Après la manif…

Je suis assis dans un café a Lille. Demain je ferai un exposé pour les étudiants de « La Catho » sur Le capitalisme au XXIe siecle de Thomas Piketty.

À une tablée devant moi, des participants EDF à la manif de tout à l’heure. Les tournées s’enchaînent jusqu’à atteindre le niveau « éméché de chez éméché ». Vous voyez ce que je veux dire.

À ce niveau là – je ne vous apprends rien – on regarde autour de soi pour repérer l’ennemi et lui régler son compte.

Ils n’avaient guère le choix : Paul Jorion était ce qu’on pouvait trouver de plus convaincant en matière de bourgeois. Et me voici soudain bien entouré : « Alors, Monsieur, qu’est-ce que vous pensez des gens qui étaient à la manif ? »

Je le leur ai dit.

Que croyez-vous qu’il advint, comme on dit dans les livres ?

Au bout d’un moment, ils m’ont offert le drapeau qu’ils avaient brandi tout à l’heure !

J’en suis fier ! (rentré à la maison vous aurez droit au selfie : Jorion devant le drapeau « CGT Énergie Lille Métropole »).

« 68 » ? Vous avez dit « 68 » ? Mais non, mon bon Monsieur, vous rêvez !

Vous rêvez …

0Shares