Hallucinations en altitude. À Davos, des super-riches se font des films, par Lazarillo de Tormes

27 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Billet invité.

The Guardian nous en informe : une bulle immobilière est en gestation en Nouvelle-Zélande. Des super-riches reniflant l’odeur de poudre, se préparent à prendre celle d’escampette et à émigrer chez les kiwis avec armes, bagages et jets privés pour devenir fermiers. Il faudrait au moins ça pour qu’ils ne doivent pas entendre le fzzzzz-tchak des guillotines de leurs délires paranoïaques autrement que via des connexions haut-débit. Aucune médiocrité de leur part, pensez-vous mais perdre la tête plus d’une fois, au contraire de la face qui est recyclable à l’envi, ça ne se fait pas chez ces gens-là.

Dans “The Machinist” (2004) Christian Bale joue magistralement un personnage immergé dans les profondeurs troubles de la double contrainte. Le hic c’est qu’il n’y a pas de solution au fond du cul-de-sac de la double contrainte et que l’échappatoire combine l’extrême simplicité et l’immense complexité. Dans le domaine, ni les mauvais choix, ni les non-choix ne résolvent le problème, ils l’aggravent grave comme le symbolise de façon spectaculaire un Christian Bale squelettique, au bord de la folie après des mois à mariner dans son cul-de-sac.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Grèce : Un petit test très simple de votre bon sens !

27 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Imaginez que vous réussissiez cette prouesse extraordinaire de conduire un parti d’extrême-gauche à rater de deux sièges seulement la majorité absolue dans votre pays, et que vous soyez conduit dans ce cas-là, à faire alliance avec un petit parti, confieriez-vous le ministère de la Défense à un « démagogue, populiste, parlant fort et ne reculant devant aucun propos outranciers », qui « dénonce la crémation et le partenariat civil pour les homosexuels », qui « fait régulièrement l’objet de polémiques pour ses propos ou son train de vie », qui possède « un yacht familial supposé détenu par des sociétés offshore » et dont la belle-mère a vu « les travaux [de sa maison] payés par les fonds européens […] pour la transformer en résidence touristique » ?

Penseriez-vous que c’est une bonne idée ?

Non, franchement, moi non plus !

==============================

Les citations sont extraites de l’article d’Alain Salles, « Panos Kammenos, l’encombrant allié d’Alexis Tsipras », Le Monde, le 26 janvier 2015

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Syriza en France, par Zébu

27 janvier 2015 par Paul Jorion 68 commentaires

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Alexis Tsipras a donc pris donc ses responsabilités, face à l’Europe et face à ses électeurs mais en Europe, il faudra bien aussi que des responsabilités soient prises.

C’est notamment le cas en France puisque des élections cruciales arrivent bientôt, avec les cantonales en mars 2015. Cela peut ainsi paraître étrange de donner à ces élections une valeur majeure mais celles-ci sont de fait essentielles au parti au pouvoir, le Parti Socialiste, lequel est structurellement dépendant de ses élus locaux. Si comme cela pourrait se confirmer des effets d’éviction des candidats du PS par un fractionnement des alliances, notamment des Verts s’alliant dans des centaines de cantons à la gauche de la gauche, devaient se produire, un nombre important d’élus locaux PS se verraient distancés au premier tour, soit par des candidats de gauche ‘alternatifs’, soit par le FN.

La résultante serait politiquement catastrophique pour le PS et le pouvoir exécutif car les opposants au sein du PS verraient ainsi confirmer leurs propres positions lors du prochain congrès en juin 2015.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Les alliances ou mésalliances de Syriza : Alea jacta est !, par Zébu

27 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Billet invité.

Au lendemain de sa victoire, Alexis Tsipras devait faire un choix : faire un gouvernement d’alliance avec les grecs indépendants (ANEL) ou avec To Potami.

Le choix de gouverner seul, bien qu’il le puisse avec 149 sièges, ne se pose pas en fait. La nécessité politique d’obtenir un gouvernement stable et pérenne, au moins à court terme, s’imposait à lui, afin d’élargir la base politique de son action, en atteignant ainsi 41% des votants, face à une extrême-droite toujours présente et à une Nouvelle Démocratie toujours en embuscade.

Ce choix devait s’effectué selon ses priorités : internes ou externes. Internes, s’il souhaitait privilégier les réformes structurelles en Grèce d’abord, avec un To Potami plus proche de ses positions sociales mais plus sujet à questionnements sur son positionnement face à la Troïka, ou externes, s’il souhaitait privilégier la question de la dette, avec l’ANEL.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

SYRIZA VEUT MARQUER DES POINTS, par François Leclerc

27 janvier 2015 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

La victoire de Syriza continue de surprendre, une fois enregistré son accord avec le parti souverainiste de droite des Grecs indépendants afin de disposer d’une majorité parlementaire. Le nouveau premier ministre Alexis Tsipras ne veut pas perdre de temps et adresse un message aussi bien aux Grecs qu’à leurs créanciers : il a l’intention d’accomplir ce qu’il a promis. L’accord de gouvernement semble s’être fait sur la base du programme de Thessalonique de septembre dernier de Syriza, qui prévoit de nombreuses mesures sociales, dont certaines devraient être vite proposées à l’adoption du nouveau parlement, dont l’augmentation du salaire minimum. De premières nominations de ministres devraient intervenir, dont celle de Yanis Varoufakis comme ministre des finances, et de Panos Kamennos (le leader des Grecs indépendants) à la défense.

Le message a été reçu par des dirigeants européens un peu bousculés et désarçonnés, et il réclame un temps de digestion. Sur le même terrain que Martin Schulz, le président du parlement européen qui va se rendre à Athènes, François Hollande cherche à se positionner pour être l’artisan d’un futur compromis, et la seule décision qui a émergé de la réunion de l’Eurogroupe est de donner du temps à la négociation. Mais toute réduction de la dette est à ce stade considérée comme impensable…

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 23 JANVIER 2015 – (retranscription)

27 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Retranscription de Le temps qu’il fait le 23 janvier 2015. Merci à Olivier Brouwer !

Bonjour, nous sommes le vendredi 23 janvier 2015. Et je voudrais, pour commencer, vous parler de deux livres, deux livres que j’ai là. L’un s’appelle : « Thermodynamique de l’évolution », par François Roddier (il ne faut pas que je cache son nom), qui est déjà intervenu ici sur le blog. Et puis, il y a un autre livre, très intéressant, qui s’appelle : « L’effondrement des sociétés complexes », par Joseph A. Tainter.

Et qu’est-ce qui m’a fait penser à ces deux livres ? Eh bien, c’est la déclaration de la Banque Centrale Européenne de cet après-midi. Parce que j’étais à France-Culture, à 12h30, pour commenter l’actualité avant la déclaration de Monsieur Draghi en début d’après-midi, et j’ai expliqué ce qui pouvait se passer qui signalerait l’effondrement de la zone Euro. La zone Euro présente des dispositions, je dirais, naturelles, à s’effondrer, puisqu’il y a un processus de construction d’une unité économique, financière et politique qui devrait soutenir la création d’une zone correspondant à une monnaie unique, une monnaie unifiée, et ces conditions n’ont pas été remplies, et une décision devrait être prise cet après-midi, il y a une opposition…

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

L’heure de vérité, par Michel Leis

26 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Billet invité.

Ceux qui aspirent au changement dans une Europe gouvernée jusqu’ici par les grands prêtres d’une religion féroce voient leurs espoirs matinées de craintes. Nous allons mesurer dans les semaines qui viennent la réalité des rapports de force en Europe et l’état réel de la démocratie au-delà du formalisme institutionnel : en d’autres termes, sert-il encore à quelque chose de se rendre aux urnes ?

Ce qui est en jeu, ce sont les rapports de force qui se sont établis entre le monde économique et l’État, au sens large du terme, c’est-à-dire non seulement le monde politique, mais aussi toute l’administration censée être son bras armé. Au-delà de l’austérité imposée par Bruxelles, ces dernières années ont vu un train de mesures favorables aux entreprises en Grèce. La baisse des salaires minima (522 € pour les plus jeunes / 683 € contre 876 € avant le début de la crise sans décote pour les plus jeunes), de l’impôt sur les sociétés (oui, vous avez bien lu, il est passé de 25 % au début de la crise à 20 % sur les bénéfices de 2013 non distribués), le maintien des niches fiscales exorbitantes pour certains privilégiés (les armateurs ou l’église, plus grand propriétaire foncier du pays), toutes ces mesures traduisent dans les faits cette vision toute libérale du redressement du pays : la compétitivité basée sur l’alignement progressif des salaires sur ceux du Bangladesh et le partage de plus en plus inégalitaire des revenus au profit d’une oligarchie financière.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Trends-Tendances, 2015 : La paralysie est au menu

26 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Ma chronique dans l’hebdomadaire Trends-Tendances, parue le 18 décembre 2014 et que j’ai apparemment oublié de mettre en ligne ici.

Au jeu d’échecs, le « pat » renvoie à une situation où l’un des joueurs ne peut plus déplacer son roi car tout mouvement dans une direction ou une autre signerait son arrêt de mort. Le roi du joueur en difficulté est condamné à l’immobilisme, mais l’adversaire ne peut plus rien non plus. La partie est alors annulée. Dans le monde réel, l’annulation n’existe malheureusement pas et, comme nul ne l’ignore, qui n’avance pas, recule.

Aux États-Unis, le président a perdu sa majorité parlementaire au Congrès. Il ne peut plus mettre en œuvre son programme que par décrets, mesures que la majorité républicaine rendra sans effet sur le terrain en les privant des moyens pratiques de leur mise en application. Pas d’élections législatives en 2015, la prochaine élection présidentielle aura lieu en 2016. En 2015, les Etats-Unis seront donc « pat ».

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Université Rennes 2, Paul Jorion : Penser l’économie autrement, jeudi 29 janvier 2015 de 18h30 à 21h00

26 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Rennes 1-15 1

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

IL FAUT QU’UNE PORTE SOIT OUVERTE OU FERMÉE, par François Leclerc

26 janvier 2015 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

Quelles sont les chances de réussite de Syriza ? Le tournant engagé peut-il se confirmer en s’élargissant ? S’il est prématuré de tenter d’apporter une réponse à ces deux questions, il n’est pas interdit de mesurer le rapport de force dans lequel ses artisans vont évoluer.

Les dirigeants européens sont désormais comptables vis à vis d’eux-mêmes de l’échec de leur politique. Sauf à assumer un défaut sur la dette grecque, détenue à 80% par des intérêts publics, ils sont condamnés à la refinancer, la faire rouler comme disent les banquiers qu’ils sont devenus. Ils sont pris à leur propre piège, coupables de soutien abusif estimerait un tribunal. En conséquence, leur menace de fermer le robinet n’est pas crédible, car ils en seraient les premières victimes, ce qui éclaire leur intention de négocier.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Au pied du mur, par Roberto Boulant

26 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Billet invité.

Les travaux pratiques commencent aujourd’hui même en Grèce.

Si d’une manière ou d’une autre, Syriza ne parvient pas à améliorer substantiellement la vie des citoyens, s’ouvrira alors un boulevard pour l’extrême-droite et le chaos. Et dans leur immense sagesse, les pays de l’UE afin de sauvegarder la paix et la démocratie, n’auront d’autre choix que d’apporter tout leur soutien dans un provisoire destiné à s’éterniser… à des néo-colonels grecs entourés d’une nuée de conseillers en com’.

En tout cas, si j’étais un des Maîtres du Monde, j’envisagerais sérieusement l’option consistant à savonner systématiquement l’étroite planche sur laquelle se tient Alexis Tsipras. En effet, hors de question de voir ensuite la contagion gagner l’Espagne et le Portugal ! La vision du chaos et des chars dans les rues d’Athènes, devrait se révéler suffisamment édifiante pour que les peuples votent correctement la prochaine fois.

Après tout n’est-ce pas là l’objet de tout laboratoire, faire des expériences ?

Scénario abracadabrantesque ? Les Maîtres du Monde seront-ils capables de se montrer aussi fous et nihilistes ? Réponse dans les semaines qui viennent…

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Demis Roussos (1946 – 2015)

26 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Ars Industrialis, Travail, emploi et automatisation, Paul Jorion, Dominique Méda, Samuel Churin, Evelyne Serverin, à Saint-Denis, samedi 31 janvier de 14h à 18h30

26 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Stiegler 1

Stiegler 2

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Les observations d’un qui n’y comprend (manifestement) rien, par Guy Weets

26 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Billet invité.

1° l’Euro a baissé par rapport aux principales devises bien avant que la BCE n’annonce son plan de rachat de dettes donc l’argument – restaurer notre compétitivité – ne tient guère (oui, je sais : les marchés ont anticipé).

2° Le prix du baril de pétrole s’effondre ce qui est bon pour notre économie et provoque une baisse de l’inflation sinon une légère déflation (baisse de la croissance) ce qui serait mauvais pour notre économie ! Cette contradiction démontre une fois de plus l’étrangeté du dogme PIB et donc de la croissance mesurée par la hausse de celui-ci.

3° La BCE va « donner » aux banques mille milliards d’euros mais quelle est la contrepartie ? Va-t-on supprimer les paradis fiscaux ? interdire la spéculation et les produits synthétiques d’une opacité sans précédent ? pas la moindre information sur ces sujets !

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

PREMIERS REBONDISSEMENTS APRÈS LA VICTOIRE, par François Leclerc

26 janvier 2015 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

Cela va très vite, Alexis Tsipras allant être nommé premier ministre cet après-midi.

À seulement deux sièges de la majorité parlementaire, Syriza avait entamé tôt ce matin une série de rencontre avec les partis susceptibles de signer un accord de gouvernement. Prenant le contre-pied des prévisions, le parti des Grecs indépendants (droite souverainiste) annonçait ensuite sa conclusion, sans donner de détails, et non To Potami comme généralement attendu. En dépit de tout ce qui les sépare, Syriza et les Grecs indépendants ont en commun leur rejet des mesures d’austérité et leur volonté d’obtenir une décote de la dette, et c’est cela qui a primé.

Les dirigeants européens se rassurent comme ils peuvent en prédisant qu’Alexis Tsipras va devoir faire des compromis, étant un pragmatique à leur image. Et, comme prévu cette fois-ci, toute réduction de la dette est par avance rejetée. Mais le sujet est désormais sur la table et la campagne pour une conférence européenne sur le sujet pourrait être relancée, afin de faire bénéficier de renforts le nouveau gouvernement grec.

Un mini-sommet réunissant le président de l’Union européenne, de la Commission, de la BCE, et le chef de file de l’Eurogroupe va devoir enregistrer aujourd’hui ce signal fort : Syriza s’est donné des bases parlementaires dures pour appuyer dans les négociations ce qu’il considère dans l’immédiat l’essentiel : mettre un terme à l’austérité et aux mémorandums de la Troïka.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

De la censure des économistes alternatifs à la guerre, par Denis Dupré

26 janvier 2015 par Paul Jorion 65 commentaires

Billet invité.

L’attentat de Charlie Hebdo n’est pas un hasard mais un révélateur d’une logique décrite toute sa vie par l’économiste Oncle Bernard. Aujourd’hui, il convient, pour l’enterrer dignement, de nommer ce qu’il combattait et de réaffirmer ce pour quoi il combattait.

Nous sommes aujourd’hui bien loin de la pensée libérale qui vise l’épanouissement de l’homme dans l’accomplissement de toutes ses libertés. Nous sommes dans une pensée totalitaire destructrice des hommes et de la planète dont elle facilite le pillage : la pensée « extrême-libérale ». Elle vise à la destruction de toutes les valeurs fondant notre civilisation où les hommes vénèrent un Dieu Moloch baptisé « marché libre», qui dévore liberté égalité et fraternité.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

AVEC SYRIZA, LE TOURNANT EST ENGAGÉ ! par François Leclerc

26 janvier 2015 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

La victoire de Syriza crée un fait politique nouveau auquel les dirigeants européens vont devoir apporter une réponse. Chacun à sa manière, deux d’entre eux l’ont déjà clairement pressenti, l’Espagnol Mariano Rajoy en craignant être le prochain sur la liste, et le socialiste portugais Antonio Costa à la recherche de points d’appui. La géographie politique européenne est en train d’être modifiée.

Syriza va concrétiser sa victoire en prenant de premières mesures symboliques en application de son programme et poursuivre les contacts exploratoires pris avec ses créanciers européens. N’ayant pas le choix, ceux-ci vont d’une manière ou d’une autre donner le temps nécessaire à ce que des négociations se tiennent, à condition qu’elles ne durent pas voudraient-ils. Les ministres des finances européens se réunissant lundi vont avoir une première occasion de confirmer ce scénario.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

L’euro : comme un domino qui commence à tomber ?, par Bruno Colmant

25 janvier 2015 par Paul Jorion 39 commentaires

Billet invité. Sur son propre blog.

Nous traversons un moment crucial.

Sauf à craindre que la volonté démocratique du peuple grec ne soit pas respectée avec la hantise d’un Georgios Papadhópoulos de 1967, la Grèce vient de signifier à l’Europe une fin de non-recevoir à la poursuite d’un programme d’austérité contraire à tout discernement socio-politique.

Il ne faut jamais l’oublier : une devise est une représentation symbolique qui n’existe que par l’adhésion d’un nombre suffisant d’adeptes.

Une monnaie ne discipline pas une économie : elle la reflète.

Il y avait l’espoir que l’ordre politique s’aligne sur la voie de l’adhésion, mais aujourd’hui, les élections grecques illustrent que l’économie « réelle » s’oppose au maintien artificiel d’une symbolique monétaire qui a échoué à ancrer son postulat dans une réalité socio-politique dans les pays du Sud européen.

Je suis convaincu qu’après des mois de dénégation de récession et de déflation, le barrage des dénis des vices de conception de l’euro est fissuré.

Car, si la Grèce n’est qu’un épiphénomène politique, c’est la substance de la gouvernance européenne qui est interpellée : comment continuer à postuler la pérennité d’un symbole qui ne constitue plus un projet de prospérité collective et partagée.

Et ne nous y trompons pas : la chute de l’euro par rapport aux autres devises et à l’or reflète un scepticisme sur la consistance d’un symbole.

Il serait temps que les concepteurs et signataires de l’euro encore vivants expriment un avis circonstancié. Et surtout que nos dirigeants politiques et monétaires expriment un avis convergent.

Notre avenir monétaire est à ce prix.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Élections législatives en Grèce

25 janvier 2015 par Paul Jorion Commentaires fermés

Pour ceux d’entre vous qui ne regardez pas l’histoire en train de se faire en streaming sur TF1, France 2 ou Fr 3…

A 00h23, Syriza 36,25 % – sièges 149

Grèce 3

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Quand les « musulmans atterrés » montrent la voie…, par Un Belge

25 janvier 2015 par Paul Jorion 91 commentaires

Billet invité.

Les actes de haine et de terreur posés en ce début d’année au nom de l’Islam, à Paris mais aussi à Baga (Nigéria), ont suscité et suscitent encore des réactions multiples. Certaines méritent plus que d’autres d’être soulignées. C’est le cas d’une lettre signée le 11 janvier 2015 par quelques dizaines de « laïcs issus du monde islamique ».

Sans y souscrire aveuglément, et en invitant le lecteur à la lire in extenso, j’en retiens pour ma part ces lignes éclairantes (c’est moi qui souligne) :

« C’est bien au nom d’une certaine lecture de l’islam que ces actes sont commis. ( …) La réponse consiste à reconnaître et affirmer l’historicité et l’inapplicabilité d’un certain nombre de textes que contient la tradition musulmane. (…) Ce corpus est le référentiel des groupes jihadistes. Tous les acteurs concernés, à commencer par les religieux et les autorités de chaque pays, doivent le déclarer comme inadapté, dépassé et inapplicable. (…) L’activation et l’instrumentalisation de ce corpus, quelle qu’en soit la raison, doivent être dénoncées d’une manière explicite par les autorités, les religieux, les sociétés civiles ainsi que dans les manuels scolaires et sur les médias. Nous avons la responsabilité de combattre l’activation de ce corpus et de tous les processus qui y conduisent. »

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
© 2015 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.