72 réflexions sur « Les Islandais rejettent l’accord Icesave »

  1. D’ailleurs, les sondages de l’opinion publique grecque me laissent souvent perplexe, passant de 70 à 60% d’opinion favorables. Ce « consentement » silencieux du peuple grec reste le principal argument de nombreux députés et ministres de tous pays pour appeler aux coupes budgétaires les plus dures.

  2. En espérant que ce vote islandais sera un vote utile aux autres peuples, pour qu’ils sachent qu’ils peuvent toujours déclarer la fin de la folle partie.
    Et si déjà ça peut faire que les gens des bourses serrent un peu les fesses. Tant mieux.

  3. Hummm, on peut comprendre ce vote et même l’approuver.

    Reste à voir ce qu’on en pensera lorsqu ‘un éventuel effet domino nous atteindra, nous.
    Car la crise c’est une perte qui se cherche des victimes.
    Et personne ne se laissera faire !
    Et l’écheveau est bien compliqué.

    On peut également penser que le système doit aller au bout de ses contradictions.

    Bon c’est juste un rappel, une généralité.

  4. Je ne crois pas trop aux sondages, (pour ceux qui y croient encore, je leur conseille de s’inscrire comme paneliste par exemple à la Soffrès, si ensuite ils sont encore déterminés d’y croire, …. )
    tout ça pour dire que, je ne vois pas du tout que les grecs soient contents (je pense même que s’il était dans l’air de les consulter par référendum, les sondages ne s’oseraient certainement plus à bavasser des 70 à 60 % d’opinions favorables ….)

    Après, je ne sais pas, ou pas grand chose de l’économie grecque, je comprends que sous le régime néolibéral imposé entre autre par l’UE, (mais pas seulement, ..) s’il en est de l’état grec comme de la France, de l’Italie, … la mode est surtout à la privatisation de tout et de n’importe quoi , chez nous on dit la grande braderie … (l’Irlande a privatisé jusqu’à ses quotas de pêche !!! …)

    et alors je me demande si plus de rigueur , baisser les salaires, privatiser encore plus … ne risque finalement et surtout d’envenimer encore plus l’économie grecque (il faut dire que perso, quelque que soit la privatisation que j’ai pu observer, comme celles de l’eau, ou des poubelles, … j’ai immancablement trouvé à la fois et moins bien et surtout beaucoup plus cher, mais il paraît que la concurrence c’est tellement, mais tellement bien … )

  5. Moi ce qui métonne le plus c’est que les responsables politiques Islandais on cru bon de faire un référendum pour un score courru d’avance.
    A mois de penser que le peuple est encore à l’état de gueux pour ne pas comprendre la manoeuvre des banques et payer leurs marges abusives.
    Le plus juste des commentaires est bien celui qui postule que si un pret a réclamé un taux incorporant le cout de risque alors ce risque existe et s’il arrive il doit être honoré.

Les commentaires sont fermés.