Kate McGarrigle (1946 – 2010)

Elle a disparu le 18, il y a deux semaines de cela et je ne l’ai pas su. Je m’en veux. On ne sait pas suffisamment en Europe ce qui se passe au Québec. Elle chantait avec sa sœur Anna. Je vous l’ai présentée à Noël, lorsque j’ai évoqué Minuit chrétien où on la voit accompagnant au piano son fils Rufus Wainwright, le frère de Martha et Lucy Wainwright, les enfants – tous chanteurs – qu’elle eut avec Loudon Wainwright. Dans « Your Mother and I » que j’évoque dans l’un de mes « Le temps qu’il fait », Loudon Wainwright évoque leur divorce.

Avec, entre autres, son fils Rufus Wainwright et Emmylou Harris dans Hard Times Come Again No More, une des chansons américaines les plus populaires au XIXe siècle. « Temps difficiles, vous avez trop souvent traîné devant ma porte ».

Et comme j’aime bien, vous le savez, tout ce qui est un peu surréaliste, je ne peux m’empêcher de vous montrer cette compagnie enthousiaste de dames hollandaises rendant hommage à la « Complainte pour Sainte Catherine », le morceau le plus célèbre des sœurs McGariggle.

Partager :

4 réflexions sur « Kate McGarrigle (1946 – 2010) »

  1. Une info qui me fait de la peine. J’avais entendu pour la première fois les deux soeurs dans les années 70, avec un album vinyl sur la pochette duquel elles faisaient des grimaces peu marketing…

  2. « Petite annonce amoureuse  »
    by Kate & Anna McGarrigle
    (Album: La vache qui pleure)

    Je cherche un homme qui a cinq pieds trois
    Moi, je n’ suis pas fille du Roy
    Ou bien ça va ou ça va pas
    S’il vous plaît, répondez-moi

    Qui annonce reçoit réponse
    Qui demande a récompense

    Mais je n’ai que cinq pieds deux
    Pourtant je ne suis pas boiteux
    Est-ce trop ? Est-ce trop peu ?
    Répondez pour l’amour de Dieu

    Qui annonce reçoit réponse
    Qui demande a récompense

    J’en ai assez d’être seule chez moi
    Ça crève le cœur et puis le foie
    J’éloigne les chiens, j’effraie les chats
    J’ fais peur aux petits enfants

    Je ne fume que du bon tabac
    J’aime les souris, je hais les rats
    A deux ou trois ou quatre pattes
    Vilains ou bien aristocrates

    Qui annonce reçoit réponse
    Qui demande a récompense

    Cinq deux, cinq trois
    Œil de verre, jambe de bois
    Militaire, débonnaire
    Mais surtout du savoir-faire

    Qui annonce reçoit réponse
    Qui demande a récompense…

  3. « Complainte pour Sainte-Catherine » (1975)

    Auteurs compositeurs P. Tatartcheff – A. McGarrigle

    Moi j’me promène sous Ste-Catherine
    J’profite de la chaleur du métro
    J’me regarde pas dans les vitrines
    Quand il fait trente en dessous d’zéro

    Y’a longtemps qu’on fait d’la politique
    Vingt ans de guerre contre les moustiques

    Je ne me sens pas intrépide
    Quand il fait frette j’fais pas du ski
    J’ai pas d’motel aux Laurentides
    Le samedi c’est l’soir du hockey

    Y’a longtemps qu’on fait d’la politique
    Vingt ans de guerre contre les moustiques

    Faut pas croire que j’suis une imbécile
    Parce que j’chauffe pas une convertible
    La gloire c’est pas mal inutile
    Au prix du gaz c’est trop pénible

    Y’a longtemps qu’on fait d’la politique
    Vingt ans de guerre contre les moustiques

    On est tous frères pis ça s’adonne
    Qu’on a toujours eu du bon temps
    Parce qu’on reste sur la terre des hommes
    Même les femmes et les enfants

    Y’a longtemps qu’on fait d’la politique
    Vingt ans de guerre contre les moustiques
    Croyez pas qu’on n’est pas chrétien
    Le dimanche on promène son chien

    http://www.youtube.com/watch?v=brxkHivKSUg

Les commentaires sont fermés.