16 réflexions sur « Nuit OUF ! « Rêves de (R)évolutions », vendredi 4 mai 2012 »

    1. oulala! j’y étais mais je n’ai fait aucune image et de toutes façons
      je n’aurais pas fait celle-ci, comme çà.
      Votre remarque est amusante parce qu’une voix s’est élevée dans le public pour s’indigner du peu de place quantitative occupée par les femmes intervenantes ce jour là. En effet, deux sur huit.

      Alors connaissant la malice de Paul Jorion, il attend peut être les dérapages incontrôlés des commentatrices et des commentateurs. »Vite fait, un dimanche » quoi.

      1. à l’heure de l’ abrogation d’une loi sur le harcèlement, je trouve Paul Jorion plutôt bien encadré, et la malice n’est pas un vice.

      2. « Votre remarque est amusante parce qu’une voix s’est élevée dans le public pour s’indigner du peu de place quantitative occupée par les femmes intervenantes ce jour là. En effet, deux sur huit. »

        Combien de billets féminins sur ce blog?

      3. @ uncaillou

        Alors connaissant la malice de Paul Jorion

        ???
        Alors, juste une pointe !
        Non la malice me semble plus être de ce côté ci : (animation performance de la Nuit OUF)
        https://plus.google.com/photos/106133093059333683142/albums/5739547900707919297/5739548537848401410
        Car que dire alors de la malice bancaire ?… ces établissements financiers qui font payer leurs clients pour avoir accès à leur argent…. Ne laissons pas l’argent casser la ronde, ayons le réflexe de la chenille.

    2. @ Basic
      AH ouais, vous y étiez, mon cher basic ?
      ben moi, aussi ! Juste petite remarque, ici vite fait, (puis je compte bien revenir sur plein d’autres trucs plus tard… dans la nuit, sans doute…) Les p’tits yeux regardent d’un côté, mais les chaussures pointent de l’autre… Vous connaissez certainement le dicton suivant :
      – Dis moi ce que tu chausses et je te dirais qui tu es.

  1. C’était si sérieux que ça ce que la personne disait ?

    Ou peut-être était-ce simplement pour faire semblant ?

  2. Taux de chômage en Grèce :

    http://www.google.fr/publicdata/explore?ds=z8o7pt6rd5uqa6_&met_y=unemployment_rate&idim=country:el&fdim_y=seasonality:sa&dl=fr&hl=fr&q=gr%C3%A8ce+ch%C3%B4mage

    On évoque souvent le taux de chômage espagnol, et jamais en revanche celui de la Grèce, comme si le chômage était l’apanage exclusif de l’Espagne.

    Grèce = 21% en Dec 2011

    Austérité = triplement du chômage depuis 2008

    Intéressant article :

    http://www.cnbc.com/id/47215488

    Suicides Have Greeks on Edge Before Election

  3. Oui j’ai pigé.

    En fait, les 3 qui sont assis, regardent ailleurs parce qu’ils ne peuvent s’encadrer contrairement aux 2 du fonds.

  4. Si on ne peut pas donner les résultats français, on peut donner les grecs.
    Source Romandienews.com

    ATHENES – Les deux partis pro-austérité grecs, le Pasok (socialiste) et la Nouvelle Démocratie (droite), qui gouvernaient ensemble au sein d’une coalition depuis novembre 2011 se sont effondrés lors des législatives dimanche, recueillant entre 31 et 37% des voix contre 77,4% en 2009.

    S’il se confirmait, cet effondrement rendrait quasi impossible la formation d’un gouvernement de coalition par ces deux partis pour poursuivre la politique de rigueur dictée par l’UE et le FMI. Le scrutin a été dominé par la contestation de la politique d’austérité, donnant au petit parti de gauche radicale Syriza entre 15,5 et 18,5% des voix.

Les commentaires sont fermés.