Pollution : chacun au monde a plein d’excuses

Les propriétaires de véhicules polluants ont plein d’excuses : « Et pour les voitures électriques, comment va-t-on recycler les batteries au lithium ? », s’enquiert très justement José Fernandez, 55 ans, ou bien « Cette Renault 19 m’a été transmise par mon grand-père… » explique Stéphanie Conseti, 40 ans. Je comprends parfaitement : je préférerais cracher mes poumons plutôt qu’offenser la mémoire de son défunt grand-père.

Mais ils ne sont pas seuls à s’excuser, même Jeanne Cavelier se sent obligée de le faire : « Yoann (le prénom a été modifié), lui, s’est décidé à changer de modèle… ». Mais de quoi la journaliste du Monde s’excuse-t-elle exactement dans « Pascal, Stéphanie, Michel… ces automobilistes interdits de circuler à Paris » ? De nous cacher le nom de la personne forcée par la loi de passer d’une Peugeot 205 à une 206 ? ou de couvrir d’opprobre tous les « Yoann » de la planète qui n’y sont strictement pour rien ?

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. https://www.theguardian.com/us-news/live/2022/sep/30/jan-6-trump-impeachment-pelosi-biden-kbj-funding-bill-politics-latest?filterKeyEvents=false&page=with:block-6336df468f086bb4a78ebb80#block-6336df468f086bb4a78ebb80 Y’ a toujours un pangolin quelque part…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta