Courrier reçu : Trump d’une part, Marx de l’autre

Je reçois aussi, heureusement, des courriers aimables, même s’ils contestent des choses que j’avance.

Deux points :

… je trouve que vous en faites un peu trop sur le « complot russe »

1. L’affaire Trump 

Quelle que soit la suite de l’histoire du XXIe siècle, le fait que la Russie ait pu placer un homme à elle (qu’il soit son agent ou la victime d’un chantage importe peu) à la tête des Etats-Unis fait d’ores et déjà partie à coup sûr de ses trois événements les plus marquants.

… vous caricaturez beaucoup trop Marx, dont la pensée est plus complexe que vous ne semblez le dire et est loin de mener « inéluctablement » au « socialisme scientifique » de l’URSS.

2. Marx

Je connais bien entendu l’oeuvre de Marx et vous m’avez vu critiquer en particulier 1° sa décision d’exclure la formation des prix de la lutte des classes (pour réserver la question du mode de production asiatique), 2° sa décision d’exclure la formation du niveau des salaires de la lutte des classes (pour justifier la révolution plutôt que l’action syndicale).

Bien sûr, il y a un rapport entre la pensée de Marx et la mienne : nous sommes à un siècle (et demi) de distance, Hégéliens de gauche tous les deux, mais sans parler même du communisme soviétique comme sa progéniture (dont Keynes affirma à raison qu’il donna pour plusieurs siècles au moins une mauvais réputation à la générosité en matière de politique), je ne peux mettre entre parenthèses le rôle néfaste qu’il joua en tant qu’« autoritaire » dans la 1ère Internationale, ni sa ridiculisation (Engels et lui) dans le Manifeste des grands penseurs socialistes et anarchistes en tant que supposés « utopistes », « bourgeois » ou « petit bourgeois » tout en recyclant allègrement leurs avancées comme étant les siennes.

Partager :