Fin du parti pris de fin de partie pour l’humanité, par Isabelle Joly

Billet invité.

Cet horizon indépassable qui vient, peut être paralysant quant à certaines actions à entreprendre.

Ces actions n’empêcheront pas ce qui vient, mais changeront notre rapport à ce futur.

Un peu comme en psychanalyse, le passé est acté, c’est le regard que nous amène une cure psychanalytique à porter sur lui qui fait que, même s’il a eu lieu, il n’agit plus sur nous de la même façon.

Il a eu lieu. Il ne nous fait plus mal. Du coup, c’est comme si, il n’avait pas eu lieu, ou pas comme ça.

Qui sait d’ailleurs si dans un monde parallèle, il ne se crée pas du coup un passé différent qui vient prendre la place de l’autre pour réécrire une histoire de la terre ? J’ai beaucoup lu de livres de Philip K. Dick, cela laisse ouvert une porte à l’imagination.

Changer notre conception sur la fin du monde qui vient peut changer cette fin.

J’ai beaucoup aimé le texte d’un Canadien, sur lequel Paul Jorion a attiré mon attention, Le trou du c… C’est un portrait au vitriol de la vie des gens à Fort McMurray, actuellement sous les feux, ceux de l’actualité et d’un incendie monstrueux.

Il se réjouit de cette destruction ayant gardé un souvenir désastreux de son passage dans cet endroit exclusivement concentré autour de l’extraction du pétrole (argent abondant, mal dépensé, alcool, prostitution, un désert culturel). Il n’y a rencontré aucune des valeurs qui l’animent.

Il est souhaitable que certaines choses finissent, et pour qu’elles finissent il faut parfois des dégâts énormes.

La terre est vivante, elle ne se laissera pas faire.

Mais elle n’existe peut-être que grâce à nous, extinction de l’humanité = extinction de l’univers. Interdépendance. C’est notre conscience qui crée l’univers.

La terre est l’intelligence, elle saura quoi faire pour nous garder.

Par contre l’être humain ne pourra l’aider efficacement que lorsqu’il aura compris que ce qui fait la valeur de l’existence, c’est lui.

=====================================
Jean-François Hotte, Fort McMurray, le trou du c… du monde, le 8 mai 2016

Partager :