Françaises, Français, faites-vous coter en Bourse, par Julien Alexandre

Billet invité

1er épisode : Ségolène Royal annonce sur BFMTV le 19 juin que le prix de l’électricité n’augmentera pas au 1er août 2014.

2ème épisode : le cours d’EDF chute dans la foulée, le compteur affichant même jusqu’à – 12 % à la mi-journée. La hausse du prix de l’énergie était attendue depuis un an. Citigroup fait les comptes : le bénéfice net par action va chuter.

3ème épisode : le premier ministre Manuel Valls fait annoncer à Matignon que le prix de l’électricité augmentera bien à l’automne, de façon « modérée »…

4ème épisode : la chute est « stabilisée » comme on dit en novlangue, le titre ne perdant « que » 7,7 %. Goldman Sachs est rassurée mais pointe tout de même ce « manque de visibilité » récurrent chez un opérateur à la merci de décisions politiciennes (quelle idée de vouloir préserver le pouvoir d’achat au détriment des décisions du Conseil d’État !).

Françaises, Français, si vous voulez que les politiques tentent de restaurer la confiance avec vous comme ils tentent de le faire avec les marchés financiers, arrêtez de vous demander ce qu’ils peuvent faire pour vous et demandez-vous plutôt ce que vous pouvez faire pour eux : faites-vous coter en bourse.

Partager :