Citroën ou Vive la grève (1933), par Jacques Prévert

Wikipédia : « Dans Citroën, Prévert fustige André Citroën et soutient la grève qui fait rage à la suite des diminutions de salaire (de 18 à 20 %) préconisées, tandis que Citroën engrange sur les deux exercices précédents 186 millions de bénéfice. »

Partager :