9 réflexions sur « « Ta médaille », par Chantal Montellier »

  1. Vraiment le pompon… ! (dans le même style , en pire sur le fond à mon avis..? )

    Écoutez attentivement en regardant … ( 1 minute longue , très longue) … lisez le commentaire de Schneiderman puis refaites la minute..!
    https://twitter.com/BFMTV/status/1262463545133932546


     » … J’écoute et je réécoute, incrédule, cette réponse de Macron sur les masques, dont BFM a mis en ligne un extrait d’une minute .
    Emmanuel Macron: « Nous n’avons jamais été en rupture » de masques …
     » Je tente de comprendre la mécanique psychologique du déni ( à ce stade d’irréalité, je préfère parler de déni, plutôt que de propagande ).
    Il me semble qu’elle se lit dans les mots évités.
    Ecoutez comme il peine à prononcer le mot « masques », qui ne vient dans sa bouche qu’après une longue minute de monologue -comme il avait naguère évité celui de «  »confinement » » » ». Plutôt que de masques, il préfère évoquer «  »c » »e sujet » » (deux fois), ou encore «  »certains de ces sujets qui paraissaient totalement innocents » : » jamais fils de France ne fut en rupture de masques !
    Quand les objets deviennent des «  »sujets », « quand le nom des choses disparait derrière des mots-caches, comme la production industrielle derrière la finance, alors tout le réel s’évanouit
     » . …

    1. C’est un déni à un niveau gravissime, dû, comme le remarque Chantal Montellier avec la médaille bien en évidence aux yeux du lecteur, à l’hypernarcissisme de notre président. Il en a un deuxième, en accusant un jour la Chine (sur le fond mais pas sur la forme il est en phase avec Trump) ou le lendemain l’UE (pas assez de règles communes, surprenant pour un libéral qui souhaite supprimer des règles) tout cela pour masquer l’incompétence et l’inertie du gouvernement entre janvier et mi-mars… alors même que nous avions 2 médecins comme ministres de la santé,

      Hélas ce gouvernement s’en est fait une spécialité: les militaires sportifs infectés au covid en octobre dernier lors des jeux mondiaux à Wuhan, ou des témoignages de malades hospitalisés pour des pneumonies inexpliquées : le reconnaître, cela signifierait qu’il n’y a pas que la Chine qui soit passée à côté du virus. Et que notre système de santé publique est si pauvre qu’il n’a à peine que les moyens de soigner – et encore – mais pas d’investiguer.

  2. Mais alors, pourquoi ne pas instituer des remises de médailles à la place des stock-options, des retraites-chapeau, des primes de bienvenues . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.