12 réflexions sur « Première YouTube – « Comment sauver le genre humain », aujourd’hui 18 mai à 18h »

  1. Je considère que songer que Macron puisse distribuer ce livre est un rêve, de l’angélisme surprenant. Même si vous n’étiez pas sérieux, évoquer cette image est triste. Pourtant, je me souviens que vous aviez pris la parole durant « Nuit Debout ». Ici on vous trouve à relégitimer le « vieux monde », comme disait Reich.
    Je crois qu’il faut parier sur une « deuxième vague » économico-sociale. Gilets jaunes, lycéens pour le climat, colères sociales (réforme des retraites), blouses blanches, extinction-Rebellion… Et peut-être en faudra-il une troisième ! Enfin structurée. En… 2022 ou après !
    Il faut pénétrer ces mouvements avec vos idées. Peut-être faire une brochure de type de celle de Vincent Burnand-Galpin. Car c’est seulement là qu’il peut y avoir un rapport de force. Et il y aura pour ces gens des mouvements dilemme entre un retour à la consommation et l’attente d’une autre vie ou encore l’anticipation de l’effondrement. Mais aussi dilemme avec les idées simplistes et populistes. (Un diagnostic sur la société et la politique aux USA ne serait-il pas le même ? Il y a-t-il des forces se structurant en pouvoir autrement que dans le jeu électoral ?)
    Par ailleurs il faut un pouvoir faible, délégitimé. Et cela peut apparaître subitement. Sans prévenir.
    Au fond, à la lecture de ce livre puis avec votre vidéo, je me suis demandé : qui avez vous visé comme public en écrivant ? Qui étiez-vous en train de convaincre ? de rassembler ?
    Voici d’ailleurs une impression à mi-lecture. Je m’attendais à une « feuille de route » (p.12) : une perspective, un programme. Puis vous donnez le sentiment de tourner autour avant de vous lancer : il faut concevoir le véhicule, renforcer le moteur, discuter du style de pilotage, réunir les bons outils, être conscients de nos faiblesses, désigner les fausses pistes, prévoir l’ambiance du voyage… Et alors ? c’est quand qu’on dit où on va, qu’on donne la feuille de route ? apparemment, elle n’est qu’en page 220, par un chapître du même nom que le livre avec 30 pages et cinq points. Si dans ce livre , il y a un guide pratique (je crois le voir à la table des matières), il y a une longue préface de motivation et argumentation.
    Bien sur, le contexte s’est beaucoup accéléré en quelque mois et surtout ces dernières semaines. Donc vous étiez encore un peu dans une perspective de remuer les murailles de Jericho.
    Bon, ne le prenez pas de mauvaise part, c’est une première impression. Mais vous exposez soudain un dilemme stratégique qui vous vient une fois le livre sorti. Je propose un éclairage sur vos interrogations. Ce dilemme, c’est : l’action intellectuelle a des limites. Ce n’est pas la quantité d’intellectuels qui fait la force. Bien sûr. Piketty par exemple produit des analyses et parle lui aussi, sans entrer dans le débat politique. Vous voudriez avoir un pied de chaque côté ?

    1
    1. Je considère que songer que Macron puisse distribuer ce livre est un rêve, de l’angélisme surprenant. Même si vous n’étiez pas sérieux, évoquer cette image est triste.

      Je vois que parmi les effets encore non-répertoriés de ce virus, il faut ajouter à la perte totale du sens du goût et de l’odorat, celle du sens de l’humour. Avis à la Faculté !

    2. Par son étonnant propos Paul a en effet un peu légitimé le pouvoir en place, mais par ce tour de magie surprenant, ce tour de passe-passe a aussi légitimé la prochaine politique de notre pays, qui sera la bonne.

  2. Les philosophes nous apprennent que l’économie et la technique sont des disciplines sans sujet donc des processus incontrôlables , on peut bien écrire des livres sur le comment mais l’homme ne parvient pas à les maitriser tout ceci est bien connu

    1. Seuls les philosophes contrôlent tout. Depuis Platon, tout cela est certifié.
      (C’est de l’humour. Faut-il préciser ? 🙂 )

  3. J’aimerais bien que Vincent Burnand -Galpin et Paul Jorion nous disent ce qu’ils pensent de cet échange après l’avoir revisionné .

Les commentaires sont fermés.