Entretien avec Hélène Ceresole du quotidien grec Avghi

Ce texte est un « article presslib’ » (*)

En février, j’avais accordé un entretien à Hélène Ceresole du quotidien grec Avghi. Elle me pose à nouveau quelques questions, cette fois à propos de ma récente chronique dans Le Monde : Des Grèce par dizaines. Voici mes réponses.

    1. A vous lire, on a l’impression qu’une nouvelle chute est inéluctable. Mais est-ce vraiment le cas? Pourquoi ne pas faire confiance aux dires de Trichet, par exemple ou de Dominique Straus-Kahn, quand ils disent qu’il ne va pas y avoir de crise nouvelle ?

Dans le contexte actuel, Mrs. Trichet et Strauss Kahn doivent rendre confiance aux marchés. Ils doivent donc afficher l’optimisme. Mais cet optimisme est justifié ou non. Il est donc impossible de savoir s’ils disent la vérité. Voilà pourquoi on ne peut pas faire confiance aux dires de Mrs. Trichet et Strauss Kahn. On peut au contraire se tourner vers des personnes dignes de confiance mais dont la fonction ne les oblige pas d’être des optimistes systématiques : Martin Wolf, éditorialiste du Financial Times, Mrs. Stiglitz et Krugman, Prix Nobel d’Economie, Simon Johnson, ancien économiste en chef du FMI, Nouriel Roubini, etc. Ils disent tous, comme moi-même, qu’une nouvelle chute est inévitable. 

    2. Selon vous quelle est la marge de manœuvre pour Athènes face à une crise qui s’aggrave de jour en jour ?

Après bien des hésitations et des marchandages, l’Europe de la zone euro a affirmé sa solidarité avec la Grèce, à condition bien sûr que le plan d’austérité de Mr. Papandréou soit appliqué – plan d’austérité extraordinaire dans tous les sens du terme. L’argent pour aider la Grèce est donc là en principe. Mais si les 750 milliards d’euros mis en réserve devaient être ponctionnés de manière significative pour venir en aide à l’Espagne, et plus particulièrement à ses banques commerciales, la donne serait modifiée. La perspective pour la Grèce de devoir à terme restructurer sa dette dépend donc aujourd’hui essentiellement de la bonne santé du secteur bancaire privé espagnol.

    3. Lorsque vous dites qu’il nous faut un changement de civilisation, qu’est-ce que vous entendez par là ?

Je dis dans la chronique du Monde : « repenser la manière dont se redistribuent les revenus entre un capital à haut rendement et un travail faiblement rémunéré ». Mettre en œuvre ce qu’on aura repensé, cela implique un changement de civilisation.

    4. « Des Grèce par dizaines » : est-ce que vous pensez que le cas de la Grèce « se prêtait » à ce que la crise, qui n’avait jamais disparu, comme vous le faites remarquer, reprenne de plus belle en Europe ? Et si ce n’était la Grèce, ce serait, par exemple, le Portugal ou l’Espagne.

Les banques ont entraîné dans leur chute les États. Les plus affaiblis d’entre eux quant à leur dette publique se sont retrouvés les plus exposés. À l’époque de leur entrée dans la zone euro, certains pays ont masqué le niveau de leur dette publique pour satisfaire aux conditions d’entrée. Avec, comme on l’a redécouvert récemment, la complicité enthousiaste de Wall Street et de quelques avatars de Wall Street en Europe comme Deutsche Bank. Au niveau européen, on a fermé les yeux : on a touché du bois. Toucher du bois, c’est de la superstition. Malheureusement, la superstition, ça ne marche pas.

    5. Pourquoi, selon vous, l’Allemagne fait preuve de cette suffisance, presque méprisante, au même moment où les Etats-Unis semblent avoir choisi une autre voie ?

La compassion n’est pas la philosophie politique traditionnelle des Etats-Unis. Si leur attitude n’est pas suffisante aujourd’hui ce n’est pas par choix. Les États-Unis sont si mal en point que l’austérité n’est pas pour eux une option envisageable : la déflation qui les menace les précipiterait aussitôt dans une dépression. Si la Chine et l’Allemagne apparaissent aujourd’hui suffisantes, c’est qu’elles ont encore quelque chose à sauver et ont le luxe d’être confrontées à des choix. Ceux qui leur reprochent aujourd’hui leur arrogance n’ont pas de choix : ils doivent résoudre la quadrature du cercle d’une relance dans l’austérité, la fameuse « ri-lance » à la française. Ils en sont réduits à l’humour noir des mauvais calembours.

    6. Comment expliquer le fait que les pays émergents s’en sortent mieux face à cette crise ?

Parce qu’il leur reste une industrie. La pseudo-richesse des pays qui se sont spécialisés dans le service financier, comme les États-Unis ou le Royaume-Uni, n’est qu’un amoncellement de reconnaissances de dettes et de paris sur un amoncellement de reconnaissances de dette. Cela marche tant qu’on imagine que l’argent emprunté sera un jour remboursé. Quand les brumes du rêve se dissipent, cela ne vaut plus rien.

    7. Quels ‘signes’ faut-il ‘guetter’ pour se rendre compte de la gravité de la situation ? La croissance de la Chine, par exemple ? Ou l’emploi aux Etats-Unis ?

Les emplois ne reviendront pas aux États-Unis : l’industrie du crédit n’est pas près de réembaucher, ni la construction – qu’il s’agisse de l’immobilier résidentiel ou commercial, ni l’automobile, ni… Il faut se poser la question honnêtement : quel pourrait être le secteur aux États-Unis qui pourrait créer des emplois ? La « croissance verte » ? Que veut-on dire exactement par là ? Le nettoyage du Golfe du Mexique ? On aimerait ne pas être cruel, mais ce n’est pas facile…

Comme plus rien ne marche, on attribue aujourd’hui à la Chine le rôle de sauver le monde. Du coup tous les yeux sont tournés vers elle et, comme ce fut le cas d’autres nations avant elle, quand elle éternue, le monde s’enrhume. Mais la Chine n’a pas encore de marché intérieur suffisant pour absorber de manière substantielle sa propre production : elle dépend encore essentiellement de ses exportations. Or les nations qui guettent sa bonne santé n’ont plus les moyens de rien lui acheter, elles ne se rendent pas compte que cela ne sert à rien d’observer la Chine : sans leurs achats, la Chine n’est rien.

Les signes qui montrent que la situation est grave ne doivent pas être recherchés en Chine et aux États-Unis : tragiquement, chacun les trouve chez soi.

(*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

Partager :

127 réponses à “Entretien avec Hélène Ceresole du quotidien grec Avghi

  1. Avatar de Betov

    sans (nos) achats, la Chine n’est rien, dites vous. C’était vrai jusqu’à maintenant, mais il n’est pas certain que le PCC ne nous rejoue pas le coup d’une révolution à la garde rouge, et n’applique, à la surprise de tous, quelque coups de bambou bien sentis sur la tête de leurs propres dominants sociaux. On vient d’en voir quelques signes précurseurs avec ces grèves dans l’industrie, fort mal interprétée ici. Certain, mal inspirés par l’histoire des retournements, ne semble même pas s’être rendu compte que ces mouvements populaires étaient tout bonnement pilotés.

    Pendant notre moyen âge, la Chine a déjà opéré des revirements impressionnants:

    http://www.arte.tv/fr/aventure-humaine/L-empereur-des-mers—le-voyage-de-Zheng-He/1415080.html

    Il n’est pas totalement inconcevable que la Chine, un jour, ne plafonne ses fortunes personnelles, en bonne application de sa sagesse traditionnelle.

    1. Avatar de Betov

      Je viens de voir ça:

      http://www.lexpress.fr/actualites/1/chine-les-patrons-des-mines-devront-descendre-avec-les-mineurs_904956.html

      Bien sûr, il faudra attendre pour voir si cela va au-delà du pur grand guignol de style mussolinien, mais le fait que ce type de déclaration(s) puisse exister en dit plus long que la déclaration elle-même.

    2. Avatar de Pierre
      Pierre

      Tout à fait d »accord Betov.
      Vous me rappelez une série passionnante d’émission sur la chine, par Daniel Mermet de « là-bas si j’y suis », où l’on pouvez entendre un ancien garde rouge devenu milliardaire qui nous expliquait qu’il n’attendaient qu’une chose : « Prolétaires de tout les pays, unissez-vous…. »

      Vous avez aussi Machiavel : « La meilleure forteresse des tyrans c’est l’inertie des peuples »
      La Chine n’est-elle pas passé maitre dans les mouvements organisés de masses?
      Le changement de civilisation prônait par Paul pourra-t-il se passer d’une « révolution culturelle »?
      Il me semble que la Chine elle-même ne pourra pas se passer d’une deuxième……

    3. Avatar de Pierre
      Pierre

      Pour La Boétie, dans « Le Discours de la servitude volontaire » quel que soit le régime en place, y compris la démocratie, la tyrannie règne :
      « Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. »

      Mais il restera toujours un espoir, car les lois sont faites pour les hommes, mais les hommes ne sont pas fait pour ces lois :

      « Toujours en est-il certains qui, plus fiers et mieux inspirés que les autres, sentent le poids du joug et ne peuvent s’empêcher de le secouer ; qui ne se soumettent jamais à la sujétion (…) Ceux-là ayant l’entendement net et l’esprit clairvoyant, ne se contentent pas, comme les ignorants encroûtés, de voir ce qui est à leurs pieds, sans regarder ni derrière, ni devant; ils rappellent au contraire les choses passées pour juger plus sainement le présent et prévoir l’avenir. Ce sont ceux qui ayant d’eux-mêmes l’esprit droit, l’ont encore rectifié par l’étude et le savoir. Ceux-là, quand la liberté serait entièrement perdue et bannie de ce monde, l’y ramèneraient ; car la sentant vivement, l’ayant savourée et conservant son germe en leur esprit, la servitude ne pourrait jamais les séduire, pour si bien qu’on l’accoutrât ».

      Ce sera très très dur pour « ceux-là », si ce ne l’est déjà……

    4. Avatar de vigneron
      vigneron

      @Pierre

      C’était pas des amis choisis
      Par Montaigne et La Boétie.
      Sur le ventre ils se tapaient fort,
      Les copains d’abord!

    5. Avatar de rosebud1871
      rosebud1871

      @ Betov
      Li-yan en 2003 a réalisé Bling shaft qui donne une bonne vision de l’ambiance dans les mines. J’avais été étonné du réalisme autorisé. Aussi étonné par ce que j’ai pris en 2005/06 ?pour une forme d’authenticité du témoignage lors d’un reportage d’Arte ? sur l’école des cadres du PCC (leur ENA ?). Un formateur gradé reconnaissait sans gêne que 2 générations de travailleurs de base étaient sacrifiées sur l’autel de la croissance. Il reconnaissait que les conditions de travail pouvaient être égales voire pires à ce qu’avait connu le 19ème en Europe mais que c’était le prix à payer pour rattraper le retard sur l’occident à marche forcée en 2 à 3 fois moins de temps. Deng xiaoping n’était pas un fan de glasnost comme on l’a vu en 89, et le crime économique reste puni d’une balle, je suppose aux frais de la famille selon la tradition. La liberté du nouveau riche me semble comme à vous très précaire.

    6. Avatar de Charles A.
      Charles A.

      En fait, les travailleurs chinois se battent contre le syndicat officiel, les capitalistes, et l’Etat entièrement au service de l’accumulation du capital. Voir les doc rassemblés ici par exemple:
      http://infokiosques.net/lire.php?id_article=790

  2. Avatar de Blake
    Blake

    La dernière nouvelle !
    (et encore une confirmation des nombreuses choses que nous lisons sur ce blog) : –

    Les titres des deux méga-entreprises ( ni-privé, ni-public) du secteur immobilier américain, Fannie Mae et Freddie Mac, ne sont plus cotés à la bourse de New York !

    1. Avatar de yvan
      yvan

      Et pour compléter le tableau, la Wells Fargo ferme ses 600 agences de crédit immobilier subprime, en mettant 3800 personnes au chômage,
      Et une banque anglaise veut revendre plusieurs milliards de crédits hypothécaires.

      Ca brade, en cette période de solde…
      Il y a une odeur de fin de règne qui flotte, là, non..???

  3. Avatar de christophe
    christophe

    Bonjour,
    Pourriez vous indiquer une échelle de temps pour la chute ? (jours, semaines, mois, années, décennies ? )
    Existe-t-il seulement un modèle pour s’y risquer ?
    Cela paraît imminent, mais pour l’observateur lambda comme moi, l’évolution semble lente et l’idée que cela peut s’éterniser rend tout cela abstrait.
    Merci pour votre travail formidable.
    Cordialement

    1. Avatar de Piotr
      Piotr

      Bien que les paris en ligne soient devenus un nouveau business-model avec la bénédiction des pouvoirs publics,Paul ne se hasardera pas à un pronostic, ce me semble.

    2. Avatar de Jérémie
      Jérémie

       » Pourriez vous indiquer une échelle de temps pour la chute ? (jours, semaines, mois, années, décennies ? )  »

      Si vous étiez un voyant, Madame Soleil ou Madame Irma lune pour la rilance et peu importe que cela existe ou pas, est-ce que vous permettiez de dire à votre propre clientèle l’heure d’un autre décès de plus dans une famille, l’heure prochaine de leur prochain licenciement de plus, ne serait-il pas mieux au contraire de ne pas toujours chercher à savoir l’heure exacte par exemple de la fin de toutes choses qui font mal, qui violente et souille de plus en plus la terre et les océans.

    3. Avatar de Piotr
      Piotr

      Ps:il n’y a qu’Yvan pour parier des choucroutes…

    4. Avatar de Lisztfr
      Lisztfr

      http://www.marketoracle.co.uk/images/1929-stock-market-crash-dow-chart-image005.png

      d’ici :

      http://www.zerohedge.com/article/massive-head-and-shoulders-pattern-completing-just-eve-second-wave-down-great-depression

      The Telegraph’s lead economic writer, Ambrose Evans-Pritchard, has an interesting article arguing that we are in 1931-like conditions:

      * A big crash has already happened

      * Things are very gloomy

      * But we haven’t been hit by the biggest crash, the « second leg down » which didn’t end for a couple of years

      What’s he talking about?

      Well, look at this chart:

      As you can see, the 1929 crash was actually very small compared to the « second leg down » crash which didn’t end until 1932 or 1933.

      According to Elliot Wave and other chartists, a second – bigger – crash is on its way, just like Evans-Pritchard is warning.

      =================

      Et sinon, nous sommes dans une crise de surproduction inextricable à savoir que ce qui est produit ne peut jamais être acheté avec les salaires qui en résultent, ce qui conduit chaque entreprise à réduire ses effectifs, et ainsi de suite. Nul besoin d’observation pour cela, il suffit de se reporter à la « modélisation » en pensée du capitalisme que tout le monde peut faire.

    5. Avatar de Jean-François
      Jean-François

      Piotr, il y a Paul le poulpe pour faire de bons pronostics actuellement.

    6. Avatar de Piotr
      Piotr

      C’est vrai ,les allemands veulent le découper en rondelles, je comprend la prudence de notre Paul.
      A Jean -François…

    7. Avatar de Piotr
      Piotr

      comprend(s)

    8. Avatar de vigneron
      vigneron

      Ça fait six mois au moins que Krugman annonce dans le NYT la grosse rechute pour les US et donc pour tous les petits anges qui dépendent du Seigneur et toujours maître. Et il la voyait coïncider avec la fin du soutien inconditionnel et massif du Trésor, de l’Administration et de la FED à la consommation et à l’immobilier aux US.
      Et c’était prévu pour Juillet.

      On y est.

      Même pas besoin de la mise en oeuvre des mesures de rigueur budgétaires et monétaires prônées pas les ennemis mortels et anti-keynésiens de Popol Krugman, pour voir qu’il avait vu juste.
      Bon fallait pas être bien futfut non plus pour le prévoir, juste lucide…

    9. Avatar de yvan
      yvan

      Oui, mais j’ai prévu que si nous nous retrouvions ex-aequo, BA et moi, nous nous ferions deux invitations réciproques.
      Je vous laisse deviner si je suis plus bon joueur qu’amateur de choucroute 😉

    10. Avatar de Amsterdamois
      Amsterdamois

      Serieusement, Yvan, vous mangeriez de la choucroute en plein mois de juillet, avec cette chaleur?!

    11. Avatar de Zorg
      Zorg

      L’EURIBOR indique ce qu’il est en train de se passer. Selon moi, on va assister à une chute lente (mais bien sûr je peux me tromper)
      Pour consulter l’EURIBOR:
      http://www.bof.fi/Stats/default.aspx?r=/tilastot/markkina-_ja_hallinnolliset_korot/euriborkorot_pv_chrt_en
      Il s’agit du taux interbancaire, autrement dit une indication du niveau de confiance des banques entre elles.

    12. Avatar de Zorg
      Zorg

      Le second indice dont je me sers est le BDI (BALTIC DRY INDEX), c’est le prix du transport maritime des matières sèches (charbon, acier, produits finis, …).
      Il est aujourd’hui 10 (dix) fois inférieur à son maximum de 2008.
      On peut le consulter ici: http://www.dryships.com/pages/report.asp
      Ceci me fait dire que le commerce internbational est en panne. Les états ne peuvent donc que compter sur le marché intérieur pour relancer l’économie. La rigueur va à contre-courant, ou alors tout le monde doit lever les mesures protectionnistes.

    13. Avatar de Jean-François
      Jean-François

      @ zorg

      Le BDI est sujet aux spéculations, son niveau aberrant de 2008 en est la preuve. Le Harpex, qui mesure le taux d’occupation des containers, semble plus factuel sur l’activité du commerce international. Cet indice est quant à lui en hausse, après une vertigineuse chute en 2008.

      J’ai vu ça sur le site d’un ultra-libéral qui donne néanmoins des infos intéressantes : Lupus. A noter que son second indicateur économique, le volume de papier commercial, est lui plutôt en berne depuis 2008. Le contraire aurait été étonnant.

  4. Avatar de Jérémie
    Jérémie

    L’un des meilleurs passages de votre interview Selon moi :

     » La compassion n’est pas la philosophie politique traditionnelle des Etats-Unis. Si leur attitude n’est pas suffisante aujourd’hui ce n’est pas par choix. Les États-Unis sont si mal en point que l’austérité n’est pas pour eux une option envisageable : la déflation qui les menace les précipiterait aussitôt dans une dépression. Si la Chine et l’Allemagne apparaissent aujourd’hui suffisantes, c’est qu’elles ont encore quelque chose à sauver et ont le luxe d’être confrontées à des choix. Ceux qui leur reprochent aujourd’hui leur arrogance n’ont pas de choix : ils doivent résoudre la quadrature du cercle d’une relance dans l’austérité, la fameuse « ri-lance » à la française. Ils en sont réduits à l’humour noir des mauvais calembours.  »

    Oui, l’influence très dogmatique des gens du marché est encore malheureusement très présente à constater un peu partout et sur beaucoup de sujets.

    Les pressions morales, financières, politiques, matérielles sont si fortes de nos jours dans l’esprit des êtres et par les premiers tenants du système, qu’il n’est pas étonnant que les gens soient de plus en plus poussés à vivre dans la douleur des clous, la rigueur, la tension, la crainte …

    C’est d’ailleurs étonnant qu’il y est encore des gens qui pensent et s’expriment différemment,
    au regard de tant de gens devenant de plus en plus riches, influents, puissants et intouchables.

    Je dirais même que plus le succès financier leur monte à la tête, et plus il devient alors difficiles à d’autres de pouvoir encore les racheter avec bien peu de moyens matériels, ce n’est bien sur pas du tout le réel succès moral de l’homme ou de l’humanité en société,

    La marque du système est tellement bien ancré profondément sur le visage de beaucoup.

  5. Avatar de Blake
    Blake

    Ah ! Voilà un article comme je les aime … percutant, compréhensible, terrible !
    Un article qui éclaircit les ténébres dans lequel nous vivons comme la fiole de lumière magique donnée par la reine Galadriel à Frodo et qu’il emploie pour s’extraire de la caverne de l’araignée géante Shelob ( Le Seigneur des Anneaux -3ème partie ).
    Des vérités crues, honnêtes, saines qui peuvent servir de fondation à une vraie croissance.. une croissance de la sagesse, du partage, des responsibilités !!
    Une fois de plus – merci !

  6. Avatar de Jérémie
    Jérémie

     » Les signes qui montrent que la situation est grave ne doivent pas être recherchés en Chine et aux États-Unis : tragiquement, chacun les trouve chez soi.  »

    C’est vrai qu’il y a un peu aussi de l’Amérique ( Marché ) et de la Chine ( Bureaucratie ) chez nous.

    Et de ce mélange d’intérêts pourvu que cela n’enfante pas trop quand même un plus grand ….

  7. Avatar de hema
    hema

    @Paul
    Est-ce un lointain cousin à vous? http://edwardhughtoo.blogspot.com/ La similitude des parcours, la barbe , le blog, l’âge, l’allure du sage au milieu de la tempête,….

    Maintenant qu’on peut traduire plus simplement vous pourriez peut-être faire des échanges, ce monsieur semble bien couvrir le monde anglo-saxon en Europe et l’Espagne, vous même couvraient très bien les USA et le monde francophone en Europe…+ maintenant la Grèce (bravo)…

    Cordialement

  8. Avatar de methode
    methode

    plusieurs choses.

    dans la réponse à la question n°2 l’expression ‘sauver la grèce’ est trop générique. une restructuration de la dette ne serait-elle pas plus souhaitable pour la population grecque? ça replacerait les politiques à la portée du peuple et donc faces à leur responsabilité. la question sous-jacente ne serait-elle pas plutôt la peur de voir sortir de la grèce cette fois dans son ensemble de l’orbite du fmi et du bloc atlantiste? un peu comme l’argentine.

    dans la réponse n°4 concernant le fait d’avoir masquer la dette publique de certains états. n’est ce pas disons assez mal vu de votre part de reprendre à votre compte ces affirmations plus que douteuses? le hasard en économie… n’y aurait il pas des considérations d’ordres géopolitique plus profondes derrière ces pratiques?

    pour la réponse n°5 et la position soit disant enviable de l’allemagne (mais pas de la population allemande), là encore comment croire à une allemagne qui acterait une politique réellement indépendante vis à vis de l’europe sans l’aval de washington? faut il rappeler la présence des bases américaines sur son sol (mais aussi en italie ect…) et les origines de la construction européenne après la seconde guerre mondiale? l’allemagne n’est elle pas plutôt l’instrument d’une hypothétique intégration plus vaste encore et transatlantique?

    cette crise me laisse dubitatif, d’autant plus qu’elle avance. je ne crois pas les états-unis si affaiblis que certains voudraient le faire croire à l’instar d’une chine qui serait nouvellement toute puissante.

    vous terminez pas ceci:

    [Mais la Chine n’a pas encore de marché intérieur suffisant pour absorber de manière substantielle sa propre production : elle dépend encore essentiellement de ses exportations. Or les nations qui guettent sa bonne santé n’ont plus les moyens de rien lui acheter, elles ne se rendent pas compte que cela ne sert à rien d’observer la Chine : sans leurs achats, la Chine n’est rien]

    décidémment, malgré la candeur des nations et l’impartialité des agences de notation, le hasard fait bien les choses.

    1. Avatar de Paul Jorion

      « … affirmations plus que douteuses ». Vous plaisantez : on peut lire les contrats avec Goldman Sachs, etc. sur l’internet.

      Voir mon entretien dans Les Echos, le 10 mars.

    2. Avatar de fnur
      fnur

      Eh bien, pour anticiper, je conseille de recourir aux services de Paul, pas Jorion, l’autre, Le Poulpe :

      http://sport.europe1.fr/europe1/infos/football/201026/le-poulpe-devin-bientot-en-liberte-_279418.html

    3. Avatar de methode
      methode

      [Ainsi, il peut uniquement être reproché à Goldman Sachs d’avoir mis de l’argent dans le groupe de pression pour influencer les politiques. Il s’agit d’une entreprise financière, elle ne s’occupe pas de moralité. Elle n’est pas non plus dans la philanthropie. Elle décide au jour le jour des opérations rentables : aider la Grèce en 2002 est rentable, et parier sur la chute de la Grèce en 2010 l’est également. La finance ne fait pas de sentiment, mais du profit pour ses dirigeants, ses actionnaires et pour ses traders qui touchent des commissions.]

      non je me suis mal fait comprendre, derrière ces positionnements sur la grèce se trouve une véritable volonté politique, disons mondialiste même si nous savons tous où se trouve le centre d’impulsion. j’ai vraiment assez de mal à croire qu’au niveau européen personne ne connaissait la réalité de la dette publique grecque…

      dans ce cas ce n’est pas une dissimulation abusive, masquer ou fermer les yeux en touchant du bois, l’expression n’est pas appropriée; non il me semble que c’est dès lors un projet politique conscient et payé au prix fort par les politiques aux mercenaires de la finance prédatrice.

      [Les citoyens ordinaires d’un pays n’ont pas nécessairement une responsabilité par rapport à la gestion de risque des entreprises existant sur leur territoire. Ce sont les politiques qui choisissent d’autoriser ou non ce type de pratiques.]

      un gigantesque transfert d’argent au demeurant, pour les financiers comme pour les politiques.

      [En fait, l’industrie financière a, par une action de lobby, permis que ce type d’opérations soit autorisé par la Communauté européenne. Ainsi, il peut uniquement être reproché à Goldman Sachs d’avoir mis de l’argent dans le groupe de pression pour influencer les politiques.]

    4. Avatar de fnur
      fnur

      Ils sont incroyables ces poulpes, et dire que j’en ai mangé dans des paellas.

      L’équipe de foot espagnole doit probablement s’inspirer du poulpe, le dieu aux multiples bras.

      La méduse aussi du Caravage :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Medusa_by_Carvaggio.jpg

      Ou du radeau :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:G%C3%A9ricault_-_La_zattera_della_Medusa.jpg

    5. Avatar de domini CB
      domini CB

      lui, c’est le cousin de Paul, le fameux Bernard le mono-coque,
      et même parfois, le bi-coque

    6. Avatar de methode
      methode

      eh bien, une arnaque reste une arnaque: il est préférable d’appeler un chat un chat, un poulpe un poulpe, devin ou pas. ça me rappelle un référendum en 2005 tiens.

    7. Avatar de methode
      methode

      mais si, ils savent, le long terme pour eux, le très court terme pour tous les autres. par contre si je ne lis jamais leboucher – question d’hygiène personnelle, j’ai arrêté j’avais 22ans – j’ai humblement mes petites idées, je lis l’avenir sur internet, une forme nouvelle de divination:

      […car s’il y a une chose qui contredirait cette dernière interprétation (“Hillary est un robot”), c’est certes la précipitation d’Hillary pour quitter Tbilissi le 5 juillet, pour ne pas rater les préparatifs du mariage de sa fille Chelsea. L’heureux épousé est Marc Mezvinsky, qui travaille chez Goldman Sachs, qui a aussi l’avantage et l’honneur d’être le fils de l’ancien député de l’Iowa Edward Mezvinsky, lequel vient de finir son temps quasiment normal de 7 ans de prison pour fraude financière et malversations. De la narrative au monde réel, et retour chez les gens normaux.]

      je tairais mes sources, business is business n’est ce pas?

    8. Avatar de fnur
      fnur

      methode,

      Vous croyez vraiment savoir qu’ils savent, seriez vous encore pire qu’eux ?

  9. Avatar de Mathieu
    Mathieu

    Je salue votre mesure dans le propos, malgré le sujet explosif!

  10. Avatar de Vendez! Vendez!!
    Vendez! Vendez!!

    « quel pourrait être le secteur aux États-Unis qui pourrait créer des emplois ? »

    J’ai ma petite idée :

    La « défense » : recrutement de chair à canon et industrie de l’armement.

    Cette idée circule beaucoup…une bonne guerre pour remettre les choses à plat.

    Mais nous ne sommes plus au XXeme siècle et les conséquences, déjà effroyables à l’époque, ne peuvent être que plus graves.

    « 500 millions d’individus »?

    1. Avatar de Parpalhol
      Parpalhol

      Le bon gouvernement du président Obama vient de signer en 2010 un contrat de plusieurs milliards de$ pour 5 ans avec une entreprise de mercenaires Us, pardon, d’adjoints de sécurité.
      Les USA dépensent si je me souviens bien + de 500 milliards de $ déclarés pour leurs guerres depuis 2001.
      C’est mieux que le TARP 🙂

    2. Avatar de vigneron
      vigneron

      @KILL!! KILL!!!
      Combien de millions de gniards qui crèvent tous les ans dans le monde juste parce qu’ils n’ont pas accès à une eau non létale?
      Ça vous fait pas tourner la tête aussi?

      Je ne supporte plus d’entendre jaser de catastrophes virtuelles aussi bien écologiques que guerrières et de menaces terribles pour nos civilisations et nos chers chérubins quant ils s’en déroulent tant et tant sous nos yeux, de bien réelles, mais tellement acceptables.

      Le prochain je le chope à la gorge et je lâche plus…
      (LOL)

    3. Avatar de louise
      louise

      Vigneron je suis en total accord avec vous.

    4. Avatar de Alain A
      Alain A

      Vigneron

      Cinq! 5 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année d’avoir bu une eau non potable.

      Lors de la discussion des objectifs du Millénaire (OMD) en 2000, la communauté internationale s’est engagée à réduire de moitié le nombre de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable (1,2 millard). Les sommes nécessaires pour atteindre ce résultat n’ont jamais pu être réunies. Pensez-vous, il s’agissait de près de 10 milliards de dollars par an… Inimaginable de trouver de telles sommes! Et puis, la crise financière des années 2008/2010 nous à montré qu’on pouvait trouver des milliers de milliards de dollars pour combler le puits sans fond des impérities des banquiers… Et oui, « Selon que vous serez petit ou grand, les jugements du marché vous fileront les ronds… ou non ».

    5. Avatar de vigneron
      vigneron

      Si je compte bien, ça fait un gamin qui y passe pendant chaque minute passée à pisser son Évian.
      Evian qui nous fait de si mignonnes pubs avec de si mignons bébés…

  11. Avatar de Gribouille
    Gribouille

    Le bilan industriel du monde occidental qui n’aurait plus d’industries va à l’encontre des statistiques. L’OFCE vient de publier « L’industrie manufacturière française » (coll repères, ed la découverte). On y rappelle que la part de l’industrie dans le PIB n’a pas bougé entre 1996 et 2006. Ce qui signifie que la croissance de l’industrie va au même rythme que le reste de l’économie (+2% par an sur la période). On fait une confusion entre les pertes en emplois et la richesse produite par l’industrie. Un pays comme la Chine perd également des emplois dans l’industrie à cause des gains de productivité à l’image de ce qui se passe dans le monde occidental développé.
    Non, les pays occidentaux ne font pas que consommer à crédit. Oui, le monde occidental a encore la capacité et le savoir faire pour rebondir. A titre d’exemple, les EU et le RU reprèsentaient respectivement encore 21.4% et 4.2% de la production manufacturière mondiale avant la crise de 2007, la Chine 9,4%. L’industrie n’a pas disparu quoiqu’on puisse dire sur les médias. Je crois, Mr Jorion, vous devriez faire attention à cet aspect des choses.

    1. Avatar de Julien Alexandre
      Julien Alexandre

      Si l’industrie n’emploie plus personne, qui exactement peut se permettre d’acheter ce qu’elle produit ?

      http://fr.finance.yahoo.com/actualites/la-croissance-flchit-encore-dans-l-industrie-manufacturire-reuters_molt-767b8efc1622.html?x=0

    2. Avatar de Mathieu
      Mathieu

      Intéressant débat.

      L’automatisation peut en effet mener à une production croissante et en même temps à une utilisation de main d’oeuvre décroissante (encore plus visible pour l’agriculture, même s’il faudrait évidemment compter les personnes travaillant dans l’industrie des tracteurs, des intrants et de l’énergie utilisées par l’agriculture actuelle). Ca c’est évident.

      Bref ce ne serait pas tant un problème de taille/existence de l’industrie en Europe, mais de répartition de son produit (entre les travailleurs de cette industrie, les « capitalistes », mais aussi les sans-emplois qui ne travaillent pas précisément parce que l’industrie ne les emploie plus!).

    3. Avatar de Pierre
      Pierre

      @Mathieu
      Vous avez oublié, l’assurance, la finance, le génie génétique, l’industrie agro alimentaire, l’industrie pharmaceutique et les bataillons des services de santé qui ramassent les morceaux…..
      Comme dirait « l’autre » : Le bilan pour l’emploie est « globalement positif » pour l’agriculture.
      Et de toutes façon « on » gagne aussi en jouant « à la baisse »…..

    4. Avatar de VB
      VB

      @ Gribouille,

      Déjà, vos statistiques remontent à 1996, l’industrie occidentale ayant déjà, dès avant cette date, subi des assauts répétés et nombreux.

      Ensuite, de tels chiffres ne signifient pas grand chose : quelle est cette industrie manufacturière : est-elle le bénéfice d’entreprises dont le siège social est encore localisé en France, ou ailleurs en occident, alors que la façon est partie sous des cieux plus cléments ? Est-elle le résultat de gains de productivité sur le territoire nationale ?
      En vérité, ces chiffres ne pourraient être parlant que s’ils étaient rapportés au nombre d’emploi sur un territoire donné.

      Enfin, que valent encore une fois de tels chiffres s’ils cachent le fait qu’entre 60 et 80 % (à vue de nez) des bénéfices sont transformés en dividendes et autres parachutes dorés au détriment des salariés et de l’Etat en question (une partie échappant à l’impôt) ?

      Et pour finir finir : qu’elle est l’avenir de cette industrie : quel est le rapport entre bénéfice et réinvestissement sur le territoire d’un Etat ?

      Pour tout vous dire, il me semble évident, qu’en France, et peut-être même plus largement en Europe (europe géographique, pas UE), l’avenir me semble être à « l’artisanat », et non à l’industrie. Ce qui ne serait sans doute pas un mal, et libèrerait un peu la créativité et l’humanité des gens, laquelle a été bien trop bridée dans le carcan financier et politique des dernières décennies.

      Cordialement,

    5. Avatar de Gribouille
      Gribouille

      @ VB, non les statistiques sont de 2006. Le livre dont je donne les références est sorti en juin 2010. Les auteurs n’ont pas utilisé des statistiques plus récentes en raison de la crise dont les effets perturberaient les résultats. On ne mesure pas la richesse en emplois, ni en fonction de qui contrôle qui, ou quoi. A titre d’illustration, la Chine apparaît très présente dans la haute technologie mais est-ce réellement de la Haute Technologie si on utilise cette MO pour assembler des composants venus d’ailleurs dans des usines appartenant à des groupes occidentaux ou agissant en qualité de sous-traitant.
      Enfin vous mésestimez comme beaucoup la capacité d’une économie à s’adapter et à se régénérer.
      Un pays comme la France a toujours compensé, la perte des ses emplois dans l’agriculture et dans l’industrie par la création d’emplois dans les services, de la même manière que lorsque des entreprises à faible contenu technologiques ont disparu d’autres entreprises dans les secteur de la moyenne ou haute technologie ont vu le jour pour prendre le relai. Il faut bien avoir en tête que la création d’un emploi est l’aboutissement d’un processus où on constate la disparition de deux emplois et la création de trois emplois nouveaux. Si on ne fait que compter les emplois perdus, on ne peut qu’aboutir à une impression fausse.

    6. Avatar de VB
      VB

      @ Gribouille,

      « les statistiques sont de 2006. Le livre dont je donne les références est sorti en juin 2010. Les auteurs n’ont pas utilisé des statistiques plus récentes en raison de la crise dont les effets perturberaient les résultats. »
      ->
      1) Est-ce à dire que la crise n’est pas la conséquence logique de tout ce qui s’est passé avant, mais juste un petit incident de parcours qu’il ne faudrait pas prendre en compte ? Alors là effectivement, nos points de vue ne seront pas conciliable.

      « On ne mesure pas la richesse en emplois, ni en fonction de qui contrôle qui, ou quoi. »
      ->
      2) Vous voulez rire j’espère ? Et en quoi mesure-t-on la richesse svp ? Oui, en points de PIB, qui n’intéressent personne à part les spécialistes de l’économie à la solde des Etats marchands. Et la richesse de qui, s’il vous plaît ? Nos points de vue sont encore une fois inconciliables.

      « A titre d’illustration, la Chine apparaît très présente dans la haute technologie mais est-ce réellement de la Haute Technologie si on utilise cette MO pour assembler des composants venus d’ailleurs dans des usines appartenant à des groupes occidentaux ou agissant en qualité de sous-traitant. »
      ->
      3) Sauf que vous oubliez de dire que tous les composants, ou la grande majorité d’entre eux, sont fabriqués et assemblés en RP de Chine.

      « Enfin vous mésestimez comme beaucoup la capacité d’une économie à s’adapter et à se régénérer.
      Un pays comme la France a toujours compensé, la perte des ses emplois dans l’agriculture et dans l’industrie par la création d’emplois dans les services, de la même manière que lorsque des entreprises à faible contenu technologiques ont disparu d’autres entreprises dans les secteur de la moyenne ou haute technologie ont vu le jour pour prendre le relai. Il faut bien avoir en tête que la création d’un emploi est l’aboutissement d’un processus où on constate la disparition de deux emplois et la création de trois emplois nouveaux. »
      ->
      4) Oui, bien sûr vous avez raison, notre capacité à nous adapter à un chômage perpétuellement en hausse… Cette capacité dont vous parlez abondamment va bientôt être mise à l’épreuve, l’épreuve du feu pour les gouvernants.
      On remplace tous les emplois perdus par des emplois plus qualifiés, qui maintenant sont encore plus qualifiés ailleurs, surtout en Asie. Entre nous, cela remet sérieusement en cause la notion de brevet, dont le rôle était justement de protéger la qualification… Vous êtes décidément très drôle.
      Quant à remplacer les emplois créateurs de richesses par des emplois dans les services : permettez moi 2 petites remarques. La première est que justement il semble que nous ayons collectivement atteint les limites de ce cercle vertueux dont vous faites l’éloge. La deuxième est qu’il est à craindre qu’une société dans laquelle chaque individu s’occupe de son voisin (les fameux services) ne soit socialement et politiquement pas viable : ferment de guerre civile, ni plus ni moins. Il faut de la mesure en tout, y compris dans le service !

      « Si on ne fait que compter les emplois perdus, on ne peut qu’aboutir à une impression fausse. »
      ->
      5) Vous proposez donc de faire le compte des emplois gagnés et, dans la foulée, je suppose, la balance entre les emplois perdus et les emplois gagnés ? Et, à votre avis, de quel côté penche la balance, cher monsieur ?

    7. Avatar de Alexandria
      Alexandria

      En ce qui concerne les emplois de services, ajoutons que « lorsque je paye un ouvrier, je m’enrichis ; lorsque je paye un domestique, je m’appauvris ». Je ne sais plus de qui est cette sentence, mais elle est frappée au coin du bon sens : un ouvrier produit de la richesse concrète. Le domestique (ou le prestataire de services) que l’on paye ne crée aucune richesse. Juste du bien-être. Et si les demandeurs de services s’appauvrissent (chômage, par fin de la production), avec quoi vont-ils rémunérer les services ? Ne vont-ils pas plutôt s’en passer ?

    8. Avatar de Gribouille
      Gribouille

      @ Alexandria, quand un prof enseigne à ses élèves, quand un médecin soigne ses patients, ou qu’un écrivain publie des livres, toutes ces professions ne créent pas de richesses ! Les bras m’en tombent.
      @ VM, plutôt que voir en moi un empêcheur de tourner en rond, demandez vous pourquoi, les statistiques sur l’industrie, les études sur les délocalisations des emplois qui minorent l’impact de la concurrence des pays à bas salaires sur le chômage sont réfutées par les médias ?
      Qui sont ces experts qu’on voit à la TV, ces économistes ou plutôt ceux qui affirment être des économistes (parfois ils n’ont aucun diplôme en économie si vous regardez leur CV), qu’est-ce qu’ils recherchent quand ils préconisent: la fin des services publics, toujours plus de modération sociales au nom de la globalisation de l’économie au nom de la survie de notre industrie ou de nos emplois. L’usage de la peur dans leurs discours fait partie des armes les plus efficaces pour arriver à leurs fins. Là, vous aurez fait un grand pas.

    9. Avatar de VB
      VB

      @ Gribouille,

      Je suppose que VM me concerne (= VB) !

      « VM, plutôt que voir en moi un empêcheur de tourner en rond, demandez vous pourquoi, les statistiques sur l’industrie, les études sur les délocalisations des emplois qui minorent l’impact de la concurrence des pays à bas salaires sur le chômage sont réfutées par les médias ? »
      =>
      Loin de moi l’idée de vous considérer comme un « empêcheur de tourner en rond », qu’est-ce qui a bien pu vous le faire croire. Un prêcheur de langue de bois et un raisonneur superficiel serait bien plus approprié.

      2) « Qui sont ces experts qu’on voit à la TV, ces économistes ou plutôt ceux qui affirment être des économistes (parfois ils n’ont aucun diplôme en économie si vous regardez leur CV), qu’est-ce qu’ils recherchent quand ils préconisent: la fin des services publics, toujours plus de modération sociales au nom de la globalisation de l’économie au nom de la survie de notre industrie ou de nos emplois. »
      =>
      Là nous sommes d’accord. Mais ce discours ne ressortait absolument pas de votre commentaire initial.

      3) « L’usage de la peur dans leurs discours fait partie des armes les plus efficaces pour arriver à leurs fins.  »
      =>
      Là encore, nous sommes d’accord, sous la réserve que c’est vous qui devez accomplir un grand pas pour vous faire comprendre, car la dénonciation du discours ambiant ne ressortait pas de votre commentaire initial. Oui l’usage de la peur est un puissant moyen dont le gouvernement, devant la vacuité absolue de sa capacité à gouverner et résoudre les problèmes, use et surtout abuse.

  12. Avatar de cedric
    cedric

    Mais c’est horrible…même la Chine ne peut rien.
    Mais qui va donc tous nous sauver??

    Les dieux Arès, Tyr, Mars, Huitzilopochtli vont vouloir sortir de leur tanière….dur dur de les contenir, cela va être!

    1. Avatar de Mathieu
      Mathieu

      Ben, on va simplement se sauver nous-mêmes, tiens. Il y a bien assez de nourriture et de richesses en Europe et en ce bas-monde pour contenter tout le monde. Il suffit de bien vérifier que chacun reçoive une part juste 😉

    2. Avatar de Loic
      Loic

      @ Mathieu : et non justement il n’y en a pas pour tous le monde (1 milliard de gens sous alimentes, sans électricité, sans soins) et c’est pourquoi les choses vont mal.
      Systeme économique de pillage en faillite+surpopulation+crise des ressources+écosystèmes a l’agonie = catastrophe

      Il faut vite se reconvertir et changer de modèle !

    3. Avatar de Mathieu
      Mathieu

      Je pense être d’accord avec vous sur le constat, mais je suis plus optimiste: il est tout-à-fait possible de vivre bien avec (beaucoup) moins. Je peux prendre mon exemple:
      – pas de voiture (une demi-heure à vélo chaque matin, y compris pour amener ma fille à la crèche, c’est chouette)
      – pas de télé
      – maison basse énergie. Bilan annuel:
      conso élec: 800 kWh de nuit (l’élec de jour est produite par 2,76kWc du photovoltaïque, donc pas une très grosse installation)
      – conso 200m3 de gaz
      – conso 6 stères de bois
      – pas de conso d’eau (valorisation intégrale de l’eau de pluie)

      et je pourrais encore réduire tout ça s’il le fallait. Bref, oui, il y en a pour tout le monde: il suffit de vouloir (collectivement) moins. Bon évidemment, c’est le « collectivement » qui pose problème.

      A mon sens un des fléaux majeurs auquel s’attaquer est la publicité. Sans ça, on arrivera à rien du point de vue de la (sur)consommation..

  13. Avatar de GRACQUES
    GRACQUES

    Oui mais a part « affirmations plus que douteuses » il me semble que METHODE pointe du doigt quelques véritées :

    – les EU ne sont pas au tapis , même s’ils sont affaiblis et leur relative faiblesse ( ou plutot leur force certaine relativement aux autres en situation de crise ) les rends très dangereux.

    -Pour la « solution argentine  » pour la Grèce , cela n’arrange vraiment personne (enfin sauf les peuples) mais personne qui « compte » en tout cas , car ceux là sont des créanciers .
    Et le défaut , les cranciers n’aiment pas.

    – Enfin je pense que METHODe est un peu trop retord pour l’Allemagne….la vérité est que la classe dominante en Allemagne connait la force de la postion Allemande dans la division internationale du travail ( bonne spécialisation et cohésion socuiale) donc ils recherchent simplement a conserver l’avantage en présurant leur peuple , mais juste assez , pas trop.
    En tant qu’economie dominante en Europe , ils ont une petite marge de manoeuvre que les autres n’ont pas. mais jusqu’a quand ? les salariés Allemands en ont marre de se cerrer la ceinture depuis 10 ans . Et là aussi (comme aux sates) j’ai peur qu’une dégradation économique ( que je considère comme infaillibble comme le prévoit JORION) se traduise par un regain de nationalisme dont on a peut être vu les premices lors de la crise grecque.

    Donc :
    – la chine risque de connaitre quelques soubressaut dans son passage d’une économie mercantiliste tournée vers l’export vers une économie plus « endo centrée » . la référence à la révolution culturelle fait quelque peut fremir ceux qui en ont connu les conséquences dans les années 60.

    – Les EU vont avoir a gerer un déclin absolu et non relatif (comme en Europe) alors qu’ils disposent encore d’une puissance géopolique inégalée ( militaire , économique malgré tout, scientifique , démographique, territorial) et qu’ils en on gardé une mentalité « Impériale ».

    – l’Europe , et bien elle aurait bien des armes a faire valoir si seulement ses dirigeants n’étaient pas des nains mus par la peur de l’histoire , l’égoisme de leur classe dirigeante et leur courte vue (forcement pour des nains) qui les poussent a chercher refuge chez un l’oncle sam passablement « enervé » par ses propres ennuis.

    Comme on dit  » ça va pas l’faire ! »

  14. Avatar de Plouf!
    Plouf!

    Après le divin marché, il nous reste les marchés aux puces!
    Aujourd’hui, les Puces ont obtenu leur classement en Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager, ce qui fait de ce territoire le seul site urbain, en France, classé pour son atmosphère. Pour toutes ces raisons, les dix-sept marchés forment un monde à part, prisé des stars (personnalités de la télévision, de la politique, du show bizz ou du cinéma) et arpenté par des millions de visiteurs chaque année.

    1. Avatar de vigneron
      vigneron

      C’est y toujours le duc de Westminster, intime du prince Charles et première fortune immobilière du monde, qui est toujours proprio de Paul Bert et de la Serpette, deux des plus « beaux » marchés des Puces? Doit être bien content de la nouvelle, I think!

      Pour les derniers vrais puciers et authentiques misereux qui déballent à la sauvette, entre deux descentes de cognes, sur le chemin des puces autour du périph, c’est pas glop pas glop le classement machin truc…

    1. Avatar de vigneron
      vigneron

      Même là c’est plus ce que c’était! Pour la première fois dans l’histoire des US le nombre de détenus dans les prisons d’États a diminué en 2009!
      La crise aidant ils redécouvrent les vertus de la magnanimité…
      Toujours ça de positif.

    2. Avatar de domini CB
      domini CB

      de cette magnanimité-là, les prisons privées en regorgent

    3. Avatar de vigneron
      vigneron

      Désolé mais allez chercher les chiffres et vous verrez que les États US n’ont plus du tout les moyens de leur politique carcérale fort dispendieuse et fort inefficiente… Vont pouvoir virer leur sous-prolétariat de matons obèses et poser des bracelets à tire-larigot! Et embaucher quelques agents de probation et de réinsertion…

  15. Avatar de Plouf!
    Plouf!

    Le capitalisme est mort, mais nous dansons toujours avec le cadavre

    Par Joe Bageant

    1. Avatar de vigneron
      vigneron

      La raideur cadavérique n’est pas encore très marquée et l’effet bienfaiteur du No 5 de Chanel trouble toujours le jugement de certains nez peu délicats…

  16. Avatar de Franck
    Franck

    Quelqu’un a t-il un truc à dire sur le Baltic Dry?

    1. Avatar de Piotr
      Piotr

      Oui.
      Contrairement aux apparences, ce n’est pas un cocktail à base d’Aquavit .

    2. Avatar de Jean-François
      Jean-François

      LE BDI continue à tomber : bloomberg.

      Un avis intéressant, bien qu’il émane d’un ultra-libéral membre du LHC et disciple de Friedman : Harpex plutôt que BDI. Et le Harpex est à la hausse depuis quelques temps : Harper Pertersen.

    3. Avatar de ra
      ra

      Le BDI est un indice des prix pour le transport maritime en vrac de matières sèches (voir ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Baltic_Dry_Index)

      Les avis divergent quant à la pertinence d’utiliser le BDI pour anticiper l’évolution de la situation économique:

      – les pour : http://www.renovezmaintenant67.eu/index.php?post/2010/07/08/Baltic-Dry-Index%3A-le-commerce-maritime-transcontinental-est-mort-depuis-2008-et-passe-de-12000-%C3%A0-Z%C3%A9ro

      – les contre : http://lupus1.wordpress.com/2009/06/25/mieux-que-le-bdi-suivre-le-harpex-et-le-commercial-paper/

      L’auteur de ce dernier site conseille d’utiliser le taux d’occupation des porte-conteneur (HARPEX) :http://www.harperpetersen.com/harpex/harpexRH.do?showData=true&period=7&&checkedIndexes=0&floatleft=0&floatright=0&exponleft=0&exponright=0&indicator=0

      Vous pouvez suivre l’évolution du BDI ici : http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=bdiy&exch=IND&x=15&y=11

  17. Avatar de vigneron
    vigneron

    Amusé par votre attaque « ad nominem », opportune devant une journaliste grecque, et suffisamment rare chez vous pour être notée, visant la Deutsche Bank…

  18. Avatar de vigneron
    vigneron

    Hélène de Grèce…
    Vous sentiez vous plutôt Ménélas ou Pâris, Paul?
    Aucun des deux bien sûr. Just a joke.

    1. Avatar de Piotr
      Piotr

      Plutôt Ulysse…

    2. Avatar de vigneron
      vigneron

      Très juste Piotr!
      Quoiqu’il aurait un petit côté Achille aussi, avec ses poussées colèriques difficilement contenues, ses bouderies sporadiques et son humeur vindicative…
      Mais bon, l’idée de l’interdiction des Pâris sur les prix, c’est bien une sorte de cheval de Troie de la finance… Une innoculation virale subreptice.

  19. Avatar de L'enfoiré

    Paul,

    « Quels ’signes’ faut-il ‘guetter’ pour se rendre compte de la gravité de la situation ? »
    Vous dites ce qu’il ne faut pas faire mais ne répondez pas à la question.
    Je ne sais si la question était pertinente.
    Tout le monde sait que suivre les marchés donnent une bonne idée des choses.
    Les marchés anticipent souvent les tendances mais jamais l’intensité.

    « Martin Wolf, éditorialiste du Financial Times, Mrs. Stiglitz et Krugman, Prix Nobel d’Economie, Simon Johnson, ancien économiste en chef du FMI, Nouriel Roubini, etc. Ils disent tous, comme moi-même, qu’une nouvelle chute est inévitable. »

    Vous oubliez un peu vite, qu’ils en vivent aussi de leurs messages. Ils ont donc intérêt à rester en ligne. Elaine Garzarelli, Abby Cohen ont dû rater une marche. A qui le tour?
    Les chutes sont prévisibles. la Bourse est une véritable respiration de nos économies qui se partage en investissements et prise de bénéfices, qui s’ajustent entre elles.
    Encore une fois, l’ampleur des crises, ça c’est plus critique à déterminer.
    Pronostiques de fin d’année? Alors, à dix ans?
    Qui s’engagerait sur donner des chiffres.
    Qui sera le plus touché? L’Europe, probablement, d’abord. Tant qu’elle ne parvient pas à accorder ses violons.
    La Chine si des mesures protectionnistes venaient à freiner les exportations de la Chine.
    Ce n’est pas pour qu’elle s’implante un peu partout. L’Afrique est encore un marché très ouvert.
    Les nanotechnologies sont un domaine qui fera beaucoup parler de lui.

    1. Avatar de daniel
      daniel

      Très drôle la tentative de réhabilitation de la bourse !
      Comment un « truc » de failli, soutenu à bout de bras
      par de couteuses fictions, comment cette machine
      à plumer l’innocent peut-il regagner en dignité ?
      Crédibilité morte !

      @ d’autres (industrie et « artisanat ») :
      L’ artisanat façon réserves indiennes
      ne me tente pas. Façon plombier du coin non plus.
      Va falloir trouver d’autres arguments pour continuer
      à acheter tous ces « made in China » dont la production
      est polluante et humainement dégradante, si ce n’est pas
      d’origine directe du goulag local, modernisé bien sûr.

      Je crois que la viabilité économique de tous
      ces rêves simplistes est à étudier de près.
      L’ autre croissance -pour éviter décroissance-
      c ‘est, je l’espère, tout autre chose.
      Décroissance ou pas, nous ne pouvons faire l’impasse
      sur un tissu industriel cohérent et en phase
      avec les attentes du producteur-consommateur.

    2. Avatar de L'enfoiré

      Salut Daniel,
      Moi, réhabilité la Bourse?
      Où avez-vous eu lu cela?
      La Bourse se réhabilitera ou se décrébilisera sans moi.
      A la Base, elle est là pour donner un coup de levier en mettant du capital à risque.
      En Europe, nous sommes de maigres consommateurs de la Bourse.
      Stiglitz revenait sur le problème de l’Europe dans mon journal.
      Il disait qu’un pays ne peut agir comme une famille le ferait en « bon père de famille ».
      L’austérité pour lui, est le moyen d’écraser la croissance et augmenter le chômage.
      Les montants des comptes à termes n’ont, dès lors, jamais été aussi importants.
      On n’ose plus. La peur s’est installée. L’Allemagne entre dans une phase de recul et entraîne les autres dans son sillage.

  20. Avatar de Jérémie
    Jérémie

     » Les emplois ne reviendront pas aux États-Unis : l’industrie du crédit n’est pas près de réembaucher, ni la construction – qu’il s’agisse de l’immobilier résidentiel ou commercial, ni l’automobile, ni… Il faut se poser la question honnêtement : quel pourrait être le secteur aux États-Unis qui pourrait créer des emplois ? La « croissance verte » ? Que veut-on dire exactement par là ? Le nettoyage du Golfe du Mexique ? On aimerait ne pas être cruel, mais ce n’est pas facile…  »

    En effet les emplois ne reviendront pas de sitôt dans une partie des États-Unis et comme vous parlez un peu du Golf du Mexique dans cet interview, je me permets également de mieux en développer le pourquoi et la chronologie des événements en quelques lignes à la va vite.

    Depuis 3 trois mois cela se déverse dans la mer,

    Il n’y a pas non plus hélas que du pétrole qui en sort rapidement,

    Mais aussi autre chose en quantité importante dans les fonds océaniques,

    Et à chaque fois on s’aperçoit que les chiffres sont continuellement sous-estimés,

    Beaucoup de choses ont été tentés jusqu’à maintenant mais sans succès pour BP,

    Cette compagnie semble être de plus en plus dépassée par les événements,

    Il a été également observé la formation de plusieurs fissures autour du puit,

    Cela a bien sur conduit certains politiques à se rétracter sur l’autorisation de forer,

    A savoir que ce n’est pas seule plate-forme pétrolière ayant eu un accident sur cette année,

    D’après les éléments de l’enquète beaucoup de mesures de sécurité auraient été négligées,

    Il faut aller vite vous savez comment travaillent la plupart des sociétés sur les marchés,

    A savoir que les pires images du désastre sont systématiquement coupés au montage,

    L’un des anciens dirigeants de BP dirige même actuellement Goldman Sachs,

    Le plus grave c’est que beaucoup de gens ailleurs semblent s’en accomoder,

    Le coût du désastre est bien évidemment continuellement revu à la hausse,

    Certaines nappes s’étendent sur plusieurs kilomètres de long et de large,

    D’après certaines dépèches la marée noire file dans le courant marin,

    L’idée même d’utiliser l’atome a été envisager pour boucher le trou,

    Beaucoup d’espèces marines de la région n’en réchapperont pas,

    Vue du ciel cette partie de l’océan ressemble parfois à du sang,

    Le pire c’est que BP avait déjà été condamné pour négligence,

    Et qui avait causé aussi la mort il n’y a pas si longtemps,

    Depuis cela touche beaucoup plus d’Etats Américains,

    Il y aurait aussi beaucoup de gaz dans le fond oécanique,

    Tout les spécialistes ne semblent pas être consulter à cause de BP,

    A savoir que le numéro médiatique d’Obama ne rassure plus personne,

    La catastrophe est si coûteuse que cela affecte de plus en plus l’Angleterre,

    Ce qui est étonnant c’est qu’il n’y a pas si longtemps c’était l’Islande avec un volcan,

    Le plus troublant c’est que chaque jour une autre nappe est découverte,

    Pour certains observateurs du jamais vu auparavant dans l’histoire,

    Encore en ce moment et à cet instant cela affecte d’autres villes,

    Cette région est depuis continuellement interdite à la pêche,

    Faute de clients et de marchandises beaucoup font faillites,

    C’est-à-dire une superficie bien plus grande que la Grèce,

    Et encore tout cela ne serait que la partie visible de l’Iceberg,

    C’est sur cela ne fera pas revenir tout de suite la croissance des nos élites,

    Mais non nos dirigeants mondiaux continuent toujours à n’en faire qu’à leur tête,

    Pour certains cela pourrait même durer plus longtemps que certains propos officiels,

    Il est vrai que les lobbies pétroliers ne favorisent pas toujours mieux d’autres alternatives,

    Faudrait pas non plus inventer l’énergie gratuite vous serez tout de suite taxé d’idéologue,

    Dans ce genre de situations je me demande à quoi servent les agences de notations,

    Et comme tout le monde utilise beaucoup de pétrole on ferme un peu plus les yeux,

    Au plus près du cauchemar les propriétaires n’en vivent hélas plus du tout mieux,

    Le plus triste c’est BP qui finance la plupart des gens en retraite en Angleterre,

    BP dépenserait même davantage d’argent pour minimiser en vain la chose,

    Il parait même qu’au Niger en Afrique ce n’est guère mieux à voir parfois,

    Dans certains écrits il est dit qu’un jour l’océan ressemblera à du sang,

    Bien évidemment BP n’est pas prêt de remonter en bourse de sitôt,

    Bizarrement sur les vidéos du puit c’est souvent un plan rapproché,

    D’après certaines dépèches la pression serait toujours aussi forte,

    Des éléments très toxiques pour les poumons s’échapperaient du puit,

    Bien évidemment sur internet les gens sont beaucoup moins bien informés,

    En cas de coup dur prolongé il est même question de délocaliser des familles,

    Toutes ces subtances toxiques vont bien évidemment poussés les gens à consulter,

    Faudrait bien sur pas que cela chamboule trop l’agenda des Etats proches de la Faillite,

    Ce qui est étonnant c’est que cela soulève pas plus le débat de nos choix de vie en société,

    Et dire que cette grande société pétrolière se croyait si solide sur les marchés tout va si vite,

    Evidemment à force de violenter dame nature pour de la croissance elle se révoltera bientôt,

    Blackout total des nappes sous-marines de plusieurs km de hauteur et mélanges gazeux,

    A savoir que Goldman Sachs et UBS font parties des principales banques du groupe BP,

    Je me demande d’ailleurs jusqu’à quand ils pourront toujours faire fortune sur terre,

    Les produits utilisés pour disperser le pétrole sont reconnus aussi très toxiques,

    Il ne sent bien évidemment plus très bon de vivre de nos jours en Amérique,

    Si Monsanto est le plus grand pollueur de la terre BP pareillement ailleurs,

    BP ne pollue pas seulement la mer mais aussi certains grands lacs,

    Bref je vais m’arrêter là car c’est déjà assez énorme je trouve,

    1. Avatar de Charles A.
      Charles A.

      C’est le moment de rappeler que ce n’est pas BP, ni un accident mais la logique journalière de l’accumulation capitaliste qui cause des dommages irréparables à notre terre:
      Torchage du gaz au Nigéria : Cinquante ans de désastres humanitaires, environnementaux et économiques –
      Un rapport publié par Climate Justice Programme and Environmental Right Action / les Amis de la Terre – Nigeria Résumé
      On brûle plus de gaz dans les torchères du Nigéria que partout ailleurs dans le monde.
      http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article17957

    2. Avatar de Jérémie
      Jérémie

      @ Charles

      Le moment de rappeler aussi que ce n’est pas non plus que la seule logique du capitalisme qui pousse continuellement les gens à vivre pour les seules valeurs terrestres, mais la continuelle lutte des vocabulaires modernes pour mieux occuper à tour de rôle la place dans les coeurs et esprits ce qui cause également beaucoup de ravages spirituels et moraux pour l’humanité en souffrance.

      Les gens en vérité ne changent pas mieux en période de crise, c’est l’illusion, pas même non plus sur les échanges multiples de ce blog on ne recherche en fait qu’à mieux asseoir nos positions, convictions, préférences et mêmes langages de penser et lectures qu’hier envers les autres.

      Les nouvelles formulations fleuris n’y aident pas mieux vous n’avez d’ailleurs qu’à en faire la même observation anthropologique de l’homme de votre coté, nous lisons en fait sur ce blog, comme sur les journaux et nos mêmes livres de chevet ce que nous voulons voir et entendre d’abord, c’est-à-dire principalement les erreurs du capitalisme comme elles sont en très nombreuses à nous occuper le temps comme l’esprit, et c’est alors que les nouvelles anti-thèses fleuris plus ou moins bien ficelés du capitalisme se présentent, une autre forme de logique journalière de l’accumulation anticapitaliste des Ames, bien évidemment ça ne rassure mieux les gens d’en face pire même ça semble davantage les conforter et les braquer dans le matériel.

      Ha si seulement je pouvais me montrer davantage résistant et obtus aux opinions des autres,
      nous baignons en fait de nos jours dans un même vocabulaire de penser Marx ou pas Mars, et
      filtrons continuellement au petit carré rouge ou solidaire ce que nous pouvons encore lire et voir dans le monde, à vrai dire j’aime ou j’aime pas cela, et puis c’est alors que la machine et notre programmation se met de nouveau en route …

      On veut en fait continuellement avoir le dessus et raison sur les autres, saviez-vous encore que selon une étude citée il n’y a pas si longemps dans un magazine de psychologie et spiritualité et mené par plusieurs grands chercheurs de l’Illinois et de la Floride, bref selon les données recueillis sur plusieurs dizaines détudes et impliquant un très grand nombre de personnes…

      Les chercheurs ont observés que les gens de nos jours et dans nos société ont hélas souvent tendance à ne selectionner les informations qui encouragent leurs mêmes propres points de vue (67%) plutôt que de prendre davantage en considération que les idées opposées (33%)…

      Ce qui pourrait en effet expliquer la grande crise Spirituelle du monde moderne comme de ce blog, les chercheurs sont également trouvés n’en soyez pas non plus étonnés ou trop affectés, que les gens de nos jours sont plus réticents aux nouvelles idées lorsque les leurs sont liées à beaucoup d’autres préférences et attachements de penser.

      Bref, les gens qui étaient plus ou plus moins capitalistes, libéraux ou communistes au démarrage de ce blog le resteront également demain et jusqu’à la fin de ce monde, vous pouvez bien sur faire votre propre étude comportementale de votre coté, vous comprendrez mieux encore pourquoi le monde ne se montre toujours mieux prêt spirituellement à vivre les autres plus grandes déconvenus matérielles à venir de l’homme moderne ne comprenant toujours rien à rien.

      En effet, il n’y a pas non plus que la seule nature des gens du capitalisme qui est fondée sur l’accumulation, l’égoïsme ou le désir de satisfaire nos désirs, que ce soit des désirs de gloire, de prestige, de revanche, de puissance, de reconnaissance, de première place. C’est ce qui bloque en fait très souvent l’émergence d’une meilleure écoute, vue, ressenti et compréhension de l’autre.

      Nous ne changeons pas vraiment en fait, ce ne sont en fait que beaucoup d’amabilités et de petits sourires en coin envers les autres, c’est en fait la cruelle illusion du monde si peu de droiture.

    3. Avatar de vigneron
      vigneron

      Vos textes, tournés d’un quart de tour contra-horaire, pourraient faire penser à des courbes de marchés, et, remis à l’endroit, à des Calligrammes d’Apollinaire…

  21. Avatar de le marin
    le marin

    Selon moi, le « changement de civilisation » a commencé il y a trente ans avec le néolibéralisme.
    Le néolibéralisme a très peu à voir avec le libéralisme classique : les libertés individuelles, ces dernières décennies, ont plutôt été restreintes (patriot act, tolérance zéro, haro sur les cigarettes et l’alcool). Le néolibéralisme a surtout libéré les multinationales ! En effet, après la deuxième guerre mondiale, les vainqueurs (USA, URSS et Grande-Bretagne) se sont réservé – au niveau mondial – le contrôle des secteurs stratégiques : le secteur financier (banques –monnaie de réserve), l’armement, l’agriculture, les télécommunications, les ressources énergétiques (pétrole) et le commerce international. Les vaincus de la deuxième guerre mondial (Allemagne-Japon) ont dû se satisfaire des secteurs non stratégiques tels que des biens d’équipement (voitures, appareils ménagers…), la pharmacie, la chimie. Au début, les deux vainqueurs (USA-URSS) se sont battus entre eux pour obtenir le contrôle mondial ; c’était la guerre froide, qui s’est terminée avec une seule grande puissance : les USA.
    Le néolibéralisme, l’européanisation et la mondialisation ont réellement démarré après la guerre froide par la création de multinationales de très grande taille au niveau mondial : cela a pu se faire par la privatisation, la consolidation et la délocalisation des entreprises stratégiques publiques et privées dans les pays industrialisés. Conséquence : l’émergence de multinationales qui contrôlent le marché, les ressources et le commerce mondiaux. Avec l’introduction du nomadisme et du multiculturalisme, les différences culturelles et religieuses ont créé des divisions parmi les populations , ce qui a aussi contribué à instaurer ce nouveau système néolibéral (seul l’argent a une valeur , perte des valeurs d’éthique et de morale) … Ceci n’a pu seulement se faire qu’avec la complicité des politiciens qui ont trahi leurs élus : les « amis » de ces politicards, leur famille et eux-mêmes ont été largement récompensés, que ce soit financièrement ou par de bonnes places au sein des multinationales…..
    A cause de la mondialisation ainsi que des politiques menées, ces multinationales ne subissent plus aucun contrôle par les états, ce qui a provoqué – après un certain temps – des désastres financiers, environnementaux et humains (santé…). Pour le secteur financier : les « subprimes », pour le secteur agricole : OGM –pollutions sols-insecticides-prion-grippe aviaire-porcine, pour le secteur pétrolier : pollution des mers, pour le secteur de la défense : c’est un secret …
    La mondialisation n’a d’ailleurs plus rien à voir avec le libre-échange mais plutôt avec une monopolisation de l’économie mondial par quelques grands actionnaires (l’élite politico-financière)…. De plus, la mondialisation est très difficile sinon impossible à arrêter au niveau politique : c’est pour cela que les multinationales resteront encore les maîtres du monde pour un bon bout de temps… Seul problème pour ces multinationales, c’est le risque d’autodestruction (subprimes, pollution..) par manque de règles, de contrôle par une autorité supérieure (l’état)… Même le président des USA semble impuissant, tout comme les individus (électeurs) sont impuissants à cause de leurs représentants corrompus…
    Malgré la propagande mainstream, beaucoup de gens sont conscients de la corruption, du manque de démocratie, de la manipulation de la Bourse, de l’hypocrisie des élites via leur travail, internet…… Au début, ils ont peine à y croire : ils essayent de trouver, d’étudier et de proposer des solutions mais ils se rendent vite compte qu’actuellement, ils sont impuissants et en viennent à penser qu’il est peut-être déjà trop tard…..
    Pourtant, il serait possible à moyen terme de renverser la tendance en morcelant les grandes multinationales, en relocalisant l’industrie (stratégique et autre), en pratiquant le protectionnisme industriel et culturel…mais l’élite dominante actuelle refuse – voire diabolise – ces solutions.
    Dernier espoir : comme les dinosaures, plus les multinationales grandissent, plus elles se fragilisent et deviennent incontrôlables (exemple : BP), il suffit d’attendre leur disparition « naturelle » à condition que nous ne succombions pas avant…

    1. Avatar de hema
      hema

      je suis OK avec ça

      Cordialement

    2. Avatar de daniel
      daniel

      Je suis entièrement d’ accord dans votre description
      d’une transition historique.
      Et cela rend confiant sur une évolution possible,
      réfléchie et non subie. Peut-être même a-t-elle
      commencée. Sans croire cependant qu’elle résulte
      d’une réflexion collective.
      Un «changement de civilisation» a commencé
      il y a 30 ans environ. Nous n’en voulons plus.
      Le suivant peut ( prudence: pourrait) advenir…
      Accrochons-nous pour ne pas nous laisser imposer
      le même en mieu: il ne marche pas et il n’est pas
      réformable.

    3. Avatar de Charles A.
      Charles A.

      Attendre, c’est laisser au capital imposer sa solution.
      Il l’a déjà fait dans les années 30.
      C’est la barbarie assurée, dont les politiques de rigueur en cours sont un test.
      C’est maintenant qu’il faut se rassembler, et agir, par tous les moyens nécessaires.

  22. Avatar de Betov

    « Les produits utilisés pour disperser le pétrole sont reconnus aussi très toxiques »

    Devine qui produit le Corexit ? 🙂

    1. Avatar de Jérémie
      Jérémie

      Non c’est pas vrai j’en crois pas mes yeux et mes oreilles.

    2. Avatar de kohaagen
      kohaagen

      Haliburton (au hasard) ?

    3. Avatar de Thomas

      Pour le Prestige, Total était propriétaire de la cargaison, fournisseur des produits de traitement, et financeur N°1 du Conservatoire du Littoral (propriétaire de la plus grande partie des sites pollués).

      A croire qu’une marée noire ne concerne finalement QUE la compagnie en cause.

  23. Avatar de Jean-François
    Jean-François

    Parmi les signes de la gravité de la situation : destruction de l’emploi et déflation salariale, nécessaire pour le maintien ou la croissance des profits.

    Exemple aujourd’hui : Merck. Tout va bien, son action monte.

  24. Avatar de jeanpaulmichel
    jeanpaulmichel

    Chute ou pas chute, le BDI est sans appel :

    http://noir.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=BDIY%3AIND

    Il est en train de casser tous ses supports avec une baisse de 5% aujourd’hui.
    Et parallèlement le CAC40 remonte …

    1. Avatar de Betov

      Est-ce si difficile de cliquer sur [5 Y] pour constater que ce n’est pas vrai ? (Pas encore…)

  25. Avatar de le débleu
    le débleu

     » Les signes qui montrent que la situation est grave ne doivent pas être recherchés en Chine et aux États-Unis : tragiquement, chacun les trouve chez soi. »

    Etrange comme elle résonne cette phrase. On pourrait même aller jusqu’à dire dire : « Les signes qui montrent que la situation est grave […] tragiquement chacun les trouve en soi » dans la mesure où nous sommes tous aussi un peu plus paumés au fur et à mesure que se développe cette crise. La précarité grandissantes des situations, les difficultés financières qui se creusent, etc… ont pour corollaire des trajectoires de vie de plus en plus instables, des relations qui deviennent « liquides » comme le dit Z. Bauman, des engagements de plus en plus difficiles à tenir, etc… Cette crise, derrière sa description économique et donc un peu abstraite, est en fait très concrète.
    Il faudrait presque faire une sociologie de la crise sur ce blog. Cela rendrait visible ce que les décision actuelles, en matière d’économie, engendrent sur les comportements et les relations sociales…. Ou alors un roman, genre « Les raisins de la colère ».
    Encore merci de nous donner les clés pour ne pas être complètement paumés et de travailler aux moyens de changer ce monde.

    1. Avatar de Jérémie
      Jérémie

       » Il faudrait presque faire une sociologie de la crise sur ce blog. Cela rendrait visible ce que les décision actuelles, en matière d’économie, engendrent sur les comportements et les relations sociales….  »

      Oui, c’est tout ce qui n’est pas dit à croire que les valeurs humaines passeront toujours au second plan face aux seules fins et valeurs exclusives de l’argent, du pouvoir et de la finance.

      Je propose qu’un billet par semaine ou tous les quinze soit précialement proposé pour cela,

      Comme pour le mainstream histoire ne pas trop retrouver cela dans les fils,

      Tout en évitant de ne pas trop politiser le blog pas évident,

    2. Avatar de vigneron
      vigneron

      Effectivement on pourrait égrenner jour après jour la progression de la prégnance de la crise sur le quotidien de chacun.
      Mais le caractère un peu morbide et répétitif de l’exercice rendrait peut-être le blog vaguement deprimant et n’apporterait guère plus au débat et à ce que sous savons nous être réservé à tous dans les années qui viennent…
      Le quotidien de « l’information » financière et économique, que je ne suis plus qu’à travers ce blog, ne devrait pas être la seule source de réflexion sur l’actualité « criséelle » (l’adjectif n’existant pas, en voilà un!). Nous devons par contre essayer de relever tous ensemble les faits, parfois anodins, qui paraissent constituer des étapes importantes, des passages de seuil, aussi bien dans la représentation de la crise qui se transforme dans l’opinion, que dans sa traduction chiffrée dans la vie des gens, dans ses implications dans leur quotidien, ou dans ses conséquences politiques apparentes ou plus souterraines. Un travail de RG quoi…

      Et lire ou relire Steinbeck, bien sûr, ça peut faire que du bien.

    3. Avatar de liervol
      liervol

      « Il faut cultiver son jardin » Voltaire Candide, toujours d’actualité.

    4. Avatar de le débleu
      le débleu

      @vigneron : très souvent, on ne porte spontanément son attention que sur ce qui disparaït et pas sur ce qui est en germe ( @clin d’oeil à liervol ). Mon post, par exemple, a tendance à souligner le côté déclinant de la situation. Cependant, il faut voir aussi que cette crise donne l’occasion à de nouvelles idées de voir le jour ( via ce blog notamment, Lordon, Généreux pour ce qui est de l’économie…; il y a encore peu le mot « capitalisme » était presque un mot tabou ), de nouveaux types de relations de se constituer, de nouveaux rapports de forces aussi. Alors oui, comme le dit Jérémie, une description sociale de la crise peut devenir très rapidement politique. Et, effectivement, la qualité de ce blog est de ne pas immédiatement s’inscrire dans le débat politique quotidien mais bien plus de diffuser des idées qui tiennent la route. Simplement, la distinction empruntée par P.Jorion entre le travail et le capital est déjà une forme de description des relations et des rapports sociaux.

  26. Avatar de dissy
    dissy

    Une nouvelle stat très défavorable prise pour une bonne nouvelle par wall street..on se demande si ces gens ont encore un cerveau?

    In the week ending July 3, the advance figure for seasonally adjusted initial claims was 454,000, a decrease of 21,000 from the previous week’s revised figure of 475,000. The 4-week moving average was 466,000, a decrease of 1,250 from the previous week’s revised average of 467,250.

    Comme il y avait un jour férié (4th of july) forcément le chiffre semble moins élevé, on licencie rarement les jours fériés…d’autre part chute énorme du nombre de chômeurs…

    The advance number for seasonally adjusted insured unemployment during the week ending June 26 was 4,413,000, a decrease of 224,000 from the preceding week’s revised level of 4,637,000. The 4-week moving average was 4,554,000, a decrease of 18,750 from the preceding week’s revised average of 4,572,750.

    Idem ici il s’agit non pas d’une baisse miraculeuse du nombre de chômeurs ..mais tout simplement d’une baisse du nombre de chômeurs ‘assurés’…et plus indemnisés depuis le refus du sénat de voter la prolongation de l’indemnisation (provisoirement)..une fois de retour de vacances le Sénat votera cette polongation des benefits et oupsssssss….+ 250.000 ou 300.000 chômeurs d’un seul coup….

    Bien entendu sur CNBC cela donne:forte baisse du chômage, preuve que la ‘recovery’ est bien réelle….

    http://market-ticker.denninger.net/archives/2485-Jobless-Benefits-Not-Extended,-Market-Roars.html

    Les politiciens de tous pays et de toutes tendances passent à présent leur temps (impuissants qu’ils sont à faire autre chose) à manipuler en veux en voila ,les diverses statistiques économiques…comme me Lagarde qui est toujours partante pour 2.5 pct de croissance en 2011….

    Le bon peuple lui ne lit pas ce genre d’informations ou est en vacances….

    1. Avatar de jeanpaulmichel
      jeanpaulmichel

      Je vous trouve … déprimant.

      Suite aux bonnes nouvelles en provenance des USA et compte tenu des prévisions de croissance retenues par Mme Lagarde, une rumeur court actuellement dans le tout Paris.

      Les comptes publics bénéficieront à plein de cette puissante reprise économique et les mesures un temps envisagées dans le cadre de la ri-lance seraient abrogées.
      Mieux, la durée de cotisation pour toucher une retraite à plein temps serait ramenée à 37,5 années.
      Mais vous n’êtes pas obligés de me croire …

    2. Avatar de Jérémie
      Jérémie

       » comme me Lagarde qui est toujours partante pour 2.5 pct de croissance en 2011…. »

      Parole d’un Père à son fils :
       » Mon enfant toi qui regarde et s’attriste souvent de voir des pseudo-adultes à l’antenne, méfie-toi des belles promesses de lune, les gens qui parlent souvent des choses dans les mêmes termes bien alléchants à la babine ne sont bien évidemment pas ceux qui en subissent les méfaits les plus durs au Corps à l’Ame comme à l’esprit.  »

      Pour faire tourner la grande meule du monde il faut bien mettre plus d’esclaves et de contre-Maitres en plus choses et autres, pièces de bois servant à l’attelage de plus et des bêtes à cornes.

  27. Avatar de Rumbo
    Rumbo

    S’agissant du Golfe du Mexique (@ Jérémie 8 juillet 2010 à 16:50), on peut signaler que le Golfe du Mexique pourrait être la trace actuelle du gigantesque cratère formé il y aurait environ 65 millions d’années par la chute à cet endroit de la météorite qui aurait mis fin à l’ère des dinausores. Qu’y a-t-il donc comme substances aux fond, sous les eaux du Golfe du Mexique?

    « Logiquement », non seulement l’ère – mercurienne -, l’ère actuelle, celle du mercantilisme devenu critère existentiel quasi absolu par la primauté financière de l’économie sur toute chose humaine, sape et détériore jusqu’à dissoudre les tissus sociaux formés au cours de nombreuses générations ayant vécu de nombreux développements industriels. Mais les critères exclusivement mercuriens vont jusqu’à attaquer le domaine physique dans ses éléments vitaux les plus essentiels comme l’eau et l’air, la terre et le feu. Pour la petite-(?) histoire, rappelons que le mercure métal liquide est le seul agent capable de dissoudre l’or, ce n’est pas peu dire! y compris, bien sûr, dans le domaine symbolique, quand on sait que la tradition gréco-latine qualifie Mercure comme étant le dieu des commerçants et des voleurs (que tous les commerçants, et de beaucoup, ne sentent pas visés ici dans mon propos).

    Sans idéaliser personne, on peut cependant constater que les peuples anciens avaient pour souci premier de ne pas laisser de cicatrices sur cette Terre – mère – en la préservant de toute souillure, déifiant les forces naturelles qui permettaient la ceuillette, la pêche, la chasse, leurs subsitances donc. Ils vivaient, par – l’ordre de leurs cosmogonies – en dessous du seuil naturel de croissance biologique de leur environnement et de leur écosystème, donc sans entamer, ou presque pas, la substance-même de leur vie.

    Il existe des possibilités de vivre aujourd’hui en intégrant plus de Justice, y compris techniquement mais il faut du temps bien sûr, et nous bousillons tout! Nous bousillons même le temps et l’espace que le système mercantiliste à court-circuité!. Qui dit Justice, dit Justice pour tout humain, et toute chose d’ailleurs. Donc y compris le système économique et financier. Bien sûr, ça gêne les puissants dont les « commandes » répondent encore, mais ça, tout le monde le sait. Sinon, faut-il retomber dans le langage convenu, la langue de bois même si c’est pour critiquer le système présent? Même au moment des crises majeures? Quand va-t-il être possible d’en parler sans entraves?

  28. Avatar de Eomenos
    Eomenos

    Pour PJ, noir c’est noir il n’y a plus d’espoir.

    Pourtant, par belle ou par laide, après peu ou énormément de morts, le monde redémarrera.

    La seule chose certaine ici bas (en haut aussi -peut-être-) c’est que tout évolue, donc rien n’est définitivement stable.

    Ni le bien ni le mal, tout ça m’est bien égal…

    1. Avatar de liervol
      liervol

      LES autres forment l’homme, je le recite : et en represente un particulier, bien mal formé : et lequel si j’avoy à façonner de nouveau, je ferois vrayement bien autre qu’il n’est : mes-huy c’est fait. Or les traits de ma peinture, ne se fourvoyent point, quoy qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire perenne : Toutes choses y branlent sans cesse, la terre, les rochers du Caucase, les pyramides d’Ægypte : et du branle public, et du leur. La constance mesme n’est autre chose qu’un branle plus languissant. Je ne puis asseurer mon object : il va trouble et chancelant, d’une yvresse naturelle. Je le prens en ce poinct, comme il est, en l’instant que je m’amuse à luy. Je ne peinds pas l’estre, je peinds le passage : non un passage d’aage en autre, ou comme dict le peuple, de sept en sept ans, mais de jour en jour, de minute en minute. Il faut accommoder mon histoire à l’heure. Je pourray tantost changer, non de fortune seulement, mais aussi d’intention : C’est un contrerolle de divers et muables accidens , et d’imaginations irresoluës, et quand il y eschet , contraires : soit que je sois autre moy-mesme, soit que je saisisse les subjects, par autres circonstances, et considerations. Tant y a que je me contredis bien à l’advanture, mais la verité, comme disoit Demades, je ne la contredy point. Si mon ame pouvoit prendre pied, je ne m’essaierois pas, je me resoudrois : elle est tousjours en apprentissage, et en espreuve.

      Je propose une vie basse, et sans lustre : C’est tout un. On attache aussi bien toute la philosophie morale, à une vie populaire et privee, qu’à une vie de plus riche estoffe : Chaque homme porte la forme entiere, de l’humaine condition.

      Les autheurs se communiquent au peuple par quelque marque speciale et estrangere : moy le premier, par mon estre universel : comme, Michel de Montaigne : non comme Grammairien ou Poëte, ou Jurisconsulte. Si le monde se plaint dequoy je parle trop de moy, je me plains dequoy il ne pense seulement pas à soy.

      Montaigne, Les Essais III, 2 (chapitre Du repentir)

  29. Avatar de Michel MARTIN

    Quelques chiffres qui sous-tendent cet article, par ailleurs très logique, manquent pour en apprécier véritablement la portée, et comme je ne suis pas économiste, je ne sais pas trop où les trouver et je reste un peu sur ma faim.

    1. Avatar de Jérémie
      Jérémie

      Notre trop grand amour machinal des chiffres nous perdra tous,

    2. Avatar de Charles A.
      Charles A.

      Un portail sans égal pour les données et les interprétations croisées de la crise:
      http://hussonet.free.fr/
      Un site de référence sur les dettes publiques:
      http://www.cadtm.org/Le-CADTM

    3. Avatar de Michel MARTIN

      @Charles,
      Merci pour le lien sur Husson, en effet assez bien fourni. Toujours la propriété en ligne de mire, mais pas en première ligne, en première ligne, c’est le rééquilibrage de la répartition des revenus capital/travail. Je cite M. Husson dans son article Juin-juillet 2010 « Le débat sur le taux de profit »:

      « Si on laisse de côté les procès en sorcellerie réformiste, le débat est d’ordre
      stratégique. Comme toujours il s’agit d’articuler les mots d’ordre immédiats et la
      perspective socialiste. La crise vient exacerber la tension entre ces deux niveaux
      politiques. D’un côté, ses effets immédiats équivalent à une régression sociale accrue
      et, d’un autre côté, son ampleur démontre la fragilité et l’illégitimité croissante du
      système. La construction d’une démarche transitoire est donc d’autant plus nécessaire,
      mais en un sens plus difficile. Il faut à la fois se battre pied à pied contre les mesures
      de « sortie de crise » et ouvrir une perspective alternative radicale, donc anticapitaliste.
      Il me semble que la question de la répartition des revenus est le bon point d’accroche
      autour du principe « nous ne paierons pas leur crise ». Cela n’a rien à voir avec une
      « relance par les salaires » mais avec une défense des salaires, de l’emploi et des droits
      sociaux sur laquelle il ne devrait pas y avoir de discussion. Ensuite vient l’idée de
      contrôle sur ce qu’ils font de leurs profits (verser des dividendes ou créer des emplois)
      et de nos impôts (subventionner les banques ou financer les services publics). L’enjeu
      est de faire basculer de la défense au contrôle et c’est sur la base de ce basculement
      que la mise en cause de la propriété privée (le véritable anticapitalisme) peut acquérir
      une audience de masse. »

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta