LA TACHE INDÉLÉBILE DES RÉFUGIÉS, par François Leclerc

Billet invité.

Près de 700 réfugiés se sont noyés la semaine passée en Méditerranée en dépit des sauvetages en mer qui se sont multipliés, selon le HCR. Aussi meurtrière que la route des Balkans vers l’Europe du Nord, la voie Libyenne vers l’Italie a pris le relais. Si les réfugiés ne traversent plus la mer Égée qu’en nombre réduit, l’exode ne connait pas de répit. Au départ de la Grèce, ils tentent encore de traverser la Bulgarie avec le concours de passeurs et beaucoup se font arrêter.

Continuer la lecture de LA TACHE INDÉLÉBILE DES RÉFUGIÉS, par François Leclerc

Partager

Les intellectuels « dérivent »-ils, ou bien la dérive observée est-elle d’un autre ordre ?

L’article n’est pas tout à fait récent, il date de janvier, il est intitulé L’inquiétante dérive des intellectuels médiatiques, et il est de la plume de Gisèle Sapiro, sociologue, directrice d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales.

Continuer la lecture de Les intellectuels « dérivent »-ils, ou bien la dérive observée est-elle d’un autre ordre ?

Partager

Nucléaire : J’ACCUSE nos Présidents de la République et ministres divers de totale irresponsabilité !, par Roberto Boulant

Billet invité

C’est bien connu l’argent est le nerf de la guerre, laquelle activité se révéla de tout temps très dangereuse et souvent fort dispendieuse. En coût équivalent par exemple, le projet Manhattan qui aboutit à la première bombe atomique, coûterait de nos jours quelques 25 milliards de dollars. Somme rondelette mais finalement assez modeste devant les investissements nécessaires à la guerre économique mondiale. Ainsi l’opération baptisée Grand Carénage et par laquelle EDF entend prolonger la durée de vie de son vieux parc de centrales nucléaires au-delà de 40 ans, a un coût estimé de 55 milliards d’euros. Continuer la lecture de Nucléaire : J’ACCUSE nos Présidents de la République et ministres divers de totale irresponsabilité !, par Roberto Boulant

Partager

Piqûre de rappel : France Inter, Le 7/9, Paul Jorion est l’invité de Patrick Cohen le 25 mars 2016

Dernier_Jorion

À peine un peu plus de deux mois se sont écoulés depuis cet entretien, et l’on constate la distance parcourue. Dans les conversations récentes, il ne s’agit plus de regards plus ou moins goguenards, ni d’ahurissement devant les réponses que j’apporte : le sérieux de la question que j’examine est désormais acquis.

Depuis que m’est connu l’intérêt de la Chine pour le livre, je creuse le sujet et je vous tiendrai au courant de mes découvertes. Les dirigeants chinois se posent en ce moment les questions que je soulève et le climat moral et intellectuel en Chine n’est pas comme en Occident aujourd’hui, à l’abattement (sauf à la CGT – qu’il faut saluer quand l’occasion se présente !). Le fait que l’Empire chinois ne puisse s’envisager menacé par sa fin constitue un incontestable atout quand il s’agit de mettre en œuvre un sursaut – même si les conditions pratiques d’un tel sursaut devront être l’objet de toute notre vigilance.

Partager

Presse : La paille et la poutre, par Jacques Seignan

Billet invité.

La censure d’un journal est un acte grave et inadmissible car la liberté de la presse est essentielle dans une démocratie. Que s’est-il passé jeudi dernier ? Le syndicat du Livre CGT a empêché la parution des journaux qui ne voulaient pas publier la tribune de M. Martinez, leader de cette Centrale syndicale. Evidemment présenté ainsi, c’est dire qu’il y eut chantage, abus intolérable et atteinte à la liberté de la presse.

Continuer la lecture de Presse : La paille et la poutre, par Jacques Seignan

Partager

Varoufakis, le Brexit et les travaillistes, par Georges Lagarde

Billet invité.

Dans la même logique que son projet de transformer l’Union européenne en une véritable démocratie remplaçant le cheval de Troie de l’ultra-libéralisme qu’elle s’est avérée être, Yanis Varoufakis tentait le 28 mai de convaincre les lecteurs du Guardian (qui pour la plupart sont des travaillistes) de voter contre la sortie de l’UE.
Continuer la lecture de Varoufakis, le Brexit et les travaillistes, par Georges Lagarde

Partager

Le temps qu’il fait le 27 mai 2016 – Retranscription

Retranscription de Le temps qu’il fait le 27 mai 2016. Merci à Marianne Oppitz !

Bonjour, nous sommes le vendredi 27 mai 2016 et je vais commencer ma petite réflexion, ce matin, par une question. Continuer la lecture de Le temps qu’il fait le 27 mai 2016 – Retranscription

Partager

Mao après Mao, par DD & DH

Billet invité.

Après la mort de Mao le 9 septembre 1976 et les manifestations de deuil spectaculaires, à grand renfort de larmes et d’émotion, qui déferlèrent dans tout le pays, ses principaux soutiens et porte-étendards ne tardèrent pas à être éliminés. Continuer la lecture de Mao après Mao, par DD & DH

Partager

AU FMI, UN VER DANS LE FRUIT, par François Leclerc

Billet invité.

Une cinquième colonne dormante aurait-elle été réveillée au sein du FMI ? Trois de ses économistes, dont le directeur adjoint de son service d’études, viennent de poser une mine à mèche lente sur le site officiel du Fonds.

Continuer la lecture de AU FMI, UN VER DANS LE FRUIT, par François Leclerc

Partager

AU CAS IMPROBABLE OÙ NOUS NE SERIONS PAS ENCORE ÉDIFIÉS, par François Leclerc

Billet invité.

Un G7 vient de se terminer, au cas fort probable où il serait passé inaperçu ! Principale information qui ressort des travaux des chefs d’État et de gouvernement qui se sont réunis au Japon : la chancelière allemande ayant jugé trop fort l’emploi du mot « crise » dans le communiqué final a eu gain de cause et il a été supprimé.

Continuer la lecture de AU CAS IMPROBABLE OÙ NOUS NE SERIONS PAS ENCORE ÉDIFIÉS, par François Leclerc

Partager

De fausses bonnes idées sur la « dette écologique » ?, par Cédric Chevalier

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Dans un billet récent, Jean-Paul Vignal attire avec raison notre attention sur la « dette écologique » et le fait que nous vivons « à crédit écologique » en consommant chaque année davantage que la capacité de régénération annuelle de la biosphère. Il s’interroge sur le fait de savoir si nous pourrons rembourser cette dette ou si son non remboursement modifiera les écosystèmes au point de mettre en cause la survie de l’espèce humaine.

Continuer la lecture de De fausses bonnes idées sur la « dette écologique » ?, par Cédric Chevalier

Partager