Thomas Piketty – plus que jamais – présentez-vous aux présidentielles de 2017 !

Ouvert aux commentaires.

Le Monde le 5 novembre 2016 : Élection présidentielle : la Conférence nationale du PCF refuse de se rallier à Jean-Luc Mélenchon

Ce titre dans la presse ce matin signifie une chose : il y aura un candidat de plus, celui du PCF, au sein d’un paysage déjà surpeuplé. Les chances pour qu’un candidat de gauche soit présent au second tour s’amenuisent d’autant, elles qui étaient déjà quasiment nulles.

Il y a dix mois, le 12 janvier 2016, je mettais les pieds dans le plat en publiant un billet intitulé « Le projet d’une primaire à gauche a le démérite de ne pas appeler un chat, un chat ».

Dans la configuration qui existe aujourd’hui, se retrouveront au second tour des présidentielles de 2017, deux des personnes suivantes : MM. Hollande, Sarkozy, Juppé, Mme Le Pen.

Aucun des trois derniers cités n’a jamais affirmé être de gauche, seul le premier, M. Hollande, l’a fait et lui seul est concerné par un projet de primaire à gauche.

Mais l’est-il vraiment ?

Il existe en effet deux cas de figure justifiant un appel à une primaire à gauche :

– M. Hollande n’est plus jugé représenter les valeurs de gauche par les électeurs de gauche, lesquels entendent cependant avoir un candidat présent au second tour de la présidentielle.

– M. Hollande est jugé toujours de gauche mais moins à même de l’emporter qu’un autre candidat ou qu’une autre candidate, contre MM. Juppé ou Sarkozy, ou Mme Le Pen.

Donc, sans même préjuger du résultat d’une éventuelle primaire à gauche, le projet même constitue un désaveu cinglant de la politique de M. Hollande en tant que représentant de la gauche en France, accusé implicitement par l’appel de reniement ou d’incompétence, voire des deux.

Pourquoi alors ne pas l’en accuser explicitement plutôt que de recourir au procédé lourd et hasardeux d’une primaire à gauche ?

M. Mélenchon rejette ce matin l’appel à la primaire. De son point de vue il a raison : si les signataires de l’appel jugeaient qu’il constituait une alternative valide à gauche à M. Hollande, ils se seraient rassemblés autour de lui. Or ils ne l’ont pas fait.

Et si l’on voulait plutôt appeler un chat, un chat ?

On dirait que la gauche se cherche en ce moment même un représentant qui ne soit ni M. Hollande, ni M. Mélenchon.

Deux options existent dans ce cas là :

– Faire émerger un candidat ou une candidate parmi des citoyens dont personne n’a encore entendu parler. Et dans ce cas là, le temps presse.

– Se rassembler autour d’une personnalité susceptible de rassembler la gauche française autour d’elle.

Or il me semble que cette personnalité existe et qu’il s’agit de M. Thomas Piketty. Je propose donc à la gauche française de se rassembler sans plus tarder autour de Thomas Piketty, le candidat à la présidentielle de 2017 qui lui convient et qui lui permettra de l’emporter.

Il y a huit mois, je lançais sur Change.org, une pétition intitulée « Thomas Piketty, présentez-vous aux présidentielles de 2017 ! »

Le 26 février, dans ma vidéo hebdomadaire, Le temps qu’il fait, je disais à propos de Piketty :

… s’il s’annonçait comme candidat à la présidentielle, cela ferait la une des journaux en Chine, aux États-Unis et dans pas mal d’autres pays.

C’est vrai que son nom n’est peut-être pas aussi reconnu nationalement en France qu’internationalement, mais […] il a une visibilité extraordinaire au niveau international. Il est reconnu comme une personnalité importante. La modestie qui est la sienne, est à mon sens, un très, très bon signe. On me dit, on me dit : ‘Oui, mais il n’a pas de programme. Oui, mais il dit qu’il ne va pas y aller’. Oui, bien sûr, mais vous connaissez l’histoire de Cincinnatus. Cincinnatus, c’est le peuple romain qui a insisté pour qu’il vienne, en disant : ‘Il n’y a que vous. Il n’y a que vous qui puissiez jouer ce rôle.’ Il disait : ‘Non, non, moi ça suffit, il faut que je m’occupe de mes champs.’ Et c’est le peuple de Rome qui l’a ramené à Rome, pour jouer le rôle qu’il avait déjà joué, celui d’un grand homme d’État.

Alors, on me dit aussi : ‘Oui, mais il n’a pas l’expérience d’un homme d’État.’ Mais tant mieux ! Tant mieux : tout le monde se plaint de la politique politicienne. Tout le monde se plaint qu’on ne retrouve plus que des gens au profil très curieux, à la direction des États parce que ce sont essentiellement des gens assoiffés de pouvoir qui se retrouvent là. Ce dont on a besoin maintenant, parce que l’humanité va très mal, le genre humain va très très mal, on a besoin de gens qui ne sont pas assoiffés de pouvoir. On a besoin de gens qui fassent leur métier correctement.

Le 12 juillet 2016, nous lancions une vidéo réalisée par Les Amis du Blog de Paul Jorion

(Merci aux ABPJ, et tout particulièrement à J, J, H, S et M[ichel Leis])

Tout ce que j’ai affirmé ici à partir du 12 janvier 2016, et qui a été répété ici depuis par des amis du Blog de Paul Jorion – pensez-y – est encore plus vrai aujourd’hui !

Partager :

221 réflexions sur « Thomas Piketty – plus que jamais – présentez-vous aux présidentielles de 2017 ! »

  1. Étonnant la recherche éperdue d’un « Homme Providentiel » d’un nouveau « Messie » même ici, sur ce site.
    Pourquoi ne pas demander la convocation d’une Constituante pour élaborer une 6ème République sociale, démocratique, écologique…qui rendra les clefs aux Assemblées de citoyen(nes) ??

    1. On comprend l’objection, même si Jésus était sensiblement plus maigre que Piketty, mais n’est il pas tout aussi illusoire d’attendre d’une Constitution remaniée sinon un sauveur en chair , mais un sauveur en  » Table des lois « .

      Je ne crois pas qu’une modification franco-française de la Constitution ,que ce soit à Versailles en catimini, ou à Versailles en grande Constituante , soit à la hauteur des contraintes et lignes de forces qui nous gouvernent ou oppriment actuellement .

      La partie se joue un et deux crans plus haut, et le bon plan démocratique me semble devoir se jouer plus efficacement sur les traités et « alliances » internationaux , commerciaux ou pas .

      Pour moi une Constitution signifiante et respectée , viendra signer le rapport de forces, elle ne le maîtrise plus par l’amont .

      Sauf si c’est la Constitution des USA ou de la Chine .

      Ou de l’Europe si elle se veut différente .

      1. le 13 juillet 1789, …début mars 1871…pour ne prendre que ces deux exemples : qui savait que des « possibles » étaient en train de s’axer et de prendre forme ?

        Aujourd’hui, ici, en France qui peut dire ce qui sera dans quelques semaines, quelques mois ? ni vous, ni moi, suffit de grains de sable dans les rouages.

        Par ailleurs, mécréant, je me méfie des « religions » de quelques sources que ce soit, même sous des déguisements éventuels,

        …je m’étonnais « tout simplement » que l’attente du Sauveur Suprême imprégnait à ce point des penseurs que j’estime.

      2. Par ailleurs, mécréant, je me méfie des « religions » de quelques sources que ce soit, même sous des déguisements éventuels

        Parce qu’évoquer religieusement des épiphanies de juillet 1789 ou mars 1871 c’est quoi ?

    2. Passe que c’est une perte de temps et d’énergie. En fait c’est une diversion pour ne rien faire: j’peux pas courir un 500m alors je vais me mettre au 5000m et je commence l’entraînement dès demain.
      Inversons la proposition: d’abord Piketty, ensuite la 6.ième.

      1. Et c’est en fait à un Marathon international qu’il faut se préparer , où l’on ne peut faire la course seul .

        Les encouragements du public sont par contre bons à prendre.

    3. La survie de l’espèce, plus menacée que jamais, comme le rappelle sans cesse Paul, ne tient pas à l’élection d’un politicien impuissant de plus.
      Que toute la gauche se rassemble derrière Piketty, JLM ou ma tante ne changera rien à la dictature du capital. Tous, y compris ma tante que cela fera rire…seront soumis au chantage du capital, qui contrôle l’essentiel en matière de vrais rapports de force politique: les médias, la police et l’armée, et des milliers de milliards d’Euros pour acheter qui que ce soit.

      L’un comme l’autre se couchera (comme Mitterrand ou Tspiras) ou sera massacré (comme Allende). Jamais nulle part la bourgeoisie a cédé le plancher devant les urnes.

      JLM comme Piketty le savent. Piketty, qui n’est pas candidat, a un seul mérite: ne pas nous enfumer sur ce point. Maintenant, son programme, comme celui de JLM, est du Mitterrand ou du Tsipras, et aurait le même sort, comme l’explique ici fort brillamment Michel Husson: http://www.anti-k.org/2015/10/30/une-approche-critique-michel-husson-30-octobre-2015/

    4. « Je cherche un homme », disait Diogène.

      J’en suis là.

      Ajouter « providentiel » chaque fois qu’il est question de trouver un homme ou une femme, c’est juste une manière de dire : « Je m’en fous ! »

      Or le jemenfoutisme a aussi peu de victoires à son actif que le défaitisme.

      1. « Je cherche un homme »

        Un homme, un vrai, digne du nom d’homme ?

        Ou bien,

        Un homme nouveau, reflet d’une nouvelle humanité ?

  2. Vous êtes mal informé. Le vote de la direction communiste d’hier ne signifie pas obligatoirement une candidature de plus… Les militants communistes doivent encore voter à la fin novembre et l’hypothèse Mélenchon nest pas encore abandonnée.
    Et aux dernières nouvelles Thomas Piketty n’a toujours aucune envie de se lancer dans cette épreuve…

    1. Il se peut aussi que les adhérents du PCF se prononcent en faveur de l’option pour laquelle milite depuis des mois la direction du parti communiste , à savoir , se rallier à une candidature issue de la primaire socialiste, notamment celle de Montebourg, ce qui permettrait au PCF de négocier et préserver des places aux législatives .

      @JUANNESSY
      les WALLONS; dont il est dit ici qu’ils ont remporté une grande victoire contre le CETA; ont bien fait la course seuls !

      1. Disons que les wallons ont provoqué une belle bousculade au début d’un marathon plus facile que le TTIP , qui ne change pas les règles fondamentales de la course .

        Mais en tous cas ,s’ils l’ont fait grâce à l’opportunité de leur Constitution, ils l’ont fait sur le terrain de jeu qui compte, et au bon timing .Maître Sun est content d’eux .

  3. Perso, je pense que le problème est tellement grave qu’il doit se résoudre à une autre échelle. Le « système » en place est tellement complexe, enchevêtré et corrompu qu’il ne reste que l’option nucléaire pour s’en sortir: la remise à plat complète. On démolit tout jusqu’aux fondations et on rebâtit quelque chose d’entièrement nouveau.

    Au lieu d’un président, aussi bon soit-il, ce qu’il nous faut, c’est que quelqu’un arrive avec les « plans » de cette nouvelle société que tout le monde recherche. Les propositions de Paul Jorion en constitueraient une bonne tranche. On pourrait imaginer plein de choses comme la redéfinition de la place du travail dans notre monde, l’agriculture urbaine, la relocalisation des activités économiques de base, la fin de l’obsolescence programmée, etc.

    1.  » …qu’il ne reste que l’option nucléaire pour s’en sortir: la remise à plat complète. « 

      Scénario effectivement envisagé par H. Clinton… qui viendrait compenser le réchauffement climatique par l’hiver nucléaire.
      La sagesse supposée des dirigeants de ce monde empêcherait ce scénario voir « Joyeuse Apocalypse » (http://www.savoir-sans-frontieres.com/JPP/telechargeables/Francais/JOYEUSE%20APOCALYPSE.pdf), en entretenant celui de la guerre froide, scénario optimiste(!) qui oublie les docteurs Folamour.
      Mais ces scénarios en oublient un autre, dont l’évocation devient plus fréquente:
      les piratages via internet qui peuvent paralyser le système dans son ensemble, énergie, industrie… le reste suivant.
      Peut-être une issue ?
      rendant envisageable le plan que vous proposez…

      1. l’option nucléaire…
        Scénario effectivement envisagé par H. Clinton…

        Ah oui ? Rien que ça ? Et envisagé où ça ?

      2. Bah, nous sommes des passagers ligotés à nos sièges dans un avion fou qui se dirige à pleine vitesse en direction du sol… Et que le temps semble long avant l’impact… Certains voudraient le hâter pour en finir au plus tôt, d’autres au contraire le ralentir le plus longtemps possible. Au final, le résultat sera le même.

        J’admire l’éternel optimisme constructif de Paul Jorion qui essaie de sauver les meubles. Mais tout ceci est au-dessus de nos capacités.

        Voilà.

        Concernant les piratages, vous avez parfaitement raison. Economies dématérialisées/informatisées, objets connectés, cyberattaques des banques à grande ampleur savamment cachées, … Nous sommes en permanence au bord du précipice.

      3. La mafia du nucléaire est si puissante en France qu’elle a réussi ce coup de maitre: introduire un terrible venin dans le Cahier d’Enseignement Moral et Civique destiné aux élèves de 3ème ! Accrochez-vous et dénoncez ce crime:
        http://wp.me/p5oNrG-sWe

  4. S’il se présente, aussitôt les médias répèterons ad nauseum qu’il a frappé sa femme en 2009. Et puis s’il ne veut pas pourquoi lui forcer la main, à mon avis seuls ses proches pourraient le convaincre, pas une pétition.

      1. Un « coup au but » de Vigneron… ! Bien joué.
        Et si on y ajoute(contenu de l’article): … »Chroniqueur à “Libé”, l’économiste superstar a rédigé une critique élogieuse du livre de son épouse, sans préciser ses liens avec l’auteur
        Pas de pitié.

  5. Paul, 1987 signataires à la pétition pour Piketty en 8 foutus mois ? WTF ça c’est du score !! Ca devrait le convaincre, de … euh… rester chez lui. Allons Paul, la baisse du nombre de lecteurs du blog serait donc d’une telle ampleur ?

    Sinon, c’est plié hein, car si même ici ça ne signe pas, dehors je t’en parle même pas…

    Bref.

    1. « Ca devrait le convaincre, de … euh… rester chez lui. »

      Plié de chez plié, c’est ça, quel que soit l’angle, quand c’est mort, c’est mort.

    2. Mais CloClo, le combat ne commence qu’aujourd’hui ! Ce qui est venu avant, ce n’était que l’allumage du moteur : il fallait d’abord que les électeurs de gauche aient atteint le stade de l’écoeurement, mais ne vous inquiétez pas, ils y arrivent !

      [Quant à la baisse des lecteurs du Blog, je ne mettrais pas tous mes jetons sur cette case !]

  6. Piketty aurait tort de se présenter parce qu’il n’est qu’un homme seul, sans le moindre parti et troupes derrière lui. Il se ferait « massacrer » par tout le monde qui verrait en lui un intrus. Il n’a que des coups à prendre, comme Nicolas Hulot qui a bien eu raison de ne pas se présenter même avec l’appui d’ EELV dont il n’est pas vraiment représentatif.

      1. Correction, Trump avait un très très large public !

        C’est vrai qu’il vaut mieux être producteur/animateur télé comme Trump ou Iglesias pour forcer à l’engrais cathodique un mouvement grassroots que producteur de best-sellers en sciences-éco…

      2. Voui, et Piketty gagnant des primaires serait le candidat, de surcroît MultiMILLIONNAIRE, soutenu par le PS.

    1. Le nombre ne compte pas, un exemple:
      « Je m’apparaissais à moi-même seul et démuni de tout, comme un homme au bord d’un océan qu’il prétendait traverser à la nage. »
      Ensuite, catalyse…

  7. « il y aura un candidat de plus, celui du PCF, au sein d’un paysage déjà surpeuplé. Les chances pour qu’un candidat de gauche soit présent au second tour s’amenuisent d’autant, elles qui étaient déjà quasiment nulles. »
    Et votre proposition, c’est d’en rajouter un autre ! Parce que je ne vous imagine pas naïf au point de croire que les autres candidats s’effaceraient aussitôt.
    La seule explication possible, est une volonté sans cesse renouvelée de nuire à la candidature de Mélenchon, qui, selon les sondages, se situe actuellement entre 15 et 20%, en progression constante.
    Peut être avez-vous de lui l’image que n’ont cessé de présenter les médias, fort loin de la réalité. Vous devriez lire le livre d’Aude Lancelin « Le monde libre ».
    Les rapports de force tous azimuts, la corruption généralisée au sein des instances européennes font que nous avons besoin d’une personnalité politique forte, expérimentée et décidée. Et pas d’un gentil compétent qui pense qu’il suffit d’avoir de bonnes idées pour pouvoir les appliquer.

    1. Je remarque que l’inflation de la cote sondagière mélenchiste est sensiblement parallèle et proportionnelle à celle sévissant dans le chaos chaviste du modèle mélenchiste Vénezuélien…

      1. La comédie des politiciens devient du bon boulevard.

        JLM est un grand acteur du théâtre bourgeois. Hollande ne l’appelant pas à succéder à Ayrault, ce qu’il avait proposé sur antenne BFMTV, il s’était proposé comme ministre d’un gouvernement Montebourge…

        Mais Pierre Laurent (dit « Pierrot » en interne), sur scène du théâtre bourgeois, cela mérite aussi le déplacement. Jugez-en et faites circuler: http://wp.me/p5oNrG-t5D

  8. Piketty a déjà publiquement annoncé son vote pour Juppé à la primaire de la droite , c’ est mort pour lui .

    Quant aux communistes les militants votent fin novembre .Mais le choix définitif n’aura peut être pas lieu avant la primaire des socialistes et ce pourrait être un ralliement à Montebourg . L’ appareil communiste fait ce qu’ il sait faire : négocier des places aux législatives , ils ne présenteront personne à la présidentielle – ils ne seraient même pas remboursés –

    1. Piketty a déjà publiquement annoncé son vote pour Juppé à la primaire de la droite , c’ est mort pour lui .

      Ah, et il s’a trompé Thomas ? Fallait dire Sarkozy ? NKM ? Fillon ? Coppé ? Poisson ? Lemaire ?

      1. Non. Il ne faut tout simplement pas participer à la primaire de la Droite. Point barre. Quand on connait la biographie et le programme de cette personne (M.Juppé) et de tous ces compères, on ne participe pas, ni de loin, ni de près, à leurs ripailles ou à leurs joutes. C’est déjà capituler avant même de combattre. Depuis quand les gens de Gauche participent-ils d’une Primaire de Droite ?

      2. @Hervé : je n’en suis pas sur ,mais je crois que DCB parlait du premier tour de la compétition finale, en anticipant l’histoire .

    1. Pourtant, excellente question de T Piketty : Qui sera propriétaire des robots ?

      « Dans un article intitulé Les métamorphoses du capital, Piketty a également répondu aux auteurs jugeant la proposition d’impôt sur le capital insuffisante, dont nous-mêmes (Allègre et Timbeau [2014]). Il y admet au moins deux insuffisances : « je n’analyse pas suffisamment les conditions sociales et politiques du changement institutionnel » ; « je n’analyse pas suffisamment les possibilités d’évolution des formes de propriétés elles-mêmes ». En effet, si l’on prend comme horizon la fin du XXIe siècle, on peut penser que ce qui va compter ce n’est pas l’impôt sur le capital mais la propriété de celui-ci. Les ménages de classe moyenne comme dans comme dans la série Suédoise Real Humans ou les capitalistes comme dans le film américain Robocop ? Dans le premier cas, les robots servent à réduire le travail laborieux pour tous tandis que dans le second, les robots servent à protéger les droits de propriété des détenteurs de capitaux. Qui sera propriétaire des robots ? »
      http://www.laviedesidees.fr/Le-patrimoine-au-XXIe-siecle.html

      1. A propos des robots, une proposition qui se rapproche de celle de Sismondi et défendue par Paul: la centrale syndicale espagnole UGT, proche des socialistes, vient de proposer que les robots paient des cotisations sociales ! A discuter sérieusement.
        Détails ici: http://wp.me/p5oNrG-t73

      2. Merci Charles pour cet info, à suivre oui et ce d’autant plus qu’ils sont en train de créer et de fabriquer en Espagne un robot géant. Le plus grand à l’heure actuelle, pour fraiser, percer, faire de la soudure et de la découpe laser, meuler, polir, riveter, imprimer en 3D etc….Bref un géant moultipass et polyvalent.
        Combien d’individus remplacera t il dans ses fonctions multiples et variés ?

        http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211415728108-ca-se-passe-en-europe-un-grand-syndicat-espagnol-veut-faire-payer-des-cotisations-sociales-aux-robots-2036900.php

        « Les ingénieurs ont utilisé un laser pour fabriquer un robot industriel de grande taille et d’une précision encore jamais atteinte. La plate-forme robotique mesure 20 mètres de long, 6 mètres de large pour 5 mètres de haut. Le rayon laser effectue 1000 mesures par seconde. »

        http://fr.africanews.com/2016/04/25/le-plus-grand-robot-du-monde-en-chantier-en-espagne/

        Ps : votre lien ne fonctionne pas.

  9. Que l’on se plaigne que les idées défendues sur ce blog soient absentes des programmes des candidats, d’accord.

    Mais parler d’ « un paysage déjà surpeuplé » et appeler une personne supplémentaire à se porter candidate alors qu’elle ne le veut pas, ça me rappelle ça : https://xkcd.com/927/.

    1. Il ne s’agit pas d’une personne supplémentaire.
      Il s’agit d’une personne dont le nom n’est pas associé à la politique politicienne, à l’ambition personnelle, et qui peut donc rassembler largement à gauche.

      Imaginez l’effet de surprise que provoquerait sa candidature.
      Des commentateurs arguent qu’on tirerait à boulets rouges sur lui, mais c’est exactement ce qu’il faut souhaiter !
      Cela signifierait clairement qu’il est, à gauche, celui qui est le plus à même de menacer la droite.

      L’annonce de sa candidature aurait donc un effet de souffle dans la campagne, la conséquence logique est qu’une partie des voix qui semblaient acquises aux autres candidats se reporteraient sur Thomas Piketty. Les autres candidats auraient alors à se repositionner, et pour ne pas apparaître comme étant ceux qui promettent à la gauche une défaite de plus, pourraient se rassembler autour de sa candidature.
      Rien n’est gagné d’avance mais si l’on ne fait pas ce pari, on peut être sûr que la défaite annoncée sera bien au rendez-vous. Alors mettons toutes les chances de notre coté.

      1. Tu te fais des illusions ou tu cherches à leurrer ton monde Pierre-Yves ; tout ce beau monde – et nous avec – a bien compris que les éventuelles primaires de la gauche et le premier tour de façon générale n’avaient pas pour fonction de désigner un présidentiable crédible pour 2017 mais juste de rebattre les cartes à gauche pour une recomposition post PS mitterrandien en vue des échéances post 2017.
        Le professeur Piketty n’a manifestement pas encore choisi son canasson même si j’imagine qu’une casaque Hamon tenant la corde aurait sans doute sa préférence.

      2. Et tu crois qu’elle va se recomposer toute seule, sans coup de pouce, la gauche de gouvernement ? Ne serait-ce pour ce que tu dis, recomposer la gauche, une candidature Piketty en passant ou pas d’ailleurs par les primaires, a tout son intérêt.

      3. « Les autres candidats auraient alors à se repositionner, et pour ne pas apparaître comme étant ceux qui promettent à la gauche une défaite de plus, pourraient se rassembler autour de sa candidature ».
        au troisième tour ?

      4. Mon dernier : « Scooter-Ier » a tué la « gauche » pour au moins deux générations.. un rappel ..les législatives suivent immédiatement..
        On comptera les élus du PS.. Alors , Piketty , dans deux générations..!!

      5. @ Paul Jorion
        De gauche, de droite ou d’où vous voulez, la politique est toujours un billard à bandes multiples de nos jours. A seulement trois, vous êtes un petit joueur dans ce domaine…

      1. C’est votre avis. Mais enfin, croyez-vous que la gauche, sans Piketty, est partie pour exploser les compteurs ?

      2. Avec ou sans Piketty je pense qu’elle va exploser ses basses eaux post 68 avec Pompidou-Poher au second tour…

      1. Quelle situation exceptionnelle ? Ce n’est pas la première fois que la gauche ne sera pas présente au second tour en tous cas. La seule différence est que nous le savons bien avant la date du scrutin.

      2. Ce sera la quatrième fois depuis 65, dans 40% des cas donc depuis qu’on vote pour le monarque. Et encore, pour quatre des six occurrences d’une présence de gauche au second tour, c’était Mitterrand, un homme de droite donc.

  10. L’affaire syrienne risque de d’effacer tout ça… Offensive sur Raqqa des poulains US (YPG que je soutiens sans réserve, même archéo-léninistes -toujours mieux que pas mal de choses), donc une très grosse pierre dans le jardin d’Erdogan (et des russes et des iraniens -et des saoudiens). Les ingrédients d’un (très) grand bordel sont maintenant réunis, avec comme première interrogation la réaction du néo-sultanat turque.

    1. Depuis six mois que l’attaque de Raqqa par les troupes des FDS conseillées par des membres de forces spéciales US, plus quelques Jordaniens, Émiriens et Français, est préparée, j’ose supposer que les termes d’un accord et de compensations avec Erdogan ont été trouvés.

    2. Le PYD mérite tout notre sympathie. Et leur base idéologique n’a rien à voir avec les vieilleries marxo-soviétiques. Les YPG/YPJ réussissent le tour de force d’être super-disciplinés, sans hiérarchie apparente — les « cadros » (cadres) sont peu nombreux et n’ont aucune marque de grade, sauf le motorola qui joue le même rôle symbolique que le porte-carte viet-minh — et garder le sourire. En fait, la marque principale de ces troupes est qu’on y meure facilement au combat, apparemment sans conséquence néfaste sur leur moral…

      1. J’ai cru un instant que PYD désignait notre Pierre-Yves Dambrine , qui heureusement pour nous et pour lui, s’il est souriant , fidèle au combat , et garde le moral ,n’est pas mort .

      2. Ben Juan, la Savoie ( Haute) est un trou stratégique, tant que la Suisse n’est pas impliquée. Et parfois, faut savoir sortir de son trou. Y’a Pyd et PYD, et même PID pour Proportionnel Intégral et Différentiel, les joies de la régulation, la vraie celle des systèmes à degrés de liberté limités… pas comme la régulation du système financier, imprédictible lui.

    1. Actualité du jour qui permet de faire le lien entre la politique (ce qu’il en reste) et la voile:

       » Post-scriptum : je ne suis pas aussi radical en répudiant la technologie comme Ted, mais je ne suis pas un pur intellectuel non plus. En fait, je n’ai pas répudié la technologie du tout ; je suis simplement devenu très prudent dans mes choix. Je possède un téléphone cellulaire, un ordinateur portable, un vélo et quelques autres bouts de la technologie soigneusement sélectionnés. Je ne suis pas non plus fan de gagner en notoriété en tuant et en mutilant ou par d’autres méthodes malsaines ; simplement taper sur un ordinateur portable fonctionne très bien pour moi. Et je ne me suis pas installé dans une cabane au fin fond du Montana ; à la place, j’ai vendu ma maison et ma voiture, quitté mon travail et je me suis mis à la voile. »
      L’ « ante-scriptum » est là:
      http://lecluborlov.blogspot.fr/2016/03/voila-pour-la-politique.html

      On y lit ce besoin d’être « entiers », harmonieusement complets:
      « …
      Nous ne pouvons être entiers que si nous trouvons des façons de combiner le travail de nos trois centres, intellectuel, affectif et physique, de façon harmonieuse. Ignorez l’un d’eux, et ce que vous avez, c’est un être légèrement paralysé ; ignorez-en deux, et ce que vous avez, c’est un invalide.
      … »

      1. « On y lit ce besoin d’être « entiers », harmonieusement complets: »

        Oui, j’en ai parlé à mon cheval : il est d’accord , ça le fait mieux !

  11. 1/ Qui vote en France ? 50% des électeurs inscrits et parmi eux des vieux ( comme moi ) et les classes moyennes dont une partie pour l’extrême droite de crainte du déclassement. Bon, il faudrait affiner mais c’est la tendance. Et en outre, qui Piketty représente-t-il ?
    2 / Moi ? J’attends que les capitalistes aient fini de scier la branche … Et qui mieux que la droite (de La Pen à Hollande / Valls ) pour dégommer le capitalisme ? Hein qui mieux…
    3/ Il faut se faire une raison, aucune reconstruction ne se sera possible sans une dématérialisation du système. Et une refondation spirituelle. Je ne dis pas religieuse mais spirituelle si vous voyez. Qui nous fera grandir en humanité, nous élèvera… Voilà qui me paraît juste.

    1. Sur le seul 1/ , je crois que le score de l’abstention-blancs-nuls au premier et au deuxième tour, sera plus facile et intéressant à traduire que celui de la gauche.

      Ce qui est bien triste , car on est en passe de traverser 2017-2022 avec un président , quel qu’il soit, affaibli par sa faible représentativité , qui ne pourra que chercher une aile protectrice sur le marché mondial .

      Heureusement ou pas , on est encore que le 6 novembre 2016.

      1. On doit pouvoir faire la même remarque à tous les autres candidats de la primaire de gauche et de la primaire de droite.

      2. La primaire ! Ce spectacle affligeant où chacun rivalise de surenchère pour accéder au pouvoir. Cette machine à distribuer des baffes où tout le monde se rabiboche à la fin pour un maroquin. Le degré zéro de la politique. Et vous en redemandez !

      3. @Vigneron :

        Remarque pertinente s’agissant du cavalier seul de Mélenchon . Dans les candidats qui comptent , seule MLP ( en capitales mais 3 majuscules) est dans le même scenario .

        Dans MELENCHON , si le M est le seul majuscule, le tout est effectivement en capital(es) . Mais j’imagine qu’il saurait récuser aussi bien le(s) capital(es), que la majuscule d’auguste majesté , car sa culture est évidente et/ou il apprend vite .

        Au moins le(s) capital(es).

      4. à PY D.
        Je ne crois pas cela Le « problème JLM » vient du fait que
        le PS semble vouloir à tout prix le faire échouer,c’est-à-dire faire échouer la gauche « dans son ensemble ».
        Pourquoi donc le PS se croit-il le représentant possible
        de la gauche entière? Il lui manque encore la lucidité
        nécessaire.Espérons que celle-ci va émerger progressivement…..(j’ajoute que de toutes façons la
        multiplication des candidatures « du ou au PS »,a quelque chose de grotesque,même si elle a le mérite
        de dissuader l’actuel président d’être candidat…..)

      5. à devillebichot guy

        On pourrait adresser exactement la même remarque à Mélenchon.
        On tourne en rond.
        Pour en sortir par le haut, il n’y a pas trente six milles possibilités. Ou bien une nouvelle personnalité, non issue du sérail politique y va. Avec Piketty qui a ma préférence.

        Ou bien Mélenchon fait un compromis. Attention, je n’ai pas dit compromission. Car, comme le dit très justement François Fièvre dans son billet, peu de choses différencient Mélenchon sur tel ou tel point de ses concurrents à gauche. J’ajoute, lorsque Mélenchon pointe le compromis impossible avec le PS, c’est une posture, j’allais dire une imposture ! Il est lui-même issu du PS.
        Pour sortir de l’impasse il lui faut donc faire des compromis ; être porteur d’un projet collectif en proposant un ticket avec d’autres personnalités. En est-il capable ?

      6. la multiplication des candidatures « du ou au PS »,a quelque chose de grotesque, même si elle a le mérite de dissuader l’actuel président d’être candidat

        Pour sûr, la division ad libitum des opposants est une épreuve terriblement dissuasive pour un dominant…

      7. Elle est bien bonne, l’anti-mélenchonisme primaire a encore frappé. Je suppose qu’un candidat vraiment désintéressé devait souhaiter sa perte.
        Et la Gauche, elle est où ? Supposons qu’elle n’existe que dans la masse des électeurs potentiels de Mélenchon, alors la justesse de vouloir les rassembler fait sens. Évidemment dans ce cas, improbable, il lui restera qu’à jouer au Tsipras. D’ailleurs , ça se voit, il a tout du traitre, ne respectant ni Dieu ni ses électeurs et encore moins les journalistes avec leurs questions orientées…
        Le chien et la rage ? facile, suffit de les faire coïncider. Pas besoin d’une grande profondeur d’eau pour le noyer.

      1. Ce n’est que de la propagande, du Melenchon-bashing à 2 balles, de la part d’un média support du NPA.
        Avec eux et leur 1,15 % en 2012, l’oligarchie et le capitalisme peuvent dormir tranquilles.

  12. Wouah !!!! Les objections, freinages, re-freinages sont légions dans l’ensemble des commentaires. On est sûr qu’ils ne mèneront à rien, au moins on peut toujours se raccrocher au certain.
    Les prises de risque et les bouteilles à la mer, pourtant, sont davantage en adéquation avec la situation…. disons…. imminente.

    1. Les hommes sont lâches , Armelle, et Diogène cherche toujours .
      Je sens qu’on va en arriver à demander à une femme de passer devant.
      Ségolène a déjà senti le risque ! D’autant qu’il y a du répondant en face . Une femme .

      Armelle , on compte sur vous !

      1. Vous taquinez !

        Faudrait-il faire le piquet en bas de chez Piketty, le programme sans candidat en banderole ? En musique aussi ?

  13. C’est vrai et ce n’est pas le seul, hélas……quel que soit le parti.
    La candidature de T. Piketty pouvait avoir un sens si d’une part cela le motivait et si en outre il avait un programme défini. Ce qui n’est pas le cas, m^me si certaines de ses idées économiques relatives aux inégalités sont intéressantes. Il n’a pas envie de se présenter , point barre.

  14. https://www.youtube.com/watch?v=uje3zdBkrmc

    A la minute 9.21 , il y en a d’autres, mais celle là me rappelait un peu les carrousels de mon enfance. Voilà ce que les meilleurs économistes sortis tout droit des meilleurs écoles ont créé. Économistes, ingénieurs, spécialistes, vétérinaires.
    et j’en passe. Tous ces QI 170 qui bassement on laissé leur sale appétit pour le profit gangrener le plaisir, le bonheur, le rire sincère. Ces images sont pour moi la rencontre d’une sorte de Politique appauvrie, sans âme et l’amour du profit.
    Qui a la volonté de partager? Nous devrions déjà disposer d’une ville sur mars à l’heure qu’il est. Non nous préférons l’égoïsme d’une vie vite vécue. Juste un peu de bon sens, voilà l’une des qualité que requiert le poste de Président mais surtout un ferme respect du vivant dans toutes ses dimensions.

    1. Oui, juste un peu de bon sens suffirait, mais c’est malheureusement un peu plus compliqué…dans un monde où la religion féroce démontre sans cesse à quel point elle est capable de détruire massivement ce qu’il y a de plus précieux. Le combat pour la survie demande davantage qu’un peu de bon sens je le crains. La bête est partout, se cache tel un diable dans les moindres détails (vous avez dit religion: ne serait-ce pas pas plutôt l’inverse?). Vivons donc avec notre temps en tentant de la combattre avec les moyens modernes p.ex. le marketing (la propre arme du capitalisme)…la bête n’est pas encore morte, mais personne ne veut l’achever?…TEL UN ANIMAL BLESSE, ELLE NOUS MENE UNE GUERRE IMPITOYABLE, alors soyons-le tout autant: choisissons d’abord nos armes de communication massive pour déjouer ses plans: internet est un bon moyen d’y parvenir, ne trouvez-vous pas?
      Je m’y prendrais autrement que les politiques? Je l’ignore à vrai dire… mais je me suis posé à maintes reprises la question se pose de savoir si les urnes en valent encore la peine? Et la politique telle qu’elle est pratiquée dans nos pays est-elle encore à la hauteur , ce à quoi l’on peut répondre sans trop se tromper: NON. Dans l’état actuel des choses, et SANS EMPECHEURS DE TOURNER EN ROND, la politique ne peut plus avoir d’autre rôle que celui de simples NOTAIRES mettant en présence un vendeur et un acheteur. Dans ce contexte, l’on y retrouve les deux épithètes « ETRE » (l’Etat) et « AVOIR » (le capital). C’est le rôle que s’étaient notamment assignés nos plus hauts représentants au pouvoir fédéral en Belgique lors du traité CETA entre l’UE et le Canada. Et donc, je rejoins sans aucune hésitation l’opinion de M. JORION de dire que c’est une grande victoire du parlement WALLON contre la pensée dominante capitaliste… on ne le dira jamais assez, et cette victoire, il faut la relayer, et l’amplifier par tous les canaux possibles et imaginables , en utilisant les mêmes armes que le capitalisme: la PROPAGANDE (marketing) pour une plus large prise de conscience du public quant aux enjeux de notre société, car sacre bleu enfin,
      s’il n’y avait pas eu cette pression de la population wallonne pour obtenir des avancées significatives via le Parlement wallon représenté par le Ministre président M. Magnette (encore un Paul) dont je félicite l’habileté et la pugnacité , la Belgique tout entière, pays du surréalisme en aurait encore fait les frais autant que ses partenaires européens…

      1. a propos de la grande victoire sur le CETA :

        https://www.collectifstoptafta.org/actu/article/ceta-les-28-signent-les-oreilles-et-les-yeux-grands-fermes

        Andrée Desvaux du Collectif Roosevelt, alerte : « La Commission et les grands États membres tentent la politique du fait accompli. Car en signant et en cherchant à faire ratifier rapidement au Parlement européen le texte, ses promoteurs savent que son application provisoire débuterait dès février. Celle-ci ne concernerait pas la protection des investisseurs, mais presque toutes les autres mesures du traité, largement soutenues par les lobbies financiers et industriels, pourraient être mises en œuvre ! Les ratifications nationales, qui pourraient bloquer le traité, n’interviendront que plus tard, si ce n’est peut-être jamais ».

      2. On peut pas décemment être plus wallons que les Wallons et refuser maintenant ce qu’ils ont obtenu de haute lutte et accepté finalement pour notre bien commun…

  15. C’est vrai que PIKETTY ne donne pas l’impression de vouloir se sacrifier, vraisemblablement parce qu’il a conscience qu’il n’a pas les moyens nécessaires et rédhibitoires (expérience, renommée, structure et réseau politique, parrainages, finances …) pour se présenter.

    Par contre, il se dit prêt à aller voter JUPPE contre SARKOZY à la primaire de LR !

    http://www.marianne.net/thomas-piketty-envisage-aller-voter-contre-sarkozy-primaire-droite-100247008.html

    C’est une aberration; c’est irresponsable.

    Se dire de  » gauche  » et participer à la primaire de la droite, c’est en premier lieu un non sens, un reniement de ses valeurs, qu’à l’occasion on bafoue, en votant pour le porteur d’un programme forcément très « libéral ».
    C’est aussi déloyal par rapport au parti concerné.
    Enfin, c’est contribuer à entretenir la confusion entre la « gauche » et la droite, le désarroi et la défiance parmi les électeurs, qui s’abstiennent ou se défoulent en votant pour l ‘extrême droite.

    Comment peut-on accepter qu’un homme supposé « Présidentiable » se fourvoie à ce point; et, de surcroît, en fasse la publicité ?

    Comment imaginer que cet homme; certes brillant intellectuel et auteur d’un best seller; inconnu du peuple (seulement de l' »élite » ), hors sol, sans forces oragnisées; soit le candidat de la « gauche » à l’élection Présidentielle !

    Cela ne me semble pas sérieux.

    En tous cas, comme le disait Michel LEIS en février 2016 sur le blog :

    « À moins de 18 mois des élections, il est trop tard pour faire émerger une personnalité neuve et vierge, la notoriété médiatique et des compétences reconnues sont des atouts dont on ne peut se passer. »

    http://www.pauljorion.com/blog/2016/02/07/les-primaires-a-gauche-par-michel-leis/#more-82259

  16. Les gens ne voudront pas un chercheur à la tête de l’état, mais un faiseur de pluie. Ils ont vu, dans passé, en Sarkozy l’homme qui correspondait à cet image archtypique. A notre époque trouble, les électeurs préfèront un homme qui rassure, qui approfondira la ligne conservatrice. Quand les choses tournent mal, les gens deviennent anxieux, donc conservateurs. D’autant plus que les socialistes ont lamentablement échoué dans leur rôle de porteur d’espoir.

    1. Ouais, grosso-merdo, de 95 à 2022 on aura eu un double BigMac avec deux grosses tranches de chiraquie autour d’une petite de sarkozie, le tout baigné de sauce verte.

  17. Paul Jorion : « Et si l’on voulait plutôt appeler un chat, un chat ? On dirait que la gauche se cherche en ce moment même un représentant qui ne soit ni M. Hollande, ni M. Mélenchon. » Non, il n’y a pas « la gauche » et la gauche n’est pas à « se chercher un candidat ni-ni ».
    Les hommes providentiels se manifestent d’eux-mêmes et Mélenchon joue cette carte. Ils doivent provoquer un mouvement, créer une vague. Parfois, ils organisent leur surgissement comme en se faisant désirer (Cincinnatus, de Gaulle…). Personne n’a cherché Sanders ou P. Iglesias.
    Tous les autres (Hollande, Valls, Montebourg, Hammon, se présentent au choix de l’appareil — à la primaire — et ne vont pas le subvertir (comme a fait Trump). Il y aura trois candidats de gauche : celui de la primaire PS, celui de la primaire EELV et Melenchon. Trois chevaux assez faiblards dans une course à 2 gagnants (le premier tour). Rajouter un ou deux autres (candidat du PCF, Piketty) est dérisoire et ne change pas grand chose. (Le désaveu du PCF, à confirmer saboterait la vaguelette Melenchon). Et puis, lequel a des moyens et des structures pour accompagner une vague ?
    Enfin, seul un homme s’offrant comme providentiel peut surmonter les divergences si il a une vision pouvant rassembler, unifier et dégonfler les divergences (en les rendant accessoire), et s’il a un réseau et une équipe pour s’imposer au mouvement (et notamment au PCF, c’est pas gagné).
    En outre, la gauche (les gauches) ne cherche pas un homme, ni un programme 2017 (c’est nous projeter contre la lampe), mais un projet global et cohérent (c’est plus qu’une constitution) et un autre agenda . Le processus de construction n’est même pas entamé. Nous sommes moins loin que Siriza ou Podemos.
    Et si 1789 arrive demain, nous allons manquer le train.

    1. Si l’on raisonne à l’aune d’un projet global et cohérent ( et susceptible de rencontrer le cœur et les raisons des communs des mortels ) , dans ce que j’ai lu et à peu près compris ,les moins en retard seraient plutôt Mélenchon et Fillon . Ou Michel Leïs , bien que ,dans son « programme sans candidat », je trouve un encore trop grand déséquilibre entre la taille des enjeux et la taille des solutions franco-françaises , comme , chez Mélenchon , entre les bienvenues ambitions universelles et le poids d’une Constituante française .

      Mais je n’ai pas tout lu et tout compris

    2. @ Chabian

      Bien sûr, attendre calmement la révolution est une alternative à aller voter.

      Rappelez-vous de Necker. Louis XVI le rappelle le 16 juillet.

      Son tort ensuite ? S’être opposé au système des assignats (planche à billet) pour financer le déficit de l’État.

  18. Si T. Piketty se présentait, ce qu’il n’a nullement envie de faire, il ferait 5% des voix, 2 fois moins que E. Macron.

    Il faut se résoudre à ce qu’A. Juppé gagne les élections. Je n’aimerais pas être à sa place. En 6 mois, il fait exploser le déficit budgétaire, en totale désaccord avec la Communauté Européenne. Les gréves et plus se généralisent. Il casse en 6 mois le travail patient d’une gauche qui a fait une politique de centre droit légèrement à gauche.

    Le vrai sujet, c’est l’Europe : relance coordonnées, mise à l’amende de l’Allemagne.
    Pour la croissance en France, il n’y a qu’une seule politique, la réduction des inégalités à compétitivité constante. C’est trop simple à comprendre, qu’il ne faut surtout pas le proposer !

      1. – Un intello pas connu mais pertinent, ça ne devrait pas le faire ! 5%, de mon chapeau bien sûr, mais je pense plutôt à 3%. Poutou a fait 1%, il y a cinq ans et le gars était sympathique, plein d’humour.

        Quand à Hillary, je pense qu’elle fera 53% contre 47% dans le pire des cas. les média américains ont tellement peur de Trump qu’ils nous font le coup : Trump est au coude à coude avec elle ! La bètise a des limites. A nouveau, ces chiffres sortent de mon chapeau.

  19. Les intellectuels ne sont pas faits pour gouverner. Ils ne sont pas à l’aise avec les combines auxquelles doit se livrer tout aspirant au pouvoir. Ils sont faits pour prendre du recul, et produire des idées.
    Les gens de pouvoir, sont faits pour décider.
    Les uns sont intelligents mais n’ont aucun pouvoir, les autres sont médiocres, mais décident pour nous. Plutôt, ils décident pour les intérêts financiers qui les ont sponsorisés.
    Nous vivons dans un Etat de droit, c’est le principal acquis de 1789, c’est déjà mieux que la situation d’ancien régime.
    Mais pour le reste nous ne sommes jamais conviés à participer aux décisions qui engagent l’avenir de la société. C’est en ce sens que Etat de droit, ne veut pas dire démocratie, démocratie participative en tout cas. Nous élisons tous les 5 ans un monarque républicain, et l’on nous donne à choisir (les médias, et ceux qui les sponsorisent), parmi un éventail de candidats soigneusement triés sur le volet, par ceux qui ont le pouvoir réel sur toute la société. Nous déléguons à d’autres le pouvoir de décider, et entre deux élections, ils n’ont que faire de ce que nous pensons, ou voulons. La démocratie, si démocratie, il y a, est vraiment très rabougrie.

    1. Comment il s’appelait déjà, l’intellectuel qui a permis à la Tchécoslovaquie d’assurer en douceur, dans le velours, la transition difficile du régime communiste à une situation démocratique?
      Ah oui, Vaclav Havel.

      1. Il y a eu aussi un certain Marc-Aurèle , voire un certain Hadrien .

        La révolution française a eu aussi quelques bonnes têtes , qui n’ont pas toutes résister à la guillotine .

        Reste qu’il est exact que l’on confond toujours ( héritage du cerveau reptilien ), « tempérament de leader » avec aptitude à bien gouverner.

        L’opposition Chimpanzés -Bonobos , nous montrent qu’entre une société de violence compétitive et une société plus harmonieuse, les options sont possibles , le plus souvent sous contraintes de « l’environnement  » et des « ressources » offertes et gérées .

      2. Ce que vous dites est vrai, mais Vaclav Havel, fait partie des quelques exceptions qui confirment « la règle » (empirique j’en conviens…).

      3. @Vigneron :

        Bon , on va compter le nombre de cadavres de chaque côté , mais je reste sur l’idée que le matriarcat bonobo fait moins de dégâts que le caïdat chimpanzé .

    2. Une abstention entre 50 et 60% serait efficace pour tuer la fonction de président.

      Sur la participation à la prise de décision , j’ai souvent fait référence aux différents types de réunion « visant à  » une décision ( préparation par les acteurs , clarté dans les rôles relatifs à la décision, responsabilité endossée selon le mode de prise de décision, contrôle, mesure , maîtrise des temps ).
      Ce qui me parait le plus nécessaire dans la prise de décision, c’est son lien incontournable avec la responsabilité collective et personnelle .

      Ré-évoquer le sujet de la démocratie participative , pose le sujet de la pertinence de la commune , la région ( chez nous) , de la nation -état , des structures internationales plus ou moins fédératives sinon fédérales , des traités bi ou multi-latéraux , de l’ONU , de l’OMC, de l’OIT, de façon générale de la « représentation », dont on imagine bien qu’elle est nécessaire dans pas mal de domaines ou de cas , sur la nature et répartition desquels on peut discuter.

      A ne parler de la représentation qu’au travers des vertus des  » représentants », on perd peut être le fil des évolutions et clarifications que la complexité du monde et la notre appellent .

      1. Je sens bien l’abstention. Pour ma part, je n’irai pas voter au deuxième tour.
        Donc, Juppé 55%, Le Pen 45%, Abstention 38%.

        Des chiffres toujours tirés de mon chapeau !

    3. « Les intellectuels ne sont pas faits pour gouverner. Ils ne sont pas à l’aise avec les combines auxquelles doit se livrer tout aspirant au pouvoir. »

      « Tous pourris ! »

      Les pas pourris ? Pas assez pourris pour exercer le pouvoir !

      Je sens qu’on approche d’une solution ! Ça brûle !

    4. Les vrais réactionnaires ont toujours le mot juste :

      L’intellectuel n’oppose pas à l’homme d’état l’intégrité de l’esprit mais le radicalisme de l’inexpérience.

      Nicolas Gomez d’Avila

  20. Qu’est-il préférable d’élire, en France, à la tête des destinées individuelles et collectives, immédiates et de long terme, de nos bas instincts et des futures générations de l’espèce humaine, dont nos enfants font partie, et dont nous avons la responsabilité d’éduquer, d’élever, dans un souci de fraternité, d’égalité, de liberté, mais tout autant de solidarité… ?

    Les pires « avenir » pour bien des destinées subissant tant d’inégalités… se dessinent au fur et à mesure que les pires décisions se cumulent, que les pires candidatures et démagogies se popularisent…

    Les pires candidatures populistes, démagogues s’exaltent, s’émeuvent en se victimisant, exhumant les pires réminiscences des plus profondes craintes que l’Histoire humaine n’ai jamais porté…

    Est-ce qu’alors, la candidature à la gauche réunie, plurielle, d’un M. Piketty présumé ne pas vouloir (pour le moment) du fardeau du pouvoir, mais que l’on peut envisager aussi pouvoir sacrifier une infime partie de son intégrité personnelle (sans chercher à ce que le carriérisme, clientélisme le corrompe), dans le seul souci de refaire du sens collectif à la gauche, et de faire cause commune, est-ce que ce qui pourrait paraître donc comme un mensonge de sa part, serait pire que ce que promettent les autres candidatures d’extrêmes droites, de droites extrêmes et de la prétendue « gauche » (la constituante de M. Mélenchon malheureusement selon ma modeste interprétation rentrant dans la catégorie de vaines promesses, invaliderait alors le reste de son programme).. ?

    1. Dans un contexte ou les pires… se jouent au moins disant « compétitif », amoral, etc, n’est-il pas au niveau moral et éthique dans une démocratie-monrachique et « économie » corrompue, le moindre malfaisant, le moins grave, à faire choisir à l’opinion publique tant divisée, désœuvrée pour une grande part (abstention) dans l’espoir imminent de la réunifier, et dans celui de tout faire pour tenter de montrer l’exemple à nos enfants et aux futures générations de l’espèce humaine, à qui nous devons tous …?

      1. Piketty, déshabillé de son intégrité au profit d’un Mélenchon en traitre de comédie ? Au final, tous menteurs et nuls, pour ne pas dire tous pourris ?
        Cornélien. J’en chavire.
        Et l’hypothèse Piketty est avant le vote alors celle de Mélenchon est après ce vote. Une préférence dévoilée ?
        Stupeur et tremblement.

  21. Dit autrement… Pour quel pire des mensonges et pire des menteurs-teuses, sommes nous individuellement et collectivement prés à voter, prés à déléguer nos pouvoirs de ma,dataires, et à constituer les valeurs fondamentales d’un vivre ensemble démocratique… ?

  22. Oui, Piketty, mais il me semble devoir compléter ses connaissances par un savoir faire éprouvé et un mouvement politique qui a déjà une forte expérience de terrain.
    Alexandre Jardin avec son Bleu Blanc Zèbre et son mouvement politique Présence Citoyenne qui compte plus de 50 000 membres en un mois, pourrait lui apporter des éléments concrets d’une démocratie citoyenne qui soit beaucoup plus qu’une démocratie de bavards, qu’une démocratie d’opinion. Ses actions partent et construisent de la base, avec ce qu’il nomme des « faiseux ». Il construit une démocratie participative d’action, pas de « diseux » (ce qui n’en fait pas des muets pour autant!).
    Olivier Zara est devenu un des meilleurs connaisseur de l’intelligence collective appliquée aux groupes humains, et surtout de leur implantation concrète. C’est clairement un faiseux. Alexandre Jardin est par instinct dans une démarche coopérative, collaborative, mais il lui manque un savoir faire transposable à des groupes de personnes « ordinaires » pour vraiment construire un mouvement pérenne, qui puisse un jour se passer de lui et durer.
    Mon trio gagnant, Piketty, Jardin, Zara.

  23. Nous en sommes là ! Soit à considérer l’urgence (climatique entre autre) et à chercher l’homme providentiel qui hypothétiquement pourrait encore changer le système de l’intérieur, soit à considérer que nous abordons un changement de paradigme que nos élites (et les « politiques » plus encore) sont incapables de penser puisqu’ils sont eux mêmes les produits de l’actuel, et pourquoi pas demander au peuple ?

    A considérer l’urgence, il nous faut un chef charismatique qui de fait nous maintient dans le paradigme actuel de l’organisation verticale du pouvoir si chère au néolibéralisme.
    A considérer le changement de paradigme, il nous faut mettre de côté l’urgence et postuler d’un changement du système par le bas, en prenant le risque de confier ce changement au peuple.

    N’avons-nous pas déjà fait l’expérience de nombreuses fois, et le plus souvent décevante, du pari sur l’homme providentiel ?
    Alors pourquoi ne pas considérer le pari, jamais fait jusque là, que confier véritablement au peuple le changement du système ?

    S’il faut croire en notre échéance sociétale proche, au moins finir en beauté et tenter l’inédit, l’improbable, l’impensable jusqu’à ce jour !

  24. Il n’y a bien que sur ce blog que l’on discute encore d’une candidature Piketty.

    Marrant aussi l’appel de Piketty à Mélenchon d’aller à la primaire PS.

    Me revient en mémoire l’avis positif de Stiegler sur Hollande.

    La conclusion que j’en tire est celle-ci : les scientifiques et autres intellectuels sont de piètres observateurs de la vie politique.

    1. Piètres ? ils ne sortent pas de leur aquarium ! Là j’ aimerais leur hurler l’ urgence de mon désespoir et celui des 12 millions de précaires de ce pays . Ce serait vain, ils n’ ont pas idée .

      1. Mais non , ce ne sont pas les idées qui leur manquent , c’est la légitimité et la force de12 millions de précaires .

        Précaires de tous horizons , unissez vous .

        Sans ou avec Piketty .

      2. La preuve qu’il ne manque pas d’idées et de têtes pour les « représenter » , ce petit tableau , qui aurait besoin d’être mis à jour ( plus qu’une tête pour EELV , Piketty s’il le sent ,…), mais qui donne des repères :

        http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/visuel/2016/09/05/presidentielle-2017-visualisez-tous-les-candidats_4992520_4355770.html

        J’attends une montée en puissance croissante des syndicats
        ( presque tous , y compris le Medef), dans les mois à venir .

        Enfin , j’espère .

      3. Si Trump l’emporte , signant une deuxième mort de Keynes , les syndicats de salariés ( précaires ou pas ) et de chômeurs , n’auront pas d’autre choix que la guerre s’ils signifient encore quelque chose .

        S’y préparer dans un ordre moins dispersé que le matériel politique , serait une idée digne de maître Sun .

        On a des signes comme ça entre CGT et FO , et il serait temps que la CFDT fasse son inventaire des bonnes intentions trahies par une naïve confiance dans la maîtrise du politique sur le marché capitaliste .

      4. Rassure toi Juan le Donald l’aura dans l’os et ses milices ne bougeront pas. Quant à la CGT et FO c’est sur le front de leur représentativité syndicale qu’elles sont en train de prendre le bouillon.

      5. Je ne sais pas qui l’a dans l’os finalement , mais je note que le Président Trump , qui ne semble pas connaître le candidat Trump, annonce comme une voie évidente une relance keynésienne par de grands travaux publics qui étaient le thème fort de la campagne de Bernie Sanders .

        Mais les annonces prédictives d’actions volontaires devant les caméras TV me laissent de plus en plus prudent, dans un monde qui visiblement s’apprête à vivre au jour le jour et chacun pour « lui d’abord » ( « me first »).

        La recomposition géopolitique est en marche , avec de petits et moyens acteurs . Et deux mammouths : USA et Chine .

        L’élection française ( et allemande ) , au milieu de tout ça ? Pour être utile et en prise au réel , elle(s) devrai(en)t se placer sur le terrain  » Un état pour quoi faire?  » entre options libérale pure , « économie mixte « , et sur celui de  » Un état avec quels alliés et actions communes dont option Europe  » .

        De ce point de vue , ce que j’ai lu de plus signifiant à ce jour se trouve chez Juppé , Marine le Pen , et Jean Luc Mélenchon .

        Dans tous les cas de figure, il faut que les syndicats se préparent à la guerre commune .

  25. Bonjour et merci pour ce regain d’optimisme, je vois le monde autrement, lumineux.
    2017, la droite au pouvoir? Juppé et Sarko ont peu de chance de remplir les urnes, les médias en parlent ce qui ne veut pas dire que les Français en veulent, ils les rejettent massivement, ils n’en veulent pas.
    Rappelons que le vote n’est pas obligatoire, que la France ne peut plus entreprendre grand chose et que le projet de refondation de l’Europe de Schultz est le numérique, soit la dématérialisation de l’Europe.
    Il faut donc une France auto-entrepreneuse, libérée des injonctions féroces du libéralisme et des valeurs fallacieuses d’une unité factice qui ne peut grandir dans un ensemble aussi disparates de nations aux mains de lobbys débilitants qui scellent notre destin par des traités de libre concurrence quand nous voyons que les accords sont dictés par des intérêts privés et frauduleux.
    Quid du nucléaire pour M. Piketty?
    A t-il seulement la moindre opportunité de l’emporter s’il n’est pas dévoré par cette ambition intime d’être lui président? L’époque laisse peu de place à la sincérité et la gratuité, la corruption gagne du terrain, il lui faudrait des nerfs d’acier. Puisse t-il sauver ce qui peut l’être, le progrès a laissé des traces et on se sent menacé.

      1. faisceaux. — A former, est le comble de la difficulté dans la garde nationale. — (Gustave Flaubert, Dictionnaire des idées reçues, posthume, 1913)

        On dira donc plus modestement un drapeau fagotiste.

      2. Pour un tel événement il serait bien vu de sortir un candidat de derrière les fagots et s’il passe on compte sur vous pour en sortir un bon vin pas de la piquette.
        Les fagauchos phagocytent, les phacochères gèrent les affaires, le populisme grimpe.

  26. Depuis plusieurs mois cet appel tourne à vide.
    Cette candidature, souhaitée ici, a également été evoquée très faiblement dans différents groupes locaux de feu « notre primaire », à priori bien connaisseurs de Piketty.
    La pétition n’a recueilli que 2000 signatures (dont la mienne) à ce jour.
    Comment imaginer qu’à 6 mois de l’élection Piketty puisse significativement sortir au delà de son périmètre médiatique actuel pour emporter 20% minimum des suffrages exprimés au premier tour?
    Je respecte votre volontarisme, mais je m’étonne de votre aveuglement.
    Ou alors donnez moi des raisons concrètes d’espérer au delà de ce énième rappel? Chartreuse verte offerte en échange.

      1. Les éléments que j’ai indiqué montrent qu’il n’y a malheureusement pas de mouvement ou de structure en cours de constitution destinée à soutenir Piketty, qui d’ailleurs repousse la candidature.
        En terme de forces sur le territoire il peut compter sur 2000 pétitionnaires assemblés en 6 mois. Votre soutient personnel. La visibilité du blog. Une bonne visibilité dans des médias de CSP plus.
        L ‘essentiel des militants de gauche sont déjà agrégés autour des candidats en cours. Les structures des partis ont toutes leurs structures organisationnelles et militantes polarisées sur leurs propres candidats en cours de sélection.
        Il n’y a aujourd’hui aucun mouvement populaire /médiatique/associatif derrière une candidature Piketty, inconnu du grand public.
        Je veux bien croire aux ressources insoupconnées des peuples et des individus mais là c’est de la pure fantaisie. Et croyez bien que je le regrette!

        e veux bien imaginer toutes les ressources

  27. A gauche tout se passe comme si c’était plié, comme si ils avaient tous entériné l’échec : des professionnels de la politique sont candidats à la primaire pour se trouver une bonne place dans les troupes de la future opposition. Leurs candidatures sert à légitimer le futur droit d’inventaire qu’ils auront à porter sur le quinquennat de Hollande, celui qui les a nourrit, et accessoirement bien payé. Si Piketty se présentait, il faudrait qu’il soit dans une farouche opposition à tout Solferino pour être crédible, et pour gagner à gauche, il faut tout l’appareil du PS, donc « mission impossible » serait le titre de sa campagne (à moins de la jouer comme Sanders, mais aurait fallu s’y prendre avant)

      1. Pour une fois, Mélenchon ne raconte pas de bêtise.
        Par contre, Paul se trompe: c’est la moitié des spécimens de vertébrés qui a disparu et non pas la moitié des espèces de vertébrés !

      2. Non, lis un peu, même ses followers le debunkent allègrement et lui refourguent en images du bon sens Chiraquien…

      3. C’est la rançon du traitement immédiat d’une information somme toute fiable et importante.
        Mais cela n’apporte rien de vouloir couper les cheveux en 4.
        L’essentiel n’est pas dans la lettre , mais dans l’esprit.
        Peu importe qu’il faille manger 2, 3 ou 100 pommes d’aujourd’hui pour avoir la qualité nutritionnelle de celles de 1950.
        Le message est clair.
        Il s’agit d’arrêter de produire de l’alimentation par des traitements chimiques à haute dose qui polluent et détruisent la biosphère, les espèces …
        Tout le monde comprend qu’il faut revenir à d’autre moyens de production .
        http://www.france5.fr/emission/vente-directe-du-champ-lassiette/diffusion-du-06-11-2016-16h35

    1. @Vigneron :

      Pour le coup la vidéo qui suit celle donnée dans le premier lien est plus intéressante ( confrontation Attali /Mélenchon ) que les approximations écologiques mal documentées .

      Dommage qu’il y ait la Corée du nord entre ces deux là , car un débat plus posé sur les véritables forces et faiblesses de la seule France pour atteindre les objectifs globaux communs qui semblent être les leurs , serait un grand pas dans l’efficacité .

      Bien qu’ayant déjà exprimé une position plutôt « Attali » sur le sujet , je resterai preneur d’un échange même musclé , pourvu qu’il soit circonstancié ,sur la meilleure stratégie pour créer le mouvement vers l’objectif partagé .

      Tout en sachant que , pour qu’il soit franc et profitable , il ne peut être public .

      Sinon ,on aura toujours droit à la Corée du nord d’un côté , et aux « Misérables » de l’autre .

  28. A tous ceux qui se résignent à baisser les bras, souvenez vous…

    « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

    Benjamin Franklin

    Car au delà d’un résultat électoral national, et de plus ou moins de justice sociale, l’enjeu ESSENTIEL est de préserver le rien qui reste de notre capacité de résistance à la poignée de possédants* qui, après ce détricotage de nos droits qui leur a permis d’accaparer la moitié des richesses de la planète ne se priveront évidemment pas d’user du pouvoir que la technologie leur donne, pour la première fois dans l’Histoire, d’asservir TOUTE l’humanité sans qu’elle n’ait plus jamais d’espoir de recouvrer sa liberté.

    Vous en doutez ?

    Alors demandez – vous ce qu’à leur place, doté d’un fichier TES planétaire vous feriez pour vous protéger à 62 contre 7 milliards !

    Et ensuite, osez dire que la VRAIE URGENCE, ici, n’est  de demeurer le village peuplé d’irréductibles Gaulois qui résiste encore et toujours à… l’écrasement des Droits de l’Homme. 

    * http://www.oxfam.org.uk/media-centre/press-releases/2016/01/62-people-own-same-as-half-world-says-oxfam-inequality-report-davos-world-economic-forum

    1. Encore une fois, posséder autant que la moitié la plus pauvre (ou endettée) de l’humanité n’est pas, mais vraiment pas du tout, posséder la moitié « des richesses de la planète ».

  29. Ceci n’a rien à voir avec le billet.
    A propos du billet de nos Dupont et Dupond « chinois » :

    « (…) l’heure d’un « socialisme confucéen » planétaire a sonné (…) Les Chinois sont appelés à ouvrir la marche au reste du monde demain ou après-demain… (…) Que redire à cela ? Nous leur proposons même une devise, le moment venu : « In Confucius we trust ! ».

    On croit rêver ! Mais non : ce n’est pas de l’ironie ; c’est du sérieux !

    Nos deux lascars sont-ils au courant de l’application internet que sont en train de mettre en place les oligarques chinois : grâce à des données fournies par employeurs, flics, professeurs, amis, ennemis, voisins, etc. tout un chacun saura, en direct, de tout un chacun, ce qu’il pense, dit, fait pour devenir un bon ou un mauvais citoyen, le tout assorti de bons ou de mauvais points et des sanctions correspondantes (récompenses ou punitions).

    Vive l’harmonie chinoise, vive la Chine !

    1. La modération étant une tache difficile en ces temps troublés une petite aide modeste serait semble-t-il la bienvenue pour signaler un hors jeu et un vilain tacle par derrière de « André » , concernant un billet auquel il n’a vraisemblablement rien compris.
      Comment disait le capitaine Haddock déjà?:
      « Bougres de faux jetons à la sauce tartare  »
      « Coloquinte à la graisse de hérisson »
      « Ectoplasme à roulettes »
      « Macchabée d’eau de vaisselle »
      « Traîne-potence »
      Liste non exhaustive

      1. C’est pasqu’il est un des seuls à l’avoir lu et compris réellement qu’on peut se permettre de le modérer et de l’accuser de n’avoir rien compris à la dernière tirade des Dupont & Dupond sinophiles du BJ ?

      1. J’en profite pour rendre justice aux phacochères qui n’y sont bien sûr pour rien dans la tenue de nos affaires, principe de réalité insuffisante (Clément Rosset cf. com. de toutvabien).

      2. Gafa n’a pas fait gaffe à Dame Verstager, ni aux britanniques, qui inspirent nos zélus bien français .
        Ah ah…Bientôt la « google tax » en France ?

        « Une chose est sûre, le ministère des Finances a durci le ton vis-à-vis des géants américains. Booking.com s’est vu notifier un redressement de 356 M€ et le fisc a porté plainte pour fraude fiscale contre Google — une enquête est en cours au parquet national financier. »

        « Les députés PS qui soutiennent l’amendement croient en leurs chances : « L’Angleterre et l’Australie ont adopté une Google Tax avec des majorités de droite. Alors c’est à notre portée ! »

        http://www.leparisien.fr/economie/vers-une-google-tax-a-la-francaise-08-11-2016-6301323.php?google_editors_picks=true

        http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20141203trib28614863b/une-taxe-google-au-royaume-uni-contre-l-evasion-fiscale.html

        http://www.boursorama.com/actualites/optimisation-fiscale-un-depute-pour-une-google-tax-a-la-francaise-c482543711e08c3fa8b636bb6a47ddd7

    2. 🙂 « Pensée morale et pensée tragique se partagent ainsi l’opinion des hommes, leur suggérant tour à tour l’idée la plus apaisante mais la plus illusoire (principe de réalité insuffisante) et l’idée la plus cruelle mais la plus vraie (principe de réalité suffisante). Clément Rosset, Le principe de cruauté, p.31

    3. Taoïsme, confucianisme mais aussi bouddhisme Chan. Ce dernier pourrait bien se disputer la partie avec la branche japonaise Soto en terme d’influence

    1. Enfin non c’est aujourd’hui le 8 novembre, 18 brumaire, jour du plumbago, qu’on appelait aussi « dentelaire » car traditionnellement utilisée pour soigner les maux dentaires, mais aussi la dysenterie, les maladies de peau ou bien encore les rhumatismes.

  30. Je suis abasourdi par la manière dont Paul Jorion aborde ce débat.
    Ce n’est pas la première fois qu’il utilise des mots ou qualificatifs qui tendent à décridibiliser l’auteur d’un commentaire qui ne va pas dans son sens, ici les « jeanfoutistes ».
    Il devrait faire attention à, ne pas ostraciser les opinions divergentes car cela n’a jamais remplacé l’argument.
    Par ailleurs ceci nui à son image.
    En ce qui me concerne j’ai le plus grand respect pour sa personne, il apporte à travers son blog et ses livres une aide incommensurable à la compréhension du monde, il nous donne les outils nécessaires à l’intelligibilité des systèmes qui nous gouvernent et sa vision écologique me semble indépassable.
    Pourtant, son approche sur cette question des présidentielles 2017 me laisse pantois.
    Car quoi qu’il en dise c’est bien cette question de l’homme providentiel (ici M. Picketty) qu’il défend ici depuis des mois.
    Pour faire quoi?
    Suivant ce que j’ai pu lire un programme pourrait être établi avec son aide et celle d’autres personnes, ça ne devrait poser aucun problème.
    Comme démarche démocratique on pourrait faire mieux!
    En même temps, l’animosité qu’il porte à M. Mélenchon est palpable malgré les arguties de langage.
    Pourtant M.Mélenchon, qu’il nous soit sympathique ou pas porte une démarche absolument originale qui devrait répondre à la plupart des questions qu’on se pose et qui sont souvent abordées dans le blog et livres de M. Jorion.

    Sur la démocratie :

    Une nouvelle constitution qui donne davantage de pouvoir au parlement et font du Président de la République un personnage secondaire.
    Oui M.Jorion vous avez bien lu, M.Mélenchon élu il cédera aussitôt le pouvoir exorbitant des Présidents actuels.

    Sur le programme:

    Un plan planifié pour la défense de l’écosystème et de la biodiversité, aucun candidat déclaré ou à déclarer même parmi ceux qu’on appelle écologistes ne va aussi loin dans les mesures proposées.
    Bien sûr des mesures sociales avec des financements bien
    identifiés et expliqués.
    Etc. etc.
    Et tout ça élaboré de manière démocratique avec la participation de milliers d’insoumis.
    On peut bien sûr être en désaccord avec tel ou tel point du programme, mais au moins il a le mérite d’exister .
    Mais j’irai plus loin dans mon raisonnement.
    De mon point de vue, peu de gens dans ce blog on compris la démarche Mélanchoniste.
    Car les présidentielles 2017, semblent largement compromises pour la gauche quelle que soit l’option du candidat.
    Non M.Mélenchon, lui sème des « graines » qui pousseront le moment venu, car il y a toujours un moment venu dans l’histoire.
    Nos vieux partis, se désintègrent peu à peu, nous assistons à la naissance d’un nouveau monde. D’une nouvelle manière de faire de la politique, plus de transversalité pour plus de démocratie.
    Mais dans le clair-obscur de cette naissance des monstres et des faux prophètes apparaitront qu’il faudra identifier et combattre.

    1. Me suis fadé la discussion Méluche/Mouffe du 21 octobre dernier et le cours de marxisme 101 du premier nommé avec force moteurs de l’Histoire, matérialisme historique, contradictions internes du Kisme et tout le saint-frusquin, agrémenté d’incartades contre les empoisonneurs agro-industriels, les young leaders, la caste et l’oligarchie et d’envolées pro Chavez, Kirschner ou pour Le Leader en général (Lui en Particulier), m’est resté sur l’estomac. La Mouffe en a sans doute plus que moi, d’estomac, mais manifestement elle était toute proche, de loin en loin, de la dose limite.
      https://youtu.be/FtriFMxsOWw

      1. Le peuple : ce nous supposant un eux devenant « le noeud et le ou », lapsus éminemment post-moderne (9 min 25). Citoyens !, encore un effort, au moins pour cracher sur la vieille (mélenchonienne) et la nouvelle (mouffienne) idéologie. L’intersectionnalité garde le pire du marxisme, délesté de sa source jadis avariée. Le structuralisme dure plus longtemps que la période de transition. Les logiciels n’ont pas de mémoire. Plus besoin de partis pour la falsifier.

      2. Messieurs, félicitations pour votre « courage », 10 mns et no more please. Le réchauffé JLM, m^me avec des jolis papiers verts pour la déco et devenez tous végan (c’est la mode…), entre autres, du grand n’importe quoi……propos complètement archaïques, dépassés et hors sol.

    1. Herbalife, tu n’as pas connu leurs videos aux couleurs délavées ! Grand moment d’éco-pol pour pauvres. Remember, le achloum d’Issy-les-moules. On appelait ça la théorie de l’avion, Ponzi n’était pas dans les moeurs. T’as x doses dont x moins y avancées. T’en convaincs deux qui en convainquent chacun deux, donc quatre, etc. Le deal quoi. Les pauvres se prenaient pour JR, son univers pitoyable : cadeau https://www.youtube.com/watch?v=aEKMdEzkeDw

  31. Depuis Le dernier qui s’en va éteint la lumière, PJ me semble plus difficile à suivre, plus complexe ou plus dispersé. C’est le peuple qui a voté Trump, les marchés ne sont pas avec le peuple, l’oligarchie n’est pas soft elle est en cause dans cette élection (Clinton \oligarchie), les protofascistes hongrois ou autres ont eu la présidence de l’ue..

    1. Oui je sais : je n’ai pas encore rejoint l’avant-garde qui a la clairvoyance de rejoindre les rangs proto-fascistes en éclaireurs.

      Si je vous apparais « plus difficile à suivre, plus complexe ou plus dispersé », c’est peut-être parce que vous devriez consulter votre oculiste. Y avez-vous pensé ?

      1. Trump est élu, je ne mets pas les « pauvres » ou les « classes moyennes » ou « les ouvriers », qui sont plus ou moins dans l’une ou l’autre de ces catégories, dans un même sac, et  » l’avant-garde qui a la clairvoyance de rejoindre les rangs proto-fascistes en éclaireurs » sont souvent les marchés.
        N’hésitez pas à vous relire, ça en vaut la peine.

  32. Voilà une pétition que j’ai du signer dès le début… je ne la vois pas s’envoler malgré les efforts mérités de Paul Jorion… déjà si l’intéressé disait quelques mots ??

    mais je vais ici répéter ce que je dis ailleurs (billet Trump)

    et le spectacle des candidats de gauche : une tripotée (Lieneman, Filoche, Mélenchon, Hamon, Montebourg, PCF, NPA), ils ne pourraient pas s’allier et en déléguer un pour tous les autres ? Non ce qui comptent pour eux c’est compter leur voix, en fait du peuple ils s’en foutent comme les autres…
    …et les électeurs potentiels de chacun se battent entre eux pour leur favori, et refusent eux-mêmes quelque concession.
    …alors tous coupables si Le Pen gagne.

    Oui Piketty (ou un autre), en fait ce dont nous avons besoin c’est d’une candidature anti-libérale et redistributrice qui corrigerait l’acharnement à tout privatiser de la « gauche » à la droite, et qui nous emmène surement vers le fascisme. Les E-U s’y essayent, auxquels on peut rajouter tout un tas de pays d’Europe.
    L’Occident (pas que) est mal parti et le vivant sur terre avec.
    Coup de chance : alors que j’ai envie de vivre longtemps, grâce à mon âge je ne verrai que le début du mal qui a commencé : la disparition du genre humain et les guerres pour la survie.

    1. Décidément, il est sur tous les fronts, hier soir il est intervenu dans l’Emission politique sur France2 consacrée à l’élection de Donald Trump et, il a été très bon, pugnace, sans agressivité, s’est même payé le luxe de contredire fermement François Lenglet à propos de la comparaison que ce dernier établissait entre Trump et Roosevelt. Lenglet, fair-play a même convenu que Piketty avait raison. A Philippot : »vous prenez les gens pour des imbéciles ».
      Il impliqué à 200 % dans cette campagne présidentielle 2017, faudrait pas grand chose pour qu’il s’élance des starting-blocks.

      1. Il est de plus en plus politique, effectivement. Par exemple un discours forcément très moderato cantabile sur la mondialisation nécessaire en réponse à la question sur la démondialisation. Sur la réponse à Lenglet il oublie opportunément de préciser ce qu’il sait mieux que quiconque, soit que le taux marginal relevé de 63 à 79% par FDR en 35 à la suite de Hoover, n’a concerné qu’un contribuable, emblématique certes mais seul et unique : Rockefeller. C’est bien le citoyen US de base qui a financé massivement le New Deal via les taxes d’accises et, plus tard pendant la guerre, par la multiplication de la base fiscale par 4 en imposant réellement les classes moyennes.
        Trump n’a pas encore agi mais je le vois bien économiquement et socialement en Hoover (recherche du protectionnisme extérieur et intérieur maximal envisageable) et en Reagan fiscalement.

  33. Tous ces débats à l’infini me semblent surréalistes. Une évidence s’impose désormais à qui veut vient y réfléchir : en dehors de Mélenchon pour la France Insoumise, aucun candidat « à gauche »n’a la moindre chance d’obtenir ne serait-ce que 5%. Donc toutes les voix qui se porterontsur l’un ou l’autre de ces candidats réduiront les chances de Mélenchon d’accéder au second tour auquel il aurait de très bonnes chances d’être élu. Même si le but de toutes ces candidatures n’est pas de faire échouer Mélenchon, il en sera le résultat. Tous ceux qui auront obtenu ce brillant résultat pourront être joyeux et fiers: grâce à eux, le peuple pourra plier le dos encore 5 ans ! Belle victoire.
    En d’autres temps on entendait : « Plutôt Hitler que le Front Populaire », puis « plutôt Pétain que De Gaulle »; Comme c’était malin. Actualisé, ça donne : « Plutôt Le Pen que Mélenchon » .
    Le parallèle peut surprendre : ce n’est pas la guerre.
    Pourtant, qui ne voit que le projet de « la France insoumise » porté par Jean-Luc Mélenchon en 2017 est comparable au projet de « la France libre » porté par le Général De Gaulle en 1940 ?
    La question n’était pas de savoir qui on aimait, de De Gaulle ou de Pétain.
    Aujourd’hui comme hier elle n’est pas de savoir qui on aime de Juppé, Marine Le Pen ou Mélenchon. Ce qui compte, c’est quel projet, quelles idées, quel programme pour la France emportera l’adhésion des Français.

    En 1940, la question n’était pas de choisir entre De Gaulle ou Pétain, c’était comme aujourd’hui de choisir entre la France insoumise du Général De Gaulle ou la France soumise du Maréchal Pétain.
    Soutenir le Maréchal Pétain était évidemment moins dangereux, plus dans la norme, plus rassurant. Il a fallu la force de volonté du Général De Gaulle et l’action de la Résistance pour parvenir à la France Libre.

    En 2017, le choix qui nous est proposé c’est encore une fois la France soumise (au grand capital, à la banque, et à l’oligarchie) ou la France insoumise au service des Français et dont Jean-Luc Mélenchon porte le projet.

    Mais comme en 1940-1945, ce projet ne pourra aboutir sans la résistance à laquelle il nous invite : « Résistance. »
    Mais comme en 1940-1945, les Français sont divisés, observent, sont dans l’attentisme et l’inaction. Les générations se sont renouvelées, mais les Français sont restés les mêmes : Charles De Gaulle avait mauvais caractère, Jean-Luc Mélenchon a mauvais caractère, l’un comme l’autre sont des rebelles, l’un comme l’autre se sont auto-désignés, ils ne sont pas parfaits, autant de bonnes raisons de les tenir à distance, de les critiquer. Mais aussi autant de bonnes raisons de s’interroger et peut-être d’emprunter leur voie.

    Mais, comme en 1945, si la France insoumise l’emporte, les Français auront tous été résistants ! Déjà des voisins, des amis, inertes depuis 2012 et voyant maintenant monter l’adhésion à la France insoumise, réapparaissent. Ils manifestent un intérêt soudain pour les élections législatives à venir : mieux vaut se tenir prêt à participer au festin du partage des circonscriptions ! Encore une fois, le parallélisme des situations est frappant.

    Nous sommes tous très pris par nos petites affaires, notre boulot, nos soucis et toutes sortes de préoccupations légitimes. La situation nous invite à réévaluer nos anciennes croyances. Pouvons –nous nous tenir en observateurs ?

    Ne devons-nous pas écouter les appels à entrer en résistance active ? Il reste peu de temps. Les prochaines semaines seront capitales.
    Concrètement, que faire ?
    Rejoindre un comité France Insoumise, (pas de parti, pas d’adhésion, pas de carte). Il y en a partout.
    Ami, entends-tu ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.