaire de l’activité des banques qui s’est refaite une santé, celle qui rend effectivement un service à la communauté est elle toujours dans le coma.

Autre secteur par lequel la crise est arrivée, l’immobilier américain. Selon les chiffres de juin publiés par le département du Commerce, les ventes de logements ont augmenté de 11% par rapport à mai, qui était certes, bien mauvais…

Aux Etats-Unis, on entre dans la deuxième vague de la crise immobilière : après celle des subprimes qui touchait les emprunteurs les plus pauvres, ce sont désormais les classes moyennes qui en sont victimes : avec la chute des prix de l’immobilier, un tiers des emprunteurs doivent à la banque plus d’argent que ce que vaut leur maison. L’immobilier commercial commence aussi à poser un problème très sérieux : les bureaux et les centres commerciaux dépendent de la reprise de l’activité et de l’emploi… et quand ils n’arrivant pas à rembourser leur prêt, ils entraînent avec eux une multitude de petites et moyennes banques américaines qui leur ont avancé des fonds mais dont l’activité est insuffisamment diversifiée pour résister à ne serait-ce qu’une poignée de défauts.

L’emploi justement, reste de l’avis de tous le point noir…

Dans les discours de propagande où on annonce la reprise économique, on vous dit toujours : « Ne regardez pas trop les chiffres de l’emploi, c’est ce qui s’améliore toujours en dernier… ». Ça a effectivement été le cas lors des grandes crises plus anciennes, mais ce qu’on oublie, c’est que la consommation des ménages – le principal moteur de la croissance – dépendait moins qu’aujourd’hui de leur faculté à emprunter : les gens épargnaient, mais c’est parce que les salaires représentaient à cette époque une part plus importante de la croissance. En fait, des secteurs cruciaux comme l’immobilier résidentiel ou l’immobilier commercial ne pourront reprendre que si l’emploi a déjà redémarré. La reprise ne pourra pas avoir réellement lieu cette fois-ci tant que le chômage n’aura pas d’abord baissé.

Les marchés financiers semblent pourtant plus optimistes : le CAC 40 a par exemple dépassé les 3400 points… Un effet de la « propagande » ?

On oublie que la Bourse a la capacité de pouvoir être déconnectée de l’économie réelle : le coefficient qui relie le prix de l’action à la valeur de la compagnie peut varier selon les époques dans une fenêtre très large. Si beaucoup d’argent est disponible pour des placements en Bourse, le prix des actions des entreprises sera surévalué par rapport à leurs résultats : en période de crise, la Bourse devient plus attractive que les autres types de placements, comme l’immobilier, la dette des entreprises ou le prix des matières premières, dont le pétrole, puisque dans le contexte d’une économie déprimée la demande pour ces produits baisse automatiquement, entraînant leur prix …

Mais les marchés réagissent aussi à des résultats d’entreprises (Ford par exemple) meilleurs que prévu ?

C’est vrai : Ford a relativement bien résisté à l’effondrement généralisé du secteur automobile américain. Certaines entreprises américaines (Intel) ou allemandes (les machines outils) ont affiché de bons résultats grâce à la demande chinoise. Et les compressions de personnel ont comme toujours amélioré la productivité et rassuré les actionnaires…

La reprise, vous la voyez quand ?

Je ne peux pas vous répondre. Quand on voit que le FMI et la Banque mondiale, des organisations jumelles, aboutissent à des conclusions opposées (1), on voit bien que les prévisions économiques ne sont pour l’instant que des spéculations… intellectuelles cette fois.

Les plans, fonds d’investissements, ou primes à la casse des Etats favorisent-ils tout de même le petit mieux de l’économie ?

Tout le monde comprend qu’on ne peut pas relancer toute une économie sur la base seulement de primes à la casse ! Cela ne peut produire que des effets mineurs et l’argent dégagé pour ces opérations devra être remboursé plus tard. Dès le départ, l’analyse de la crise par les gouvernements a été très inadéquate. Les salaires stagnaient et poussaient les consommateurs à l’emprunt. Aujourd’hui encore, au lieu d’encourager l’augmentation des salaires – éventuellement aux dépens des investisseurs (pourquoi pas, pour une fois ?) –, les Etats concentrent tous leurs efforts sur une relance de la consommation par le crédit. Si la croissance revient, elle reposera du coup sur de très mauvaises bases, et on se dirige vers une croissance selon une courbe en W : une imitation de reprise suivie d’une rechute, ou plus probablement encore – faute d’avoir pris le taureau par les cornes : une succession interminable de W.

recueilli par Sonya Faure

Partager :

78 réflexions sur « Libération, le mardi 11 août »

  1. Trois banques régionales aux Etats-Unis ont été fermées vendredi 7 août par les autorités, portant à 72 le nombre d’établissements ayant fait faillite dans le pays cette année, a annoncé l’agence fédérale de garantie des dépôts bancaires.

    La plus grande faillite du jour est celle de la First State Bank, dont le siège est à Sarasota, sur la côte ouest de la Floride (sud-est). Elle contrôlait 387 millions de dollars de dépôts et 463 millions de dollars d’actifs, a indiqué la FDIC, soit la 21ème plus grande faillite de l’année.

    http://www.lesechos.fr/info/finance/afp_00173289-etats-unis-trois-nouvelles-faillites-de-banques.htm

    Rappel : pour toute l’année 2008, les banques étatsuniennes en faillite étaient 25 en tout.

    Depuis le 1er janvier 2009, les banques étatsuniennes en faillite sont déjà 72.

  2. la Bourse [2009-2010], l’emploi [2009-2010],

    les budgets des Etats et Transnationales (clients, fournisseurs, investisseurs, taxpayers)
    les bilans assainis des banques (supra BA, béber)

    et une éventuelle reprise [20??]

  3. Ici, ci-après,
    l’expression E C O N O M I E     R E E L L E est remplacée par Domaine Qualité-de-Vie_B
    Ce Domaine est en relation à d’autres, notamment BANKASSUR ( >> chaos financier pour les parties prenantes des banques)
    Ce souci d’un mot nouveau fait suite à une observation sur le billet Instabilité des marchés du 7 août
    le 9/8 à 16:09
    ( Domaine Qualité-de-Vie_B est en substitution de Economie Réelle, cette expression étant bizarre et sans définition.
    La définition sur le billet du 7/8 importe. Quant à l’expression condensée si vous avez plus parlant ou plus simple j’en serais ravi )

    Merci à l’avance.
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    Venons en aux questions Q1 et Q2 en rapport avec l’objet de l’interview par LIBE
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    Objet : De l’anticipation (vraisemblable ?) d’embauches massives dans le Champ Non Etatique du « Domaine Qualité-de-Vie_B »

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    Parmi les parties prenantes des banques, les Etats
    ( Etats … clients-importateurs, fournisseurs-exportateurs, investisseurs, taxcollecteurs sur … ) et,
    dans le prolongement « pour la tonte », les contribuables ayant à payer « les additions » :
    intérêts bancaires, pertes en actifs toxiques, gabegies diverses, commissions infondées ou détournées, primes et bonus scandaleux.
    Commençons par le début: les intérêts bancaires dûs par les Etats (les contribuables)

    Pour répondre il faudrait :
    (a) choisir quelques Etats (France, UK, Belgique, Espagne, Italie, Allemagne,…)
    (b) récupérer les profils d’endettement (durées des dettes, taux moyen par tronçon, intérêts prévisionnels dûs à payer) de leurs TrésorsNégatifs respectifs.

    Q1 : Les impôts 2008 (encaissés en 2009) seront-ils suffisants pour payer les intérêts des packs d’emprunts multi-échéances à taux différents ?

    Q2 : Les impôts 2009 inférieurs à 2008 sauf élévation de la pression (à encaisser en 2010 alors que le cumul des dettes sera encore plus élevé)
    seront-ils suffisants pour payer les intérêts des packs d’emprunts ?

    L’expression « Domaine Qualité-de-Vie_B » (ou une autre plus parlante) a besoin d’une « représentation »
    pour devenir plus aisément exploitable comme beaucoup d’autres expressions.
    Alors, une fois comprise, elle peut être présente sur un « repère-marqueur ».
    Exemples de contextualisation d’un repère-marqueur
    – sur un totem,
    – sur un portail d’Economie (budgétaire, fiscale,…)

    Contexte cosmo-symbolique des repères-marques

    Brève évocation en réponse à l’avatar « C », genre féminin sur le billet France Inter, Le sept dix du 5 août
    le 8 août à 20:34

  4. Je lis pas Libération…
    (Ni Le Figaro)
    tant pis, j’aurai d’autres moyens de vous entendre analyser le passé, le présent et l’avenir qui attend mes enfants de 24 et 21 ans (oui, j’ai commencé un peu plus jeune que vous :-)).

  5. Déjà qu’en général les premiers chiffres mensuels sur l’emploi publiés sont réajustés par la suite, cette fois on tenterait la falsification…

    « US – 1,3 millions de jobs perdus en juillet

    Oui, vous avez bien lu.

    On a annoncé dans les médias 247 000 emplois perdus pour juillet 2009. Ceci est le nombre ajusté pour la saisonalité et pour le modèle « Birth Death » qu itente de tenir compte de divers tendances démographiques.

    Le nombre d’emplois perdus en réalité en juillet 2009 est de 1,333 million, alors qu’il était de 1,401 million en 2008. Avec ces données brutes on voit qu’il n’y a pas de grande amélioration par rapport à l’an passé.

    Ces données sont tirées du même rapport du Bureau of Labor Statistics duquel les chiffres médiatisés sont tirés. Vous comprenez, on ne voudrait pas engloutir le bon peuple dans trop d’information qu’il n’a pas la capacité de comprendre. Mais moi, je préfère avoir confiance en votre capacitéet votre désir de savoir la réalité.

    Conclusion : Ça ne s’améliore pas vraiment …

    Paul Dontigny Jr, M.Sc., CFA »

  6. Grand ménage ou fausse manoeuvre ? Il semble que l’ajout des vignettes en début de post se soit accompagné d’effacements massifs (mais avec des nombres de posts annoncés inchangés : où est l’erreur ?)

  7. Euh … Pardon , mais ; c’est quoi ces petits dessins à coté du pseudo ? j’avais pas avant !
    On a chacun le sien , mais c’est quoi qui décide les motifs la couleurs etc ? le pseudo, le mail ? autre chose ?

  8. Bonsoir sylba,
    Il y a un petit texte en rouge, en bas de certaines pages, à gauche.
    Ca mène aux commentaires plus anciens. C’est sûrement là, non…

  9. Bonsoir Jean-Baptiste,
    Les motifs colorés devant les commentaires, c’était joli et stimulait l’imagination,
    trop peut-être…j’ai remarqué que certains étaient munis de branches (quatre), donnant une sorte de dynamique
    et évoquant des swastikas, mais tournant vers la gauche, sinistrogyres comme les croix gamées d’Adolf.
    Vous en êtes-vous aperçu, et les avez-vous supprimés pour en trouver d’autres ?

  10. La bourse et l’emploi chez Rothchild…. C’est chic.
    Mais pour l’éventuelle reprise…
    Vous reprenez Libé? Quelle bonne nouvelle!

    Si Le Monde ne vient pas à Lagardére, Lagardére ira à toi!
    Faure, c’est fort! J’en rêvais Sonya l’a fait!

    « libérez les sardines! … Et y’aura plus d’marailleurs! » disait Léo dans « Il n’y a plus rien ».

  11. En fait les motifs étaient des motifs générés tel qu’avec un kaléidoscope avec un certain aléas. D’où en effet les risques de se rapprocher de signes non voulus, les autres possibles avec WordPress en standard me paraissent quant à eux vraiment trop laids ou top gadgets pour pouvoir les utiliser. Evidemment je pourrais coder quelque chose mais j’ai déjà sufissement de code à faire pour réinventer la roue tel que refaire un blog comme WordPress qui globalement donne satisfaction. Remarquez j’ai écris un CMS/Magasin en ligne Camuxi tout seul, plus le code d’une plateforme d’affiliation publicitaire pour mon client Adrider.fr là aussi seul mais j’ai une limite (si vous avez besoin de sites, intranets ou extranet etc….)

  12. Bon après recherche :
    les avatars utilisés étaient ceux d’un site gravatar qui permet de personnaliser son avatar chacun dans worpress.
    Pour l’instant j’en reste donc au status quo mais cela pourrait être possible au besoin.

  13. Il n’y a pas que les avatars, il y a aussi un système de paging depuis hier par tranche de 50 messages et ça je trouve ça moins sympathique. :/

  14. Avatars:

    Personnellement je trouve ces simulacres d’emblèmes guignolesques.
    On n’est pas obligé de toujours sacrifier à la mode, non ?

    Le nom suffit pour l’identification.
    L’emblème, est de tous temps et lieux la marque de la vérité du pouvoir.

    Ici on n’en a pas besoin, je croyais que le blog avait dépassé ce stade, ça colle les oripeaux et ça pue.

  15. @Paul

    « Ressisciter un avatar », voilà un concept assez bizarre. Un mélange de judéo-christianisme et d’hindouïsme…
    Lundi ou mardi sur Libé, peu importe pourvu que l’intreview soit publiée.
    Bonne chance.

  16. D’accord avec d’Alembert. Non seulement ces petits carrés n’ajoutent rien, mais ils retranchent à la lisibilité, bouffent l’espace inutilement. Ne pourrait-on rétablir le statut quo ante ? Quant au paging par paquets ou pages, c’est typiquement le genre d’entraves qui conduit à renoncer à lire… Ce serait vraiment dommage !

  17. @ dalembert,

    Les avatars ont l’avantage énorme de faire défiler les pages plus rapidement lorsque le nombre de commentaires est important et que leur contenu est « touffu », ce qui est le cas ici.
    Lors d’échanges entre commentateurs, ça aide.

    Moi, j’aime mon avatar personnel qui se reconnaît rapidement, mais c’est vrai que comme je suis chez wordpress, je peux le définir.

  18. @ dalembert

    Nous avons plusieurs Bob, plusieurs Guillaume, Benoit, etc. L’avatar enlève toute ambiguïté. C’est ce qui m’a encouragé à trancher en sa faveur.

  19. Lorsque je vois la polémique que déclenche un tout petit changement sur ce site ( que pour ma part je trouve très bénéfique) au sein d’une communauté très réduite.

    Je me dis qu’il va être extrêmement difficile de changer quoique ce soit au système économique, à moins qu’un « despote éclairé » impose ses vues pour construire un monde meilleur.
    Hélas nous risquons plutôt de nous retrouver sous le joug d’un despotisme pas éclairé du tout, qui sera d’autant plus facile à mettre en place que nous nous diviserons pour des futilités.

  20. @ jorion

    Afin d’éviter les homonymes, pourquoi ne pas demander aux internautes de lever eux-mêmes l’ambiguïté ?
    Nous avons tous un nom, un ou plusieurs prénoms, et beaucoup d’imagination pour créer des pseudos.

    C’est démocratique et responsable.

    De plus ces symboles ne sont pas assez visuellement discriminants car ils ne font pas « sens ».

  21. Le chômage baisse parce que il y a moins de destructions d’emplois, parce que c’est la saison qui veut ca aux USA. En été il y a toujours une poussée d’emplois.

    Je m’étonne que presque personne n’y pense et que tout le monde prenne ces chiffres « tel que ».
    http://www.hrsdc.gc.ca/fra/sm/ps/rhdc/rpc/publications/recherche/2000-000138/images/figure4_3_f.gif

    Ou alors c’est moi qui ne comprends pas comment sont calculé ces stats.

    Le reste (baisse du taux de chômage), c’est les fin de droits qui l’explique probablement.

    Donc chiffre en amélioration en apparence, mais catastrophiques en réalité.

    La rentrée va être dure … surtout avec la réforme de la santé qui s’annonce difficile pour Obama qui voit sa cote de popularité baisser en dessous de celle de Bush (normal vu l’espoir qu’il a suscité) à la même époque.

    De plus il multiple les erreurs grossières avec son équipe. La bourde de Biden rapport a la Russie/Georgie, le maintient des troupes en Irak (enfin, le retrait très ralentit !).

    Je me demande quand même quelle mouche pique Obama pour, un fois être arrivé au pouvoir faire passer des lois inverses que celles qu’il faisait quand il était député … bizarre non ?

    Le risque c’est véritablement que la joie de son élection se retourne littéralement en colère d’autant plus grande que la joie l’aura été 1 an avant …

  22. @Tous
    L’avis de Mr Krugman sur cette éventuelle reprise.
    J’adore la fin ou il parle des non régulations car on est intervenu trop bien et trop tot….et ça risque de reporter le pb à plus tard!

    AFP :

    Le monde a échappé à une « Grande dépression 2.O » mais cela va prendre au moins deux ans avant que l’économie mondiale ne se redresse totalement, a estimé lundi le prix Nobel d’économie américain Paul Krugman, à Kuala Lumpur (Malaisie).

    Bien que le pire de la crise financière soit passé, le monde fait face maintenant à un ralentissement économique durable comparable à la « décennie perdue » que le Japon a subie dans les années 1990, a-t-il ajouté lors d’un discours devant un forum international de chefs d’entreprise.

    « Comment s’en sort-on? La réponse technique est: Dieu seul le sait. Nous manquons terriblement de modèles », a dit M. Krugman, professeur d’économie à la prestigieuse université américaine de Princeton.

    Dans le passé, des pays pouvaient se redresser rapidement grâce à leurs exportations, a-t-il ajouté, mais « à moins de trouver une autre planète pour y exporter, nous ne pouvons pas avoir un redressement économique porté par les exportations dans ce contexte de crise financière mondiale, ce qui signifie que nous sommes dans une situation grave », a-t-il ajouté.

    Et il est hautement improbable que les autres solutions possibles — hausses des dépenses de consommation, des investissements des entreprises et de l’immobilier — puissent faire redémarrer l’économie américaine ou mondiale cette fois-ci, a estimé M. Krugman.

    « Il semble que nous ayons évité la Grande dépression 2.0 » mais « je suis persuadé qu’un redressement total ne pourra avoir lieu avant au moins deux ans et probablement même plus », a-t-il ajouté.

    Il a comparé la situation de l’économie planétaire à « une version mondiale de ce qu’a subi le Japon quasiment tout au long des années 1990. Formellement, le Japon n’a connu que quelques périodes de récession au cours de sa décennie perdue, mais au final cela n’a été qu’une longue période de croissance molle », a-t-il dit.

    Les autorités économiques devraient adopter davantage de mesures de relance, fixer des objectifs d’inflation plus élevés et encourager les investissements des entreprises.

    « Nous ne savons pas lesquelles de mesures pourraient fonctionner, nous devons donc toutes les essayer », a recommandé M. Krugman.

    Il a également préconisé de restructurer le système financier pour éviter une nouvelle crise, avec une régulation bancaire plus efficace et un encadrement des risques que les grandes institutions financières peuvent prendre.

    « Le principe général, c’est que tout ce qui dans une crise a besoin d’être sauvé — par exemple une banque — doit être réglementé à l’instar d’une banque quand vous n’êtes pas une crise », a ajouté M. Krugman.

    « Je ne crois pas que cela arrivera. D’une certaine façon, la manière dont nous avons agi pour éviter une complète répétition de la Grande dépression a eu un inconvénient: nous avons probablement sauvé l’économie trop tôt, avant qu’une volonté politique en faveur d’une réforme fondamentale n’ait été suffisamment forte pour susciter des changements », a-t-il estimé.

    « En d’autres termes, je crains bien que tout va recommencer dans un avenir pas très lointain », a conclu l’économiste.

    M. Krugman a obtenu en 2008 le prix Nobel d’économie pour ses travaux sur le libre-échange et la mondialisation.

  23. @ dalembert

    « personnellement je trouve ces simulacres d’emblèmes guignolesques. »

    Personnellement je trouve ces motifs pas du tout dérangeants à voir, gardez les c’est du bon travail je trouve.

    « On n’est pas obligé de toujours sacrifier à la mode, non ? »

    Faudrait-il toujours tout sacrifier pour mieux plaisir aux mêmes personnes grincheuses, ne valant aussi guère mieux que d’autres ? Jamais content ou satisfait de que ce soit… Surtout lorsque cela ne vient pas du tout d’eux.

    « L’emblème, est de tous temps et lieux la marque de la vérité du pouvoir. »

    De mieux en mieux serait-ce déjà de la sénilité ? Je n’aime pas du tout cela alors virez moi cela tout de suite de mon propre champ de vision, car moi bien sur je vois clair.

    « Ici on n’en a pas besoin, je croyais que le blog avait dépassé ce stade, ça colle les oripeaux et ça pue. »

    Ici chez vous ? De quoi donc auriez vous encore besoin d’entendre pour vous corriger et modérer ? Je me le demande ? Je croyais que vous aviez également dépassé ce stade de votre coté et à votre age, apparemment non et en plus vous venez dire que ça pue vous ne manquez vraiment pas d’air, commençez donc par vous laver les pieds et les mains vous sentirez peut-être déjà moins fort vous ne croyez pas ?

    Décidément vous êtes vraiment incorrigible, continuez à fonctionner comme cela jusqu’au bout.

  24. Dans ce monde ou tout est déjà si bétonné et gris même les couleurs ou les petits motifs on n’apprécie plus guère de les voir ou de les saisir autrement … Comme c’est bien dommage …

  25. @ Bob

    Où est la futilité dans la discussion, pas la polémique, sur les avatars ?
    Futilité pour vous la discussion sur le « sens », le pouvoir ou les emblèmes ?

    Il ne s’agit que de donner son avis.
    Et on peut toujours voter, non ?
    Je ne crois pas que qui que ce soit abandonne ce site pour une affaire de « mickeys » de mauvais goût.

  26. Faudrait-il toujours tout sacrifier pour mieux faire plaisir aux mêmes personnes grincheuses (corrigé )

    Jamais content ou satisfait de quoi que ce soit ( corrigé )

    Quelle bonne idée je trouve …

  27. @ jérémie.

    Cool …on se calme…on n’est pas à la foire aux jérémiades (désolé c’était trop facile) !
    Rien de mieux en magasin que l’insulte, toujours de bas étage l’insulte ?

  28. Voilà qui est clair. Paul fait son grincheux. Il en a assez. Que de blaba autour de pictogrammes (« avatars ») qui sont sensés être comme des logos ou des signatures pour distinguer les intervenants sur ce blog. La discussion est anecdotique. Je rappelle que l’interview n’est encore parue.

  29. @ Ybabel

    Il semble qu’aujourd’hui on décide du chiffre final qui doit être annoncé au public, et qu’à partir de là on bricole les modes de calcul, les plans comptables etc…. pour y arriver.

    De toutes manières les chiffres du chômage sont systématiquement minorés et pas uniquement aux USA
    La statistique importante est l’indice de pauvreté c.a.d chômeurs au sens large + travailleurs pauvres + retraités pauvres.

    C’est l’ensemble de cette population qui ne peut plus consommer qui finalement conditionne la bonne marche de l’économie.

  30. @ Cédric

    Le compte-rendu de la conférence que vous avez reproduit est le texte intégral d’une dépêche de l’AFP. Cela va mieux en le disant.

  31. Tout a fait d’accord Enrique.
    Ces avatars ne devraient être que le moyen de distinguer les intervenants.
    Or je pense que le but n’est pas atteint…et qu’il y a des incidences refoulées c’est tout.

    J’ai égratigné une vache sacrée quelque part ?

  32. @ Cedric

    Kissinger aussi a eu le prix Nobel…..de la paix !!!!

    Moi je suis prix de rien, mais des déclarations comme celles-là je suis aussi capable d’en faire.
    Il y aura peut-être une éclaircie, mais il y a tout de même un risque de pluie, voir d’orage, voir d’ouragan…. nous voici bien avancé !!!

    @ dalembert

    No comment…..

  33. à Paul Jorion et Jean-Baptiste
    Sur cette page j’en suis encore qu’à hier soir 23:47 [Dominique B] C’est Carnaval
    BIG BIG PROBLEM !!! ce jour
    ailleurs. Cela viendra aussi, sous peu, sur cette page
    Le motif ??? Technique au niveau webserveur ? … Ergonomique quant au temps d’affichage pour certains blogueurs ?
    Surement pas cognitif ! ou cerveau collectif !
    BIG BIG DEGRADATION (provisoire) du système d’information.
    Les URLs sont modifiés, c’est-à-dire que les hyperliens entre les contributions sont rompus.
    Il est exclu d’appliquer une moulinette qui changerait tous les hyperliens avec de nouveaux URL, ce sont les relations avec les webExtérieurs qui seraient détruites; et celles-là ne sont pas upgradables.
    Le retour en arrière m’apparait vital, à moins que (?)

  34. Alors la couleur, les signes, le sens ne correspondent à rien ? un faux hasard…Bon ; j’aurai jamais choisi ce bleu là pour moi, mais c’est pas grave, il me plaira si je fais moins de fautes d’orthographe. Dans la série des  »je ne comprends pas » y’a aussi le pourquoi on écrit pas tout en phonétique, je ne vois pas ou est le mal.

  35. à Jean-Baptiste [à la suite de votre propos 04:21]
    Il est bien possible qu’un « coup-de-pouce WordPress-et+ » me soit nécessaire avant le 3e G20 (Pittsburg 25 sept).
    J’aimerais placer une première Canopée-de-Contenus (statiques et dynamiques) sur une fibre optique haut débit qui se trouverait accessible au sein du quadrilatère Palaiseau (X), Chatenay (Pharmacie), Vélizy (Bouygues Telecom et d’autres), Versailles (Ecole du Paysage), Jouy-en-Josas (INRA, HEC), Orsay (SupElec, Université-de-Paris).
    Il y a plusieurs grappes de noms-de-domaines, avec des contenus html déjà attachés aux webs de chaque grappe
    Tous mes <form>…</form> étaient déjà prêts en 2007 ou 2008 … toutefois, pour le pre-lancement au plus tard le 3 octobre, j’ai prévu un quasi néant CMS, au départ; c’est ma position à ce jour (10 août); elle pourrait éventuellement changer en septembre.
    Où résidez-vous, physiquement, de façon habituelle ?

  36. à D comme David
    Turquoise !     des faisceaux de brainDynamiques féminines ~ toujours bon de ne pas les oublier : le DON, l’HOSPITALITE, les petites attentions (le rappel d’un bon souvenir, une bouillote dans le lit quand il est froid et humide,…), les bras grands ouverts, … franchement en cette ambiance ou sphère d’interrelations les fautes d’orthographe tout le monde s’en fout ! Vous verrez vous l’aimerez votre turquoise. Personnellement, je l’apprécie déjà beaucoup; c’est de mon côté

  37. A propos de C (a parte) [9:54, 10:04, 10:23 et 11:45]
    C comme Chaos :
    Chaos frustré ? Non — Chaos de Lorentz ? Non … ?
    … quelquechose plus proche de Tchouang Tseu, de la « Dernière Ile » de Micronésie, du AdHocSauvage de Lévi-Strauss,
    inréfençable avec les 000 (chiffre secret) grappes arborescentes — dodeDimentionnelles et récursives — de mes repères-marqueurs neutres ?
    Seait-ce possible ? A ce stade, le quart des topHéliports sont en alerte.
    10 août, le Référentiel PolyNeuronal d’Harry Seldon perçoit C comme du Chaos. Il fait erreur. Elle est MuseDe?Faux?Chaos.
    C’est pas non plus brownien comme cet aspect de l’instabilité des marchés abordé par Jean-Paul Vignal le 7 août.
    Je vais aller déjeuner, j’y verrai plus clair ensuite.
    En Occident, Tchouang-Tseu (Zhuang Zi) n’intéresse pratiquement personne, à l’exception de Pierre Yves D (longtemps qu’on ne l’a pas vu; il manque)
    et qq autres personnes comme lui.
    J.F. Billeter fit un rapprochement entre certains dialogues rapportés dans « le » Zhuang Zi et l’induction de la transe hypnotique selon Erickson. C’est vrai que je n’ai pas trop travaillé cela dans le PolyRéférentielNeutre *********; c’est un tort.
    En effet, le Yi Jing n’offre pas les jaspures, marbrures … envoûtements globaux … qu’évoque C, notre MuseDuFauxChaos

  38. François Leclerc dit :
    10 août 2009 à 12:26

    @ Cédric

    Le compte-rendu de la conférence que vous avez reproduit est le texte intégral d’une dépêche de l’AFP. Cela va mieux en le disant.

    mais mais !!! avez vous lu 🙂 moi j’avais bien compris que cela était une AFP.. en fait c’est pour voir mon dessin..

    @Tous
    L’avis de Mr Krugman sur cette éventuelle reprise.
    J’adore la fin ou il parle des non régulations car on est intervenu trop bien et trop tot….et ça risque de reporter le pb à plus tard!

    AFP :

  39. @Bob

    oui le chômage réel (anciens chiffres) est 1,5 X plus élevé (environ).
    Mais il vient un moment ou même les apparences ne peuvent plus être sauvées …

    En terme d’inégalités, une étude a été réalisée en écrêtant les 20% les plus riche de chaque pays pour comparer le gros des populations. Selon cette étude, les USA sont un pays en voie de développement, au même titre que la chine : http://www.inegalites.fr/spip.php?article919&id_mot=15

    Ca relativise beaucoup de choses.

  40. @ ybabel

    merci pour le lien,

    on y trouve un article très intéressant :

    « Qu’est-ce qu’une nation juste, un monde juste, une entreprise juste ? », de Philippe Van Parijs.

  41. @ Ybabel

    Nous sommes d’accord, c’est pourquoi je pense que ceux qui prédisent une nouvelle crise définitive pour octobre/novembre n’ont pas tord.

    Larouche que je n’aime pas trop pour ses positions extrémistes dit que la FASB pousserait pour que l’ancienne méthode de comptabilité  » mark to market  » soit réintroduite pour la présentation des bilans des sociétés américaine dont l’exercice fiscal se termine fin septembre. Ceci expliquerai peut-être la frénésie actuelle sur les marchés et le fait que les banquiers canadiens se hâtent de vendre leurs options actuellement.

    Cependant n’ayant retrouvé cette information nulle part et étant plutôt circonspect vis à vis de cette source et surtout n’étant pas anglophone, je ne suis pas en mesure de vérifier la véracité de ces déclarations.

    [http://solidariteetprogres.org/article5642.html]

    Si quelqu’un sur ce site peu infirmer ou confirmer cette information, merci d’avance.

  42. @François Leclerc
    Effectivement j’ai repris une dépèche AFP. Je mentionnerai les sources la prochaine fois.

    @BOB
    Mr Krugman faisait parti des économistes qui avaient prédit cette dépréssion. Beaucoup se moquait d’eux (discours de Mr Roubini devant le FMI).
    Maintenant il nuance ses propos, mais il faut savoir lire entre les nuances . Voici mon résumé qui n’es pas exhaustif : on a évité le pire, mais au mieux la reprise sera molle et ressemblera à la décénie perdue au japon des années 90
    Malheureusement on a agit trop vite et trop bien, ce qui fait que le pouvoir n’a pas pris les mesures de régulation qui s’imposaient.
    C’est pourquoi, j’ai bien peur que les pb (liés à cette non régulation) ressurgissent à nouveau dans le futur.

  43. Bonjour,

    Mr Krugman parle de reprise.
    Ah bon, nous avons une deuxième planète à disposition.
    Si reprise il y a, nous serons bien vite engloutis sous d’autres problèmes qui de toute façon vont obliger le monde à se remettre en cause (raréfaction évidente des matières premières, de l’alimentaire, des resources énergétiques etc…).
    En un peu plus d’un siècle, la population mondiale est passée de 1 milliard à bientôt 7 milliards.
    Comme l’aurait dit ma grand mère (pleine de bon sens) « il n’y en aura pas pour tout le monde. »

  44. @ Cedric

    En l’occurrence, l’avis de Fatalitas qui n’est certainement pas plus prix Nobel que moi me semble bien plus pertinente que l’intervention de M. Krugman.
    C’est la raison pour laquelle le capitalisme quoi qu’il arrive est condamné. De même que les arbres ne montent pas au ciel, la croissance infinie est impossible. N’oubliez pas que la croissance est exponentielle et nous sommes déjà largement en sur régime par rapport à ce que la terre peut nous fournir (même avec des milliards d’hommes qui vivent sous le seuil de pauvreté)

    1. Le jour du dépassement (earth overshoot day)
      « Le 23 septembre est, pour cette année, le jour où les activités humaines ont consommé tout ce que la Terre peut produire en un an.

      Ainsi, à partir de ce jour, nous vivons « à crédit » sur notre planète.

      La date à laquelle l’humanité a épuisé les ressources théoriquement produites en un an ne cesse d’avancer…et de s’accélérer. Le » jour du dépassement », inventé par les créateurs du concept d’empreinte écologique, tombait le 6 octobre l’année passée. Dix ans plutôt, il était en novembre, la première année durant laquelle les besoins de l’humanité avait commencé à excéder les capacités productives de la Terre étant 1986″.

      – Le jour où l’humanité a épuisé le produit global de la Terre
      LE MONDE | 24.09.08 | 14h08 • Mis à jour le 24.09.08 | 17h04

      « Mardi 23 septembre, rien n’a changé dans le quotidien des Terriens. Pas de pénurie dans les magasins d’alimentation, pas de coupure d’eau ou d’électricité inhabituelle. Pourtant, selon l’organisation non gouvernementale canadienne Global Footprint Network, le 23 septembre, un événement important a eu lieu. C’était le « Global Overshoot Day », littéralement « le jour du dépassement global ». Il signifie que, entre le 1er janvier et le 23 septembre, l’humanité a consommé les ressources que la nature peut produire en un an ».

  45. Pardon pour ce retour sur les pictogrammes qui visiblement forcent le débat
    .
    C’est plus saillant qu’un code barre, plus aléatoire (quoique), c’est plus symbolique si l’on sait consciemment lire les symboles, on a celui qu’on « mérite »aussi « surement » que l’analyse numérologique de son numéro de sécurité sociale, ou la consultation d’une tisseuse de bonnes aventures. Ainsi pensait déjà Pythagore et Euclide…
    Le citoyen grec avait toutes fois le choix de son nom, de son blason et de sa garde robe. Non? Je me trompe?

    Symbolique cette réticence, voir cette résistance de l’homme « libre », à ce voir imposer une « marque » sur le front.
    Le violet est donc la couleur de la spiritualité, des évêques du vatican, et de Paul…

    « La vérité n’est pas venue en ce monde nue, mais elle est venue en des figures et des images. On ne recevra la vérité d’aucune autre façon. Le fiancé doit entrer dans la vérité à travers l’image » (évangile selon philipe)

  46. L’interview … et Après ? Libe_FollowUp
    –>–LeBillet–LeBillet–<–
    Le lundi 10 – Le Mardi 11 — et le prolongement ensuite.
    Parlons aussi du prolongement postérieur à l’interview de LIBERATION.
        Flashback au 6 août, billet 4050 « A quelles émissions participer »
    Comme il a été dit le 7 août à 19:47, ce qui importe c’est le prolongement postérieur à l’interview .

    Le media de masse est AVANT TOUT l’opportunité de diffuser une adresse URL http://www.etc.
    Rien de plus … ce qui n’est pas rien.
    Par quel processus étrange, inexplicable, poétique, singulier, illogique, …
    la « PersonneSaisieParLibe pendant une fraction-de-seconde-de-son-systeme-limbique-disponible »
    ira t-elle, ensuite, ailleurs, frapper sur un clavier … heuh… http://www.pauljorion.com/blog/?p=0000
    0000 étant le n° du billet ad hoc
    pour l’émission Libe du 11 aout 4096
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    Prolongement du Simulateur ggEconomique
    qui, d’une manière ou d’une autre, est à l’arrière plan de l’enjeu posé par xxx et xxx
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    Pour aller rapidement à l’essentiel [Vrai||Faux ?] simplifions la situation,
    limitons là au tiers des créanciers les plus influents ou stratégiques des peuples du «  »G20″ », à 80% en faillite pleine et entière ¤¤.
          [ ¤¤ faillite au sens de TrésorsPublicsNégatifs ultra-endettés, s’agissant des SudFaçades, domestiques … pour le reste ??? ]
    Le Temps nous invite à nous presser … les « GrosDétails » viendront ensuite.
    Au vert et au bleu, su 13 au 20 août j’espère distraire des heures pour « travailler » les flux 2003-2009 réunis par Barbe-Toute-Bleue et Coucou.

    Pour gg- les repères suivants vous sont proposés :

    4 – Delaware & NewYork (avec Washington en arrière-plan dans le décor) : JpMorganChase, Fednewyork (JpMC), Citigroup
    9 – Sao Paulo (en background : l’oreille tendue vers le ciel de Brasilia) : Credit Suisse
    11 – Londres ( with the Royal Family & Heirs in the GoldShadow ) : topEuroclear (JpMC),
           topBBA (LePanierAuxPinces, ne précisons pas ici), XterFunds (arabes, russes,…) et le Rang2-3 (Barclays,…)
    12 – Francfort ( mit Gnomes ) : DeutschebankComex, Börse-Clearstream nach Luxemburg )
        Bâle [ BiS ]
    15 – Moscou
    21 – Riyadh & Dubai [ xx+xx dont Citigroup dans le paysage]
    22 – New Delhi
    25 – Beijing [P1]
    26 – Tokyo ( )
    28 – Hong-Kong (HSBC,…) & Singapore

    D’abord au topNiveau ce qui nous intéresse ce sont les anatiofurtifs
    c’est-à-dire les TopKlansHéritiers et NoyauxDurs qui serrent les boulons des TrésorsPublicsNégatifs,
    notamment six :
    UsaDomestique (Geitner)
    UKDomestique (Brown)
    AllemagneDomestique (Merkel)
    FranceDomestique (Lamy-DSK-Sarko-Attali-Lagarde)
    ItalieDomestique
    EspagneDomestique

    Pourquoi pas le JaponDomestique
    C’est un cas à part, très spécial
    Le JaponDomestique a su s’isoler des tornades du JaponNordFaçade ( prêts et emprunts en devises étrangères, euroY, autres eurodevises).

    De façon plus ou moins nette, votre intuition-raisonnement fait déjà assez clairement la dichotomie :
    – les décideurs anatiofurtifs -gg (les nations individuellement ne sont pas l’enjeu premier), d’une part, et
    – le ThéâtreClefRéel des Branches QualitéDeVie_B_Top6_AncienMonde ou EconomieRéelleStrategiqueDanslOeilDuCyclone, d’autre part.

    Pour aller rapidement à l’essentiel [Vrai||Faux ?] simplifions la situation,
    Le Temps nous invite à nous presser … les « GrosDétails » viendront ensuite

    ThéâtreClefRéel des Branches QualitéDeVie_B
            ( ou EconomieRéelleEconomieRéelleStrategique dansl’OeilDuCyclone )

    Comment évaluer ce ThéâtreClef ?
    . . . . . . . . LeClownBlanc va nous résumer son canevas : fils de trame et fils de ..
    «  »LeClownBlanc !   ! … Viens voir un peu par ici … (…) … Merci «  »

  47. ThéâtreClefRéel des Branches QualitéDeVie_B
                            dansl’OeilDuCyclone

    LIBE présente un Ordre-Du-Jour en trois points.
    La Bourse est absolument sans aucun intérêt pour Harry Seldon s’interrogeant sur les deux suivants :
    la Remontée bien évidente, dans la durée, des carnets de commande non étatiques et des marges taxables (sortie de crise)
    et l’Emploi non subventionné (par une Dette Additionnelle) qui en découle.
    Alors, ici, la Bourse n’en soufflons pas un mot. Ecartons également la prospective des marges non taxables, celles qui se balladent derrière les écrans des Trusts et fiducies.
    A ce stade préliminaire, ici,
    ne parlons pas des comptabilités en NordFaçade ( Offshore, part de l’Eurodevise au singulier, Véhicules spéciaux, etc.)
    Limitons nous au Domestique qui est réputé accessible à la compréhension des « banques dites centrales » (BC).
    Pour Libe au 10 août c’est plus que amplement suffisant … Non ? Isn’t it ? … Would you (…) ?

    Trois Univers de Sources & Emplois de Fonds pour chacune des 6 nations dans la m… (mouize) précitées
    – Les Transnationales qui consolident leurs comptes dans la domesticité de l’une de ces 6 nations
    – Les TrésorsPublicsNégatifs des peuples de ces 6 nations enfoncées
    – Les Contribuables-à-tondre, si l’on met de côté (pour des raisons financières évidentes)
            les Valtailles ou Kanaïîs qui se débrouilleront comme elles||ils pourront ( ~50% en France, pour info)

    Les évolutions respectives de ces trois Univers d’emprunteurs et/ou taxpayeurs
    sont intiment corrélés. L’outlook général — les Sphères prises collectivement ou séparément —
    sera à l’évidence bien pire en 2010 qu’en 2009 … 2010 recevant les incidentes de 2009 :
    – (a) Chute de l’emploi pendant l’année 2009
    – (b) Fissurage et replâtrage inopérant des fonds propres
    – (c) Ebranlement des dettes – (d) Incertitude sur les Carnets-de-commande conditionnés par [ … Si (…) Alors (…)]
    – (b) Défiance plus ou moins généralisée, imprévisible.

    Les carnets de commande avec leurs marges anticipables [ Export, Marché domestique ] et
    les capacités d’appro comme à l’accoutumée [Import]
    sont deux « investigations au doigt mouillé » absolument décisives.

    Les six TerritoiresDomestiques à faire passer à la moulinette en priorité ont été cités par Auguste
    UsaDomestique (Geitner)
    UKDomestique (Brown)
    AllemagneDomestique (Merkel)
    FranceDomestique (Lamy-DSK-Sarko-Attali-Lagarde)
    ItalieDomestique
    EspagneDomestique

    L’évaluation prospectives des flux stratégiques [ Investissements à partir de l’étranger ou vers l’étranger – Transferts de know-how et technologies – Exports – Imports (dont pétrole, gaz, matières premières,

    agrobiz) – Dettes – Emprunts ]
    suffit amplement, dans un premier temps, à cerner à peu près les évolutions dominantes dans les autres pays décisifs du G20, à savoir : MoyenOrient-Golfe – Chine – Inde – Brésil – Fédération-de-Russie.

    Pour cette douzaine de pays, ce n’est pas à faire en gros n’importe comment avec le seul PiB.
    Il est vital de sortir l’Univers BANKASSUR et   d’autre part, le Régalien.

    Pour les sages faisant cela cela en solo à la main, comme pour les autres avec leurs ordinateurs, je leur conseille
    Le Découpage incontournable cité dans le billet 4065 du 7 août « L’Instabilité des marchés est-elle une fatalité ? »
    le 9 août à 16:13

    « Y » comprend BANKASSUR + IMMOBILIER + LOCATION-LEASING.
    Les prix de l’immobilier vont chuter de façon drastique avec la chute de l’emploi.

    Veillez bien à différencier les cinq : B – i – W – X – Y

    C’est surtout la Shpère B, la première (environ 600 secteurs EAN non subventionnés)
    qui conditionne la sortie de crise

  48. @ Dalembert

    A la lecture de votre commentaire de ce matin, je ne pouvais faire mieux pour vous comprendre je ne crois pas non plus vous avoir insulter tout juste essayer de vous faire comprendre quelque chose, en l’espérant …

    Vous n’aimez pas croiser le fer avec moi, dommage, besoin de me faire la main en ce moment.

    « Rien de mieux en magasin que l’insulte, toujours de bas étage l’insulte ? »

    Pourquoi réduire mes arguments et mon commentaire à une insulte ( c’est tellement plus facile aussi )

    1. « commençez donc par vous laver les pieds et les mains vous sentirez peut-être déjà moins fort vous ne croyez pas ? »

      Si c’est pas une insulte dites-moi ce que c’est !

      Permettez-moi de choisir les personnes avec lesquelles j’ai quelque plaisir à croiser le fer.

    2. Si vous voulez vous faire la main je vous suggère une activité manuelle plus profitable qu’insulter les contributeurs au forum.

  49. @ Cedric
    « De même que les arbres ne montent pas au ciel, la croissance infinie est impossible. »

    Je n’y ai jamais cru surtout au rythme actuel nous allons beaucoup trop vite.

    1. @ Dalembert allons allons cessez de faire la victime innocente ou de prétendre que j’insulte tout le monde à travers vous et mes propos.

      Ne prenez vous pas parfois plaisir à intervenir d’une certaine manière sur le blog, c’est comme l’autre jour sur un autre sujet ne vous en prenez alors qu’à vous même. Mais j’y pense dans votre commentaire d’hier n’était ce pas également une certaine forme d’insulte exprimé plus ou moins voilé sur le travail d’un autre  » et en plus ça pue », vous êtes vous simplement demandé le temps que cette personne a pu mettre pour mettre tout cela, comme vous l’auriez pris de votre coté vous voyez je pense que vous n’êtes pas non plus blanc comme neige.

      « c’est pas une insulte dites-moi ce que c’est ! »

      Un miroir c’est comme dans blanche neige, pourquoi revenir surtout la dessus il n’y avait pas non plus que cela
      à retenir dans mes propos, dommage. Par contre tout ce que vous dites n’est pas inintéressant ou maladroit mais c’est franchement attristant que vous recherchiez souvent à l’exprimer ainsi, vous valez sans doute beaucoup mieux que cela vous ne croyez pas ? Ha si seulement il pouvait y avoir davantage de gens comme vous et croyez moi c’est sincère peut-être que les choses changeraient plus visiblement dans le monde.

      Oui vous avez raison ce n’est pas non plus mes autres jérémiades de plus ou celles venant d’autres au sujet de la crise qui vont pouvoir maintenant arrêter le cours des choses, il est même peut-être déjà trop tard, par contre ce que nous pouvons encore dire aux gens, c’est que la vie ce n’est pas non plus que cela .

      « Permettez-moi de choisir les personnes avec lesquelles j’ai quelque plaisir à croiser le fer. »

      Vous êtes bien difficile en matière de plaisir ou pour croiser le fer et pour la belote est-ce pareil ?

      « J’ai égratigné une vache sacrée quelque part ? »

      Allons allons ne vous en réjouissez pas trop vite, on ne devrait jamais rechercher à égratigné une vache sacré
      par pur plaisir aussi de se moquer des croyances d’autrui, et dans ce monde qui ne respecte et ne sacralise plus rien de plus c’est pas très prudent je trouve …

    2. Alors, trinquons d’un demi de bière (malheureusement virtuel) avec Jorion, si tout le monde est d’accord.

  50. à tous webnautes et à Catherine
    [En référence, plus haut le 10/8 à 14:00 avec commentaire lié]
    Quelles sont les dimensions respectives des deux parties qui s’observent déjà ou pas : l’oligarchie financière planétaire [des Héritier(e)s], d’une part, et
    les lecteurs de ce blog-forum et d’autres comparables un peu plus loin (NY, Washington, Londres, Bruxelles, Tokyo, HK, etc.), d’autre part ?
    Réponse : Moins de 0.01% d’une part et moins de 0.01% d’autre part. Une sorte d’équilibre en nombre, … à ce stade, disons.

    Quels sont les enjeux stratégiques COMMUNS pour l’oligarchie financière planétaire, d’une part, et
    pour les lecteurs de ce blog-forum et d’autres comparables un peu plus loin, d’autre part.
    Réponse : se regarder en chiens de faïence sans aucun échange – dire, le moment venu, qq mots de compréhension de l’autre partie — deviner que qq personnes des deux bords pourraient commencer à se parler — sentir l’amorce d’un début de qqchose qui ne soit plus folle course d’autistes d’un côté et crainte-agressivité excessive de l’autre — on est encore très loin d’un début de juxtaposition — du Neuf s’amorce en parallèle, au moins sur le papier.
    Il viendra un temps où les animateurs des réseaux télématiques anciens et ceux des nouveaux (leucoRéseaux) sauront que l’Autre existe et finira par lui parler; ils finiront par se parler, d’abord très peu, un peu comme à la sauvette … à la suite de quelles circonstances ? Personne ne peut le deviner.
    plus tard, ?? dans 2-3ans ?? bribes d’échanges dans la perspective d’une possible demi-coopération prudente.
    N’est-ce pas un scénario qui en vaut en autre ? Une catastrophe pourrait-elle raccourcir les délais ? Personne ne peut le dire.

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    Votre langage et celui de la fiction sont les plus aptes à désarmorcer les craintes et agressivités respectives des parties proactives
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    Il n’est pas possible de parler commodément et de la même manière de tous les acteurs.
    Il manque encore de « représentations parlantes » comme dans un conte ou un poème .
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    Faisons comme si les parties allaient pouvoir — dans un délai inconnu — envisager des règles nouvelles,
    les Parlements étant eux en stand-by … en sommeil jusqu’à une date inconnue.

    Votre esprit poétique est apte à élever des eidos et sensos (décors, acteurs, kinesthésies dans le silence,…) et
    drapper ou tendre de jolis petits fils — dorés ou autres — entre les dynamiques tactiques respectives des « parties ».

    En référence France Inter le 8/8 http://www.pauljorion.com/blog/?p=4040#comment-36155« >le 10/8 à 12:23
    Je serai absent jusqu’au 20 aout, voire plus longtemps.
    Une contribution de quelques lignes — 5 ? 10 ? davantage ? — comme vous voulez — serait un atout précieux.
    Ne vous sentez surtout pas obligée surtout si vous êtes bien occupée à d’autres activités ou préférez éviter toute poésie en la matière.
    Sur le billet au 8/8 France Inter je fis ce jour une contribution à 12:23
    Elle se compose d’une introduction de 15 lignes, suivie d’un petit jeu verbal
    mettant en scène Kitagawa, peintre et son modèle, poétesse-porteuse-de-fils dense riche de potentialités.
    C’était avant tout une façon de mettre sur les toiles du peintre les enjeux et conflits qui sont vaguement évoqués dans les 15 lignes en préambule
    jusqu’à ….(…)
    A ce stade, nous avons nullement le concept de la GoodBank ! A lire le commentaire du 11 juillet à 17:23 j’aurais raté qqchose dans des
    échanges antérieurs entre Jef et Eugène
    .
    C’est d’autant plus vrai qu’il n’en faut qu’un seul de concept GoodBank,
    mais une assez longue série de concepts pour types de GoodBanks hétérogènes à normer.

    Comme marque à vouloir établir un échange j’ai évoqué comme ça, sans réfléchir, avec une interrogration «  »à 14:00 MuseDu?Faux?Chaos à 14:00 «  »
    en cet instant. N’était-ce pas comme vous l’aviez promu vous-même
    … avant toute pensée rationelle, la tentative de retourner (simulacre) une sensation instantanée.
    ( Au fil de l’eau : Un poète pourrait-il s’interroger sur l’opportunité ou non d’évoquer une OrionConstellation de LeucoGlobules ? )
    L’interrogation ? La motivation ? … inviter à l’échange la tournure d’esprit qui est nullement (de mon point de vue) un « Rien Riche de Potentientalités »
    Vu les circonstances (Cf. supra)
    il y a riche enseignement à recevoir, par les webnautes et moi, de la Grappe de Jaspures de Dynamiques que vous portez.
    Ne m’en veuillez pas de vous contredire.
    Il est faux de dire que c’est rien qui est au centre de la roue.
    D’ailleurs si le quart de tous les topHéliports étaient soudainement éclairés
    — comme surpris par la pohétique inattendu, hautement intéressante —
    c’est bien que ce n’est pas Rien pour les capteurs.
    Il se peut que mon expression ait été déphasée ou maladroite; en ce cas je vous saurais gré de bien vouloir m’en excuser.
    Sur le billet « France Inter » datée 8/8, mes neurones trouvèrent votre contribution très stimulante.
    En effet, la part LeClownBlanc que je suis aussi est très analytique, très structurée, trop si elle était seule.
    Alors qu’il est plus que jamais nécessaire d’être transversal, transporteur de fils multicolores comme vous dites.
    Avec mon NuageBlanc j’essaie de prendre du recul et de voir de loin l’ensemble (dans son allure générale)
    à la fois marqué mais devant rester ouvert …
    n’est-ce pas un peu comme vos marbrures ou jaspures ?
    Après plus de 10 ans de compositions très hétérogènes, ce sont des centaines d’Accueils complémentaires avec des milliards d’octets « en dessous », dans les arborescences tirant des fils dans tous les sens.
    Votre dynamique de fluidité, légèreté … celle de l’eau ou l’air m’est-elle totalement étrangère ?
    Pas tout à fait. Je la sens nécessaire et pas seulement pour une part des interfaces homme-machine (iHM) « de premier accès »
    {1} Dans certaines couches hautes, pour les personnes sensibles et poétiques comme vous … Faute de quoi mes prochaines diffusions seront un échec, ne toucheront pas valablement la cible de 99.99%.
    Si je reste dans la complexité c’est perdu d’avance.
    {2} Pour les objectifs de diplomatie qui ont été commentés plus haut.
    Contes, chansonnettes, nouvelles, tronçons de romans avec flashbacks c’est tout cela que je devais poursuivre au premier semestre 2009
    Sur cette période, un peu de tout … du clown … des petits essais de pédagogie … quelques premiers OpaqVoiles … TBB=0.1% …
    Ai-je vraiment perdu beaucoup de temps ce semestre ?
    D’ici ocotobre, il faut que je vois comment me débrouiller avec les pages vierges qui attendaient et attendent toujours.

    Une petite lexiKinestésie artistique de votre part sur le billet du 8/8 France Inter ne ferait-elle pas avancer un peu le smilblick ?
    Si je ne suis pas un peu poussé, je ne fais pas ce que je devrais faire.

    Que vous ayez écrit 5 lignes ou pas nous pourrons en reparler si vous le souhaitez, vers la fin du mois.
    Peut-être voyez-vous les choses autrement.
    Si jamais vous désiriez transmettre une question ou un petit draft vous pouvez le faire via Paul ou lui demander mon email; je suis d’accord.
    Vous pouvez aussi ignorer la présente contribution. Elle s’adresse à tous les webnautes; j’expose ma façon de voir ce jour à 00:12.

    1. Monsieur Jorion

      Il doit manquer un lien, à votre message.
      Sinon bravo et merci pour les modifications apportées à votre blog, c’est vraiment un plus pour suivre le fil des discussions.

      Salutations

  51. J’ai acheté libération, c’est la faute à Jorion …
    J’me pose des questions, c’est la faute au pognon …

    « avec la chute des prix de l’immobilier, un tiers des emprunteurs doivent à la banque plus d’argent que ce que vaut leur maison » …
    Bonjour les implications !

  52. Sans problème aussi longtemps
    que chaque personne (emprunteuse) considérée individuellement
    (a) a son emploi, (b) le niveau de salaire qui était le sien le jour de la souscription du crédit, (c) un engagement de crédit qui n’est pas à taux variable alors que des ânes, des voleurs et des ânes-voleurs veulent de l’inflation, (d) …
    et que collectivement
    tous les univers juxtaposés de Sources et Emplois de Fonds [ B, i, W, X, Y dont bankassur ] se portent de façon raisonnablement acceptable avec des marges au moins suffisantes pour continuer à investir dans les moins mauvais projets que tout le corps social puisse imaginer.

  53. Bravo,
    faut continuer.
    Peut être pas seul. Lordon me parait être quelqu’un qui peut intéresser.
    Je mets un lien vers votre interview de Libé.
    Je suis surtout content que vous avez entendu le message passé par les blogeurs sur vos interventions.
    Merci

Les commentaires sont fermés.