Hier à la Maison-Blanche

Bonus :

En tant que parent on espère bien sûr que ses enfants vont bien tourner, mais on ne peut pas être là tout le temps sur leur dos à les surveiller, surtout s’ils sont grands. Tout ça pour dire que voici ce qu’on m’envoie à mettre en commentaire sur le blog. Bon, je transmets.

Partager :

21 réflexions sur « Hier à la Maison-Blanche »

  1. Très intéressant ce mode de protestation consistant à mettre le genou à terre. Certains des Gilets Jaunes le faisaient aussi en référence à l’arrestation des lycéens de Mantes-la-Jolie.
    Les images commencent à arriver. Vu par exemple un policier noir mettant lui aussi le genou à terre face aux manifestants.
    https://i.f1g.fr/media/cms/768x/2020/06/01/c6146f75ad8ab3d10ff116fa3a2b50fa9f444e7b7e207720c8c9398e06133c92.jpeg
    Manière de dire, je fais mon boulot de maintien de l’ordre mais je condamne le meurtre de G. Floyd ?

      1. @François Corre
        D’un coté c’est rassurant, y’en a des biens (des policiers blancs).
        De l’autre c’est inquiétant tant la polarisation semble extrême, ferment d’une guerre civile.

      2. @timiota
        Oui c’est que j’ai lu aussi.
        Keapernick a choisi autre chose que de lever le poing comme Smith et Carlos aux JO de 1968.
        -Vassalité à un suzerain protecteur autre que celui symbolisé par l’hymne national et qui visiblement ne respecte plus les termes du contrat ?
        -Se poser en victime sacrificielle christique ?

      3. @arkao
        Faudrait une déclaration ‘apaisante’ de Donald, on est pas sorti… 🙂 :-\

      4. « Faudrait »…
        Il va plutôt rajouter de l’huile sur le feu, oui, comme notre financier-président l’a fait en d’autres temps.
        Attendez-vous à ce que le mouvement Antifa et d’autres soient déclarés terroristes. Donc que les troupes fédérales soient envoyées de sa propre initiative et les Gardes Nationales mises aux ordres du pentagone.

        D’un autre côté, il faut prendre en compte une réflexion du Yéti, décidément indispensable.

        En gros, tout ça va finir en émeutes et incendies, plus bastons, arrestations, et des morts, puis tout le monde rentrera à la maison. Comme d’innombrables précédents le montrent. Parce que le peuple US n’a aucune tradition révolutionnaire.
        https://yetiblog.org/archives/25205

      5. Le peuple US n’a aucune tradition révolutionnaire.

        Ça ne veut pas dire qu’à contrario( i.e. le peuple a des traditions révolutionnaires) que la Révolution est l’objectif. Plutôt une absence d’organisation collectives et de sentiments de solidarité.

        Les manifestants US montrent que le pragmatisme évolutif est une impasse. Or, ils n’en changerons pas. En forçant un écrit de Paul sur l’organisation économique des USA ( « la meilleure »), il est engrainé dans leur esprit que leur système politique est indépassable.

  2. On assiste aujourd’hui à une conjonction unique de presque tous les types de crises qui ont affecté ce pays depuis un siècle.

    2020, c’est à la fois « 1918 bis » (la pandémie), « 1929 bis » (la dépression économique) et « 1998 bis » (l’impeachment contre le président)… à quoi il faut maintenant ajouter un « 1968 bis » (les émeutes raciales, ou manifestations antiracistes).

    Ne manquerait plus qu’un attentat terroriste (« 2001 bis » ?) pour que le bilan soit exhaustif… Mais attention : le secrétaire à la Justice, William Barr, a déclaré hier que les violences des manifestants d’extrême gauche – qui, dans certaines villes, ont infiltré des manifestations – équivalent à du « terrorisme intérieur ».

    Donc nous y sommes : le tableau est à peu près complet… et, il est vrai, exceptionnel.

  3. Très beau geste !

    Sans doute faut-il se garder de le surinterpréter mais il est tentant de voir dans cette façon de montrer qu’on a adopté le point de vue des victimes une attitude directement issue du savoir évangélique.

  4. Al Green

    A Change Is Gonna Come, une chanson de Sam Cooke (1931-1964), interprétée ici par Al Green

    Well, it’s dark in the city
    I’ve lost my pride
    The lights in the streets hide the stars from my eyes
    It’s been a long, long time coming
    But I know that change is gonna come
    And it’s too hard living
    But I’m afraid to die
    Cause I don’t know what’s up there
    Just beyond the sky
    It’s been a long, long time coming
    But I know that change is gonna come
    And I miss my family
    My little girl
    She is my princess
    I’d give her the world
    It’s been a long, long time coming
    But I know that change is gonna come
    I just need some comfort
    Some kind of belief
    That this war we’re fighting
    Can really bring some peace
    There’s no rhyme nor reason
    Or sweet melody
    More and more weapons
    Mean less security
    It’s been a long, long time coming
    But I know that change is gonna come
    And I’ve tried to find it
    Some better place
    Where having the biggest gun
    Ain’t some kind of race
    It’s been a long, long time coming
    But I know that change is gonna come
    There’s been times I thought
    I couldn’t last for long
    But now I think I’m able
    To carry on
    It’s been a long, long time coming
    But I know that change is gonna come
    It’s been a long, long time coming
    But I know that change is gonna come
    Yes, a change is gonna come

    1. Angélique Kidjo. Washington, lors de l’inauguration de Trump. Mouvement « les femmes contre Trump ». Environ 300 000 manifestantes. Extraits 2mn19s.

  5. Un homme simple et bon…. parmi eux…. la Bible (finalement) à la main :

    Une séquence quasi (sur)naturelle.

Les commentaires sont fermés.