Municipales : il reste encore un peu de temps pour faire prévaloir la raison !

Le Monde :

« De toute façon, on n’a que des mauvaises solutions, résumait un proche de M. Macron, avant l’allocution du chef de l’Etat. Si on reporte l’élection, on nous accusera de vouloir gagner du temps car on nous prédit une défaite ; si on maintient, on nous accusera de ne pas avoir pris la mesure de la gravité de l’épidémie… »

1° « vouloir gagner du temps » = être accusé d’un calcul politique.

2° « gravité de l’épidémie » = disposer avec légèreté de dizaines ? centaines ? milliers ? de vies humaines

Moralité : le cynisme tue.

P.S. M. le Président, il reste encore un peu de temps pour faire prévaloir la raison

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Copilot analyse politique : La dissolution de l’Assemblée nationale en France a eu lieu suite à la victoire du Rassemblement…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta