5 réflexions sur « Pour les papis et les mamies désobéissant.e.s (petits chenapans !) »

  1. Et puis Mammy, pour te rendre utile, tu pourrais nous coudre des masques en vitesse, non ? Il faut en compter six par personne (trois par jour, et le lendemain pour les laver). Nous sommes quatre à la maison, cela fait 24. Et pour ma soeur, ils sont trois, cela fait 18. Non, pas pour mon frère, il a une nouvelle copine. Enfin, si, ils sont deux, cela fait 12. Au total, cela fait 54. Toi tu n’en a pas besoin, puisque tu ne sors plus. Demain matin, en t’apportant le pain, je t’apporterai aussi ce que j’ai comme tissu et comme lacets Et le tutto, tu sais, le patron. Merci, Mammy, tu es un amour. Ensemble, on s’en sortira. D’ailleurs, demande à Papy de te donner un coup de main, que diable !

  2. Très bien de partager cette vidéo. Message clair. La petite pendule à la fin est peut-être l’argument le plus fort.
    Pour ceux qui ont du temps et se demandent si un bon confinement n’est pas exagéré, je conseille la lecture de Pagnol : « Les Pestiférés » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Pestif%C3%A9r%C3%A9s). Pour les plus jeunes (ou ceux qui ne savent plus lire en dehors des phylactères), il y en a une superbe adaptation en BD (à commander en ligne, n’allez pas la chercher en magasin !!!). Pour une fois, Pagnol ne fait pas rire ! Je n’ai pas d’action chez Pagnol, je suis juste Marseillais.

  3. Papy lui est mort à 75 ans après 10 ans d’Alzheimer, il buvait pas mal et avait sombré dans une affreuse démence sénile.

  4. Vidéo pédagogique et efficace. Merci. Je l’ai partagé pour tous les super-héros de mon entourage!

Les commentaires sont fermés.