Le Woodstock quotidien de l’été : Jefferson Airplane – White Rabbit

21 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le programme du siècle contre la robolution !, par rienderien

20 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Bravo à la lettre ouverte de Paul Jorion à MM. Hollande & Gattaz et aux prophéties de John Maynard Keynes !

Avertir haut et fort que l’essentiel du travail sera réservé aux robots, pour le bon plaisir des actionnaires, qui pour l’heure jouent la compétitivité des humains en diminuant les salaires en attendant de ne plus avoir à en payer.

Les dividendes des actionnaires explosent proportionnellement à la courbe du chômage.

Trente ans de chômage : les actionnaires ont eu le temps de se faire une bonne santé pour préparer la robolution.

Comment changer la donne de l’argent puisque plus d’emploi, plus d’argent ?

Comment se décentrer du schéma économique actuel qui enrichit les plus riches et ruine la vie présente et future des plus pauvres et de la planète ?

Voilà ce que le peuple doit exiger comme réponse au lieu de manifester pour des broutilles et accuser, exclure, mépriser plus pauvre que lui.

Finie la mascarade de la compétitivité et de la prétendue course à l’emploi désespérante et hypocrite de nos ministres !

Exiger un revenu de base financé par le travail des robots, gratuité de la santé et de l’éducation, mais surtout : un projet collectif d’humanisation de la planète.

Le programme du siècle !

Bravo et merci pour ces vérités !

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

À propos de « Rencontre nationale des Agricultures, à Dardilly », par Dominique Gagnot

20 août 2014 par Paul Jorion 15 commentaires

Billet invité. À propos de « Rencontre nationale des Agricultures, à Dardilly ». Ouvert aux commentaires.

On y trouve les interrogations qui se posent depuis des décennies sur l’avenir du monde agricole / de la pêche / industriel, et je crains que, une fois de plus, on tente de noyer le poisson, sous un flot de propositions aussi complexes que dérisoires face aux réalités économiques, financières et politiques, que l’on ne veut pas voir.

La réalité est en fait un gros truisme.

Pour que les produits agricoles se vendent au prix qu’ils méritent, eu égard au niveau de vie que les agriculteurs sont en droit d’espérer dans un pays développé, il faut :

1 – qu’ils ne soient pas concurrencés par ceux de producteurs moins exigeants en matière de niveau de vie…

2 – que le pouvoir d’achat des populations leur permette de se les offrir.

Or aucune de ces 2 conditions n’est plus remplie.

Et donc le problème, tel que posé du fait du système économique dans lequel nous évoluons, est sans solution.
Les agriculteurs, comme la plupart des personnes qui vivent de leur travail devront, à terme, disparaitre.

La chose n’est pas nouvelle mais est masquée, depuis toujours, à coup de mesures qui ne sont que des emplâtres.

Autrement dit, la solution passe par une remise en question beaucoup plus globale, qui est celle de l’organisation du système économique et financier, certes parfaitement conçu pour servir les intérêts des grands fortunés et banquiers, mais catastrophique pour tout le reste.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

« Quelle journée à l’usine ! Je me suis engueulé avec un collègue fait de métal… »

20 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

J’hésite toujours quand je dois traduire l’expression américaine « bull-shitting », pourtant si pratique, qui signifie baratiner sans manifester le moindre scrupule. Je suppose que l’expression la plus proche en français est « vendre de la merde en boîte ».

Ce qui m’y a fait penser est une dépêche de la Commission européenne relative à l’utilisation future de robots VALERI dans la construction d’avions Airbus, où l’on en trouve un véritable florilège. Je vous laisse juge.

« … nous libèrerons des travailleurs qui pourront se consacrer à des tâches à plus haute valeur ajoutée », explique le coordinateur du projet VALERI, M. José Saenz.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le cocktail malséant de nos dirigeants dans le vide ambiant, par François Leclerc

20 août 2014 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

Des constats incontournables aux conséquences lourdes se multiplient, avec comme caractéristique commune d’être ignorés car dérangeants. Qu’il ne soit pas possible d’y échapper, dans certain cas, reste pour autant sans effet ; dans d’autres, le déni est un substitut tout trouvé à une réflexion qui pourtant s’imposerait. On peut citer les contraintes environnementales pour le premier cas, et pèle-mêle le caractère parasitaire affirmé de l’activité financière, l’épuisement du concept même de croissance, l’accroissement des inégalités sociales, ou bien la raréfaction potentielle du travail pour l’autre.

L’époque est aux interrogations et non pas aux certitudes, surtout lorsqu’elles sont navrantes et alimentent un conformisme médiocre afin de défendre les avantages acquis des nantis. Une crispation politique conservatrice se cristallise, avec pour objectif de les fortifier et comme résultat de les amplifier. Ni l’imagination, ni l’audace ne sont au rendez-vous dans ce monde-là, où toutes les issues sont fermées quand il faudrait au contraire laisser entrer les vents du changement et se laisser porter par eux.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Rencontre nationale des Agricultures, à Dardilly (Lyon), les 22 et 23 août 2014

20 août 2014 par Paul Jorion 1 commentaire

Agriculteurs 1

Agriculteurs 2

Introduction des séances plénières

I

Voyant chaque jour disparaitre des abattoirs, des usines, des exploitations agricoles, nous soupçonnons qu’une destruction de l’emploi est en cours dans les fermes et dans l’agro-industrie amont et aval. Les chiffres nous donnent-ils raison ? Comment femmes et hommes, paysans et salariés, vivent cette transformation ? Cette situation est-elle particulière au milieu rural et à nos métiers, ou sommes-nous face à un mouvement général de disparition du travail dans notre société ? Ne sommes-nous pas tenus alors d’envisager une transformation profonde de notre rapport au travail ? De nous demander à quoi nous nous employons ? À quelles fins travaillons-nous ? De quels moyens, de quels atouts  disposons-nous pour faire face à ces interrogations, pour faire face à ce changement ?

 Paul JORION, anthropologue à la Vrije Universiteit Brussel.
 Maurice DESRIERS, économiste au Ministère de l’Agriculture.
 Olivier LE BRAS, ouvrier dans l’agro-alimentaire, syndicaliste.
 Pierre-André DEPLAUDE, paysan, viticulteur.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Un cri d’alarme de Keynes : Alerte à la robotisation !

20 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Dans ma lettre ouverte à MM. Hollande & Gattaz, j’ai cité un passage fameux de « Economic Possibilities for our Grandchildren », un article de Keynes publié en 1930, évoquant déjà le chômage technologique. Voici une autre référence à la robotisation, datant elle de 1932, dans un article intitulé : « The Dilemma of Modern Socialism ».

« Pour la plus grande part de son histoire, les muscles de l’homme ont été la source d’énergie dans la grande majorité de ses projets et de ses opérations, avec l’aide occasionnelle du vent, de l’eau et des animaux domestiques. Le labeur, au sens littéral du terme, a été le premier facteur de production. Cela fit une énorme différence quand, pour le transport et pour certaines opérations limitées, d’autres sources d’énergie furent ajoutées. Mais même l’addition de la vapeur, de l’électricité et du pétrole n’ont pas produit en soi un changement aussi radical que l’a été la nature des nouveaux processus de production qui les ont accompagnés ces années récentes. Car jusqu’à très récemment, l’effort majeur des nouvelles machines fut d’offrir au labeur, c’est-à-dire aux muscles de  l’homme, un meilleur rendement. Quand les économistes affirmaient que la machine coopérait avec le labeur, et ne lui constituait pas un rival, la chose était plausible. Mais l’effet des types les plus récents de machinerie est de plus en plus, non pas de rendre les muscles de l’homme plus productifs mais de les rendre obsolètes. Et l’effet est double, il nous offre tout d’abord la capacité de produire des biens de consommation, par opposition à des services, de manière pratiquement illimitée, et ensuite d’utiliser si peu de travail dans ce cadre qu’une proportion toujours plus grande de l’emploi humain doit être occupée, soit dans le domaine de l’offre de services, soit à satisfaire la demande en biens durables […] Il se fait donc que l’appareil économique se trouve confronté à un problème de réajustement d’une difficulté inhabituelle en soi ».

Keynes, John Maynard, « The Dilemma of Modern Socialism » 1932, Donald Moggridge (sous la dir.) The Collected Writings of John Maynard Keynes, Volume XXI, Activities 1931-1939, World Crises and Policies in Britain and America. London : Macmillan / Cambridge University Press, 1982 : 33-38.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Un petit service à demander…

20 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Que la personne qui entre dans ma messagerie mail depuis un ordinateur situé dans les studios de Canal+ à Boulogne-Billancourt, en sorte s.v.p. !

Eh ! eh ! la peur de perdre du business rend les grandes compagnies de l’Internet inventives ! Merci Google de m’avoir prévenu  !

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Nos auditeurs nous demandent…

20 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

À la demande de Lucas. Pas de souci Lucas ! Le Blog de PJ : toujours à l’écoute de ses fidèles auditeurs !

L’Hexaler ! Liège, Seraing, Ougrée !

Allez, un petit supplément sur Seraing !

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Des robots pas pour aider les gens mais « pour les rendre complètement inutiles »

20 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Alexandros Vardakostas, l’un des fondateurs de la compagnie Momentum Machines à San Francisco, n’y va pas par quatre chemins : « Notre appareil n’est pas fait pour rendre les employés plus efficaces, il est fait pour les rendre complètement inutiles ».

Ça a au moins le mérite de l’honnêteté. L’appareil en question fait des hamburgers : c’est un burger-bot, il en fait un en dix secondes, et pas à partir de produits déjà stockés dans des récipients, non : il hache la viande, les oignons, tranche les tomates, cuit le bœuf haché et assemble l’objet prêt à être servi.

Mais ce n’est pas pour vous dire cela que je vous raconte cette histoire, dont on peut lire d’autres exemples tous les jours, c’est pour vous rapporter les autres propos de M. Vardakostas, parce qu’il a d’autres choses à dire sur les faiseurs de hamburgers « rendus complètement inutiles ».

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le Woodstock quotidien de l’été : Mountain – Southbound Train

20 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (V) Tour de passe-passe involontaire ou délibéré ?

19 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (I) Une trouvaille
Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (II) Keynes pressé par son agenda politique ?
Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (III) « Le taux d’intérêt tend à être égal au rendement marginal du capital »
Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (IV) Le rendement du capital provient du travail appliqué aux ressources naturelles

La révolution, Keynes l’écarte, et la raison qu’il donne, c’est le lourd prix humain à payer, dont on sait qu’il sera très élevé alors que le résultat est par nature incertain. L’un de ses étudiants écrit dans les notes qu’il prend lors d’un de ses cours en 1933 : « La tentation existe pour nous de guérir les maux qui découlent de notre incompréhension en recourant à une destruction encore plus massive sous la forme d’une révolution » (Skidelsky 1992 : 502).

Keynes restera attaché toute sa vie à la position qu’il exprime déjà dans l’essai qu’il consacre à Edmund Burke (1729-1797), alors qu’il n’est encore qu’un étudiant de 21 ans, passage que j’ai déjà eu l’occasion de citer :

Notre capacité à prédire est si faible qu’il est rarement avisé de sacrifier un mal actuel pour un hypothétique avantage futur […] il ne suffit pas que l’état de fait que nous cherchons à promouvoir soit meilleur que celui qui le précède, il faut encore qu’il soit à ce point préférable qu’il compense aussi les tragédies qui accompagnent la transition (Skidelsky 1983 : 155-156).

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (IV) Le rendement du capital provient du travail appliqué aux ressources naturelles

19 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (I) Une trouvaille
Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (II) Keynes pressé par son agenda politique ?
Le mystère du fantomatique « chapitre 5 » (III) « Le taux d’intérêt tend à être égal au rendement marginal du capital »

Lisons un passage du « chapitre 5 » intitulé « Quasi-rent and the marginal efficiency of capital » d’un manuscrit perdu de la Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie (1936), datant de 1933 ou 1934 et retrouvé en 1976 dans un panier à linge à Tilton House, l’ancienne maison de campagne de John Maynard Keynes. Ce passage sera repris dans la Théorie générale à l’exception de l’expression « rente au sens large » remplacée par « rendement ». Keynes remplacera également, le mot « classique » par le mot « préclassique » dans l’expression « la doctrine classique ».

« Je préfère de loin dire du capital qu’il possède une « rente au sens large » que dire qu’il est productif. La raison pour laquelle un actif a un rendement durant la période de sa vie où il offre ses services, ayant une valeur agrégée supérieure à ses coûts de production, est simplement due au fait qu’il est rare. J’ai une certaine sympathie, du coup, pour la doctrine classique qui veut que tout est produit par du travail en conjonction, si vous voulez, avec ce qu’on avait l’habitude d’appeler l’art et que l’on appelle aujourd’hui la technique, que viennent compléter les ressources naturelles qui sont gratuites ou qui coûtent une rente selon leur rareté ou leur abondance, et par les résultats du travail passé, incarné dans des actifs, qui peuvent exiger un prix égal ou supérieur au prix du travail inclus en eux selon leur rareté ou leur abondance » (Keynes [1933-34] 1976 : 116).

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Une proposition en vue de remettre la planète en état, par Philippe Soubeyrand

19 août 2014 par Paul Jorion 46 commentaires

Billet invité.

Bonjour Monsieur Jorion,

Votre série intitulée « C’est pas du boulot ! », dans laquelle vous nous livrez un état des lieux très précis de la situation, ainsi que votre message adressé à messieurs Hollande et Gattaz, me conduisent à suggérer la proposition suivante.

Plus que jamais, notre société souffre aujourd’hui du déni des ravages de l’individualisme. Dans ces conditions, comment pouvons-nous imaginer un changement des mentalités sans lequel la remise en question nécessaire de la propriété privée ne peut-être envisageable ? Dans ces mêmes conditions, comment pouvons-nous initier une prise de conscience collective sans laquelle la reconstitution de notre planète demeure hors de portée ?

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le Woodstock quotidien de l’été : Joan Baez et Jeffrey Shurtleff – One Day at a Time

19 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Zut ! J’ai pas amené de dentifrice !

18 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Espirito Santo : UN ADMINISTRATEUR BIEN MAL INFORMÉ ? par François Leclerc

18 août 2014 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

Contrairement à ce qui était avancé par le journal portugais « i » et répercuté par nos soins, c’était bien avec sa casquette de représentant de l’actionnaire Crédit Agricole que Xavier Musca a opéré entre le 21 et le 26 mai les quatre ventes de titres successives de la BES, dont il est administrateur, avant qu’il ne soit décidé de ne pas suivre son augmentation de capital de juin dernier. Plus de six longues semaines auront toutefois été nécessaires pour venir à bout d’une « panne technique de transmission », selon les termes du démenti qui nous été opposé, au terme desquelles la BES (et non le Crédit Agricole comme affirmé par le démenti) aura pu remplir avec un grand retard ses obligations d’information du marché via la CMVM portugaise, l’autorité des marchés. Pour mémoire, le dimanche 3 août avant l’ouverture de ceux-ci, la Banque du Portugal informait de la restructuration de la BES (et de son effondrement), après avoir auparavant assuré de sa solidité. La providentielle panne technique a pu éviter de perturber l’augmentation de capital de la BES de juin, car les transactions auraient dû être rendues publiques lorsqu’elle est intervenue, conduisant des investisseurs à y participer pour perdre leur mise depuis. C’est en tout cas ce que la séquence des évènements pourrait suggérer.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

MM. Hollande & Gattaz : Pourquoi ne pas parler du travail et de l’emploi tels qu’ils sont et non tels qu’ils devraient être ?

18 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Messieurs Hollande et Gattaz,

Maintenant que la série C’est pas du boulot ! (voir ci-dessous) est achevée sur ventscontraires.net, et que le Medef hésite à sortir ses 10 propositions, pourquoi ne pas mettre à plat la situation du travail et de l’emploi tels qu’ils sont et non tels qu’ils devraient être ?

Vous continuez à dire, je le crains : « Que les entreprises créent de l’emploi et que les chercheurs d’emploi en trouvent ! ».

Comme si le travail et l’emploi n’étaient pas devenus aujourd’hui, avec le progrès de la machine : avec la robotisation des tâches manuelles et la logicièlisation des tâches intellectuelles, des espèces en voie de disparition !

Comme si la question du travail et de l’emploi n’était pas devenue un problème de société !

Comme si l’on était encore en 1929 !

Pourquoi 1929 ? parce que c’est l’année suivante que John Maynard Keynes, dans Les alternatives économiques de nos petits-enfants, nous lance un avertissement solennel :

Nous souffrons d’une nouvelle maladie dont certains de mes lecteurs n’auront pas même encore entendu mentionner le nom, mais dont ils entendront abondamment parler dans les années qui viennent – à savoir le chômage technologique. Ce qui veut dire le chômage dû au fait que nous découvrons des moyens d’économiser l’utilisation du travail à un rythme plus rapide que celui auquel nous parvenons à trouver au travail de nouveaux débouchés.

1930 ! Rendez-vous compte : il y a quatre-vingt quatre ans ! Et nous continuons à faire comme si la question ne se posait pas ! Allo-o ?!

Espérant que vous aurez à coeur de penser à l’avenir de ceux, en voie d’extinction, qui touchent encore des salaires et envisagerez la mise à plat indispensable et urgente de la question du travail et de l’emploi,

Je vous prie de croire, MM. Hollande & Gattaz, à l’expression de mes sentiments distingués.

Paul Jorion

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

VentsContraires.net – Paul Jorion : « Reconstituer la planète, c’est du travail… et de l’emploi »

18 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

« Tu es terminé », par Cédric Chevalier

18 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Billet invité. À propos de la vidéo Le temps qu’il fait le 15 août 2014 : Le Grand Décentrement (la retranscription est ici).

Après le « Temps qu’il fait » de Paul Jorion du 15 août 2014, au sujet du « Grand Décentrement », je n’ai pu m’empêcher de repenser à un film de science-fiction qui figure parmi les meilleurs du genre selon moi. Bien que centré de prime abord sur une montagne de muscle qui parcourt sans s’émouvoir des scènes de combat à mains nues, de cascades, d’explosions, de poursuites et de tirs au moyen d’un arsenal qui comprend tous les calibres,  Terminator (et ses suites) n’est pas un film d’action comme les autres.

Servi par un scénario et un acteur exceptionnel, il est un exemple frappant de ces œuvres qui donnent toutes ses lettres de noblesse à ce genre qu’est la science-fiction. La science-fiction est née dans l’histoire au moment où la technologie envahissait peu à peu l’environnement jusque-là « low tech » de l’Humanité. A mesure que l’Homme était dépassé par ses créations, par ses machines et son infrastructure, des artistes, toujours à l’avant-garde des évolutions sociétales, imaginaient des futurs qui extrapolaient les tendances contemporaines. L’anticipation de la technologie du futur et de ses mondes lointains est devenue un moyen d’explorer les possibles politiques, sociaux, économiques, moraux de l’Humanité. « L’expérience mentale » explicite chère à la philosophie s’est vulgarisée et popularisée dans des romans et des films, de manière symbolique et implicite. La convention avec le lecteur ou le spectateur a perduré jusqu’à aujourd’hui, où la science-fiction est devenue un genre bien établi.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
© 2014 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.