Les États-Unis, pays le plus fragile devant la pandémie

Si vous ne me croyez pas sur le diagnostic que j’ai émis il y a déjà quinze jours sur Le Média, et répété depuis, que le pays le plus exposé à la pandémie n’est pas l’Italie mais les États-Unis, regardez la pente de la progression dans ce pays par rapport aux autres : elle n’en est qu’à son début mais c’est la plus raide de toutes.

Partager :