France : La solution chinoise pas encore tout à fait prête, par Alexis Toulet

C’est la première fois que j’entends un message véritablement rassurant de la part d’autorités françaises.

La lutte par des moyens radicaux contre Covid-19 que la Chine a réussie doit être reproduite chez nous, c’est ma conviction et celle d’un certain nombre d’autres personnes qui commentent sur le blog.

Eh bien les intervenants dans l’émission C dans l’air d’hier 7 mars – tous professionnels de la santé – même avec des mots moins brutaux que ceux que nous pouvons utiliser ici, ne disaient pas autre chose ! Voir (1) à partir de 48’15 ».

Ce qu’ils suggèrent aussi en revanche, c’est en gros :

– Que ce ne sera pas aussi dur qu’on l’imagine : ils peuvent faire des descriptions fortement exagérées sur un mode humoristique de ce que pourrait être un contrôle social extrême « Un drone policier qui descend du ciel et prend votre température » puis ils rassurent non ce ne sera pas cela. Et encore, le fait que tout le monde ne s’arrêtera pas de travailler, par exemple les soignants, les travailleurs des réseaux électriques ou d’eau et ceux qui fournissent la nourriture « Personne ne mourra de faim chez lui ». Tout cela était déjà évident, les Chinois n’ont rien fait d’autre… et le rappeler sert à dédramatiser à l’avance

– Que ce n’est possible qu’à partir du moment où ça fait sens pour la population, parce qu’un régime démocratique peut s’organiser aussi bien qu’un régime autoritaire, à condition seulement que la population soit convaincue

C’est la première fois que j’entends un discours véritablement rassurant de la part de personnes représentant une autorité, ici une autorité d’expertise. Cela suggère fortement que le discours absolument décalé voire mensonger par exemple de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye n’a en réalité que la fonction d’un écran de fumée destiné à protéger des gens qui préparent bel et bien une lutte « de type chinois » tant que les procédures et méthodes et moyens qui la permettront ne sont pas prêts.

Bref, les autorités françaises ne sont PAS constituées d’un ramassis d’ahuris comme leur communication pouvait le laisser craindre jusqu’à présent 🙂 ! Mais bien de gens qui ne racontent des salades que parce que la solution « chinoise » n’est pas encore tout à fait prête.

(1) L’émission de C dans l’air

Partager :