Forcer les citoyens français à s’euthanasier, par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité.

Entre la guerre civile de moins en moins larvée imposée par le gouvernement français actuel au service de la finance libérale et la guerre civile que générerait inévitablement une victoire frontiste aux présidentielles, une majorité de Français paisibles pourrait bien accorder ses suffrages au parti qui se dit national. Parce qu’au moins on limiterait la guerre aux Français et on arrêterait de financer libéralement la guerre au-delà de nos frontières !

Les États-nations sont jusqu’à présent la seule solution efficiente que les humains aient trouvée pour rendre solubles les problèmes de la prospérité civilisée partageable. Le machin européen supra-national, qui n’est pas un État, qui n’exerce aucune souveraineté, et qui rend la politique irresponsable, est une actualisation du Saint Empire Romain germanique que les féodaux avaient adopté pour arranger leurs affaires financières au-dessus des peuples avec un minimum de dépenses publiques.

Si aucun candidat n’émerge à la présidentielle pour nous proposer l’étatisation confédérale de la société européenne des nations, pour remettre les puissants sous la loi commune d’un état de justice négociable, et donc pour répartir et financer les dépenses nécessairement communes, il n’y aura qu’un et un seul moyen de résoudre nos problèmes : la guerre et le terrorisme para-étatique que nous voyons s’étendre actuellement. D’ailleurs laisser la dépression économique se poursuivre et forcer les peuples à s’euthanasier dans la « concurrence libre et non faussée » est un moyen efficace de ramener rapidement l’empreinte écologique de l’économie humaine dans les limites de capacité physique du globe terrestre.

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta