La gauche radicale a raison à propos de l’Europe, par Wofgang Münchau

25 novembre 2014 par Paul Jorion 23 commentaires

Ouvert aux commentaires.

L’article de Wolfgang Münchau intitulé La gauche radicale a raison à propos de la dette de l’Europe, dans le Financial Times d’aujourd’hui, a été traduit en français : on le trouve ici sur le site regards.fr.

Vous n’ignorez sans doute pas que la position qu’il approuve rejoint celle que je défends ici-même depuis plusieurs années sous le nom de « défaut généralisé de la zone euro ».

Je la proposais pour la première fois le 24 juillet 2012, sous l’intitulé : LE SEUL MOYEN QUI RESTE ENCORE DE SAUVER L’EURO ; on la trouve ici en anglais : THE ONLY REMAINING MEANS OF SAVING THE EURO.

J’ai défendu la même position le 5 novembre 2013 devant le Parlement européen, ici : Taux d’intérêt et situation de la zone euro (I) Le cadre théorique et là : Taux d’intérêt et situation de la zone euro (II) Le cadre restreint des alternatives ; le texte en anglais s’intitule : The Future of the Eurozone from an Interest Rate Standpoint.

Et j’y suis revenu dans Penser l’économie autrement, avec Bruno Colmant, publié chez Fayard en septembre.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

C’EST À PEINE CROYABLE ! par François Leclerc

25 novembre 2014 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

Au fil des fuites, le mirifique plan d’investissement sur 5 ans de Jean-Claude Juncker se réduit comme une peau de chagrin. Sans attendre sa présentation au Parlement de demain, le chef du bureau du Financial Times à Bruxelles, toujours bien informé mais cette fois-ci prudent, en a donné les grandes lignes possibles. Il reposerait désormais sur l’octroi de 21 milliards d’euros de garanties de la Commission et de la Banque européenne d’investissement (BEI) à un fonds géré par cette dernière, en vue de lever sur les marchés 315 milliards d’euros auprès d’investisseurs privés. Cela représenterait un effet levier potentiel de 15, chiffre qui explique que l’objectif soit passé de 300 à 315 milliards, une fois fixé l’apport initial de 21 milliards d’euros. Derrière la magie des chiffres, l’arithmétique…

Depuis le début, il a été expliqué qu’il serait fait appel à des fonds privés aux côtés de fonds publics, mais l’on cherche en vain ces derniers dans ce montage financier – si ce n’est sous forme de garanties qui ne sont que des promesses – et l’on s’interroge sur les motivations des investisseurs à mettre au pot s’ils ne sont pas mieux et plus fortement prémunis contre les pertes, comme il en était question et comme cela pourrait revenir sur le tapis dans un second temps.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

CE N’EST PAS DIEU QUI NOUS SAUVERA ! – (retranscription)

25 novembre 2014 par Paul Jorion 66 commentaires

Retranscription de Ce n’est pas Dieu qui nous sauvera !. Merci à Olivier Brouwer ! La discussion entamée à propos de la vidéo se poursuit ici.

Bonjour, nous sommes le samedi 22 novembre, et donc on est tout à fait en dehors de ma série qui se passe le vendredi, puisque j’avais fait une [vidéo hier], mais il m’arrive de me lever le matin, ou bien de prendre ma douche et qu’il y ait une idée qui me vienne et dont j’ai envie de parler. Parfois, ce sont des réflexions non abouties, et j’appelle ça « Paul Jorion pense tout haut », parfois j’ai une idée de quoi je veux parler, et alors je peux donner à mes réflexions un titre. Et aujourd’hui, je leur donnerai un titre, parce que je sais de quoi je voudrais vous parler. J’ai envie de vous parler de « Ce n’est pas Dieu qui nous sauvera ». Voilà. Qu’est-ce qui m’y a fait penser, eh bien, une convergence de mes réflexions sur Keynes qui sont en train de se terminer, parce que je vais mettre un point final à ce manuscrit sur Keynes, mais aussi la discussion que j’ai ouverte moi-même, je crois que c’était il y a un peu plus de quinze jours, sur le blog, à propos de ce film que je suis allé voir, comme je vous l’ai dit, simplement parce que j’en avais entendu une très mauvaise critique sur le site en ligne du journal Le Monde.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

AVIS AUX BRUXELLOIS !, le samedi 29 novembre 2014 à 18h

24 novembre 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Devant le succès de la formule, nous nous réunirons une fois de plus le samedi 29 novembre à partir de 17h30 au café Le Vicomte, 1 rue du Bourgmestre, au coin de la chaussée de Boondael à Ixelles, à un bloc (« pâté de maisons ») du boulevard général Jacques. Le fameux « spaghetti Vicomte » sera disponible à 19h30 pour ceux qui souhaiteront bénéficier de ce plat délicieux qui a fait la gloire de Bologne (elle fut aussi le siège de la première université européenne, mais bof !)

Si vous voulez bénéficier du spaghetti, signalez-le moi (« Me contacter », ici en haut à droite) avant midi le jeudi 27 novembre.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

PAGAILLE ET GESTICULATIONS EUROPEENNES, par François Leclerc

24 novembre 2014 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

C’est un début de semaine de rumeurs et de ballons d’essais. Quel sort va être réservé aux projets de budgets italien et français ? Quelles mesures de soutien à la croissance la mission franco-allemande Jean Pisani-Ferry/Henrik Enderlein va-t-elle préconiser (et lesquelles seront finalement adoptées) ? Quel vont être les contours du plan d’investissement de Jean-Claude Juncker ?

Toutes les réponses ne seront pas apportées dans l’immédiat car la réunion de l’Eurogroupe du 1er décembre, qui devait statuer à propos de la première question, a été reportée pour cause d’intense bagarre, d’après le quotidien allemand Handelsblatt. Les propositions du couple franco-allemand seront quant à elles bien dévoilées jeudi, mais elles ne sont pas encore finalisées, affirme le magazine Der Spiegel qui croit cependant en connaitre les grandes lignes. Sans attendre, des distances avec leur contenu supposé sont prises par le chef de file des députés socialistes français, Bruno Le Roux. Enfin, le plan Juncker, qui devrait s’appeler « Investir en Europe », sera présenté au Parlement européen mercredi, après avoir été « techniquement finalisé » ce week-end, ce qui signifie que des arbitrages politiques sont encore à rendre.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

L’ENA hors-les-murs, « 2014 : Malversations financières en tout genre », N° 447, décembre 2014

24 novembre 2014 par Paul Jorion 23 commentaires

L’année financière 2014 a débuté dans l’inquiétude qui avait caractérisé le deuxième semestre 2013 : que se passerait-il lorsque le quantitative easing américain, la création mensuelle de 85 milliards de nouveaux dollars, prendrait fin ? Une annonce anticipée avait causé en juin la panique sur les marchés boursier et obligataire, l’injection d’argent frais ne trouvant pas de débouchés dans une économie mondiale anémique, et alimentant du coup les bulles financières. Sur ce plan, c’est en laissant dans son sillage un parfum d’amateurisme que Ben Bernanke quitta la direction de la Federal Reserve dont il avait été le gouverneur pendant huit ans. Mme Janet Yellen, personne connue pour sa compétence et sa modération de centre-gauche, prit sa suite en janvier 2014. Son mari, George Akerlof, prix Nobel d’économie en 2001, par ailleurs très respecté, lui serait de bon conseil.

Janvier secoua la direction du Parti Communiste chinois quand il apparut que les familles de dirigeants chinois parquaient leurs économies dans les havres fiscaux, et leurs enfants à des postes décemment rémunérés dans les grandes banques d’investissement américaines. La preuve était faite que ce n’était pas seulement au capitalisme sauvage que la Chine s’était convertie mais aussi au capitalisme de connivence, et là aussi avec l’enthousiasme du nouveau converti.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

L’arnaque, par Michel Leis

23 novembre 2014 par Paul Jorion 131 commentaires

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Sous l’effet d’une propagande intensive et ininterrompue depuis plus de vingt ans, il semblerait que de plus en plus de personnes soient victimes d’une arnaque à grande échelle, comme en témoigne cette conversation entendue il y a quelques jours entre deux employées au détour des allées de la supérette locale. Le sujet du moment en Belgique (comme dans beaucoup de pays) c’est la nouvelle réforme des pensions qui va porter l’âge de la retraite à 66 en 2025 et 67 ans en 2030.

Après un échange de quelques minutes pour se plaindre de ces mesures, la conversation se conclut par quelques commentaires totalement résignés :

– Bon de toute façon, il faudra bien travailler jusqu’à cet âge, il n’y a pas le choix.

– Oui, on voit très bien que l’on ne pourra pas faire autrement.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Musée d’Orsay, « Attaquer le soleil », Annie Le Brun et Laurence des Cars, le 17 octobre 2014

23 novembre 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

UN INSTINCT DE PRÉSERVATION FORT PEU DÉVELOPPÉ, par François Leclerc

23 novembre 2014 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

Non sans inconséquence, la main droite des grands dirigeants mondiaux ignore ce que fait leur main gauche. De l’une, ils jettent de l’huile sur le feu, de l’autre ils prétendent calmer le jeu.

Wall Street a salué vendredi une salve de bonnes nouvelles en provenance des banques centrales : la Banque du Japon va accroître davantage encore une injection monétaire déjà massive, celle de Chine a annoncé une baisse de ses taux d’intérêts en vue d’accroître le crédit, et la BCE a laissé présager le lancement d’un programme d’assouplissement monétaire d’ampleur (ce qui a été traduit par son imminence). Les marchés financiers sont à la fête, mais est-ce bien raisonnable ? Quel prix devra-t-il être payé – et aux frais de qui – en contrepartie de ces tentatives de relancer l’économie avec des moyens monétaires qui alimentent la bulle financière ?

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le hasard fait bien les choses !

23 novembre 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

La jeune fille semble avoir seize ou dix-sept ans. Ses parents très affairés sont montés dans le train avec elle et s’assurent avant de la quitter que tout est en ordre : primo, elle est bien assise et, secundo, son modeste bagage lui, bien en place. Tout va bien !

Le train se remet en route. Las ! voici qu’en proie à une très vive agitation, les parents réapparaissent à ma vue : ils expliquent à qui veut les entendre qu’il leur a été interdit de redescendre alors que le train s’apprêtait à se remettre en marche.

Plus tard, la préposée SNCF qui distribue le formulaire-satisfaction du Train Inter-Cités aurait mieux fait d’ignorer ces voyageurs malgré eux car c’est elle qui paie pour les autres ! Mais de quoi se plaignent-ils : le sort leur a offert cinquante minutes de plus à partager la vie de leur enfant bien aimée ?

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Titel kulturmagazin, Wenn Obama die Monopoly-Spieler bedient, le 19 novembre 2014

23 novembre 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

»Der Kapitalismus und seine Kritik sind doch recht trockene und abstrakte Angelegenheiten – und daher auch nahezu unverständlich.« Falsch! Der Comic ›Das Überleben der Spezies. Eine kritische, aber nicht ganz hoffnungslose Betrachtung des Kapitalismus‹, des Wirtschaftskolumnisten Paul Jorion und dem Zeichner Gregory Maklés beweist gekonnt das Gegenteil. PHILIP J. DINGELDEY hat sich den Sachcomic angesehen.

Cover-Das-Ueberleben-der-Spezies-Paul-Jorion-Gregory-MaklesBei dem handelt es sich um eine beißende Satire, in der einem bei manch grotesken Stellen auch das Lachen im Halse stecken bleibt. Denn seinem Credo folgend, dass die Ökonomie zu ernst sei, um sie nur den Ökonomen zu überlassen, bietet Jorion mit seinem Comic eine humorvolle und kritische Einführung in den Kapitalismus.

La suite de Wenn Obama die Monopoly-Spieler bedient sur le site de Titel kulturmagazin.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Un soir de grève sauvage, par Un Belge

22 novembre 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Billet invité.

Ce vendredi en début de soirée, dans la bonne ville de Liège (Belgique), les conducteurs de bus ont subitement décrété un arrêt de travail, prenant au dépourvu de nombreuses personnes, dont moi-même, bien marri à l’idée de devoir rentrer chez moi à pied ou au prix d’un taxi. Personne ne semblait informé des raisons de cette (nouvelle) grève sauvage et beaucoup déploraient ce genre d’action, menée sans préavis ni explication.

De commentaires mesurés (“Ces grèves sauvages sont contreproductives et finissent par dresser les usagers contre les conducteurs”), en prises de positions plus tranchées  (“Font ch… tous ces c…. ! ‘Pourraient prévenir!”), la tendance était clairement à la condamnation de l’action en cours. Pendant ce temps, les conducteurs de bus, rentrés au dépôt, tenaient une réunion de crise. Que s’était-il passé ?

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Ce n’est pas Dieu qui nous sauvera !

22 novembre 2014 par Paul Jorion 256 commentaires

J’essaie de rassembler en un projet cohérent le message du film Interstellar, les réflexions de Keynes sur la religion, ainsi que l’athéisme de Sade tel qu’il est capturé dans l’exposition Attaquer le soleil, en ce moment au musée d’Orsay, et dont Annie Le Brun est commissaire.

La discussion se poursuit à la suite de la retranscription.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Pourquoi l’Islande met les banquiers en prison et pas les autres pays

22 novembre 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Sur Challenges.fr, Étienne Goetz se demande Pourquoi l’Islande met les banquiers en prison et pas les autres pays ?

Il a interrogé Pascal Riché et moi-même. Riché a répondu du coup séparément ici.

Le texte de l’article d’Étienne Goetz se trouve ici.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Nostalgie : nos auditeurs nous demandent…

22 novembre 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Julio Béa, de La Côte-sur-mer, nous demande de passer – un choix un peu inattendu peut-être pour un samedi matin – un long discours en anglais, suivi d’une chanson d’autrefois (avec de nouvelles paroles en anglais !).

Julio m’écrit encore :

« Vous avez pu avoir de riches discussions musicales avec Jean-François Kahn. »

Pas vraiment, Julio, par contre, nous avons chanté à l’unisson les deux chansons que voici. Enjoy !

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Arithmétique amusante !, par Hélène Nivoix

22 novembre 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Je me permets de réagir au dessin paru récemment sur votre blog « L’altruisme vu par les 1 %, par Christophe Pernoud ».

C’est juste une question de « poids et mesures », comme on disait dans le temps, et c’est aussi histoire de remettre les pendules à l’heure (car je viens de Besançon).

Imaginons que chaque personne humaine soit représentée par un exemplaire du livre de Thomas Piketty Le Capital au 21ème siècle*.

La pile de livres des 67 individus les plus riches mesure 3,417 m (soit, histoire de se rendre compte, la hauteur d’un escalier de 20 marches).

Tandis que la pile du même livre de Piketty qui représente nos 3,5 milliards de pauvres, elle, mesure 178 500 km, soit 20 174 fois la hauteur de l’Everest.

On devrait obliger chacun des 67 riches à monter l’équivalent en marches d’escalier, afin qu’ils comprennent bien de quoi il retourne, comme on dit chez moi.

=====================================
* Epaisseur dudit livre : 5,1 cm.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Europe : TROP PEU ET TROP TARD (ET PAS COMME IL FAUT) ! par François Leclerc

21 novembre 2014 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

Trop peu et trop tard, telle pourrait être la devise des dirigeants européens, car ils ne se démentent pas dans leur comportement ! Les marchés financiers bruissent de rumeurs suite à la déclaration d’aujourd’hui de Mario Draghi, devant les banquiers allemands s’il vous plait : « Nous sommes prêt à recalibrer l’ampleur, le rythme et la composition de nos achats si nécessaire » a-t-il lancé en ajoutant cette fois-ci « sans délais indus », pour ne pas se répéter. La responsabilité en incombe selon lui à l’inflation, dont le taux est désormais qualifié de « très éloigné » de l’objectif proche de 2%. Devant le Parlement européen, il avait déjà fait passer le message, confirmant que le temps n’est plus à la référence rassurante à des anticipations d’inflation, auxquelles plus personne ne croit.

Ce n’est plus un ballon d’essai, c’est un Zeppelin, mais on attend toujours le passage à l’acte ! Car, dans ce nouveau domaine, Mario Draghi n’a aucune certitude de rééditer avec succès le fameux « la BCE fera tout ce qu’il faudra », qui avait à lui seul calmé le jeu sur le marché obligataire. Sans même attendre, ces nouvelles petites phrases en disent long sur ce que son président espère des dernières mesures tout juste engagées par la banque centrale, afin de dynamiser le marché de la titrisation – pour relancer le crédit aux entreprises – et de refinancer les banques à prix d’ami, sous cette même condition affichée pour la circonstance.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 21 NOVEMBRE 2014 – (retranscription)

21 novembre 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Retranscription de Le temps qu’il fait le 21 novembre 2014. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes vendredi, le 21 novembre 2014. Et il y a à peu près quinze jours, j’ai reçu un mail qui venait de Jean-François Kahn. Il y était mis : « Donnez-moi votre numéro de téléphone, je voudrais vous appeler d’urgence. » Voilà. Et en fait, ce n’est pas lui qui m’a appelé, c’est Alexis Lacroix de Marianne, et le message était le suivant : « Voilà, nous sommes bien gênés parce que Jacques Julliard est malade, et il s’était engagé pour une série de trois conférences, est-ce que vous êtes libre aux dates suivantes ? »

Alors, j’ai regardé mon calendrier, ça tombait sur deux semaines que j’avais réservées entre mes cours à Bruxelles, et donc les dates étaient disponibles. Et on me dit : « Voilà, on s’occupe de tout, on vous payera vos déplacements, et vous parlerez de ce que vous voudrez, puisque vous avez la gentillesse de faire ça au pied levé. » Et au moment de raccrocher, il me dit : « L’agence de voyages va vous contacter pour les détails. » Alors, parfois, effectivement, eh bien, une agence de voyages vous contacte pour les billets de train, voilà, ça passe par une agence. Mais ce qui n’avait pas été dit, ou pas compris par moi, c’est que moi j’imaginais, bon, dans ce cas-là, que les conférences se donnaient à Paris, ou à Lyon, ou à Marseille… Et puis, il s’avère que ces conférences se donnaient, je vais le dire dans l’ordre : à Casablanca, à Cadix et à Lisbonne. Enfin non, pardon excusez-moi, il y avait deux interventions de ma part, d’abord une table-ronde avec Jean-François Kahn, et ensuite, en solo, une intervention de ma part.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Interstellar – Assumer plutôt d’être d’ici : Terrien, par Marc Peltier

21 novembre 2014 par Paul Jorion 144 commentaires

Billet invité.

Je suis en dissonance par rapport à beaucoup de ce que je lis ici à propos du film « Interstellar ». A force de lire les billets et les commentaires, j’en suis venu à penser que mes réticences méritaient d’être dites, nonobstant l’avis exprimé par Paul Jorion, pour qui les spectateurs se diviseront en deux catégories, ceux qui n’y comprendront que pouic, et ceux qui y verront une grande œuvre en résonance particulière avec ce qui s’écrit sur ce blog. Je proteste en tant que tiers exclu ! ;-)

La science-fiction permet de faire des « expériences de pensée », et d’explorer des hypothèses utopiques ou u-chroniques sur un mode plus léger que l’essai, en gardant la possibilité de mobiliser d’autres voies de la compréhension, comme la poésie, ou l’émotion. Le genre suppose que l’on s’affranchisse de certaines contraintes de la réalité, pour pouvoir mettre en scène une problématique intéressante. Mais il n’est pas question pour autant d’abandonner toute cohérence logique ou scientifique, car alors il ne s’agit plus de science-fiction, mais de fantasmagorie magique. « Harry Potter » ne relève pas de la science-fiction, c’est évident.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le temps qu’il fait le 21 novembre 2014

21 novembre 2014 par Paul Jorion 35 commentaires

Sur Dailymotion, c’est ici.

En terre de mission

Blog de PJ : La nuit du 4 août 1789 ou l’invention de la liberté en temps réel, par Annie Le Brun, le 5 août 2013

Le duende

Pastora Pavon finit de chanter au milieu du silence. Seul, sarcastique, un tout petit homme, de ces petits hommes dansants qui jaillissent soudain des bouteilles d’eau de vie, dit d’une voix très basse : « Viva Paris ! ». Comme s’il disait : « Ici on n’a que faire de l’habileté, de la technique, de la maestria, ce qui nous importe c’est autre chose. »

Alors, la Niña de los Peines se leva comme une folle, brisée comme une pleureuse médiévale, elle but d’un trait un grand verre d’eau de vie, de feu anisé de Cazalla, puis s’étant rassise se remit à chanter, sans voix, sans souffle, sans modèles, la gorge embrasée, mais… avec duende.

Elle était parvenue à tuer l’échafaudage de la chanson, pour ouvrir le passage à un duende furieux et dominateur, ami des vents chargés de sable, qui poussa le public à déchirer ses vêtements, au même rythme presque que celui des nègres antillais du rite Lucumi massés devant une image de Sainte Barbe.

Federico Garcia Lorca, Jeu et théorie du duende, 1933-34

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
© 2014 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.