R.U.T.A. – Kto krzywdÄ™ pÅ‚odzi (Hommage à Piketty)

Ce clip a été réalisé en Pologne pour promouvoir le livre de Thomas Piketty, Le capitalisme au XXIe siècle. Il a été mis en ligne par un think tank de gauche. Les paroles sont de la poétesse Maria Konopnicka.

Traduction automatique du polonais de la description youtube :

Clip de mise en œuvre : Łukasz Rusinek
Texte : « Qui mal engendre » Maria Konopnicka

Qui engendre l’injustice, la lui laisser engendrer,
Et qui pleure, toujours le laisser pleurer.
Nuit et jour du solstice est venu :
– Voilà!

Qui multiplie l’oppression, laisse le encore se multiplier,
Et qui est le silence, laissez le cacher son silence.
Bientôt le bleu sur le monde ouvert –
– Je vais entendre!

Qui pèse la terre, laisse lui son poids,
Qui veut la vengeance, qu’il préserve sa convoitise :
Bientôt la marée de poids natęży :
– Explose!

Vidéo réalisée pour la promotion et la campagne d’éducation du livre « Le Capital au XXIe siècle » par Thomas Piketty par le Centre national de la culture.

Le livre peut être commandé à un prix promotionnel en ligne : www.krytykapolityczna.pl/wydawnictwo

En savoir plus sur le livre :

Le livre économique le plus important de la décennie et le plus largement lu, un best-seller dans le monde entier qui a changé la façon dont nous regardons la société, l’économie et la présence de l’inégalité. Écrit avec brio, mais fondé sur une analyse novatrice des données empiriques, brillantes et honnêtes. « Le Capital au XXIe siècle » établit pour les années à venir de nouveaux sentiers dans la pensée économique.

On peut dire sans risque d’exagération que « Le Capital au XXIe siècle », l’oeuvre majeure de l’économiste français Thomas Piketty, sera le livre le plus important de l’année sur le plan économique, et peut-être de la décennie. Piketty est, sans aucun doute l’économiste ai monde qui a étudié l’inégalité des revenus et a fait plus que documenter la concentration croissante de la richesse dans les mains d’une petite élite. Il a également montré le retour à l’époque du « capitalisme patrimonial », où, le sommet de la hiérarchie économique est dominé non pas tant par la richesse créée par l’effort et le talent mais par la richesse héritée, dont la naissance est le principe.

Paul Krugman, lauréat du prix Nobel, « New York Times »

Bestseller N°1 du « New York Times » et meilleure ventes de toutes les publications de Harvard University Press.

Ont été vendus jusqu’à aujourd’hui, janvier 2015, un demi-million d’exemplaires du livre en anglais, français, allemand, chinois et espagnol.

Partager :