Audition de Christine Blasey Ford au Sénat américain

Vous pouvez regarder cela tout comme moi (je regarde depuis le début) :

Je vous commenterai cela ensuite.

Pendant l’audition, sur YouTube : un flot extrêmement rapide de duels entre partisans de Christine Blasey Ford et de trolls affichant : « Fake! Fake! Fake!… » (désinformation! désinformation! désinformation!).

Vous vous souvenez de ce que j’ai pu dire sur « Trump, dernier général sudiste » ? et que la Guerre de sécession n’est pas terminée ? Je suppose que je ne suis pas seul, et que cela doit frapper certains Américains en particulier, l’accent « nordiste » globalement des supporters du Dr. Christine Blasey Ford, et « sudiste » globalement de ceux de Brett M. Kavanaugh.

Les sénateurs démocrates interviennent avec une assurance qui suggère fortement qu’ils considèrent que le rapport de force est en leur faveur. C’est paradoxal bien entendu vu qu’ils sont en ce moment minoritaires aussi bien au Sénat qu’au Congrès (Assemblée nationale). Il y a là à mon sens deux raisons : 1° le fait que les sondages indiquent qu’un renversement de majorité aura lieu le 6 novembre, 2° le fait que Christine Blasey Ford, docteur en psychologie, est capable de présenter ses propres motivations sur un mode « analytique », consciente de toutes les ambiguïtés qui sont les nôtres, êtres humains, notre « volonté » étant le produit de nombreuses forces, éventuellement divergentes.

Le sénateur Richard Blumenthal (Démocrate) affirme que le refus du Président de demander que le FBI enquête sur les affirmations de Christine Blasey Ford s’assimile à une tentative de dissimulation (« cover-up »).

Il me semble que dans le mouvement de libération des femmes en Occident depuis les années 1950, nous n’avons pas toujours évalué (femmes et hommes ensemble) avec justesse quels sont les moments forts et les simples péripéties. J’ai eu le sentiment cet après-midi d’assister à un authentique moment fort. Les femmes ont affirmé leur totale adhésion aux propos du Dr. Christine Blasey Ford et leur soutien. Les hommes qui avaient quelque chose à dire ont exprimé leur admiration pour elle. Les autres ont eu la décence de fermer leur gueule.

2Shares