Clip musical sur le changement climatique filmé en Oregon, par Eric John Kaiser

Ouvert aux commentaires.

Bonjour Paul,

Comme vous, le réchauffement climatique m’inquiète… Suite à d’importants feux de forêts l’été dernier, ici dans l’état de l’Oregon, proche de Portland et de la rivière Columbia, la ville a été pendant plusieurs semaines recouverte d’une fumée de cendres. Le ciel était tout gris et c’était irrespirable. J’ai alors voulu faire quelque chose à mon niveau pour parler de ce problème et essayer de faire prendre conscience davantage des dangers liés aux changements climatiques. Ici dans le Nord-Ouest des USA, chaque été devient de plus en plus sec et les risques de feux de forêts de plus en plus fréquents.

Je suis un musicien indépendant français, un artisan fabriquant de chansons, originaire de Paris, parti m’installer à Portland dans l’Oregon, avec mon premier album et mes chansons en français sous le bras, il y a plus de 13 ans maintenant. Depuis, je fais environ 300 concerts par an, surtout aux Etats-Unis et au Canada. J’ai sorti à ce jour 5 albums studio. Le dernier, enregistré au Québec, s’est d’ailleurs classé 14ème au classement “World” du magazine “Billboard”. Comme je m’occupe de ma carrière tout seul, j’avoue que j’en suis assez fier. La plupart de mes titres sont en français.

Grâce à l’aide d’un ami réalisateur français et de nombreux de mes fans qui m’ont soutenu lors d’une campagne de financement participatif sur Kickstarter, nous avons pu réaliser un clip pour ma chanson “Un éternel été” qui parle du réchauffement climatique. J’ai imaginé un monde post apocalyptique où il ne restait q’une seule saison, un été brutal et sec. Les survivants de cette époque, à la recherche d’eau et de fréon, ne peuvent sortir que la nuit, lorsque la température est redescendue. L’argent récolté lors de cette campagne de financement a également permis de lever des fonds pour l’organisation “The Friends of the Columbia Gorge” qui s’occupe entre autres, de préserver les Gorges de la rivière Columbia là où a eu lieu ces importants feux de forêts.

Je voulais partager ce clip avec vous. Je me suis dit que cela pourrait peut-être vous intéresser ? Vous pouvez le voir sur ma chaine Youtube ici: https://youtu.be/EyLMxniW9uw

En espérant avoir de vos nouvelles bientôt. Merci. Musicalement,
Eric John Kaiser
« Portland’s French Troubadour »
http://www.ericjohnkaiser.com

9Shares

25 réflexions sur « Clip musical sur le changement climatique filmé en Oregon, par Eric John Kaiser »

  1. Bonjour le blog,
    Il est souvent difficile de faire adhérer l’Autre à ses convictions ou inversement d’être conquis. Nous sommes peu enclin à changer notre façon de voir le monde. Notre esprit se façonne au gré de nos expériences, de nos rencontres, de notre humeur du moment. C’est une lente évolution comme dans une forêt. Certaines essences vont finir par grandir et d’autres au contraire disparaître.
    Je ne crois pas qu’on puisse convaincre quelqu’un juste par la raison. Tout juste, l’idée nouvelle que nous apporte l’Autre peut servir de base au changement. Il nous faut davantage pour opérer un changement profond. Il me semble que l’émotion est un catalyseur plus puissant que la raison pure. De prime abord, cela peut sembler dangereux car on relie l’émotion à la pulsion, à l’imprévisibilité cela fait contraste avec la rondeur de la raison. Pourtant, j’ai la conviction qu’on ne peut opérer une modification de sa façon de pensée que si on touche à son inconscient et le choc émotionnel me parait être d’une efficacité redoutable.
    Dans ce sens, l’Artiste, producteur d’émotion, est important à mes yeux. Il ne nous impose rien. Il nous propose sa vision du monde. Il n’y a pas d’agression de sa part. On se laisse porté ou pas par son message. Ce dernier rentre ou pas en résonance avec nous même. Une photo, une musique, un film , un roman sont autant de déclencheur possible de changement dans l’esprit de celui qui est touché. La photo du petit Aylan a certainement plus fait à faire avancer la cause des migrants que beaucoup de beau discours…..

    D’une manière générale, je souhaiterais que les Artistes mettent davantage leurs Arts aux profits des Idées. On a besoin d’eux.
    Merci Paul, pour mettre en avant aujourd’hui ce musicien dont je découvre la chanson. En espérant qu’elle devienne une petite graine dans l’esprit d’un futur leader écolo! On sait jamais;-)

    1. Ecouter l’émission de ce jour de « La Grande Table Idées » d’Olivia Gesbert avec entre antres Enki Bilal
      https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/les-fictions-climatiques-vont-elles-sauver-la-planete
      Ca correspond à un forum qui a eu lieu samedi dernier : les intervenants sont d’accord que ce ne sont pas les scientifiques qui ont le bon discours, ou plutôt le discours conduisant à l’action. Les raisons évoquées peuvent être assez subtiles, mais en gros, les scientifiques sont, nolens volens, monoculturels.

  2. Il ne me semble pas avoir lu dans le rapport du GIEC qu’une Terre à +3 +4 degrés entrainerait la disparition de l’eau sur la planète. S’il y en aura peut-être moins sur la cote ouest des USA, il y aura sans doute plus ailleurs.
    https://www.huffingtonpost.fr/2018/07/08/inondations-au-japon-les-images-des-degats-apres-les-pluies-torrentielles_a_23477045/
    https://actu.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2019-01-16/record-4-metres-de-neige-en-autriche-49690

    Qu’est-ce que ça me fatigue ces niaiseries artistiques 🙁

    1. Moins d’eau? Non, mais plus de vapeur d’eau. Son blocage de IR est plus élevé que celui du CO2. Rétroaction positive, encore une. ( Rétroaction positive= renforcement de la cause, emballement.)
      http://www.climat-en-questions.fr/reponse/mecanismes-devolution/vapeur-deau-effet-serre-par-francois-marie-breon

      Et pensons aux glaciers. Ils fondent, donc plus d’eau? Non, elle s’évapore plus vite. Une rétroaction favorable: pas d’inondation. Je pousse le bouchon un peu loin…

      Que valent en surface le Japon et l’Autriche additionnés par rapport à l’Australie ou aux USA ? Pas lourd. En plus, sont pas anglophones: infos non perçues là où ça compte.

      1. @Daniel
        J’ai pris ces exemples au fil de l’actualité, mais vous vous doutez bien que les phénomènes cités vont au-delà des frontières de ces petits états.
        Rétroaction positive avec la vapeur d’eau: juste ! C’est pour cela que les fantasmes d’une planète future uniformément sèche et désertique m’agacent. C’est de la fabrication d’images pour faire peur, sans fondements scientifiques.
        Le rapport du GIEC lui-même alerte sur le risque d’augmentation des précipitations sous certaines latitudes.

    2. Keep cool, arkao…
      dormez, rêvez, réveillez vous reposé
      nous avons de grandes chances qu’un rêve de royauté se réalise, rêve où l’Europe se verra agrandie par un support ultraméditérannéen 🙂

  3. Cet après midi , à Genève , en suite de la grève de Greta Thunberg en Suède , manifestation des jeunes genevois autorisés à être en grève par le Département de l’Instruction Publique , pour l’occasion .

    Par ailleurs la Suisse va expérimenter le stockage du CO 2 dans la niche n° 8 du laboratoire souterrain du Mont Terri situé à Sainte-Ursanne dans le Jura. (Projet européen Elegancy auquel participe l’école polytechnique de Lausanne et l’Université de Genève ) .

    1. Ils étaient 5000 à Genève à défiler hier jusqu’au palais des nations , et 2000 jeunes en tout sur la sSuise ( certains états cantons ayant interdit la manifestation ) .

      Je préfère la jeunesse étudiante suisse à la jeunesse étudiante française .

      1. Noté , parmi les reportages , deux pancartes qui prouvent que les jeunes suisses valent le détour :

        – la première brandie par des nanas :  » Le climat est plus chaud que mon mec! »
        – la seconde vraiment stupéfiante à Genève :  » Si le climat était une banque , on l’aurait déjà sauvé. » ( ce qui en Haute-Savoie équivaudrait à proclamer « Mort à la tartiflette ! » .

  4. Le milieu politique commence timidement à réagir et, ô miracle, peut-être d’agir. J’appris hier qu’un parti, je crois c’est en Bavière veut inscrire la lutte contre le rechauffement climatique dans la constitution du pays. Mais partout il y a des résistances, elles sont motivées par des calculs économiques.
    Personellement je suis assez inquiét quant à la rapidité du rechauffement. Mon fils a passé quelques jours de vacances l’été dernier dans le Jura, il m’a parlé d’ « arbres brûlés », alors que c’est une région qui ne manque pas d’eau. Même dans mon fief, il se passe des drôles de choses: ma maison date de la fin du 16ième sécle; en hiver, elle isole bien du froid, en été de la chaleur. L’été dernier, lors de la grande chaleur, nous avons vécu une scène digne d’un film A’Alfred Hitchkock:
    une masse de chauve-souris s’est refugié dans la maison, Mon jardinier, équipé d’une ruche, a réussi à leur redonner leur liberté, chose pas aisée, car ces bêtes peuvent mordre. Donc je qu’il urgent ! d’agir. Mais dites ca aux Chinois, aux industriels américains ou allemands…..vous vous heurtez contre un mur.

    1. Germanicus ou Roumanicus ?

      C’est le château de Dracula votre HLMdu 16 ème siècle !

      Et ça , c’est grave et mérite bien une inscription dans la Constitution .

      Décidément , ça devient la pierre philosophale , la Constitution magique qui nous dispense de discuter et vraiment réfléchir avant d’agir , »entre hommes  » .

    2. «  »Mais dites ca aux Chinois, aux industriels américains ou allemands…..vous vous heurtez contre un mur. » »
      *********
      Les industriels français vous écoutent..?
      Je dis ça…

    3. Un jardinier agressé par un essaim de chauve-souris en désarroi.

      Sans doute LE symbole des temps fantastiques que nous nous apprêtons à vivre, un avertissement sans frais, sauf pour le jardinier. Pauvre homme.
      Méditons cet exemple, le pire est à venir et nous sommes sans défense. Sauf un barrage de papier, bien rédigés. Spécialistes de l’emplacement de la virgule dans le texte réglementaire, à vos plumes!

    4. @Germanicus
      Les chauves-souris se regroupent en colonie l’été pour la phase de reproduction. Elles sont généralement fidèles à leurs gites (greniers, granges abandonnées). Je suppose qu’elles ont du être délogées de leur lieu habituel et en cherchaient un autre. Pas grand chose à voir avec la température. Ce sont des espèces menacées et protégées.
      https://www.lpo.fr/actualites/vivre-en-harmonie-avec-les-chauves-souris-dp1

      1. @arkao
        De votre lien, je tire cet extrait (pour économiser un clic)
        «  Des chauves-souris se sont invitées chez vous ? Bonne nouvelle, leur présence témoigne d’une bonne qualité de l’environnement. Ces animaux fascinants cherchent des habitats diversifiés et de qualité pour hiberner, se reproduire, chasser ou tout simplement se reposer. Strictement insectivores, les chauves-souris seront par ailleurs de véritables alliées pour lutter contre les moustiques et autres insectes indésirables. »

        Mais faites attention arkao, diffuser de tels arguments, qui vont contre le courant, risque de vous faire passer pour un sceptique voire un rebelle conspirationniste 🙂

        Si nous pouvions entendre les ultrasons, peut-être pourrions nous être « fascinés » par leur musique ? allez savoir… en les filmant (en infrarouge pour ne pas les déranger), on obtiendrait un joli clip musical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.