Non, les chanteuses Country ruant dans les brancards, ça ne date pas d’aujourd’hui !

Jeannie C. Riley
« Harper Valley P.T.A. » (1968)

Je voudrais vous raconter l’histoire d’une veuve de Harper Valley.
qui avait une fille adolescente qui fréquentait le collège Harper Valley
Sa fille est rentrée à la maison un après-midi et ne s’est pas même arrêtée de jouer.
Elle a dit : « Maman, j’ai un mot de l’association des parents d’élèves de Harper Valley. »

Le mot disait : « Mme Johnson, vous portez vos robes beaucoup trop haut.
On dit que vous avez bu et couru après des hommes et que vous vous êtes déchaînée.
Et nous ne pensons pas que vous devriez élever votre petite fille de cette façon. »
Il était signé par le secrétaire, Harper Valley P.T.A.

Or, il se faisait que l’association des parents d’élèves se réunissait l’après-midi même.
Ils ont été surpris que Mme Johnson porte sa mini-jupe dans la salle de réunion.
Et alors qu’elle s’approchait du tableau noir, je me souviens encore des mots qu’elle prononça
Elle dit : « J’aimerais m’adresser à cette réunion de l’association des parents d’élèves de Harper Valley. »

Bobby Taylor est assis là et il m’a demandé sept fois de sortir avec lui.
Mme Taylor a l’air de pomper pas mal de meth quand il n’est pas là.
Et M. Baker, pouvez-vous nous dire pourquoi votre secrétaire a dû quitter cette ville ?
Et à la veuve Jones ne devrait-on pas dire de baisser complètement les stores de sa fenêtre ?

Si M. Harper ne peut pas être là, c’est parce qu’il est resté trop longtemps au Kelly’s Bar.
Et si vous reniflez l’haleine de Shirley Thompson, vous verrez qu’elle a bu un peu de gin.
Et tu aurais le culot de me dire que tu penses qu’en tant que mère, je ne suis pas à la hauteur ?
C’est juste ici un petit Peyton Place et vous êtes tous les hypocrites de Harper Valley.

Non, je ne vous raconte pas de salades parce que c’est vrai, c’est arrivé comme ça.
Le jour où ma mère a fait irruption à l’association des parents d’élèves de Harper Valley.
Le jour où ma mère a fait irruption à l’association des parents d’élèves de Harper Valley.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Jeannie C. Riley Lyrics
« Harper Valley P.T.A. »

I want to tell you all a story ’bout a Harper Valley widowed wife
Who had a teenage daughter who attended Harper Valley Junior High
Well her daughter came home one afternoon and didn’t even stop to play
She said, « Mom, I got a note here from the Harper Valley P.T.A. »

The note said, « Mrs. Johnson, you’re wearing your dresses way too high
It’s reported you’ve been drinking and a-runnin’ ’round with men and going wild
And we don’t believe you ought to be bringing up your little girl this way »
It was signed by the secretary, Harper Valley P.T.A.

Well, it happened that the P.T.A. was gonna meet that very afternoon
They were sure surprised when Mrs. Johnson wore her mini-skirt into the room
And as she walked up to the blackboard, I still recall the words she had to say
She said, « I’d like to address this meeting of the Harper Valley P.T.A. »

Well, there’s Bobby Taylor sittin’ there and seven times he’s asked me for a date
Mrs. Taylor sure seems to use a lot of ice whenever he’s away
And Mr. Baker, can you tell us why your secretary had to leave this town?
And shouldn’t widow Jones be told to keep her window shades all pulled completely down?

Well, Mr. Harper couldn’t be here ’cause he stayed too long at Kelly’s Bar again
And if you smell Shirley Thompson’s breath, you’ll find she’s had a little nip of gin
Then you have the nerve to tell me you think that as a mother I’m not fit
Well, this is just a little Peyton Place and you’re all Harper Valley hypocrites

No I wouldn’t put you on because it really did, it happened just this way
The day my Mama socked it to the Harper Valley P.T.A.
The day my Mama socked it to the Harper Valley P.T.A.

14Shares