Grèce : LE SIGNAL QUI NE VIENT TOUJOURS PAS, par François Leclerc

27 avril 2015 par François Leclerc Commentaires fermés sur Grèce : LE SIGNAL QUI NE VIENT TOUJOURS PAS, par François Leclerc

Billet invité.

Les négociations se suivent et se ressemblent, rien ne progresse, la tension monte. Il est désormais réclamé un plan B du côté de certains dirigeants européens, qui s’en inquiètent. Mais en admettre l’existence reviendrait à entériner par avance l’échec des négociations et risquerait de le précipiter. Il ajouterait aux inconnues de l’échec que représenterait un défaut grec la perspective d’un nouveau chemin de Croix en raison de toutes les incertitudes de son application. Valdes Dombrovskis, le vice-président de la Commission, en a tiré par avance la leçon : « Il y a une claire décision de l’Eurogroupe de se concentrer sur ce plan et non pas sur un quelconque plan B ». Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des finances, est pour sa part resté elliptique : « si un politique responsable répond oui à cette question, vous savez ce qui va se passer, s’il répond non, vous ne me croirez pas. » Difficile, pourtant, de cacher que nos édiles sont le dos au mur.

Expriment avant tout le besoin de se raccrocher à quelque chose, de nouvelles spéculations hasardeuses se font jour à propos de dissensions entre Yanis Varoufakis et Alexis Tsipras. Hier, elles portaient sur l’érosion du soutien populaire du gouvernement, qu’un nouveau sondage a démenti. Les dirigeants européens sont pris au piège de leur propre intransigeance et ne se résolvent pas à l’admettre. Et le marché obligataire, jusqu’alors resté très sage, commence à frémir. Comme l’a déclaré Pierre Moscovici : « Notre message aujourd’hui est très clair : nous devons accélérer, nous devons accélérer à partir de maintenant. Il n’y a pas d’autre choix si nous voulons atteindre l’objectif que nous partageons tous, celui d’une Grèce stable et prospère arrimée à la zone euro ». Ce sont des mots qui ne donnent en rien la solution.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Sciences économiques : Formation ou formatage, à Louvain-la-Neuve le mercredi 29 avril 2015 de 18h30 à 20h30

27 avril 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés sur Sciences économiques : Formation ou formatage, à Louvain-la-Neuve le mercredi 29 avril 2015 de 18h30 à 20h30

Je vous communiquerai le lieu précis du débat dès que je le connaîtrai moi-même.

affiche

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

« Cause toujours » et domination : Deux complexités enchâssées, par Timiota

27 avril 2015 par Paul Jorion 5 commentaires

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Mettre la honte à nos décideurs, nous dit Paul (Le temps qu’il faut du 16 avril) , et Cédric Chevalier de rebondir en se demandant à quelles conditions de tels effets, honte ou même humiliation pourraient infléchir les décisions des puissants de ce monde.

Nous sentons tous le tiraillement, la tension, la « dialectine » sous la « moraline ». Moraline qui n’est que l’aspect superficiel de la question de la honte, les Grecs anciens et Stiegler nous rappelant le couple plus profond « honte/justice » (aidôs et dikê, Respect et Justice, — littéralement la pudeur et la règle ou la norme –, parag 10 dans ce Protagoras), auquel à mon avis l’appel de Paul Jorion peut être rattaché.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Académie Royale de Belgique, « Comment la vérité fut inventée par les philosophes grecs », le 12 mars 2015

26 avril 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés sur Académie Royale de Belgique, « Comment la vérité fut inventée par les philosophes grecs », le 12 mars 2015

Comment la vérité et la réalité furent inventées, Gallimard 2009

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Games of ThOrMones, ou la réciprocité depuis Shakespeare, par Timiota

26 avril 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés sur Games of ThOrMones, ou la réciprocité depuis Shakespeare, par Timiota

Billet invité.

Lectrice/lecteur, voici pour t’appâter un grand classique, le sexisme. Succombe donc, car la suite est bien différente !

1) Hormones

Parmi les réactions recueillies de ci de là au débat Piketty/Lordon le 17 avril dernier sur CSOJ, celle-ci : « mais il y a que des mecs », suivie de « et dans des réunions de femmes sur des sujets un peu moins éthérés, l’ambiance est autrement plus pratique ». Oui-da!

Je prends le risque de m’aventurer sur le grand débat du sexisme, en mettant en scène les hormones. Ajoutant immédiatement qu’elles sont partagées entre les sexes !

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

POUR UN MONDE UN PEU MEILLEUR, OU MÊME BEAUCOUP, par François Leclerc

26 avril 2015 par François Leclerc Commentaires fermés sur POUR UN MONDE UN PEU MEILLEUR, OU MÊME BEAUCOUP, par François Leclerc

Billet invité.

L’Europe fait figure de mauvaise élève comparée aux États-Unis en terme de croissance. Mais les 2,4% de progression de l’activité économique américaine de 2014, qui connaissent un tassement, font pâle figure comparés aux 3,4% réalisés en moyenne dans les années 90. Comme attendu, c’est la consommation qui tire la croissance – elle y contribue pour 70% – mais les dépenses des Américains ont seulement retrouvé leur niveau de 2006, ce qui relativise le constat.

D’où provient l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages ? De la baisse du prix de l’essence et de la diminution du chômage, est-il expliqué. Ce qui ne rend pas compte de la nature des nouveaux emplois et de leur rémunération, ni de l’accroissement des inégalités de répartition des revenus. L’illustrant, les grandes villes américaines ont connu en avril des manifestations très suivies pour réclamer une augmentation du salaire horaire minimum. A New York, ils étaient entre 10.000 et 15.000 dans la rue, salariés précaires et sous-payés, travaillant dans la restauration rapide, s’occupant d’enfants, dans les secteurs de la santé, du bâtiment ou travaillant dans les aéroports.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Positive Economy à San Patrignano, le 10 avril 2015

26 avril 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés sur Positive Economy à San Patrignano, le 10 avril 2015

Interrogé par les élèves de San Patrignano

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Yoda impatient : Le « trou de ver » du chercheur mûr, par Timiota

26 avril 2015 par Paul Jorion 35 commentaires

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

La sagesse vient-elle au chercheur qui parvient à la cinquantaine ? Peut-il enfin, libéré des questions de carrière, faire son « maître Yoda », utiliser son expertise pour explorer enfin à fond ce qu’il maîtrise si bien ? C’est ce qui semblerait le mieux dans une majorité de cas. Mais, oublions même les financements et considérons seulement la récompense en termes de reconnaissance scientifique : je veux parler du fameux « facteur h ».

Pour ceux qui ne connaissent pas le « facteur h » ou Hirsch factor, voyez l’explication qu’en offre Wikipedia.

Dans une bonne carrière scientifique, ce facteur avoisine 40 typiquement à l’âge mûr : 6 à 12 papiers par an dans la période prolifique (33-50 ans en très gros), soit en tout un package de 150+/-50 dont les 40 meilleurs seront cités plus de 40 fois. Arrivé à ce niveau, le risque de stationner est grand : même avec de l’excellent travail, notre chercheur n’est cité que par ses collègues mondiaux aux thèmes proches : ça laisse le h au niveau 40 car il n’y a pas vraiment plus de 10-20 labos pour le citer, chacun 1 ou 2 fois, tout ça dépasse rarement 30-35 citations au bout de 3 ans, puis ça n’augmente plus. Donc les papiers du « bon chercheur » vont faire dans l’histogramme de la bibliométrie un bourrelet de nombre de citations N sous le fameux seuil h.

Et que vous le vouliez ou non, cela vous ramène un sentiment de demi-échec.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Armées : Un SPV quèsaco ?, par Jacques Seignan

25 avril 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés sur Armées : Un SPV quèsaco ?, par Jacques Seignan

Billet invité.

Que de talent ne faut-il pas pour gouverner de nos jours ! Tout ce qui paraissait acquis, se retrouve dépassé par les incroyables progrès que le néolibéralisme nous oblige à faire – et à marche forcée ! Prenons l’exemple de l’Etat et de ses fonctions régaliennes : « en économie, les fonctions régaliennes désignent des tâches que l’État ne doit pas ou ne peut pas déléguer à des sociétés privées ».

Le cas classique est celui de la guerre. Le pouvoir étatique implique ainsi l’usage exclusif de la force armée et on peut dire que c’est une de ses justifications : défendre la souveraineté nationale. On peut bien sûr rêver d’un monde futur où ce genre de question ne se pose plus. Mais il semble bien que l’on soit encore dans une situation dans laquelle des forces obscurantistes sont menaçantes et donc la légitime défense s’avère nécessaire. La France joue un rôle important en première ligne en particulier en Afrique. On peut évidemment discuter des causes et critiquer ces actions mais c’est un fait. L’Italie est aussi en première ligne dans les terribles drames des immigrants en Méditerranée. Or l’Union européenne se défausse de ces problèmes pourtant cruciaux mais maintient des exigences budgétaires « féroces » quel que soient les circonstances. Aucune circonstance d’intérêt européen supérieur ne semble, aux yeux des eurocrates, justifier un  laxisme budgétaire quelconque. C’est typique des systèmes à l’agonie que de se confronter à des apories. Il faut donc trouver des sous – par d’autres moyens, plus « créatifs ».

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 24 AVRIL 2015 – (retranscription)

25 avril 2015 par Paul Jorion 36 commentaires

Retranscription de Le temps qu’il fait le 24 avril 2015. Merci à Olivier Brouwer ! Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le vendredi 24 avril 2015. Et hier [et avant-hier], pour moi, deux journées bien remplies. Si j’ai l’air un peu fatigué ou si je m’embrouille un peu dans mes explications, vous saurez pourquoi.

Avant-hier soir, je me trouvais à Thuin, sur la Sambre, dans le Hainaut en Belgique, et j’ai eu un débat avec Patrick Dupriez, qui est le coprésident du parti Écolo. Hier à midi, je me suis entretenu avec les entrepreneurs du Brabant wallon, et ce n’était pas la moins intéressante des réunions que j’ai pu avoir ces jours derniers. J’ai rencontré des gens – pas tous, mais enfin beaucoup – qui essayent de faire des choses autrement dans leurs entreprises, distribuer les bénéfices d’une manière différente, organiser la hiérarchie intérieure, avoir des objectifs pour leur compagnie qui soient des choses un petit peu inhabituelles, et voilà. Je resterai en contact avec certains d’entre eux. Et hier soir, je me trouvais, pour l’extension de l’Université Libre de Bruxelles, à La Louvière, toujours dans le Hainaut, où j’avais un débat avec Bruno Colmant. Ce n’est pas le premier débat que j’ai avec Bruno Colmant, mais là, on était devant une salle bien remplie et on avait des questions intéressantes venant de la salle.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Fatou Diome sur « des gens qui coûtent moins cher quand ils meurent »

25 avril 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés sur Fatou Diome sur « des gens qui coûtent moins cher quand ils meurent »

Fatou Diome à Ce soir (ou jamais !), le 24 avril 2015

On me signale que la vidéo ci-dessus sur YouTube est interdite à la diffusion en France (je suis en Belgique en ce moment). Et celle-ci, sur DailyMotion ?

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Pourquoi pas 100% d’électricité renouvelable décentralisée en 2050 ?, par Jean-Paul Vignal

25 avril 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés sur Pourquoi pas 100% d’électricité renouvelable décentralisée en 2050 ?, par Jean-Paul Vignal

Billet invité.

La publication récente par Mediapart dans des conditions cocasses de l’étude de l’ADEME « Vers un mix électrique 100% renouvelable en 2050», a suscité quelques remous. Elle a pourtant le grand mérite d’enrichir le débat sur la transition énergétique en montrant que le 100% renouvelable n’est pas une utopie à l’horizon 2050, mais une option techniquement et économiquement possible, dont le choix est donc « politique » au meilleur sens du terme.

Sur le fond, il convient de rappeler que, quoi qu’en disent les détracteurs de l’optimisme énergétique, l’analyse des données disponibles est plutôt rassurante pour le long terme, pour une raison simple et difficilement réfutable : on admet généralement que le soleil rayonne chaque année sur la terre 8,2 millions de quads, soit 2,4 milliards de térawatts/h. Or la consommation humaine est actuellement d’un peu plus de 500 quads, et tout porte à croire qu’elle ne devrait pas dépasser 2 000 quads, soit moins de 0,25%, quand, – les progrès technologiques aidant dans le domaine de l’efficacité énergétique -, la population humain se stabilisera et que chaque terrien aura accès à un mode de vie décent, s’il le souhaite. Si l’on ajoute les potentiels éoliens, géothermiques et hydrauliques, on conçoit assez facilement que la fourniture d’énergie durable n’est pas un problème de disponibilité de la ressource, mais un problème de « technologie », de choix de société, et, last but not least dans notre monde hyper-marchandise, de modèle d’affaires.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Revue Ravage – Mort d’un homme politique de Tom Lanoye, avec Josse de Pauw

25 avril 2015 par Paul Jorion 5 commentaires

Ouvert aux commentaires.

Depuis que je passe à nouveau de longues périodes en Belgique, l’occasion m’a été donnée de voir des pièces remarquables du théâtre flamand. J’ai ainsi vu hier soir Revue Ravage – Mort d’un homme politique du dramaturge Tom Lanoye, avec Josse de Pauw dans le rôle principal de l’homme politique, et Peter Vermeersch à la tête de l’orchestre qui intervient lors des intermèdes chantés de cette « revue ».

J’ai eu l’occasion de voir récemment Josse de Pauw dans « Raymond », une pseudo-biographie de l’entraîneur de football légendaire Raymond Goethals, pièce de Thomas Gunzig, et dans « Huis », la combinaison de deux pièces en un acte de Michel de Ghelderode (1898-1962) : « Le cavalier bizarre » et « Les femmes au tombeau ».

Certains dans la génération qui m’a précédé m’ont dit : « J’ai vu Raimu sur les planches ! » ou « J’ai vu Jouvet en scène ! ». Je pourrai dire moi à mes petits-enfants que j’ai vu de mes yeux vus, Josse de Pauw – je peux aussi leur enjoindre d’aller le voir eux-mêmes, tant qu’il en est temps.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Tenter de convaincre, ou passer à l’échelon de radicalité supérieur ? par Cédric Chevalier

24 avril 2015 par Paul Jorion 141 commentaires

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Doit-on maintenant humilier et pourfendre les personnes qui représentent l’immobilisme pour débloquer la transition écologique de la société ?

Autrement dit, sur un plateau de télévision, au sein d’une réunion d’un gouvernement, dans un conseil communal, dans un article de journal, dans un livre, dans un courrier écrit à un politique, lors d’une conversation avec son banquier, lors d’une réunion de parti, etc. soit tous les lieux d’interaction où s’échangent les idées qui ont pour ambition d’influencer la politique menée, les penseurs/orateurs, les ministres, les conseillers « communaux » ou « municipaux », les journalistes, les citoyens, les clients, les militants, etc. doivent-ils tourner en ridicule ceux qui réfutent les faits auxquels nous sommes soumis, dont voici une liste incomplète.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

POUR QUI TRAVAILLE LE TEMPS A ATHÈNES ? par François Leclerc

24 avril 2015 par François Leclerc Commentaires fermés sur POUR QUI TRAVAILLE LE TEMPS A ATHÈNES ? par François Leclerc

Billet invité.

Dans un article proposé à la presse mondiale et repris sur son blog, Yanis Varoufakis a relevé qu’il était indispensable de renverser l’approche adoptée sous les auspices de la Troïka. Celle-ci déduisait les objectifs d’excédent primaire d’un calendrier de désendettement préalablement établi, sans plus se soucier de la viabilité des taux de croissance que cela imposait. Ce serait chose faite s’il se confirme qu’Alexis Tsipras, lors de sa rencontre d’hier avec Angela Merkel, a obtenu que les objectifs d’excédent primaire budgétaire de la Grèce soient pour compris l’année en cours et la prochaine dans une fourchette de 1,2 à 1,5%.

Le premier ministre grec cherchait un accord politique, il aurait obtenu un assouplissement des contraintes économiques, car si ces objectifs seront encore difficiles à atteindre, ils sont nettement plus réalistes que ceux de la Troïka. Plus important encore, ils tracent un nouveau cadre pour les discussions à venir sur la dette, que les négociations se déroulent en deux phases ou finalement se rejoignent.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le temps qu’il fait le 24 avril 2015

24 avril 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés sur Le temps qu’il fait le 24 avril 2015

Le Blog de PJ : Politico : « Syriza gouverne de la même manière que s’il était en campagne »

arretsurimages.net : Politico, le média européen qui ne veut pas d’un million de lecteurs

Yanis Varoufakis : A New Deal for Greece
Un message à Marine Le Pen

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

CONSEILS ÉCLAIRÉS DES « PROS » DE LA FINANCE, par François Leclerc

23 avril 2015 par François Leclerc Commentaires fermés sur CONSEILS ÉCLAIRÉS DES « PROS » DE LA FINANCE, par François Leclerc

Billet invité.

Il est parfois réconfortant, et toujours instructif, de lire la presse financière professionnelle. Ainsi, toutes les semaines, AGEFI finances décrypte l’actualité et s’ouvre par un éditorial mettant les points sur les « i ».

Le dernier en date n’y manque pas, qui lance « un salutaire avertissement ». Reprenant celui qu’a lancé le FMI à propos de la gestion d’actifs, il confirme « sans stigmatiser cette profession » que ses représentants gèrent désormais l’équivalent du PIB mondial. Ce secteur non régulé en pleine croissance serait devenu de parole d’expert le lieu d’excellence de la prochaine tempête si rien n’était fait pour la contenir.

Quel serait le danger ? Une crise de liquidité ! Ce mortel immobilisme dans lequel les marchés se figent quand toute confiance est évanouie. Quel serait le déclencheur ? La remontée des taux de la Fed. Quel remède y voit notre éditorialiste, Philippe Mudry ? « Rouvrir le dossier de la tenue de marché bancaire » et redonner à un « univers bancaire qui s’est replié sur lui-même » les moyens d’assurer comme auparavant la liquidité. « Se passer du pôle de résistance que constituent des bilans bancaires solides n’est pas raisonnable », argumente-t-il.

L’argument est imparable : face aux périls que représente le shadow banking, les banques sont encore la meilleure parade, et il ne faut pas leur porter « des coups irréparables ». Les régulateurs entendront-ils cet appel au bon sens et à la mansuétude ?

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

POUVOIR ET BOUTS DE FICELLES, par François Leclerc

23 avril 2015 par François Leclerc Commentaires fermés sur POUVOIR ET BOUTS DE FICELLES, par François Leclerc

Billet invité.

Benoit Coeuré de la BCE l’affirme ce matin : « La reprise dans la zone euro est clairement là. La croissance revient, tous les indicateurs de confiance des entreprises et des ménages sont orientés à la hausse, et la bonne nouvelle c’est que cette reprise est fondée sur la demande intérieure ». Puis il nuance sa pénétrante analyse : « nous avons une inquiétude qui est que la reprise actuelle ne soit qu’une reprise cyclique, ou en bon français qu’elle ne soit qu’un feu de paille ». L’attribuant à la baisse du prix du pétrole et au carburant injecté par la BCE, il en tire la conclusion qui s’impose : « Il est extrêmement important de transformer l’essai, de manière à ce que ce soit la croissance de long terme qui prenne le relais. Cela passe par des réformes des marchés du travail et plus généralement par un climat des affaires plus favorable à l’investissement ». C’est tout simple, l’économie expliquée aux enfants.

Sur un autre registre, le premier ministre Manuel Valls est intervenu pour annoncer que pas moins de cinq attentats avaient été déjoués en France. Suggestion : pourquoi ne pas imposer une mission de service public aux radios et télévisions en faisant suivre le bulletin météo du décompte des attentats qui n’ont pas eu lieu ? Afin de conditionner l’opinion en jouant sur la peur, le premier ministre qui défend une loi sur le renseignement que le monde entier nous jalouse en est à utiliser des évènements présumés.

Trop, c’est trop !

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Politico : « Syriza gouverne de la même manière que s’il était en campagne »

22 avril 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés sur Politico : « Syriza gouverne de la même manière que s’il était en campagne »

Le journal américain en ligne Politico dispose depuis hier d’une antenne à Bruxelles. Le sous-titre d’un des premiers articles affichés, paru sous la plume de Pierre Briançon, affirme que « le gouvernement Syriza d’extrême-gauche a dilapidé la bonne volonté de ses partenaires européens ».

« La bonne volonté de ses partenaires européens » ? Je vois mal a priori à quoi Briançon fait allusion, mais il explique ensuite son raisonnement : « Syriza est nouveau au pouvoir, et ses dirigeants n’ont aucune expérience gouvernementale. Ils opèrent selon la conviction que « tout est politique » – la croyance que les réalités économiques peuvent recevoir une forme et être transformées par le seul pouvoir des idées ».

« Tout est politique » ! Quelle hérésie, on croirait entendre du Karl Marx ! Et certains Grecs ont une eu la folie de voter pour une telle bande de zozos ! Et croire en plus que « les idées » pourraient avoir une importance quelconque devant « les réalités économiques » – au premier rang desquelles se range certainement la nécessité d’aligner les salaires européens sur ceux du Bangladesh, pratique encore appelée à Bruxelles : « réformes structurelles imposées par la compétitivité ».

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

LE TEMPS QU’IL FAIT LE (JEUDI) 16 AVRIL 2015 – (retranscription)

22 avril 2015 par Paul Jorion 112 commentaires

Retranscription de Le temps qu’il fait le (jeudi) 16 avril 2015. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le jeudi 16 avril 2015, et d’habitude, je fais cette vidéo, vous le savez, un vendredi, parfois au prix d’efforts désespérés pour y arriver, et demain, c’est absolument impossible, donc je la fais jeudi. Pourquoi ? Parce que demain, je serai essentiellement dans le train, avec un petit séjour à Paris, entre la Bretagne et Bruxelles. Pourquoi Bruxelles, eh bien parce que lundi, je donne un cours à la V.U.B. (Vrije Universiteit Brussel), c’est à 16h, c’est ouvert au public et ce sera consacré à la crise des subprimes. Et samedi, samedi nous avons une réunion au Vicomte, à Ixelles, à 17h30, [de] 17h30 à 22h. Nous nous réunissons, et, bon, on est [dans la troisième ou peut-être même] dans la quatrième année, mais ça marche, ça marche bien, et venez si vous êtes par là.

Mon séjour à Paris, mon petit séjour à Paris entre la Bretagne et Bruxelles, ce sera pour discuter d’un projet de nouveau livre. Et ce projet de nouveau livre, j’en parle plus ou moins dans des billets déjà, j’évoque ça aussi parfois déjà dans des vidéos, mais le fait est que j’ai changé. Depuis que j’ai mis les idées sur le papier, que j’en ai fait une sorte de sommaire qui allait me guider, une table des matières, eh bien, ma conception de ce qu’il faudrait faire a évolué et c’est de ça que je voudrais vous parler.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
© 2015 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.