Les blogs sur la finance sont-ils de la finance ?

Extrait de « Les blogs sur la finance sont-ils de la finance ? », par Jacques-Olivier Charron

La crise de 2007-2008 a créé une situation nouvelle où tout à coup toutes sortes de gens qui n’étaient ni insiders ni boursicoteurs ont voulu y comprendre quelque chose. Combinée avec la crise de légitimité qui affectait déjà les médias traditionnels, c’est cette situation qui a sans doute fait le succès, dans le web francophone, du blog de Paul Jorion et de quelques autres comme celui d’Olivier Berruyer, laissant loin derrière, en termes d’audience, des professionnels comme un Georges Ugeux pourtant hébergé sur le site du Monde. En même temps, aussi bien l’anthropologue de Countrywide (et de bien d’autres expériences) que l’actuaire lyonnais, infatigable pédagogue, sont largement sortis du domaine de la finance ces dernières années. Le premier a fait de son blog un quasi-média doté de contributeurs réguliers et abordant un éventail de sujets de plus en large ; il est vrai qu’il s’appuie pour cela sur une expérience de chercheur à la fois longue, riche et diversifiée, ajoutée à une curiosité et une capacité d’empathie peu communes. Le blog de Paul Jorion est devenu aussi, en fait, son gagne-pain, faute de position institutionnelle à plein temps, et une sorte d’outil de travail qui lui permet de collecter des idées et aussi d’en tester auprès d’un public d’habitués, qui ne rate pas la chronique vidéo hebdomadaire « Le temps qu’il fait », chaque vendredi. Olivier Berruyer, quant à lui, s’est trouvé un nouveau cheval de bataille en polémiquant contre le traitement médiatique dominant des soubresauts qui ont agité l’Ukraine ces derniers temps.

Quid des chercheurs en études sociales de la finance dans cet espace de débats ? A ce jour, leur seule réalisation notable est le site socializing finance, où s’expriment essentiellement Daniel Beunza et des chercheurs qui lui sont intellectuellement apparentés (Yuval Millo, Juan Pablo Pardo- Guerra), Martha Poon y jouant plutôt un rôle de « veille ». Il rend compte des activités et des points de vue d’une partie importante de ce champ, mais est loin d’en représenter toute la diversité.

En attendant que d’autres courants de recherche en sciences sociales s’expriment sur la finance dans la blogosphère, il est tout de même possible de trouver quelques sites à la fois bien informés et capables de regarder le monde de la finance avec un regard extérieur et/ou critique : outre Naked Capitalism et le blog de Paul Jorion déjà cités, celui de Jean- Michel Naulot (hébergé par Mediapart) ou le blog d’Ann Pettifor, Debtonation, sont des cas intéressants : l’un d’un ex-professionnel et régulateur, l’autre d’une économiste critique qui a mis la question de la dette et de la monnaie au centre de sa réflexion.

Partager :