108 réflexions sur « Coronavirus : la fin veut les moyens. Enfin… vous allez me dire ! »

  1. ma fille me dit qu’il s’agit d’un entrainement, mais oui… c’est autoritaire ou salutaire. Ils ne prennent pas de gants, on est pas habitué.
    allons-nous tous subir la « dictature virale » ?

  2. Quand bien même ce ne serait pas un exercice ceci montre juste à quel niveau la menace est prise. C’est à dire que ces situations ont été pensées dans un grand soucis de détail à minima pour un effet psychologique dans l’opinion. Et nous n’en avons pas été capable (ce coup ci). Ce que la vidéo montre n’est donc pas en soit choquant.
    Après quid du sort réservé au contrevenant éventuel ? La relèverait le cœur du probleme:respect des droits ou pas ?

    1. Ce que je ne comprend pas en revanche c’est toutes ces fumigations et aspersions de virucide en plein air?
      Il me semble que ça n’est qu’en Asie que c’est pratiqué.
      Quel intérêt en milieu ouvert surtout si les gens ont des équipements de protection?

      1. Ces gestes ont Peut être simplement une forte valeur symbolique.
        L’homme n’aime guère l’impuissance.

  3. Il s’agit d’un exercice orchestré par le bureau de la sécurité municipale du district de Tongbai (police de Tobai) dans la province du Hebei.

    La vidéo originale a d’abord été publié sur le compte Douyin (Tiktok) de la police de Tongbai.

    Voici le lien:
    https://v.douyin.com/7qUmNS/

    1. C’est assez surprenant comme méthode, mais le filet à papillon fait penser aux instruments avec noeud coulant sur perche pour neutraliser les animaux qui divaguent utilisés par certains professionels (ref films animaliers).
      Celà respecte la distance de sécurité.
      L’homme n’est pas humilié par une mise à terre systématique et ne risque pas l’asphyxie (surtout s’il est malade) par un clé avec étranglement réglementaire et mélée pour faire poids.
      Celà protège les intervenants d’un contact physique trop proche.
      A propos comment convertit-on les mesures métriques en anglo saxones ?
      En France la distance de sécurité est de 1m.
      En pays anglo-saxon elle semble être de 6 feet !
      Les français postillonent-ils moins loin ?
      Ou la distance de sécurité est-elle simplement le double ou le triple de la distance de confort habituelle pour être prise en compte, sans référence épidémiologique scientifique !
      Si l’on avait fait et diffusé un film de propagande de la sorte montrant la police à cheval poursuivant les rares jogueurs ou contemplatifs sur les plages avant d’annoncer le confinement, peut-être que certains parisiens seraient restés à Paris !

  4. Pas de licenciement
    Pas d’impôts supplémentaires
    Des moyens humains pour les hôpitaux accompagné de matériel adapté
    Des masques pour tout le monde
    Des ordinateurs payés par l’état
    Etc…..

    1. Des impôts supplementaires, que oui mais sur les sociétés et le patrimoine avant tout et équitablement répartis pour le reste….

      1. @ Arnaud Castex
        Le patrimoine dont vous parlez est le patrimoine financier ?
        Lorsque je vois les dépenses budgétaires des petites communes, ça fait peur…..

      1. Vous voulez dire que l’on soit à GMT+2 l’été au lieu de GMT+1 l’hiver ?
        Il fera grand jour à 7h50 au lieu de 6h50, pour dormir sans volet c’est pas mal non ?

        Sinon, oui, c’est censé aider les bistrotiers à faire aller les gens aux terrasses avant le froid nocturne, un apéro au couchant, puis le resto.
        Je pense que la raison des économies d’énergie à fait long feu, avec l’éclairage LED qui est à > 50% maintenant.

        Vous aurez enfin des avis divergents sur la chose entre Bastia (le+ à l’Est) et Brest ou Cherbourg (lumières les plus tardives le soir).

  5. Beaucoup moins violent qu’un traitement policier bien français d’un Gilet Jaune accompagnant une manifestation.
    L’extrême violence d’Etat est aussi ici.

  6. Les USA sont le pays le plus contaminé devant l’Italie, ça y est.
    « Horizon 2020 » disait nos programmes scientifiques, et nous étions censés rêvé des modèles d’universités américaine, un nouveau MIT ici, une nouvelle silicon valley là.
    En fait de Valley, ça va être une vallée de larmes, cet « horizon 2020 ».

  7. A propos d’exercice, je me souviens d’avoir épluché (pour apprendre à lire une écriture de vieux français) un règlement des entrées sorties de la ville durant une épidémie de peste, dans les années 1500 sans doute. C’était assez drôle. Tout étranger était traité comme la peste…
    Mais face à une pandémie étrange, rien n’est drôle, et le règlement chinois est un appel à la discipline comme un autre. Rappelez vous ce reportage à Wuhan du policier au micro : Madame, vous devez porter votre masque et rentrer chez vous ! Les commentaires de nos médias étaient dénigrants. Aujourd’hui, c’est le problème de tous nos gouvernants : comment faire respecter une discipline « consensuelle » alors qu’on est fortement délégitimé par ailleurs. à Bruxelles, la police fait appel au signalement des indisciplines pour les réprimer ; cela provoque un débat sur les Rsx Scx : délation ou participation ? (La ‘delatio’ est une catégorie juridique du droit romain, selon mon souvenir). En tous cas, si les chinois ont du tenir quatre mois, Il nous faudra au moins autant.

  8. Merci à P. Jorion pour cet effort de mise à niveau sur les logarythmes. Et quand je lis, je comprends tout. Mais quand on arrive aux ‘images’, je suis perdu. Surtout avec la combinaison de deux échelles, je tombe de haut. En fait, bien des gens sont perdus quand ils voient une carte ou un plan, d’autant plus si on passe à un autre plan avec un changement d’échelle… Peut-être une légende supplémentaire sous l’image pour expliquer l’intérêt de combiner ces deux échelles ? Mais je crois que c’est peine perdue. Je réagis ici et serais heureux d’entendre d’autres béotiens !

    1. Dans un graphe, on part d’un point sur l’axe horizontal, une date ici, et on monte verticalement jusqu’à la courbe qu’on regarde.
      Puis on va lire sur un axe vertical la mesure ou le chiffre associé ici au jour.
      La subtilité est qu’il y a deux axes verticaux, un à gauche et un à droite. Celui de gauche (sur les cas des USA) est logarithmique, et correspond uniquement à la courbe rouge (*), et celui de droite, échelle linéaire correspond uniquement à la courbe bleue.
      Le point du 19 mars (entre 18 et 20) à 10 000 cas est un point de la courbe bleue à lire sur l’échelle de droite, et c’est **aussi** un point de la courbe rouge, en haut, qui correspond au 1×10^4 (4 en exposant comme 2 dans m², j’sais plus l’faire en html, m’sieur), car c’est la notation scientifique pour 10 000.

      Vérifiez avec le cas 16 mars et 5000 cas pour les graphes de la France.

      Bon grattage de ciboulot

      ((*)quand on veut chiader, on indique par un symbole en 3/4 de cercle sorte de menotte sur la courbe associé à une flèche menant à gauche, comme ceci « <–c" , le "c" se plaçant sur la courbe visée )

      1. Bonjour à toutes le monde,
        Quel rapport linguistique les dirigeants français entretiennent ils avec la Chine ?
        Le clavier azerty a t’il une fonctionnalité de traduction chinoise ?
        Le bouddhisme est elle a religion la plus pratiquée en Chine ?
        D’avance merci
        Bien cordialement et bon appétit

      2. La religion la plus répandue en Chine est la « religion traditionnelle chinoise », religion polythéiste imprégnée de taoïsme, de bouddhisme et de confucianisme, qui rassemble environ les deux tiers des Chinois https://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_traditionnelle_chinoise

        Bouddhisme à proprement parler, christianisme et islam sont les principales religions minoritaires. L’islam est surtout pratiqué par certains peuples particuliers de la Chine – non « Han » c’est-à-dire Chinois ethniques – comme les Ouïghours, tandis que le christianisme croît par conversion parmi les Chinois eux-mêmes.

        Du point de vue des missionnaires chrétiens, la Chine d’aujourd’hui présente plus d’une similitude avec l’Empire romain des premiers siècles entre civilisation riche et ancienne, combinaison de piété populaire polythéiste de doctrines morales et de scepticisme des élites, tolérance du christianisme dans certaines limites entrecoupée de persécutions… Naturellement, ils espèrent pour la Chine une évolution religieuse parallèle à celle de Rome entre le IIème et le IVème siècle 🙂

        Les athées sont eux aussi une minorité – attitude religieuse minoritaire, plutôt que religion à proprement parler certes 🙂

  9. D’une manière générale, la sortie du confinement pour un pays qui a pratiquement éliminé le virus sur son territoire ne se conçoit guère sans un filtrage radical aux frontières du pays, et sans doute aussi avec un certain nombre de contrôles sur le territoire, afin de détecter plus vite toute résurgence du virus et pouvoir la contenir en amont.

    La Chine a ainsi imposé une restriction drastique des vols internationaux (1) :
    « Une compagnie chinoise ne pourra désormais plus effectuer qu’une seule liaison hebdomadaire depuis la Chine vers un pays tiers. Dans le même esprit, une compagnie étrangère ne pourra maintenir qu’une seule desserte par semaine vers la Chine. »

    Cet exercice a eu lieu à l’aéroport de Tongbai. Je ne sais pas s’il a en temps normal des vols internationaux, ou des vols internes seulement, mais enfin le filtrage a du sens de toutes façons, et il est normal que la police s’entraîne pour faire face au cas où quelqu’un essaierait de forcer un barrage, comme dans cette simulation. De plus, diffuser une vidéo de cet entraînement a évidemment un effet dissuasif.

    Lorsque l’Italie, la France etc. auront à leur tour maîtrisé la contagion et se poseront la question de la sortie du confinement, ce genre de restriction extrême sera nécessaire chez nous aussi. Sauf à se préparer à recommencer deux mois de confinement quelques semaines plus tard pour éteindre une nouvelle poussée du coronavirus – et enterrer encore beaucoup de gens.

    On peut imaginer que des pays qui ont suivi des stratégies parallèles s’entendent pour maintenir ouverte leur frontière commune : si Paris n’a pas d’objection aux ouvertures de frontière de l’Italie, ni Rome à celles de la France, alors la frontière franco-italienne pourrait rouvrir. Et avec d’autres pays encore, naturellement.

    Mais le retour à la situation de relative ouverture des frontières que nous avons connue jusqu’ici, la possibilité d’aller sans formalité ni contrôle dans tout état de l’EEE, et avec un simple visa dans la grande majorité des pays de la planète entière… ce retour sera nécessairement laborieux. Il n’est à vrai dire guère envisageable sans un remède efficace contre Covid-19, ou encore mieux un vaccin – donc, sauf gros coup de chance, pas avant un ou deux ans au mieux.

    Et il n’est pas exclu que d’ici là nous n’ayons à connaître des situations assez ubuesques, comme celle qui verrait les frontières de la France avec l’Italie, la Belgique ou l’Allemagne ouverte… mais les citoyens des Pays-Bas ou de Suède être interdits de visite. C’est à dire les pays qui n’auront pas suivi la stratégie d’extinction de l’épidémie par confinement poussé… mais du coup seront vus par les autres comme des risques de réimportation du virus. Personnellement j’imagine mal La Haye ou Stockholm ne pas changer de stratégie et passer au confinement comme tout le monde, mais sait-on jamais ?

    (1) https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-la-chine-impose-une-reduction-drastique-des-vols-internationaux-6792308

    1. @ toulet Alexis Pour la Suède et les Pays-Bas, je pense qu’il s’agit du contraire, :
       » mais les citoyens des Pays-Bas ou de Suède être interdits de visite. C’est à dire les pays qui n’auront pas suivi la stratégie d’extinction de l’épidémie par confinement poussé… mais du coup seront vus par les autres comme des risques de réimportation du virus.  »
      comme ils auront atteint une immunité de troupeau, ils pourront assez généreusement ouvrir leur frontières aux visiteurs des pays extérieurs, restés naïfs et sauver leurs recettes de tourisme, devenir les plaques tournantes pour les coloques et salon internationaux, puisqu’ils auront déjà payé en vies humaines le tribut au virus. de plus leurs cadres après test sérologiques positifs ! (supposés alors non à risque et non contaminants) pourront voyager sans risque, commercer librement et encadrer sans contrainte dans les multinationales. En fait quelle que soit la stratégie (réussie) du pays d’origine, immunité de groupe ou suppression, le taux de présence d’individus porteur restera faible, donc le risque en terme de pourcentage assez équivalent, ce sont les conséquences pour la zone d’accueil qui diffèrent, une statégie de suppression la rendant beaucoup moins résiliente.
      Les naïfs comme dans les EHPAD auront tendance à reste confiné dans leur zone de libre accès (chambre individuelle, zone de l’établissement, quartier ..
      Les frontières des pays sont ouvertes qu’est-ce que celà veut dire :
      Que les marchandises circulent librement : pas sans contrôle, mais sans taxes.
      Qu’il y a une liberté d’établissement migration économique ou de loisir possible, ce qui est tout à fait compatible d’une quarantaine de 14 jours ou plus et un contrôle de ce droit.
      Pas une circulation de touristes (éventuellement tiers) immédiate sans contrôle.
      De plus une stratégie de suppression pour son maintien et son succès oblige à une traçabilité sans faille, il serait dommage de se priver de contrôle aux frontières. c’est plutôt à des contrôles supplémentaires auxquels il faut s’attendre (policier/sanitaire, pas douanier) déclaration en ligne en cas de trajet supérieur à 50 km ? billets nominatifs, acceptation d’une traçabilité permanente pour accéder au déconfinement.
      Schengen c’est fini, mais c’est autre chose, c’était l’espoir de faire des économies en diminuant des contrôles et des fonctionnaires.
      Les travailleurs frontaliers devront devenir saisonniers ou bénéficier de contrôles sanitaires et dispositions d’identification ad hoc.
      Plus généralement ce sont des frontières sanitaires qui vont s’imposer limites de villes où c’est possible (comme la vignette Critair pour les véhicules) ou de grandes régions par exemple l’Ouest de la France comme du temps de la ligne de démarcation, mais sur un tracé différent.
      Il ne serait pas étonnant que ces frontières sanitaires correspondent en tout ou partie à des frontières d’Etat, ne serait-ce que pour des raisons pratiques, juridiques, de politique sanitaire différenciée …

  10. Je suis sensé télé-travailler , mais je ne peux empêcher une forme de stupéfaction qui me fige, plus que de raison, devant le flux informationnel continu que nous délivre internet.
    J’ai le luxe de ne cohabiter avec personne (mes enfants en garde partagée le temps de cette crise), ma tranquillité d’esprit est assurée de ce côté là, mais celui-ci est comme polarisé par le sentiment de singularité qui vient briser toutes les lignes de perspectives normatives qui enveloppent ce qu’on appelle le quotidien – s’assujettir à des tâches normales m’est empêché par un instinct, absurde, de vigilance.
    La peur ? je ne pense pas, mais le soucis d’être sur la brèche, comme une solidarité psychique avec ceux qui sont en première ligne – la colère aussi, qui me tends comme un lion en cage –
    Je pense que les victimes seront nombreuses parmi nos anciens de plus de 80 ans, notamment ceux en EHPAD – 850 000 personnes à ce jour – on peut y craindre dans les 100 000 décès – comptabilisés certainement d’ici 1 an comme pour la canicule – je crains d’y perdre mon père, confiné dans un appart parisien – 76 ans, diabétique, en anorexie depuis 6 jours mais qui se fout comme dans l’an 40 de sa santé –
    Je crois que finalement la colère l’emporte, sur l’incurie d’une administration pléthorique dans ses agences multiples de contrôle et qui ne planifie rien, ai travaillé 9 ans dans l’administration d’EHPAD – la paperasse qu’ont devait produire aux organismes de tutelles (ARS, CG) est hallucinante – mais que des visées budgétaires derrière !
    Je crains aussi le monde d’après, la colère sociale sera là, mais l’efficacité de la fabrique du consentement n’est plus à prouver, et l’accent sera mis sur la solidarité nécessaire au redressement de l’économie & sous les fourches caudines seront mises les velléités de protestation – la dette écrasera de nouveaux l’état providence – même si je ne doute point d’un ajournement/effacement d’une partie de celle-ci, mais nous serons soumis, comme jamais, au même chantage de la survie du système au détriment de réformes profondes qui bouleverseraient les règles du jeu.

    1. Il suffit de décalages de 48h dans les rendus de tests ou dans les flux des morgues (et des ehpad) pour bousculer un peu le chiffre.
      De plus, la seule démographie italienne vs. française explique en gros +30% entre nous et eux, ils ont vraiment bcp de vieux dans la tranche +80, plus que nous en absolu et en proportion.
      Après, faut voir les maladies exactes, peut-être plus respi dans le nord de l’Italie, plus cardio dans le sud, et plus diabète en sicile (les cannoli …), je dis ça je dis rien.
      On a toutefois des détails de la chronologie italienne (symptome => cas confirmé => suites [hosto/pas hosto réa/pas réa etc.]) dans l’article cité par Sylvestre Huet dans son sciences2 toujours pertinent (mais pas toujours fourni quand on l’attend)
      :
      https://www.lemonde.fr/blog/huet/2020/03/26/le-coronavirus-en-italie-des-le-1er-janvier-2020/

      1. Je vous comprends ça veut dire qu’en France on serait plus proche de 10 % (Omissions des décès en Ehpad) plus que l’Italie ne se rapprocherait des 5.

  11. Réalité Vs exercice et en référence à la publication de DD et DH FLASH – Des incidents signalés en #Chine après la levée du #confinement du #Hubei. Des manifestations ont éclaté, des voitures de #police renversées. La police du #Jiangxi refuse de lever les barrages car elle doute des chiffres officiels. #COVID19 https://t.co/vQIBzgEP0J

  12. Petite question pratique posée aux juristes qui parcoureraient ce blog: est-il légal qu’un magasin n’accepte pas l’argent cash, sous couvert de coronavirus, mais uniquement les cartes bancaires ?

    Parce que moi, durant mes études, on m’a bien martelé que l’argent liquide (fiduciaire) avait « cours libératoire forcé ». Donc, qu’il est illégal de ne pas l’accepter.

    Parce que je suis débancarisé et donc, ça m’énerve quand les gens prennent ce prétexte pour refuser le liquide.

    Question accessoire: s’il est illégal de refuser le liquide, cela signifie-t-il que mon prochain caddie/chariot de courses dans les magasins concernés sera sur le compte de la maison ?

    1. Légal s’il s’agit d’une considération sanitaire, la réponse est non.

      Cependant, le créancier pourra toujours arguer de son déficit d’argent liquide pour rendre la monnaie. Auquel cas il est bien couvert légalement par les exceptions listées à l’obligation d’accepter les paiements en liquide.

      Les « fonds de caisse » qui sont utilisés par les enseignes sont faibles, et la probabilité que ce soit bien le cas est accrue par la diminution des paiements en liquide.

    2. Ils rêvent de « dématérialiser » l’argent jusque dans la tête de cet adepte des théories du jeu de Varoufakis, qui trouvait Macron si sympa pendant le non-Grexit. Emmerder les pauvres n’est jamais tout à fait illégal.
      Courage à vous, Bison.

    3. La monnaie fiduciaire (espèces) a cours légal, mais celà devient une fiction, l’Etat lui-même ne l’accepte plus au delà de 300 € !
      La vrai monnaie qu’il accepte est la monnaie bancaire.
      Où est l’ETAT ?

  13. !!!
    La montée en flèche de la pandémie aux US a son double en négatif sur les valeurs boursières.
    Après la contamination venue de l’Est Made in China, un krach venu de l’Ouest pourrait fort bien débouler sur l’Europe.
    Conjugaison de deux fléaux.
    Un prix élevé pour la « transition »…

    1. Combien de morts fera la récession qui va suivre ? Jancovici disait dans ses conférences qu’une chute de PIB de 30 % ( suite au pic pétrolier ) entrainerait la guerre partout

  14. @ naroic : un peu accro aux nouvelles, c’est bien vrai… Nous sommes au Portugal et il est assez passionnant d’examiner comment « ils » prennent les choses en main, leur organisation ainsi que comment les gens ordinaires (nous habitons à la campagne) acceptent et suivent les indications sans rouspéter.
    D’autant plus intéressés (et renseignés) que ma femme est médecin dans un « Centro de Saúde », de médecine publique donc, ce qui nous permet de suivre pas à pas l’évolution de la situation.
    (C’est accessible par « dgs.pt > coronavirus, et cætera, beaucoup plus intéressant que d’essayer de suivre les différents journaux -bien que ça n’empêche pas :-).
    Mais il ne faut surtout pas, à mon sens, oublier de sortir dans le jardin (si ça n’est que regarder par la fenêtre ça demandera de faire un effort d’imagination, c’est aussi un sport, comme le jogging), et regarder les hirondelles, les papillons, ou simplement les nuages pour se demander d’où ils viennent et où ils vont…
    Bref ne pas oublier de continuer à vivre, tant que ça existe, la vie !
    Pour suivre le commentaire de… « chabian » je crois… sur l’usage des logarithmes :
    …et @ Paul Jorion peut-être ? ou… entre autres…
    Avec le site nous avons donc plein de chiffres, et crédibles je pense.
    Mais je ne sais pas suffisamment me servir d’un ordinateur pour, d’un coup de baguette magique, transformer ces données en belle courbe comme celles de nôtre hôte. Pourtant j’aimerais bien : ce serait quand même plus parlant.
    Remercions encore Paul Jorion pour ce blog (dont je n’arrive plus à me passer, mais c’est pas grave, docteur…).
    Ainsi que tous ses amis et/ou commentateurs, bien entendu…
    En vous souhaitant à tous une bonne soirée,
    Ainsi qu’une bonne « fim de semana » !

  15. Comme l’avait, souligné à raison P.Y Dambrine sur le BPJ, depuis le début et l’origine de cette pandémie, le gvt chinoiset son staff du PCC n’a de cesse de mentir et de dissimuler les informations concernant cette épidémie, devenue une pandémie. Des journalistes n’hésitent plus à parler du virus du PCC (qui n’a pas attendu cette pandémie pour saccager et voler des documents dans leurs bureaux).

    Six semaines de silence pour une pandémie internationale ? Le TPI pour le gvt chinois le PCC ? Puisqu’il faut des COUPABLES !!! Vous avez dit C;;;;;ARDS ?

    «Virus du PCC»: il faut donner le vrai nom au virus responsable de la pandémie mondiale
    Éditorial PAR EPOCH TIMES; 20 mars 2020 Mis à jour: 21 mars 2020

    « Il y a eu récemment une controverse sur le nom du virus qui a déclenché la pandémie mondiale actuelle. Le Parti communiste chinois (PCC) préfère le terme « nouveau coronavirus ». D’autres l’ont appelé le « virus de Wuhan », d’après son lieu d’origine, comme il est fréquent de nommer les maladies. »

    « Epoch Times propose un nom plus précis, le « virus du PCC », et vous invite à nous rejoindre pour adopter ce nom. »

    « Ce nom rend le Parti communiste chinois (PCC) responsable de son mépris aveugle pour la vie humaine et de l’apparition de la pandémie qui en résulte, une pandémie qui a mis en danger un nombre incalculable de pays dans le monde entier, tout en créant une peur généralisée, dévastant les économies des nations qui tentent de faire face à cette maladie. »

    « Après tout, les responsables du PCC savaient dès le début du mois de décembre que le virus était apparu à Wuhan, mais ils sont restés bouche cousue pendant six semaines. Ils ont arrêté ceux qui ont essayé de prévenir la population du danger, les accusant de répandre des « rumeurs », et ont utilisé une censure rigoureuse pour empêcher toute couverture médiatique et pour supprimer toute trace du danger sur les médias sociaux. »

    « Ce qui aurait pu être contenu s’est répandu en silence, se manifestant dans toute la Chine. Des personnes qui auraient pu se protéger sont devenues des victimes, en nombre bien plus important que ne l’a admis le PCC. Fin janvier, des rapports indiquaient que tous les fours crématoires de Wuhan fonctionnaient 24 heures sur 24, sept jours sur sept pour incinérer les cadavres. »
    https://fr.theepochtimes.com/virus-du-pcc-il-faut-donner-le-vrai-nom-au-virus-responsable-de-la-pandemie-mondiale-1297714.html

    Reporters sans frontières (RSF) démontre que, sans le contrôle et la censure imposés par les autorités, les médias chinois auraient informé bien plus tôt le public de la gravité de l’épidémie de coronavirus, épargnant des milliers de vies et évitant peut-être la pandémie.

    13 janvier : la communauté internationale aurait anticipé le risque d’une pandémie
    « Le premier cas d’infection au coronavirus hors de Chine est répertorié en Thaïlande le 13 janvier sur une touriste chinoise originaire de Wuhan. »

    « Si, à cette date, les médias internationaux avaient eu un accès complet aux informations détenues par les autorités chinoises sur l’ampleur de l’épidémie, il est probable que la communauté internationale aurait pris la mesure de la crise et mieux anticipé sur le risque d’une propagation de l’épidémie hors de Chine, évitant peut-être sa transformation en pandémie. »
    https://rsf.org/fr/actualites/si-la-presse-chinoise-etait-libre-le-coronavirus-ne-serait-peut-etre-pas-devenu-une-pandemie-denonce

    1. C’est faire bon marché des monomaniaques orientés finance qui nous gouvernent. Cet article semble pas plus qu’une (‘just’) auto-justification de l’inertie de ces derniers, en plus de taper sur un parti marxiste, ce qui est toujours gratifiant.

  16. Que la dé-mondialisation commence !

    Même avant la pandémie du virus du PCC, le mondialisme avait entraîné de graves violations des normes et des échanges commerciaux, ainsi que d’autres risques.
    PAR JAMES GORRIE; 27 mars 2020 Mis à jour: 27 mars 2020

    « Au cours des quatre dernières décennies, la mondialisation a vu une grande partie de l’industrie mondiale se déplacer de l’Occident vers l’Asie et, en particulier, vers la Chine.
    Mais, comme je l’ai déjà écrit, la guerre commerciale des États-Unis avec la Chine a été un facteur majeur permettant de pouvoir inverser cette tendance. Aujourd’hui, en cette période de pandémie, la régionalisation semble être une alternative raisonnable à la destruction que la mondialisation centrée sur la Chine a apportée aux économies des principales nations occidentales.
    En fait, la pandémie actuelle n’a fait qu’ajouter une nouvelle urgence et peut-être même une permanence à la tendance à la démondialisation que connaît le monde. La dissociation mondiale du modèle de fabrication centré sur la Chine sera, à long terme, une bonne chose. Ce sera l’impulsion dont les pays occidentaux ont besoin pour revitaliser leurs secteurs industriels. »

    Comme nous l’avons vu, les chaînes d’approvisionnement centrées sur la Chine, bien que rentables pour les multinationales, présentent plusieurs inconvénients qui se font maintenant sentir dans le monde entier.

    Risques d’approvisionnement médical et pharmaceutique
    « Les pénuries de matériel médical et de produits pharmaceutiques qui entravent les efforts des pays occidentaux à lutter contre la pandémie du virus de Wuhan sont bien sûr de première importance. Par exemple, l’Italie, les États-Unis ainsi que plusieurs autres pays dépendent fortement de la Chine pour les masques médicaux. Malheureusement, la Chine n’a pas été aussi coopérative que nécessaire, l’acrimonie et les problèmes logistiques retardant l’approvisionnement. »

    « Des problèmes similaires se posent pour d’autres produits médicaux, tels que les appareils respiratoires, les visières de protection et d’autres équipements médicaux essentiels. La pandémie a révélé le danger que des pays ne soient pas en mesure de protéger leurs populations en raison de leur dépendance à la bonne volonté d’un autre pays ou, dans le cas de la Chine, de leur mauvaise volonté. »

    « En effet, dans un article de Xinhua, l’agence officielle de l’État, les autorités chinoises ont dit que « si la Chine exerce des représailles contre les États-Unis à l’heure actuelle, en plus d’annoncer une interdiction de voyager aux États-Unis, elle annoncera également un contrôle stratégique sur les produits médicaux et interdira les exportations vers les États-Unis. Les États-Unis seront alors pris dans une vague d’un nouveau coronavirus ». »

    En termes polis, la pandémie a montré que la Chine est un partenaire commercial peu fiable et à haut risque.
    « La réaction de l’Occident face au comportement de la Chine était prévisible. Les capacités médicales et pharmaceutiques essentielles seront probablement rapatriées dans les pays occidentaux dans un avenir proche. Cela réduira leur dépendance à l’égard de chaînes d’approvisionnement éloignées qui se sont révélées incapables ou peu désireuses de répondre à leurs besoins en cas d’urgence. »
    https://fr.theepochtimes.com/que-la-demondialisation-commence1308239-1308239.html

      1. Oui Juan ! 😉

        Coronavirus: les effets bénéfiques du confinement pour l’environnement
        Un air plus pur et moins de bruit
        « Quand le bruit des moteurs diminue, le gazouillis des oiseaux se fait entendre… et les animaux se détendent. »
        http://www.rfi.fr/fr/science/20200325-coronavirus-france-effets-positifs-environnement-confinement
        Le confinement de l’épidémie de Covid-19 réduit nos activités, notamment nos déplacements motorisés. Voitures, deux-roues, trains, bateaux et avions s’effacent de notre paysage pour un temps. »

        « Ainsi s’amenuise le bruit de notre société agitée et revient le chant printanier des oiseaux amoureux. Il suffit d’ouvrir ses fenêtres pour s’apercevoir que le silence est revenu et que s’entend la nature.
        Mais qu’est-ce que le silence ? Et quelle place tient-il dans la vie des animaux et dans les paysages naturels ? Que nous révèle aujourd’hui cette éclipse sonore ? »
        https://theconversation.com/dans-le-silence-du-virus-quels-effets-sur-les-etres-vivants-134073

        https://theconversation.com/avec-le-covid-19-une-decrue-historique-des-emissions-mondiales-de-co-est-amorcee-133975

        Face au « mini-effondrement » actuel, la réponse doit être démocratique
        27 mars 2020, 12:29 CET

        La force de la démocratie
        « La crise actuelle nous apprend une chose : la démocratie est la meilleure manière de faire face aux crises majeures que l’humanité va affronter dans les prochaines années, en raison des effets irraisonnés, mais prévisibles de ses activités sur la planète. »

        « La dictature ou la gestion autoritaire ne seront toutefois jamais loin pour proposer leurs (mauvais) services, qu’il s’agisse d’un leader salvateur, en guerre contre le « virus chinois », ou d’un gouvernement platonicien prétendant s’appuyer sur la Science. »

        « La tentation existe d’un état d’exception de type schmittien : la remise temporaire des pleins pouvoirs à un individu, chef ou scientifique, chargé de sauver la République. Une attitude qui contribue au contraire à aggraver les crises. »

        « Sachons faire preuve de discernement : ne pas nier les crises, ne pas se fermer aux informations dérangeantes, aux signaux faibles ; chercher activement ce que nous ne savons pas et dont l’absence de réponse nous pose problème ; mettre en place les structures démocratiques, flexibles et évolutives. Avoir confiance en nous, collectivement, est la meilleure arme dont nous disposons. »
        https://theconversation.com/face-au-mini-effondrement-actuel-la-reponse-doit-etre-democratique-134425

        Liberté, égalité, fraternité étendue au vivant !

      2. @ F Corre

        À confirmer en tout cas, notamment par les croisements d’études plus poussées et détaillées, tant au niveau national et au niveau international, c’est certain. 🙂

        Les mesures faites par le satellite ne sont qu’une première estimation de la baisse de la pollution en Europe.
        « Les équipes de l’institut royal météorologique des Pays-Bas ont commencé à travailler avec d’autres scientifiques internationaux pour produire une analyse plus détaillée. Ils vont notamment utiliser « des données au sol, des données météorologiques et une modélisation inverse pour interpréter les concentrations observées ». L’objectif est aussi « d’estimer l’influence des mesures d’arrêt ». Les résultats devraient mettre un peu de temps à arriver selon Henk Eskes scientifique spécialiste de l’étude de l’atmosphère à l’institut royal météorologique des Pays-Bas interrogé par France info. »
        https://www.republicain-lorrain.fr/france-monde/2020/03/28/regardez-ces-images-spectaculaires-de-baisse-de-la-pollution-en-europe

    1. Ben voyons, la Chine, ou plus exactement les industries en cause, vont gentiment se laisser déposséder de leurs marchés. Comme si elles n’avaient de moyens de lutte parfaitement capitalistes.

      Ma chère Dundee, j’ai comme l’impression que votre journal est d’une naïveté confondante. Les rêves anti-marxistes et un perception réaliste de l’environnement économique semblent en opposition.

      D’un autre côté, la puissance US peut toujours se donner d’autres moyens, tel l’exemple de General Electric vis à vis d’Alstom. Et beaucoup d’autres. Mais là, pas de bisournouseries, plutôt la force brute de la géopolitique, chantage à l’appui.

      C’est moins glamour mais plus réel.

      1. @Daniel
        Non , c’est l’inverse. Être « naîf » avec les chinois est pour sur une grave manque de lucidité.

        Le régime chinois vise à profiter de la pandémie pour réaliser ses ambitions
        PAR FRANK FANG; 26 mars 2020 Mis à jour: 27 mars 2020

        Alors que de nombreux pays continuent leur combat contre la pandémie du virus de Wuhan, Pékin cherche à profiter de la crise sanitaire mondiale pour faire avancer ses objectifs politiques et économiques.

        « « Pékin a l’intention d’utiliser la dislocation et le ralentissement de l’économie mondiale pour attirer les investissements étrangers, pour s’emparer des parts de marché et de ressources stratégiques, en particulier celles qui lui permettraient d’imposer une dépendance [à l’égard de la Chine] », indique le rapport. »
        https://fr.theepochtimes.com/regime-chinois-vise-a-profiter-de-pandemie-realiser-ambitions-1307485.html

        https://www.horizonadvisory.org/news/coronavirus-series-report-launch-viral-moment-chinas-post-covid-planning

        Coronavirus : ces héros de l’information que la Chine a étouffés

        Trois mois après la révélation des premiers cas de coronavirus sur les réseaux sociaux chinois et au sein de la société civile, Reporters sans frontières (RSF) retrace le récit de l’implacable répression des voix discordantes par l’appareil d’Etat, obsédé par sa volonté de contrôle absolu de l’information.
        https://rsf.org/fr/actualites/coronavirus-ces-heros-de-linformation-que-la-chine-etouffes

      2. Glamour?
        C’est par goût des paradoxes et oppositions.

        Par exemple:
        Truands et policiers (répression du banditisme, pas matraquage de Gilets Jaunes).
        Commerce, vol.
        Lutte pour la vie, coopération.
        Fredaines, viol.

        Votre auteur, et semble-t-il votre journal puisque vous vous obstinez à nous en coller des placards du même tonneau, semblent vivre sur Sirius. L’antimarxisme chinois ( reste plus qu’eux, à quelques exceptions près) ne saurait excuser n’importe quoi. Ça commence glamour, ça finit glauque.

        Je suis en permanence, comme tout le monde, les stats de la Johns Hopkins University, center for systems etc… et ça commence à m’affoler.

    2. @dundee « la Chine est un partenaire commercial peu fiable et à haut risque. » dites-vous parce qu’alors qu’elle est en pleine crise sanitaire elle ne livre pas tout de suite le milliard de masques dont nous aurions besoin,
      que l’on ne lui commande pas d’ailleurs en de telles quantités (cf médiapart) dès que l’on constate l’absence de stock pour lequel on ne se préoccupait pas de son existence depuis 2 ans,
      pour lequel on comptait sur la commande par chaque hôpital et chaque professionnel auprès de sa pharmacie pour constituer et renouveler ce stock stratégique sans qu’on le leur dise !
      ce pourquoi ils n’ont rien fait en particulier dans le milieu médical ce qui nous arrangeait bien car celà aurait grevé les dépenses de santé.
      Les autres secteurs industriels et les particuliers ont apparemment quelques stocks,
      Chine pour laquelle de ce fait nous n’étions donc même pas un client habituel en quantité pour ce produit à traiter avec égard …
      Si l’on considère la Chine comme peu fiable et à haut risque alors c’est peut être une bonne raison de faire des stocks avant ! Non ?
      Si l’on considère que la Chine est peu transparente alors pourquoi prendre son discours comme argent comptant et rassurer les populations ? Le premier épisode du SRAS était bien connu. Ce n’est pas à l’arrivée de la pandémie chez nous qu’on découvre ce procès d’intention à lui faire !
      Lorsque l’on construit un hopital en Dix jours devant les caméras est-ce que l’on cache un risque de pandémie ?
      Quelles mesures a-t-on pris dès lors ? Quel discours a-t-on tenu ?
      Nous livrions alors des masques à l’étranger pour respecter les commandes en cours déjà passées.
      Qu’avons nous fait ?
      Réquisitionner les masques c’est à dire ne pas honorer les commandes de nos partenaires étrangers !
      Qui est peu fiable ?

      1. Peu importe, ce sont des Britanniques qui disent qu’il y a une guerre des médias contre la Chine. Et ceci ne se limite pas à l’Angleterre. Cette guerre fait partie depuis le début de la guerre commerciale lancée par les USA contre la Chine, guerre complaisamment relayée par les médias occidentaux.

        Trump n’arrête pas de parler de virus chinois. Une logique de « deux poids deux mesures ». Il y a bcp de virus qui passent de l’animal à l’homme: vache folle, grippe A. Quand une maladie vient de la Chine, c’est à cause du régime politique chinois. Lorsque la grippe Grippe A de 2009 est apparu en premier aux Etats-Unis , personne n’a songé à les imputer à leur régime politique ou au Capitalisme.

      2. Ah la propagande « coco » sauce 20ème siècle pense encore avoir de beaux jours devant elle… Même Trump (loin de moi l’idée de le défendre, juste une constatation) a arrêté d’utiliser l’expression « virus chinois » comme vous dites il y a une semaine.

      3. Julien Alexandre

        La propagande « coco », c’est du pipi de chat comparé à la propagande des libéraux. Malgré sa gestion désastreuse, Trump est toujours en hausse dans les sondages. Son administration est même plus agressive en matière de politique internationale (interdiction de prêts et de vente de médicaments à certains pays qui affrontent le covid19). Pompeo augmente même les sanctions contre l’Iran… C’est un constat: les seuls pays viennent en aide sont les pays communistes, synonymes de dictature selon nos médias.

        Trump n’a certes plus utilisé « virus chinois », mais sa guerre commerciale n’est pas finie. Il va revenir à la charge.

        Quant à Macron, son gouvernement profite de la crise pour démonter toutes les protections sociales: suspension du SMIC , des 35h; semaine sans dimanche, etc. Et personne ne proteste… On parle en ce moment des plans de relance: des milliers de milliards débloqués par des institutions, alors qu’on nous expliquait que les caisses sont vides. Les Gilets jaunes qui demandaient 20 sous en fin de mois, on les envoyait des LBD. Franchement, la propagande « coco », c’est de l’amateurisme…

      4. Au plus sommet de l’état, l’aide de la Chine et de la Russie ne plaît pas: « La solidarité ne s’instrumentalise pas », dit la France à la Chine et la Russie.

        https://www.parismatch.com/Actu/International/La-solidarite-ne-s-instrumentalise-pas-dit-la-France-a-la-Chine-et-la-Russie-1680308

        Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, répond: «J’ai entendu plusieurs fois des Occidentaux mentionner le mot de « propagande » par rapport à la Chine. J’aimerais leur demander: à quoi font-ils exactement référence? Que souhaitent-ils? Que la Chine reste les bras croisés face à cette grave épidémie (…) qui sévit dans les autres pays? Qu’elle reste indifférente?».

      5. Vous avez mal lu Nicolas, ce n’est pas « l’aide » chinoise qui ne plait pas, mais sa mise en scène à des fins de propagande.

        Quant à l’aide de la Russie, qu’il se la carre là où il faut le Vlad’ et demande plutôt à sa télé poubelle de cesser sa désinformation massive et sa promotion de toutes les idées complotistes les plus saugrenues autour du Covid-19. C’est la seule aide que la Russie soit en mesure d’apporter.

      6. @Julien Alexandre

        Quelle propagande chinoise ? Ce sont les médias occidentaux qui parlent de ces aides, pas la Chine. Mais je suis allé chercher l’information jusqu’à la source: pourquoi tout d’un coup on parle de « propagande chinoise » ? Il faut aller jusqu’au parlement européen: les Verts allemands qui dénoncent la présence des Russes et des Chinois. Mais ce sont ces mêmes parlementaires européens qui se sont alliés avec l’extrême droite pour condamner le communisme au parlement européen le 19 septembre 2019. Vous savez, il est interdit en Europe d’utiliser le marteau et le faucille. Même le partie communiste français a changé de drapeau.

        Pendant ce temps là, l’OTAN mène des exercices d’envergures jusqu’aux frontières russes. Mais le COVID 19 est venu perturber ce programme grandiose dont le coût annoncé était de l’ordre de 400 millions de dollars. Pendant que la Russie, la Chine, Cuba envoient des médecins des médicaments et du matériel médical dans les pays touchés par l’épidémie, les pays de l’OTAN sont cloués au sol à cause d’un virus. Alors pour ne pas perdre la face, il faut une petit désinformation contre les Russes et les Chinois à destination des pays de l’Est. Pour ces pays de l’Est, le communisme est l’incarnation du mal….

      7. @Julien Alexandre

        Je vous expose des faits, vous répondez par des étiquettes et par des interprétations douteuses « vous lisez mal ». Oh, mais vous prenez tous vos interlocuteurs pour des demeurés ?

      8. « Mes interlocuteurs », non. Par charité, je pourrais faire une exception pour vous. Mais même pas : en une poignée de messages, on voit surtout que l’on a affaire au classique anachronisme pathologiquement sectaire. Je préfère les demeurés, eux ont des excuses.

        Allez demander à Ai Fen ou Li Wenliang ce qu’ils pensent de vos « faits ».

      9. @Julien Alexandre

        Vous êtes PDY ? Même style, même vocabulaire, même attaque personnelle. Vraiment étonnant, sachez le naturel, il revient au galop.

      10. @ « Nicolas »

        Et non, cher Monsieur Ngo, je ne suis pas PDY, je suis Julien Alexandre, c’est marqué dessus.

        Tout le monde n’utilise pas des pseudos bidons. Ca permet de savoir d’où l’on parle.

      11. Le « cher » est hypocrite puisqu’il n’y a pas mal d’attaques personnelles… Remarquez, le pseudo n’est pas aussi bidon puisque je laisse les traces pour qu’on arrive à mon vrai identité.

    1. Information totalement dénuée d’arrières pensées de ma part, comme celle-ci :

      « Trente-neuf médecins et infirmiers cubains sont arrivés en renfort en Andorre, à la demande de la principauté, pour l’aider à faire face à l’épidémie de coronavirus, a indiqué le ministère de la Santé.
      L’Andorre devient ainsi le deuxième Etat d’Europe, après l’Italie, à recevoir l’aide directe de professionnels de la santé cubains. L’île socialiste a mis en place de longue date l’exportation de services médicaux, qui constitue l’un des moteurs de son économie. »

      1. C’est vrai , mais ,en réciproque , on aimerait être sur que la télé chinoise publie et commente les étonnements des réseaux sociaux chinois quant aux queues devant les morgues pour y récupérer les urnes de défunts qui leur fait douter de plus en plus que la Chine s’en soit tirée avec 3500 morts .La dizaine de milliers serait plutôt la bonne unité de compte selon eux .

  17. @juannessy

    Comme vous l’avez, c’est une interrogation venant des réseaux sociaux (on ne connaît pas la source). Et c’est repris en cœur par tous les médias occidentaux sous forme de question. Les journalistes n’apportent aucune preuve, ni dans un sens ni dans l’autre. Mais justement, ce n’est pas le rôle des journalistes de faire des enquêtes et de nous livres des informations, pas des rumeurs, non ?

  18. La campagne d’attaque contre la Chine est lancée. Quel est l’intérêt ? Nos médias attaquent la Chine pour le pouvoir de ses responsabilités… De toute manière qu’en soit en France ou aux Etats-Unis, la popularité des gens au pouvoir sont en hausse…

      1. Et bien ? C’est une attaque ces photos ? Dingue qu’on puisse à partir de ces photos arriver à lire dans nos journaux des titres ronflants : « doutes sur l’estimation du nombre de décès en Chine » ou « La Chine a menti » etc. Les chiffres, ça sort des hôpitaux, non ? Vous avez déjà fait la queue à la préfecture pour faire des papiers ? Même pas 100 personnes et le service est déjà saturé.

        Remarquez, dans un autre fil, j’ai vu des gens s’énerver sur le cas de l’Allemagne. « Ah, non les Allemands, ils font pas mieux »… Les Allemands ont suivi les recommandations de l’OMS de faire beaucoup de tests. C’est ce qui a manqué pour la France. De là, il faut tirer les conséquences de la gestion de cette crise par le pouvoir français. Pas la peine de s’en prendre à l’Allemagne ou la Chine.

      2. Vous ne lisez visiblement pas le chinois… le conducteur sur la photo 7 qui déclare avoir livré 2.500 urnes le jour de la prise des photos et 2.500 la veille.

        Et il s’agit d’un journal… chinois.

      3. Et sans lire le chinois, sur la photo suivante on voit le chiffre 500 dans le texte, ce qui doit correspondre à une pile (25×20), on voit quatre piles dont une en cours d’élaboration, et doit bien avoir la place hors cadre pour 2 ou 3 piles de plus, soit au total 6 ou 7 fois 500 = 3000 ou 3500 boites.
        Juste une photo et un peu capilotracté d’accord, mais quand même…

      4. @Julien et Nicolas

        Comme personne n’allait au funerarium pendant 2 mois, il y a la possibilité que les morts/leurs cendres ? / se soient accumulés, toutes causes confondues.
        11 millions d’habitant => 140 000 mort/ an, 12000 par mois l’hiver.

        Donc un « backlog » de 24 000 urnes sur 2 mois à l’échelle de tout le district de Wuhan.

        Combien de funerarium ? quelle structure dans la banlieue de Wuhan ? (moins étendue que celle de Paris, au feeling, mais un trajet aéroport-centre n’apprend pas grand chose de clair là-dessus). Si il y a une vingtaines de petits funérarium périphériques comme en IdF, c’est encore une autre histoire.

        Je serais un peu plus « log-philosophe ». En gros, il peut bien y avoir eu 8000 morts COVID-19 au lieu de 3000 à Wuhan (~ facteur e=2,718 !) dont 5000 pas passés par la bonne case de l’hosto. Mais ça ne change presque rien au choix stratégique « il faut confiner » et au type de conduite de la surcharge sanitaire. Les dépassements entre stratégie « horde » et « confinement » étaient clairement tranché au point qu’un facteur 2 ou 3 (dans le sens de la mortalité plus forte de surcroit) reste dans l’épure, la douloureuse épure.

      5. Et tu rajoutes à cela le zèle des fonctionnaires locaux, qui ont pu vouloir masquer / repurposer certaines morts pour faire « plaisir » au pouvoir central, et au final comme toujours avec les chiffres chinois… on en a (et on en aura) aucune espèce d’idée !

      6. @ Timiota, tu confirmes mon intuition avec des chiffres : rien d’étonnant à voir autant d’urnes récupérées après 2 mois dans une ville aussi grande…
        Je vois actuellement circuler un « élément de langage » (spontané ou non? ) non seulement chez nos politiciens mais aussi chez nombre de nos grands médecins/spécialistes dont on reproduit maintes déclarations lénifiantes qu’ils firent en janvier. En un mot : «oui, on a minimisé, sous-estimé la gripette, mais c’est la faute aux (vilains) Chinois : ils nous ont menti »
        C’est trop facile. C’est limite minable.
        Surtout quand on a vu ces images de Wuhan presque en direct et le début de la courbe exponentielle. Je n’ai aucune sympathie pour le régime chinois mais j’en ai pour les soignants et scientifiques chinois.

      7. Exact Jacques, une province de la taille du Wuhan, c’est facilement 10.000 morts par mois hors épidémie.

        Il est fort probable – et nous aurons le même problème en Europe et aux Etats-Unis – que certaines morts soient associées de bonne foi à une comorbidité plus prégnante.

        Quand au « blame » de la Chine, c’est évidemment minable ET contre-productif, puisque le régime chinois se sent obligé dès lors de balancer des contre-feux (le virus serait né dans un laboratoire américain, etc.) qui minent la confiance dans nos démocraties à petit feu (quoique le petit feu commence à ressembler à un lance-flamme).

  19. Le global time, qui donne des points de vue proche du gouvernement chinois, répond aux attaques contre la Chine: http://histoireetsociete.com/2020/03/31/tous-les-refrains-anti-chine-ne-peuvent-pas-masquer-les-contributions-du-pays-a-la-lutte-contre-les-virus-editorial-du-global-times/

    En gros, comme on dit chez nous, la Chine déclare arguments à l’appui: les chiens aboient la caravane passe ou “les faits sont têtus” ou encore en langage local: nobles étrangers vous commencez à nous les briser menu.

    1. Absolument ! Merci Nicholas !

      Sur un autre sujet, le Quotidien du Peuple, organe totalement indépendant du gouvernement chinois, répond lui aussi aux viles insinuations concernant les camps de « rééducation du Xinjiang » dans lesquelles les « Occidentaux dégénérés » voient un moyen d’oppression et de retention des « terroristes d’Etat ouïghours ».

      Alors que l’on peut très bien constater sur cette photo qu’il n’en est rien : ce sont d’agréables centres de vacances et de remise en forme gracieusement offerts par le gouvernement chinois pour saluer la liberté de religion de tous.

  20. « … Blâme minable Et contreproductif […] le régime chinois se sent obligé dès lors de balancer des contre-feux qui minent la confiance dans nos démocraties à petit feu […]  »

    J’ai peur.
    J’ai peur pour ma démocratie. La confiance me manque.
    Nous qui vivions dans un monde certes imparfait, mais à la démocratie si robuste, vlà que ces chinois ont tout mis par terre avec une surabondance de moyens. Sont malins ceux qui ont provoqués ces projections de lance-flamme. Avant, les fainéants de la tronche proclamaient d’un air entendu : « Tout ça , c’est la faute à Bruxelles ». Maintenant ce sera: « Tout ça, c’est la faute aux chinois ». Obligé.

    La peur rôde dans les campagnes. C’est décidé, je reste chez moi. Les chinois ne m’auront pas.

    Si ça se trouve les Allemands avaient des canaux de com. privilégiés avec la Chine. Pas comme certains.
    -Allemagne- comparée à Italie, Espagne, France: -793- 12428, 9053, 3532. ( morts selon JHU, 01/04/2020-15h42mn)

    1. Il se trouve, comme indiqué par Otromeros qui reproduit l’article de Mediapart, que la contamination qui a eu lieu à l’entreprise bavaroise Webasto (vers le 20 janvier je crois) les a fait bondir, là où nous avons trop rapidement cru que ça allait passer avec 10 ou 20 cas sur nos radars plus plus rien.

      Il y a eu un article sur la phylogénétique des différents prélèvements faits du SARS-COVID etc., article fait par des italiens de la Bicocca (Milan, fac ++), qui a permis de remonter aux contacts bavarois (Webasto ou pas je sais pas) et donc le portage par un probable « patient 0 » (qui n’avait eu aucun symptôme patent) vers le 20-24 janvier aussi. Lequel serait allé skier en Italie. (Voir l’article sur les préquelles italiennes de l’épidémie en Lombardie depuis début janvier sur le blog de Sylvestre Huet sciences2 sur lemonde.fr).
      Ca ne coïncide pas exactement, mais ça dit qu’une détection hyper-sourcilleuse aurait fait gagner un mois. Les allemands ont eu la « chance » de tomber dessus, et d’être bien équipé très évidemment. On ne se fout pas de leur « charité » (celle de Berlin, c’est le nom –bien français — de leur grand hosto).

    1. C’est absurde de douter des chiffres officiels, que ce soit pour l’Italie ou n’importe quel pays. On sait très bien que le chiffre officiel n’est qu’une approximation permettant à un état de faire des prévisions. Mais c’est un chiffre incomplet. D’abord à cause de la fiabilité des tests et des définitions. La Chine a changé plusieurs fois la définition: test négatif, mais prise en compte des radios pulmonaires. Et cette définition n’est pas valable pour l’ensemble du pays.
      De toute manière, il est impossible de connaître le chiffre exact: des personnes décédées d’accidents, mais qui ont le covid91, faut-il les compter? Cette difficulté de compte concerne aussi les pays comme le Royaume-Uni ou la France: faut-il compter les personnes en ehpad ? Au RU, il y a plusieurs chiffres: L’Office for National Statistics indique qu’il compte plus de décès le site officiel.
      En ce qui concerne le nombre d’urnes livrées aux pompes funèbres de Hubei après la levée du confinement, on doit tenir compte du nombre de décès réguliers (estimé à 100 000 entre janvier et mars).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.