BREXIT : état de l’opinion britannique, par Alexis Toulet

Billet invité

Concernant le sujet du Brexit, il est évidemment recommandé de ne pas négliger l’opinion que le peuple britannique peut en avoir.

À qui souhaite explorer le sujet, ce site sera fort instructif.

Quelques points saillants :

– L’équilibre entre ceux qui applaudissent et ceux qui déplorent le Brexit est très stable depuis un an

Continuer la lecture de BREXIT : état de l’opinion britannique, par Alexis Toulet

Partager

Bruno Iksil : ce qui s’est vraiment passé (II) JP Morgan ne fit aucun effort pour rassurer les marchés

Billet invité. Ouvert aux commentaires. P.J. : j’ouvrirai bien entendu volontiers les colonnes du blog à d’autres acteurs de cette affaire s’ils le souhaitent.

JP Morgan ne fit aucun effort pour rassurer les marchés. Pourtant c’était facile

La personnalisation extrême fut un leurre bien renouvelé durant les mois d’avril à juillet 2012. L’employeur JP Morgan ne fit jamais l’effort élémentaire de faire la transparence pour décrire une structure qui pourtant était parfaitement logique dès qu’on sait que ce gigantesque portefeuille n’avait aucune limite propre et véhiculait un risque sur les marchés équivalent à 40% bon an mal an de toute l’exposition de toute la banque JP Morgan depuis 2007.

Continuer la lecture de Bruno Iksil : ce qui s’est vraiment passé (II) JP Morgan ne fit aucun effort pour rassurer les marchés

Partager

The Best Laid Schemes (Part 1), by Duncan Sutherland

Billet invité.

Improbable though it may now seem, the supreme leader of the British was only recently reckoned by many of her (mostly southern) subjects to be a political magician who might well contrive to deliver what was conceived of in the heart of darkest England as a successful hard Brexit and thereby miraculously bring about the dawning of a new age of wondrous economic opportunity in a fondly imagined land of broad sunlit uplands, from the majestic summits of which the British would contemplate the impending ruin of the European empire from the oppressive bonds of which they had sagely managed to escape.

Continuer la lecture de The Best Laid Schemes (Part 1), by Duncan Sutherland

Partager

Pourquoi je suis convaincu que le Brexit n’aura pas lieu

L’un de vous m’a écrit aujourd’hui :

Je voulais vous demander d’expliciter un peu plus votre affirmation de l’impossibilité du Brexit, qui m’étonnait dans sa formulation.

Je lui ai répondu :

Je suis quotidiennement l’actualité du Brexit, qui constituerait une telle catastrophe économique pour le Royaume-Uni que ses dirigeants, aussi incompétents qu’ils soient, l’épargneront à leur peuple.

Allant aujourd’hui dans le même sens, sur Business Insider : The political forces that could conspire to block or reverse Brexit : « Les forces politiques qui pourraient se conjuguer pour bloquer ou inverser le processus du Brexit ».

Partager

Souvenirs de jours en mer…

Mon nouveau jardin, pour le moment, je l’observe.

Je suis en cela les conseils de Jean-Michel, l’un des Houatais qui m’ont appris la pêche : « Quand t’as un nouveau bateau, il faut d’abord l’observer. Pour comprendre comment il marche. Il y en a qui ont tendance à remonter, et d’autres à abattre. Il y en a qui sont plus à l’aise à rouler, et d’autres à tanguer. Il faut d’abord que tu comprennes ce qui lui convient. C’est seulement à ce moment-là que tu pourras lui dire ce que tu voudrais qu’il fasse ! »

J’attends d’avoir compris comment mon nouveau jardin marche, je lui ferai alors savoir ce que j’aimerais bien qu’il fasse pousser. Pas avant !

Partager

Bruno Iksil : ce qui s’est vraiment passé (I) Iksil n’est pas le « trader »

Billet invité. Ouvert aux commentaires. P.J. : j’ouvrirai bien entendu volontiers les colonnes du blog à d’autres acteurs de cette affaire s’ils le souhaitent.

Iksil n’est pas le « trader ». Les médias ont été savamment abusés. Qui était-ce dans ce cas ?

Iksil n’était ni le trader, ni un dirigeant et encore moins un gourou

Iksil n’était pas le trader sur ce portefeuille mais l’exécutant principal dans les marchés de la stratégie de la direction du CIO [P.J. : Chief Investment Office]. Il travaillait en tandem avec Julien Grout sous les ordres du trader officiel aux yeux de la direction du CIO personnifiée par Achilles Macris à Londres et Ina Drew à new York.

Continuer la lecture de Bruno Iksil : ce qui s’est vraiment passé (I) Iksil n’est pas le « trader »

Partager

Bruno Iksil, dit « La baleine de Londres », nous dit ce qui s’est vraiment passé

En guise d’introduction, un court extrait de mon billet du 18 août 2013, intitulé LA « BALEINE DE LONDRES » : HYPOCRITEMENT MAIS DÉONTOLOGIQUEMENT

Vous vous souvenez de la « baleine de Londres » ? C’est une affaire dont on parlait, y compris ici, au printemps 2012. Au centre de cette affaire, Bruno Iksil, trader chez J.P. Morgan Chase à Londres, qui avait laissé gonfler une position, officiellement de couverture, dont la taille était devenue telle (d’où la référence à un cétacé) que son débouclage avait causé à la banque une perte de plus de 6 milliards de dollars.

Il y a quelques jours, Bruno Iksil m’a contacté. Nous avons échangé de nombreux mails. Il m’a expliqué son histoire. Je lui ai proposé de la publier sous forme de feuilleton. Vous connaissiez déjà mes reportages sur le front de la finance de choc, voici maintenant ceux de Bruno Iksil. Merci à lui de la confiance qu’il m’accorde. Les épisodes de son feuilleton seront bien entendu ouverts aux commentaires.

Partager

LA SOCIÉTÉ ÉMERGENTE, MODÈLE À TERME DOMINANT ? par François Leclerc

Billet invité.

Les taux de la dette souveraine vont-ils rester très bas, comme c’est actuellement le cas, ou bien monter quand les banques centrales vont en donner l’exemple, comme la Fed l’a initié ? Dans le doute, ne vaut-il pas mieux prendre ses précautions se demandent les gouvernements ?

Continuer la lecture de LA SOCIÉTÉ ÉMERGENTE, MODÈLE À TERME DOMINANT ? par François Leclerc

Partager

Retranscription – « La personne remplacée par une machine n’en profite absolument pas », le 13 juillet 2014

Retranscription – VentsContraires.net – Paul Jorion : « La personne remplacée par une machine n’en profite absolument pas », le 13 juillet 2014. Merci à Marianne Oppitz !

Il y a une chose à laquelle on n’a pas pensé. Si on s’imagine dans les années 50 (moi, j’étais gosse dans les années 50) on nous proposait une représentation de l’an 2000. Et en l’an 2000, on serait libéré effectivement de pas mal de travaux par les machines. Nous aurions énormément de loisirs : nous nous occuperions de nos enfants et de nos petits-enfants, nous irions à la pêche, nous nous consacrerions à des activités qui sont des activités de loisir maintenant : des activités très créatives, etc.

Continuer la lecture de Retranscription – « La personne remplacée par une machine n’en profite absolument pas », le 13 juillet 2014

Partager

Bayrou, Ferrand, Goulard, etc. en France, Mayeur, Peraïta, etc. en Belgique

Ouvert aux commentaires.

Bayrou, Ferrand, Goulard, etc. en France, Mayeur, Peraïta, etc. en Belgique, pourquoi soudain tant d’affaires ? L’économiste américain John Kenneth Galbraith (1908 – 2006) connaissait la réponse.

Continuer la lecture de Bayrou, Ferrand, Goulard, etc. en France, Mayeur, Peraïta, etc. en Belgique

Partager

Retranscription – « Nous nous débarrassons du travail de manière massive », le 7 juillet 2014

Retranscription – VentsContraires.net – Paul Jorion : « Nous nous débarrassons du travail de manière massive », le 7 juillet 2014. Merci à Marianne Oppitz !

Fin de l’emploi ! Fin du travail ! Ce qui se passe, essentiellement, c’est que depuis que nous sommes là, nous essayons de nous libérer du travail. Continuer la lecture de Retranscription – « Nous nous débarrassons du travail de manière massive », le 7 juillet 2014

Partager

Piqûre de rappel : « 2017. Programme sans candidat », par Michel Leis

leis_FinalUn livre qui se vend bien et… qui le mérite !

Bonjour, nous sommes le samedi 10 septembre 2016, et demain (11 septembre), il y aura un mois qu’est mort Michel Leis, un contributeur éminent du blog de Paul Jorion.

Continuer la lecture de Piqûre de rappel : « 2017. Programme sans candidat », par Michel Leis

Partager

LA POUDRE AUX YEUX DE LA BONNE FÉE ANGELA, par François Leclerc

Billet invité.

Angela Merkel n’a pas attendu que soit passé le cap des élections de l’automne prochain pour lesquelles elle est la grande favorite. Devant un auditoire réceptif d’industriels allemands, elle a voulu marquer le coup et saisir la perche tendue par Emmanuel Macron, qui ne peut pas trop attendre.

Continuer la lecture de LA POUDRE AUX YEUX DE LA BONNE FÉE ANGELA, par François Leclerc

Partager

Appel de juin 2017

L’appel mensuel a rapporté jusqu’ici 587 € pour un objectif mensuel de 1.500 €.

L’élection présidentielle en France, suivie de près par les législatives, a confirmé le sentiment largement partagé d’un carcan : soit les électeurs émettent un vote de protestation, soit ils s’abstiennent – ayant jeté l’éponge pour ce qui est de tenter de changer les choses à l’intérieur même du processus électoral tel qu’il est défini aujourd’hui.

Continuer la lecture de Appel de juin 2017

Partager

La machine-arrière du Brexit, par George Soros

Brexit in Reverse, Project Syndicate, June 19, 2017, par George Soros. Merci à Marianne Oppitz ! P.J. : je n’ignore pas que Soros, en tant que représentant authentique de la pensée socialiste – en dépit de son passé – est très logiquement la bête noire N°1 du proto-fascisme régnant en maître aujourd’hui à Moscou comme à Washington.

La réalité économique est sur le point de rattraper les faux espoirs du public. Lequel a cru aux promesses de la presse populaire qui affirmait que le Brexit ne ferait pas baisser son niveau de vie. Il n’est en fait parvenu à maintenir celui-ci qu’en augmentant son endettement.

Continuer la lecture de La machine-arrière du Brexit, par George Soros

Partager

Piqûre de rappel : La désintoxication indispensable de nos nations avides de pétrole, le 3 janvier 2016

La raison pour ma piqûre de rappel : l’imminence d’un embrasement du monde musulman où l’affrontement entre Sunnites et Chiites dans leur schisme millénaire est proche d’atteindre son point culminant (Le Monde, L’Arabie saoudite dit avoir capturé des gardiens de la révolution iraniens dans le golfe Persique, le 20 juin 2017) *. En choisissant le camp sunnite et en semblant disposé à mettre toute la puissance des États-Unis à son service, Trump prépare le déflagration qu’évoquait ici ce matin, Abel Musard.

Continuer la lecture de Piqûre de rappel : La désintoxication indispensable de nos nations avides de pétrole, le 3 janvier 2016

Partager

LE SABLE SUR LEQUEL LA RÉGULATION FINANCIÈRE EST BÂTIE, par François Leclerc

Billet invité.

Mesurer la probabilité de défaut des actifs financiers est-il encore possible ? Devenue de plus en plus nébuleuse au fur et à mesure que le monde financier se complexifie, la mesure du risque est un véritable serpent de mer, rejaillissant sur celle des banques.

Continuer la lecture de LE SABLE SUR LEQUEL LA RÉGULATION FINANCIÈRE EST BÂTIE, par François Leclerc

Partager

Annulation : Aléos Mulhouse, « Faut-il croire que, pour l’humanité, le pire n’est pas toujours certain ? », le mardi 20 juin 2017 à 17h00

Vous avez prévu de voyager avec SNCF le 20/06/2017 sur le train 8720 au départ de VANNES et à destination de PARIS MONT 1 ET 2. […] Par mesure de précaution, des limitations de vitesse des trains sont mises en place avec pour conséquences des allongements de temps de parcours. […] Nous vous invitons à vérifier si votre correspondance peut être assurée sur horaires.sncf.com ou l’application mobile SNCF.

Tel est le message qui m’est parvenu hier dans la soirée. Avec un train arrivant en gare de Mulhouse à 16h44 pour une conférence débutant à 17h00, et un risque élevé de 1 ou 2 correspondances ratées, nous avions atteint le niveau « mission impossible » ! Toutes mes excuses à ceux qui avaient l’intention de venir m’écouter… malgré la canicule !

11h : Nouvelle date, le 21 septembre.

Partager

La déflagration, par Abel Musard

Billet invité.

Entre les incidents en Syrie US/Russie + Arabie Saoudite vs Qatar/Iran + Turquie à elle toute seule + migrants venant de partout + ‘attaques’ à répétition en France/UK à tel point qu’on en perd le fil + divers dirigeants de tous bords qui ont intérêt à ce qu’on parle d’autre chose que de leurs propres turpitudes et/ou de leur absence de projet réel/viable pour l’avenir : c’est la situation typique d’un avant-guerre.

Une question de semaines à mon avis… Je peux me tromper – cela m’arrive – mais j’en serais bien étonné.

Partager