LA GRÈCE A BESOIN DE VOTRE SOUTIEN !

Ouvert aux commentaires.

Les prêtres d’une religion féroce sont dans la rue ! (Quelqu’un qui les a connus de très près me disait hier qu’ils sont pires que je ne les décris ! C’est dire !)

Nous sommes indignés du traitement auquel les Grecs sont soumis (sauf les armateurs parce qu’ils sont créateurs-d’emplois, n’est-ce pas ?), nous sommes l’opinion publique même si les organes de presse qui sont censés être nos porte-paroles ne nous parlent que de football (à combien s’élevaient les pots-de-vin pour la coupe du monde en 1882 ? Y avait-il aussi des copains des enfants dans l’avion ? Etc. Etc.), aussi faisons savoir ce que nous en pensons. Ici, sur Facebook, sur Twitter, partout où on peut écrire un commentaire, en ouvrant la fenêtre et en criant : « Je suis fou de rage et je sens que je vais casser quelque chose ! », etc. (Laissez libre cours à votre imagination ! Traduisez en patagon … Je compte sur vous !)

Partager :

139 réponses à “LA GRÈCE A BESOIN DE VOTRE SOUTIEN !”

  1. Avatar de Gudule
    Gudule

    « Pour Tsipras, les créanciers ne sont toujours pas réalistes
    Les discussions de ce week-end entre la Grèce et ses créanciers ont débouché sur un nouvel échec.

    La Grèce attendra patiemment que ses créanciers internationaux deviennent réalistes dans leurs négociations avec le pays, a déclaré le premier ministre Alexis Tsipras alors que de nouveaux pourparlers tenus ce week-end ont débouché sur un un nouvel échec.

    Cité par le quotidien grec Le Journal des rédacteurs, il dit également que le Fonds monétaire international (FMI), la Banque centrale européenne (BCE) et l’Union européenne insistent sur de nouvelles baisses des retraites grecques pour des raisons politiques. »

    YESSSSS ! Cool Tsipras !      Olé..

    ça ça a de la gueule et pas que ….DU PANACHE !

    MERCI Mister Tsipras, vous êtes EX CE LLENT !

    en doutiez vous…?

    http://www.mediapart.fr/journal/international/150615/pour-tsipras-les-creanciers-ne-sont-toujours-pas-realistes

    1. Avatar de vigneron
      vigneron

      Gudule, je cite le non-paper torché par le gvt grec et envoyé à la troïka vendredi :

      It should be noted, however, that the average of the monthly pensions in Greece and Germany is about the same.

      Ça a le mérite d’être clair et ça signifie pour moi que les pensions de retraites allemandes sont assurément trop faibles mais aussi que les grecques sont, plus assurément encore, trop fortes.

      1. Avatar de Gudule
        Gudule

        oui vigneron, ça aussi ça a le mérite d’être clair :

        les allemands, la réussite allemande; un château de sable , comme les autres , bim, pas de quoi pavoiser, du pipeau, du flanc, un coup de trafalgar sur le trading et hop tout le monde descend….youpiii !

        allons pas vous vigneron …

        Il n’y a pas de miracle allemand
        Michel Santi

        « La réussite allemande est fondée sur des bases on ne peut plus fragile. Le pays doit faire face, avant tout, au vieillissement de sa population. Les allemands vivent et évoluent dans un univers parallèle. Leurs excédents, leur politique fiscale et budgétaire restrictive, leurs investissements anémiques sont autant d’indices irréfutables de cet autisme qui saisit l’ensemble de leurs élites. De leurs responsables politiques et économiques n’ayant de cesse d’arguer (comme pour se rassurer) que ces excédents sont des preuves de bonne santé. A la presse allemande qui, à force de radicalité et d’excès, sombre dans le populisme et incite ses lecteurs à l’isolationnisme, quand ce n’est pas à la haine du non allemand.
        Pour autant, cette intransigeance allemande – qui parvient de plus en plus difficilement à masquer une situation intérieure déplorable – ressemble fort à une fuite en avant, allant de pair avec une faiblesse politique – ou avec une absence totale d’ambition ou de vision – de la part de ses dirigeants. Il est en effet si facile de braquer tous les projecteurs sur ses propres excédents comptables, alors qu’il est impératif d’entreprendre – chez soi! – des mesures structurelles. »

        http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/il-n-y-a-pas-de-miracle-allemand-461175.html

        et  le vrai gros trés gros problème des grecs et pas qu’eux , le voilà vigneron :

        « Une étude de deux professeurs de l’Université d’Athènes montre que la récession et la crise ne sont pas les seules causes de la paupérisation des Grecs. Retrouvez l’enquête complète de Massimo Prandi dans Enjeux Les Echos, Juin 2015 »

        Grèce: inefficiences, corruption et clientélisme aggravent la crise sociale
        http://www.lesechos.fr/enjeux/business-stories/globalisation/02147594633-grece-inefficiences-corruption-et-clientelisme-aggravent-la-crise-sociale-1120335.php#

        See you later alligator…:-)

      2. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
        Pierre-Yves Dambrine

        Ne pas oublier qu’en Grèce, le RSA n’existe pas. Dans un pays où le chômage a explosé, les pensions permettent d’amortir les effets de la crise, via la solidarité inter générations.

        Tsipras  a mille fois raison d’être intransigeant sur les petites retraites. Les minimas sociaux ne sont guère  brillants non plus en France, opportunément Tsipras donne du fil à retordre à la Troïka et nos gouvernements plus soucieux de compétitivité que de social. Que nos syndicats en prenne de la graine, et aillent en Grèce se recycler dans l’art de la négociation 😉

         

  2. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
    Pierre-Yves Dambrine

    Hollande qui en 2012 avait dit « la crise de l’euro est derrière nous »   http://www.leparisien.fr/politique/hollande-la-crise-de-la-zone-euro-est-derriere-nous-10-12-2012-2396277.php se réveille et perd patience, Tsipras attend patiemment :
    http://www.boursorama.com/actualites/grece-hollande-presse-tsipras-de-reprendre-les-negociations-a28afe5664e63eda94b5733f62e68213

    1. Avatar de Gudule
      Gudule

      Pas ça, HAAA non !

      Pitié , mais qu’il continue de dormir…comme ses copains européens si bien attentionnés  !

      MISERE de MISERE !

      on n’est pas a un mensonge prés me direz vous….. :

      « Une croissance appelée à décliner

      Pour l’Allemagne, la messe est donc dite et il est temps de passer au requiem, car sa croissance déclinera évidemment en même temps que sa population. Aujourd’hui, en 2015, l’Allemagne n’est même plus capable d’enrayer cet irrésistible déclin en facilitant l’accès de ses femmes au marché du travail ni même en accélérant l’immigration: ce pays n’a donc plus aucune marge de manœuvre. L’Europe et le monde ont donc un problème, qui s’appelle l’Allemagne. Et quoiqu’en disent ses dirigeants ou qu’en clament ses élites, l’Allemagne est un des problèmes du monde de demain, et pas du tout une de ses solutions. »

      http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/il-n-y-a-pas-de-miracle-allemand-461175.html

      1. Avatar de vigneron
        vigneron

        « Couacandise »…

        Romaric ferait mieux de faire correcteur de son pote Santi que préfacier…

        (Si l’Allemagne est l’homme malade de l’Europe alors la Grèce en est l’homme mort.)

    2. Avatar de vigneron
      vigneron

      Pierre-Yves, on est bien loin de la panique sur les marchés…

  3. Avatar de Gudule
    Gudule

    « vigneronerie »

    « Si l’Allemagne est l’homme malade de l’Europe alors la Grèce en est l’homme mort. »

    « Alexis Tsipras irrite les Européens »
    http://www.lepoint.fr/monde/la-derniere-provocation-d-alexis-tsipras-15-06-2015-1936480_24.php

    «  »C’est une question de démocratie »

    « Dans ces quelques lignes au ton combatif, le Premier ministre affirme que le gouvernement grec a présenté à ses créanciers UE et FMI un « projet et des contre-propositions documentées ».

    Un homme mort trés VIVANT….LUI !

    « Il les invite à « méditer » sur deux points : « Nous ne sommes pas seulement les héritiers d’une longue histoire de lutte. Nous portons aussi sur nos épaules la dignité d’un peuple et l’espoir des peuples d’Europe. »
    Terrible la parole des morts…

    couacandise… ha merci , trop aimable marcel !
    un poète, assurément…. si humain…si clair, mais HOOO j’ai dit un gros mot pour vous vigneron…; HUMAIN KOI KOI..?

    Mais faites donc mon ami, lâchez vous…armez…fire ! Come on ..SHOOT AGAIN !
    ne vous fatiguez plus le clavier vigneron, ça fait longtemps que j’ai compris que ne vous ne pouviez pas me piffer.

    Allez vigneron, courage, les autres attendront leur tour, il faut d’abord aujourd’hui , flinguer le soldat gudule !
    Même pas mal !

  4. Avatar de Hadrien
    Hadrien

    Ce n’est pas sur ce blog qu’on trouvera une analyse rationnelle du cas grec, et c’est très décevant.

    Comme j’ai déjà dit, sans aucune contre argumentation concrète et rationnelle, les grecs (= leurs gouvernements successifs démocratiquement élus – on a les dirigeants que l’on élit / mérite) se sont endettés au delà du raisonnable. Leur problème ne provient pas de leurs ‘méchants’ créanciers (= les autres démocraties de l’Euro, Allemagne et France en tête – dont les dirigeants sont aussi démocratiquement élus que M Tsipras) mais de leur propension à vivre au dessus de leurs moyens.

    Un accord sera trouvé sûrement sur la dette du passé que tous (oui, même les méchants troikistes) savent non remboursable, cet accord sera inévitablement présenté comme une grande victoire par Tsipras, le héros de la gauche.

    Le vrai problème c’est la dette future: pour en finir avec l’austéritékineserarien, il faudra trouver des prêteurs. Qui ? Poutine – ce grand démocrate ?

    Voir cette bonne émission de France 5 C dans l’air – du 9/6:

    http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air

    1. Avatar de juannessy
      juannessy

      A propos de  » vivre au dessus de ses moyens  » en Grèce ou ailleurs  je crois que Paul Jorion a déjà fait part de son avis .

      Avez vous de quoi le contredire ?

      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        Pouvez vous être moins sybillin ?

      2. Avatar de juannessy
        juannessy

        @Hadrien :

        Moi non , mais je laisse Paul Jorion juge .

        PS pour webmestre : c’est vrai que depuis le changement de format , on a de la peine à faire la différence , dans la file,  entre ce qui est un nouveau commentaire et une « réponse à ».

    2. Avatar de Michel Lambotte

      Mettre la dette sous le tapis sans préparer le tapis n’est effectivement pas une solution, mais les dettes des nations européennes ne seront jamais remboursées faute d’approvisionnement  de ressources naturelles pour faire de la croissance de PIB. C’est une chose élémentaire que les quatre intervenants de « C’est dans l’air »n’ont pas compris ni même envisager.

      Je ne vois pas en quoi le peuple grecque a vécu plus au-dessus de ses moyens que le peuple allemand, ce qui est certain est que les créanciers vivent au-dessus des moyens de remboursement des peuples et que l’ensemble vit au-dessus des capacités de la planète.

      Dans 20 ans nous serons toujours dans le même débat, mais les choses avancent.

      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        Je ne vois pas en quoi le peuple grecque a vécu plus au-dessus de ses moyens que le peuple allemand

        Sur le plan écologique – la plus importante vague du soliton –  les Allemands ont une dette  plus forte que les grecs car ils consomment et produisent plus.

        Sur le plan économique – la vague qui semble la plus importante pour nos bloggers – les Grecs savent consommer mais pas produire (assez). C’est l’origine de leurs problèmes.

        J’ai lu que l’annulation de la dette grecque coûterait > 600 € à chaque citoyen de l’eurozone – hors Grèce. On pourrait proposer un fond d’aide aux Grecs, qui, je n’en doute pas, suscitera l’enthousiasme de généreux donateurs prolixes sur ce blog et avides de marquer concrètement leur solidarité.

    3. Avatar de François Corre
      François Corre

      @ Hadrien. ‘C dans l’air’ une bonne émission…?    Hum, pas vraiment hétérodoxe dans le genre…!

      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        Bon ? hétérodoxe ? orthodoxe ? Peu importe. Ce qui compte: le vrai.

        La révolution copernicienne de la renaissance consista à distinguer le vrai du faux AVANT  l’orthodoxe de l’hétérodoxe. Dans les sciences ‘dures’ elle nous mena au progrès.

        Notre civilisation n’a aucune chance face au soliton sans une telle révolution  dans le domaine des sciences humaines. Pleurons moins, haïssons moins, réfléchissons plus, calculons plus.

         

         

    4. Avatar de Gudule
      Gudule

      « Ce n’est pas sur ce blog qu’on trouvera une analyse rationnelle du cas grec, et c’est très décevant. »

      et pas en vous zécoutant qu’on en apprendra sur les Gentils et les Méchants…BRRRR

      « qui sait qui est trés gentil …les gentils

      qui fait ça n’importe quand les méchants….. »

      Bouh ! z’ai eu peur …

      manichéenne ment votre…

  5. Avatar de vigneron
    vigneron

    « Le deuxième acte a commencé »… Ben oui, quoi qu’il arrive d’ici là, Tsipras est d’ores et déjà en campagne pour des élections inévitables à la sortie de l’été. Le plus tôt sera le mieux pour lui… Le désenchantement pourrait bien se vendanger à l’automne.

  6. Avatar de Sapristi
    Sapristi

    @Vigneron,
    Politique fiction : Si la logique de vos affirmations étaient sans faille, lorsque la France coulera à son tour, personne en Europe ne se lèverait contre la Troïka pour inverser le cours des événements ?

    1. Avatar de vigneron
      vigneron

      Si pas d’accord (très improbable) avec la troïka, nouvelles élections évidement inévitables. Si accord, quel qu’il soit, il avaliserait les 1% d’excédent primaire pour cette année et les 2% pour 2016, et ça Tsipras le vendra les doigts dans l’nez aux Grecs mais pas aux 40% de gauchos fondamentalistes de son parti: élections donc (et bye-bye les ayatollahs de Syriza…).

  7. Avatar de Gorget
    Gorget

    Texte envoyé à l’ambassade Grèce et publié sur Facebook (Soutien au peuple grec et à son gouvernement)ce lundi 15 juin 2015

    Cela a beau être bien peu, je tiens à vous dire que je ne me reconnais pas dans le traitement que L’Europe (à qui vous avez donné son nom) vous fait subir. Des erreurs vos gouvernements en ont fait bien sûr !Qui n’en fait pas? Mes gouvernements successifs en sont eux même très loin ; cela ne justifie en rien la punition et l’humiliation que ces hommes et femmes qui se disent politiques vous assènent avec toutes les terribles conséquences que les plus fragiles d’entre vous subissent. Quoiqu’il en soit je soutiens votre gouvernement qui essaye désespérément de respecter le mandat pour le quel il a été élu et je vous envoie ce mot. Ce qui est fait ne l’est pas en mon nom. J’ajoute que je suis un européen convaincu, mais que ce rêve est encore à réaliser Amitiés Michel Gorget Citoyen Français

    1. Avatar de vigneron
      vigneron

      Coi kilt en soie.

    2. Avatar de Gudule
      Gudule

      M Gorget,

      je ne vous connais pas, mais je vous remercie pour l’expression sincère de votre bienveillance, de votre sensibilité et de votre soutien, j’ai trouvé votre message adressé aux peuple grec émouvant et plein d’humanité, simple et beau et clair comme le sourire d’un enfant, sans fard.

      amicalement votre.

  8. Avatar de Gudule
    Gudule

    « Si la logique de vos affirmations était sans faille » c’est la logique qui est sans faille..conjugaison sujet la logique.

    On a le tacle « selectif » quand on redescend de la planète krypton…?
    et on s’habille de soie pour parler à ces messieurs et de gants de boxes pour parler aux femmes…., c’est un art !

    ça va  ? pas trop étroit le tee shirt avec le grand S récupéré sur krypton ?

    encore un peu de kryptonite ?

    PS : le tartan en soie , à éviter les jours de grand vent….

  9. Avatar de Gudule
    Gudule

    @M Dambrine

    Bonnes nouvelles : Il s’appelle Euclide et il tient le destin de la Grèce entre ses mains

    Le stratège de gauche

    « Euclide Tsakalotos est un très bon connaisseur du dossier grec. Il a écrit six livres, dont le facilement trouvable sur internet s’intitule : « Le terreau de la résistance : la Grèce, la zone euro et la crise économique mondiale ». Souvent taxé d’euroscepticisme, l’économiste anti-austérité est en fait tout simplement conscient des défauts de construction de la monnaie unique.
    Si la raison l’emporte, disait-il sur Channel 4 récemment, si les gens voient à quel point nous sommes raisonnables, nous avons toutes les chances de trouver une bonne solution. Mais l’Europe doit choisir entre d’un côté une démocratie souple qui répond aux changements sociaux, et de l’autre une institution pour les riches. Les marchés changent au gré de l’actualité, nous faisons en sorte de réduire leur incertitude, justement parce que nous croyons en une autre Europe. Nous ne sommes pas pro-européens par tactique mais par stratégie. »
    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20150615.OBS0841/il-s-appelle-euclide-et-il-tient-le-destin-de-la-grece-entre-ses-mains.html

  10. Avatar de vigneron
    vigneron

    Lire absolument le texte des Gracques sur les Grecs dans Les Echos. Tout est dit. C’est pas du Romaric Godin… Brutal aber normal.

    « PS »: est-ce que Pigasse fait toujours partie des Gracques ?

    http://m.lesechos.fr/idees-debats/grece-ne-laissons-pas-m-tsipras-braquer-les-banques-021137279879.htm

    1. Avatar de juannessy
      juannessy

      Le lien était déjà disponible dans les tweets de Paul Jorion .

      Avec son « appréciation » implicite .

    2. Avatar de toutvabien
      toutvabien

      Les Gracques, avec Jouyet aux commandes

      « Vivement dimanche ! Les Gracques plaident pour le travail dominical »

      « Schröder avec nous ! Nouvel article des Gracques paru dans Le Point  »

      « Vive le réalisme de Manuel Valls ! » Tribune parue dans Le Monde sous la plume des Gracques  »

      Brutal aber normal

       

      1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
        Pierre-Yves Dambrine

        Je te le dis tout net vigneron, tes Gracques je ne les aime pas.

        Mettre sur le même plan Tsipras et le FN, il fallait oser, ils l’ont fait !

      2. Avatar de vigneron
        vigneron

        Tu as raison Pierre-Yve.  C’est injuste et insultant. D’ailleurs jamais Tsipras ne se serait allié au populiste de droite ultra conservateur Kammenos, contrairement à Marine le Pen.

      3. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
        Pierre-Yves Dambrine

        Le fait est que Tsipras traite mieux ses immigrants que ses prédécesseurs :

        http://www.rfi.fr/europe/20150415-grece-accueil-migrants-gouvernement-tsipras-veut-ameliorer-/

    3. Avatar de CloClo
      CloClo

      Chuuuuut, tu vas tout faire capoter vigneron !

    4. Avatar de baleine
      baleine

      Les Gracques aux cuisses roses – Les Grecs à l’atavisme rouge brun – Mais en en face, un nom, un seul, un braqueur de banquiers : Tsipras, le terroriste.

      C’est beau l’innocence.

      Ce ramassis de cuistreries complexifiantes paternalistes et racoleuses peut-il enterrer les concurrences de crises sociales humanitaires que ces GO ont crée au cœur de l’Europe ?

      Libre à vous de penser qu’il y à l’ébauche d’une avancée politique lucide dans cette justification a posteriori de leurs décisions qui ont mené l’Europe au bord de toutes les haines recuites en créant une hiérarchie victimaire de la richesse et leurs zones culpabilisées de la misère.

      Effectivement. Tout est dit. Toute leur incurie : ils nous engagent, délibérément ou non,  sur le chemin du plus rien à perdre.

      1. Avatar de Gudule
        Gudule

        Oui Baleine, les  » kracks » surtout l’antichambre des gars de la narine, qu’elle ouvre donc grand ses portes , un pti coup de vent et hop les « kracks » iront craquer pour elle ,  c’est y pas meugnon ces cuisses roses et ces gueules enfarinées…

        « C’est beau l’innocence. »

        n’insultez pas l’innocence. Félicitez le plomb. Au fond tout est noir et noir c’est noir…….comme dirait jaunie, mwarf !

  11. Avatar de Gudule
    Gudule

    Les salons à la mode trouvent le code du travail « obèse »

    17 juin 2015 |  Par gerardfiloche

    Mais ces gens, politiciens riches et salonnards, s’en moquent qu’il ait fallu un siècle pour écrire le code du travail de 1910 à 2015, et que ce texte dans sa richesse, son ampleur, témoigne de l’évolution des rapports de force sociaux de décennie en décennie. Ils s’en moquent qu’on soit passé de 3 millions de salaries à 18 millions de salariés, que 93 % des actifs soient salariés et dépendent du Code : ils sont en croisade pour le ré écrire encore une fois, le passer à l’acide des rapports de force actuels. Il s’agit en baissant encore et encore les droits du travail de baisser le coût du travail et d’augmenter la rentabilité du capital.

    Le code du travail, Parisot, Gattaz, Macron, Le Guen, Fillon, Larcher, Bertrand,Le Maire,  combattent pour le supprimer littéralement depuis une décennie. Ils avancent inexorablement derrière n’importe quel argument, et le dernier et le plus stupide d’entre eux « l’obésité », fait leur affaire.

    La loi Macron (article 83) vient de nicher par 49 3 une bombe thermonucléaire contre le principe même de l’existence d’un code du travail en modifiant l’article 2064 et la loi du 8 février 1995 du Code civil. Il s’agit de permettre qu’une relation de travail ne relève plus des lois et accords collectifs, mais d‘un accord de gré à gré. Il s’agit, comme le colloque du Medef de mars 2011, de remplacer la « subordination » avec contrepartie, par une « soumission librement consentie » (« compliance without pressure ») sans contrepartie. Il s’agit de faire de chaque salarié l’égal individuel … de son patron pour mieux lui enlever ses droits et protections collectives, légales ou conventionnelles. Exit totalement le Code : ça vaut de la qualifier d’obèse.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/gerardfiloche/170615/les-salons-la-mode-trouvent-le-code-du-travail-obese

    et

    Pierre Joxe: «Je suis éberlué par cette politique qui va contre notre histoire»

    19 décembre 2014 | Par Edwy Plenel et Frédéric Bonnaud

    Dans un entretien à Mediapart, Pierre Joxe, plusieurs fois ministre de Mitterrand et grande figure socialiste, n’a pas de mots assez durs pour dénoncer le gouvernement et le projet de loi dit Macron, une entreprise de « déconstruction du droit social ».

    http://www.mediapart.fr/journal/france/191214/pierre-joxe-je-suis-eberlue-par-cette-politique-qui-va-contre-notre-histoire

  12. Avatar de Yves Vermont
    Yves Vermont

     
    La Grèce n’a plus besoin de notre soutien.
     

     
    Les prêts toxiques grecs pèsent 300 Md (sauf erreur). Ne pas vouloir les rembourser est d’autant plus tenable que la crise de 2008 a montré que 600 Md de prêts subprimes toxiques – pas les premiers prêts subprimes refinancés par les GSE, mais les prêts voleurs vendus par les brokers ou filiales des banques entre 2003 et 2006 – ont suffi à déstabiliser un système financier totalement imbriqué.
     

     
    L’ordre de grandeur de la dette toxique grecque est le vrai atout de la Grèce.
     

     
    Les mêmes maux se traiteront avec les remèdes. Quel fut le remède ? Le QE des banques centrales ou toute autre forme de prêt accordé par des institutions crées pour l’occasion avec la garantie des Etats, ou des Banques Centrales.
     

     
    Les dirigeants actuels de la Grèce ont une bonne connaissance des peurs des financiers. Ils connaissent leur marge de manoeuvre. Ils le font sentir avec une diplomatie limitée à leurs interlocuteurs. Cela les rend insupportables.
     

     
    Ils ont compris que pas un politique n’aura le courage de faire chuter le Greak Brother’s car les conséquences de la chute de Lehman est toujours dans les esprits.
     

     
    Les techniciens de la BCE, du FMI sont liés par le traité. Ils doivent se retirer  du jeu pour s’en remettre aux politiques qui peuvent modifier les règles du jeu. Les techniciens impuissants n’ont aujourd’hui pas d’autre solution que de montrer leurs muscles pour sauver la face et forcer les politiques à intervenir.
     

     
    Faire croire que c’est nous qui allons payer la dette grecque est inexacte. Je ne connais pas un seul état qui rembourse ses dettes. Les états font rouler leur dette et ne payent que des intérêts.
     
    S’il advenait que les états décident de rembourser leurs dettes, que vont faire les fonds de pensions, les mutal funds, les assurances  de tout cet argent ? Je crains le pire du côté de l’immobilier et des marchés boursiers.
     

     
    Les dettes des états  doivent contenues dans des limites raisonnables que certains ont fixé un jour à 30%, puis 60% en utilisant quelques équations mathématiques du premier degré.
     

     
    La Grèce a fait preuve de raison en proposant d’indexer ses remboursements sur sa croissance. Une façon douce de revenir à des ratios plus raisonnables.
     

     
    Une dette détenue par une banque centrale ne coute rien à un Etat quelque soit le taux directeur car les Etats sont actionnaires des banques centrales. Chaque année la Banque de France reverse au Trésor ses bénéfices. Par contre, une dette d’état détenue par un Banque privée se paye au prix fort.
     

     
    J’ai cru comprendre que les chefs d’état européens allaient se réunir bientôt. C’est donc gagné pour la Grèce !
     

     
    La Grèce n’a donc plus besoin de notre soutien.
     

     
    Tout ce que j’avance n’est pas rigoureusement exact aujourd’hui mais peut le devenir demain.
     

     
    Allons messieurs, faites preuve d’imagination et d’indépendance vis à vis de la finance !
     

    1. Avatar de vigneron
      vigneron

      Alors fais comme tout l’monde qui pense comme toi aujourd’hui: crie au loup (ou tais toi) et achète tout ce que tu peux de titres grecs au rabais. Jackpot assuré.

  13. Avatar de Gudule
    Gudule

    L’Europe cherche dans l’urgence un plan B pour la Grèce
    19 juin 2015 |  Par martine orange

    « Alors qu’un accord semble impossible à atteindre et que le système bancaire grec est au bord de l’effondrement, les Européens cherchent d’urgence un plan B pour la Grèce. Tous évoquent un contrôle des capitaux et une possible sortie de la Grèce de l’euro. Revue des scénarios à l’étude.

    « Soit il y a un accord, soit il faut un plan B », avait prévenu le ministre irlandais des finances Michael Noonan avant le énième sommet de l’Eurogroupe. Il n’y a pas eu d’accord, le 18 juin, comme cela était prévisible. Une heure a suffi pour dresser un nouveau constat de désaccord entre le gouvernement grec et les autres responsables européens. »

    http://www.mediapart.fr/journal/international/190615/leurope-cherche-dans-lurgence-un-plan-b-pour-la-grece?utm_campaign=2823020&utm_medium=email&utm_source=Emailvision

    Et

    le scénario islandais serait privilégié actuellement par l’aile gauche de Syriza.

    Syriza Left demands ‘Icelandic’ default as Greek defiance stiffens
    Greek premier Alexis Tsipras threatens Europe’s creditors with a « big no » unless they yield on debt servitude

    http://www.telegraph.co.uk/finance/11673989/Syriza-Left-demands-Icelandic-default-as-Greek-defiance-stiffens.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. @JMarc Une véritable IA un peu évoluée devrait réfléchir à bricoler l’ADN pour créer une espèce avec un cerveau augmenté…

  2. C’est l’adaptation de la ville à la voiture, pour permettre aux parents de se garer lorsqu’il accompagnent leurs enfants à…

  3. Après une longue conversation avec Copilot, à partir de l’étymologie du mot « chaos » sur le Cnrtl https://www.cnrtl.fr/etymologie/chaos, j’ai pu obtenir…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta